Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Quel sort pour les Sahraouis qui demandent l'asile à Bordeaux ?

24/06/2014 | Une cinquantaine de Sahraouis vivent dans des conditions déplorables dans des wagons désaffectés près de la gare de Bordeaux

Cinquante Sahraouis vivent dans des wagons désaffectés à Bordeaux

C'est une situation particulière. A deux pas de la gare et du nouveau quartier qui se construit, une cinquantaine de Sahraouis vit dans des wagons abandonnés, rongés par la rouille, au milieu des herbes folles. Il n'y a que des hommes. Ils ont fui les camps de leur pays et sont arrivés un par un, par bateau et bus pour demander l'asile à la France. La situation de leur pays est complexe. Depuis quarante ans, le Sahara occidental est le théâtre d'un conflit entre le Maroc, convaincu de sa souveraineté, et de l'Algérie qui a apporté son soutien au Front Polisario, constitué d'indépendantistes.

Qu'est-ce qui a pu pousser ces Saharouis à fuir leur pays et quitter leurs femmes et enfants ? "Chez nous, il n'y a aucun espoir. On vit dans des camps de réfugiés. On n'a pas de travail et on n'a même pas accès à l'eau potable", raconte Chejamed. Depuis le retrait des colons espagnols, en 1975, le Maroc a conquis la majeure partie de ce territoire, alors que le Front Polisario, soutenu par l'Algérie en réclame l’indépendance. Les violations des droits de l'homme sont nombreuses. La Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) vient d'ailleurs de condamner les multiples violations des droits de l’homme commises par le Maroc contre les populations sahraouies. La résolution exhorte les parties au conflit (le Front Polisario et le Maroc) à poursuivre les négociations en vue de parvenir à une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable, permettant l’autodétermination du peuple du Sahara occidental. La situation est enlisée et c’est précisément ce que dénonce un documentaire sorti le 30 avril en France : "Enfants des Nuages", produit par l’acteur espagnol Javier Bardem, qui a pris fait et cause pour les Sahraouis. Un film, qui a provoqué une certaine tension entre Paris et Rabat... C'est dire si le sujet est sensible. 

La communauté internationale appelée à agir pour améliorer le sort des SahraouisEn France, ces Sahraouis espèrent obtenir le droit d'asile. Mais, ils attendent désespérement une réponse de l'OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides) depuis plusieurs mois et doivent vivre avec seulement 300 euros par mois, qui correspondent à l'allocation temporaire d'attente délivrée par l'Etat. Problème, celle-ci risque d'être négative

Une enquête en coursMais, le préfet de Gironde, Michel Delpuech soupçonne un "détournement du droit d'asile". Leur cas est complexe. "Sarhaoui n’est pas une nationalité. Ils peuvent être marocains, algériens, mauritaniens, espagnols…", rappelle le préfet. Et, peu d'entre eux sont des militants de mouvements politiques. Or, l'OFPRA est stricte sur ses critères pour délivrer l'asile politique. En fait, "ce qui est en jeu dans ce dossier, c’est le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes", avance Me Pierre Landete, l’avocat de Chejamed, l'un des Sahraouis, et fondateur de l’Institut de défense des étrangers à Bordeaux. Quelques uns ont déjà reçus des avis négatifs de l'OFPRA et sont désormais expulsables... Or, pour la plupart, à l'image de Chejamed, "il est impensable de retourner dans les camps de réfugiés". De son côté, Michel Delpuech se dit préoccupé par toutes ces demandes d'asile, qui ont doublé ces cinq dernières années en France. "Cela nous met ensuite en difficulté sur les dispositifs d’hébergement d’urgence", regrette le préfet. 

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
4624
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Ahmed Salem | 19/03/2015

Bonjour, Je demande aux journalistes et autorités français la plus grande vigilance. Cela pourrait être tout simplement une manipulation de la part de certaines ONGs travaillant pour le compte de l'algérie en France pour propager les thèses algériennes sur la question du Sahara Occidental. Il faut bien poser le problème :

1. Quel est le passport de ces ressortissants d'origine sahraouie? le pays délivreur des passeports est celui en mesure de parler des cas des uns et des autres.

2. Si le pays délivreur du passeport est le Maroc. Cela voudrait dire que ces sahraouis viennent de la région du Sahara Occidental au sud du Maroc et ne peuvent en aucun cas être persécutés (ou occupés comme ils prétendent) puisqu'ils ont eu accès au passeport et à un visa! Ce serait donc une nouvelle manœuvre orchestrée/récupérée par l'algérie en France pour créer le buzz. Si vous vérifiez bien, vous trouverez que les agents de l'ambassade d'Algérie ne sont pas loin ainsi que Mr. Mansour, représentant algérien, puisqu'il porte un passeport diplomatique algérien, du Front Polisario en France.

3. Si le pays délivreur de passeports est l'Algérie. Cela signifie que ces sahraouis viennent d'Algérie, des camps de Tindouf. Ils ne peuvent en aucun prétendre être persécutés par le Maroc puisqu'ils ne vivent pas dans la région du Sahara Occidental au sud du Maroc mais en algérie. La persécution serait plutôt algérienne puisqu'ils sont séquestrées dans des campements de fortune en algérie depuis 1976.

4. Si le pays délivreur de passeports est la Mauritanie, cela ressemble davantage à une supercherie puisque tous les sahraouis vivant au sud du Maroc disposent d'un passeport marocain. Donc vigilance SVP et cherchez l'origine du passeport et les conditions de leurs venues en France. Il ne faut pas qu'ils fassent preuve d'opportunisme politique lié au conflit artificiel du Sahara Occidental pour avoir un passeport européen.

Et de grâce, ne cédez pas à la pression des ONGs pro-algériennes défendant le séparatisme au Sahara Occidental. Ce serait une voie royale pour la venue de plusieurs autres "sahraouies prétendument persécutés" en France.

L'Espagne ne marche plus dans "la pseudo-victimisation de certains sahraouis prétendument persécutés", ils se rabattent sur la France.

Bonne réception

Ahmed Salem Amr Khaddad
Sahraoui unioniste - Activiste Internet

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !