Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/18 : L'Hermione est arrivé hier à Pasaia, au pays basque espagnol, où elle restera jusqu'au 27 mai.

24/05/18 : "Accords commerciaux : CETA, Mercosur... où en sommes-nous?" C'est le thème de la conférence qu'organise dans ses locaux agenais la Maison de l'Europe 47. Elle sera animée par V.Rozière, députée européenne Sud-Ouest et J.Louge, conseiller au CESER.

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/05/18 | Regardez voler les fusées à Biscarosse

    Lire

    Du 24 au 27 mai à Biscarrosse, 40 équipes s'affrontent au sein du Rocketry Challenge, le concours amateur international de fusées. Les jeunes collégiens et lycéens ont pour objectif de construire une fusée qui doit voler jusqu’à une certaine altitude sur un temps défini avec à son bord un œuf cru devant revenir au sol intact! Cette année, l’événement sera pour la première fois ouvert gratuitement au grand public le samedi 26 mai de 14h à 18h au Centre Culturel et Sportif de l’Arcanson. A voir!

  • 24/05/18 | Bordeaux: un projet de territoire numérique intelligent

    Lire

    Bordeaux Métropole vient de confier à SPIE ICS, filiale de services numériques du groupe SPIE, la conception, la fourniture et la maintenance d'un système de télégestion d'équipements connectés dans le quartier du stade Matmut Atlantique. Objectif de ce projet pilote de territoire numérique intelligent : « réduire les consommations énergétiques et collecter des informations sur les équipements publics afin d'optimiser les services proposés aux usagers ». Exemple : évaluer le taux de remplissage des containers permettra de rationaliser les tournées de relève et ainsi diminuer la pollution et le trafic.

  • 24/05/18 | Les huîtres du Bassin d'Arcachon toujours bloquées

    Lire

    Nouveau coup dur pour les huîtres du Bassin d'Arcachon : l'interdiction provisoire de la pêche et de la consommation de tous les coquillages prononcée vendredi par la préfecture de la Gironde n'a pas été levée, même après de nouvelles analyses effectuées par IFREMER ce lundi. En cause : la présence, toujours à un seuil supérieur à la norme, d'une micro-algue (dinophysis) pouvant potentiellement provoquer des troubles gastriques. Pour que l'interdiction soit levée, les ostréïculteurs du Bassin doivent attendre deux tests négatifs avant de reprendre la commercialisation, sauf en cas de stockage avant l'interdiction.

  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Quel journalisme de proximité pour Bordeaux et sa région ?

18/11/2008 |

Quel journalisme de proximité pour Bordeaux et sa région ?

Depuis son essor au milieu du XIX° siècle, la presse est toujours « en crise », ou plus exactement, en perpétuelle réinvention. Avec la presse gratuite, la TNT, Internet, le journalisme vit aujourd'hui la nouvelle mutation d'une profession qui, comme la démocratie, est condamnée à se chercher toujours pour exister. Jeudi 20 novembre nos confrères de l'Echo des Collines, mensuel implanté sur la Rive droite, fêtent leurs dix ans d'existence et l'inauguration de leur nouveaux locaux à Cenon. Ils organisent à cette occasion un débat sur le thème « un journalisme de proximité est-il possible et sous quelle forme ? » Une invitation à laquelle Aqui.fr est heureux de répondre.

Comme le reste de la presse écrite et audiovisuelle, la presse locale est confrontée à des injonctions contradictoires : informer au mieux mais au moindre coût ; être accessible à tous sans dissimuler la complexité des problèmes, garder un sens critique et le souci de l’intérêt général sans trop déplaire aux annonceurs, partenaires et institutions qui la font vivre. On sait que la presse est indispensable à un bon fonctionnement démocratique. Le problème est que personne ne veut véritablement payer le prix d’une information pluraliste et de qualité. Alors que le coût de production d’une information véritablement pertinente est quasiment illimité, le premier objectif d’une entreprise de presse est de remplir son espace rédactionnel sans trop bousculer ses journalistes ni ses lecteurs. Dans ce point d’équilibre ou de consensus, se trouve la vérité du discours médiatique, image du sens commun dont il est à la fois le produit et le producteur.

Une situation de duopole
Dans la région bordelaise comme ailleurs, ces contraintes économiques ont conduit le paysage médiatique local à s'organiser autour de deux grands pôles : un groupe de presse privé, le Groupe Sud Ouest, qui contrôle également la chaîne de télévision hertzienne TV7, et le service public de l’audiovisuel, avec France Bleu Gironde et France 3 Aquitaine. A côté de ces deux institutions, les autres médias comme La Clé des Ondes ou O2 Radio peinent à exister et contrairement à Toulouse ou Lyon, Bordeaux n’a pas d’hebdomadaire, qu’il soit indépendant ou édité par le groupe de presse régional. L'échec en 2005 de la version papier d'Aqui ! comme mensuel montre qu'il n'est guère facile de s'imposer dans les kiosques – raison de plus de saluer la longétivité de l'Echo des collines !
Avec un peu plus d'un million de lecteurs par jour en 2007 sur l'ensemble de sa zone de diffusion, Sud Ouest est en position de quasi monopole. Il n’est concurrencé depuis 2004 que par deux quotidiens gratuits, les versions bordelaises de deux groupes internationaux, Métro et 20 minutes et par Direct soir. Mais cette concurrence est très relative : ces gratuits ne diffusent que sur la CUB et s’adressent exclusivement à la cible des urbains, étudiants ou salariés. Ainsi, chaque jour 20 mn Bordeaux ne met en diffusion que 27 000 exemplaires, autant que Bordeaux 7 ou Métro, qui s'adressent au même public et sont distribués aux mêmes endroits ! Difficile d'accroître ainsi le pluralisme de la presse locale...

Transformations numériques en cours
Mais Internet aujourd’hui, la TNT demain viennent bousculer ce petit monde médiatique. Avec le journalisme web, il est possible de publier rapidement et à moindre coût des articles de qualités, facilement accessibles dans la mesure où le haut débit se généralise dans les foyers. Si les télévisions locales sur Internet comme LTV33 n’ont pas encore fait preuve de leur visibilité et il faudra attendre la généralisation de la TNT en 2010 pour assister à une éventuelle redistribution des cartes de ce secteur (voir le projet de télévision culturelle des Editions du Bord de l'Eau, dont il est également question dans le dernier numéro de novembre de l'Echo des collines)). Aqui ! a lui fait le pari du web, tout en privilégiant hiérarchisation de l'information et souci de l'écriture.
Peu à peu, avec les quotidiens gratuits et la télévision locale, Internet grignote l’audience de la presse régionale écrite, qui voit par ailleurs son lectorat vieillir sans que les jeunes générations ne s’abonnent. Le temps du leadership du grand journal régional serait-il en train de s’achever au profit d’une information plus émiettée, diffusée à travers de multiples canaux ? La toute récente « nouvelle formule » de Sud Ouest et le remaniement de son site Internet à la rentrée révèlent la nécessité de trouver un nouveau modèle de presse de proximité. Qu’il nous soit permis de penser que ce nouveau paradigme n’est pas encore stabilisé : on confond trop souvent proximité et rétroaction des publics, blogosphère et débat collectif, agenda automatiquement mis en ligne et pages culturelles qui apportent un regard critique. Pas plus que publier des extraits de lettres ou de mèls n’est le garant d’une expression citoyenne authentique, réaliser des sondages sur la façon dont une population se représente elle-même n’est le signe d’une vitalité politique collective. Par ailleurs, Internet ne porte pas, en lui-même, une promesse démocratique ; c’est un canal de publicisation parmi d’autres que l’on doit s’approprier pour faire avancer une certaine conception du "vivre ensemble" où les questions publiques seraient débattues en toute indépendance, dans le respect des convictions de chacun.

Quelle économie pour les médias locaux ?

Or, la collecte et le recoupement des informations, la vérification des sources et la réalisation d'enquêtes de fond, l’effort d’écriture et de mise en perspective coûtent chers. Produire quotidiennement une information à la fois exigeante et accessible au grand nombre demande un investissement financier et humain qui n’est jamais totalement couvert par le prix que consent à donner un lecteur pour son journal ou un annonceur pour un encart publicitaire. C’est pourquoi, à Aqui.fr, nous avons engagé une politique de partenariat : nous ne vendons pas des lecteurs ou du « temps de cerveau disponible », mais une certaine relation aux autres, à un territoire et aux informations. Ne nous voilons pas la face, tout lien financier est potentiellement un lien de dépendance, c’est pourquoi il nous faut multiplier les partenaires, privés et publics, ceux qui relèvent du mécénat individuel ou d’entreprise comme du monde associatif ou de l’économie sociale. C’est ensemble que nous pouvons progressivement construire et développer un média local qui nous ressemble et surtout, qui soit à la hauteur des enjeux de notre région et de son devenir.

Jeudi 20 novembre, à partir de 18 h 30, parc du Loret à Cenon, débat organisé par l'Echo des Collines sur le journalisme de proximité, inauguration de ses nouveaux locaux et buffet.
Contact : 05 57 30 34 01 96 ou echo.collines@wanadoo.fr

Vincent Goulet

Partager sur Facebook
Vu par vous
339
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !