Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/12/19 : Ce jour, Claude Olive, le maire d'Anglet (64), 40 000 habitants, a annoncé, sans surprise pour ses administrés, qu'il repartait pour un deuxième mandat. A ce jour, trois listes avec gauche, LFI sont en lice. Y aura-t-il une liste abertzale (basque)?

13/12/19 : Inquiétude de crues à Bayonne demain encore, en aval de l'Adour et de la Nive, après les pluies torrentielles qui se sont abattues des derniers jours. La ville fait en effet office d'entonnoir de ces flux, aggravé par le reflux des marées montantes

13/12/19 : Dans le 64, le service de prévision des crues a placé en niveau de vigilance ROUGE le Gave de d'Oloron, en particulier pour les communes de Caresse, Saint-Pé-de-Léren et Léren. De nombreux autres cours d'eau sont placés en vigilance ORANGE

13/12/19 : Dans le 47, 35 interventions du SDIS sont en cours, succédant aux 84 interventions tout au long de la nuit. 17 000 foyers sont privés d’électricité. Rétablissement prévu dans la journée. Sur la D656, circulation interrompue en sortie d’Agen.

13/12/19 : En raison des fortes rafales de vent qui ont sévi ces dernières heures, la circulation des tramways bordelais a été arrêtée. Retour progressif à la normale à 9h30(ligne C) et à 10h(ligne A). La Ligne B ne roule qu'entre Quinconces/Berges de la Garonne

12/12/19 : En raison de conditions météo de forte tempête et de vagues de submersion, le Conseil départemental des Pyrénées atlantiques a décidé de fermer la route de la Corniche entre Ciboure et Hendaye jusqu'à samedi.

12/12/19 : Météo-France a placé la Dordogne en alerte orange pour vents violents et en alerte jaune pour pluie inondation. Des rafales de vent pouvant atteindre 90 à 100 km/h et des averses soutenues sont attendues en seconde partie de nuit.

12/12/19 : La CR 47 appelle les professionnels de l’agriculture et citoyens à soutenir l’agriculteur Vincent Rigo "attaqué en justice pour une non mise en conformité du déversoir de crue rehaussé de 40 cm » à se rassembler le 18 déc à 8h30 au TGI d’Agen

11/12/19 : MeteoFrance a placé la Nouvelle Aquitaine en vigilance jaune vents violents avec des risques de submersions, notamment en Pays Basque et dans les Landes. Des rafales à 95 km/h et 85 km/h sont attendus à respectivement à La Rochelle et à Hendaye.

10/12/19 : Charente-Maritime : 2300 personnes ont manifesté aujourd'hui à La Rochelle, 1100 à Saintes et 700 à Rochefort, selon la préfecture.

10/12/19 : A Poitiers, mobilisation moins importante ce mardi après-midi contre la réforme des retraites. Le cortège est parti de Rebeillau à 14h pour rejoindre la Porte de Paris. Selon la police, il y avait 2 900 manifestants, la CGT en recensait 7 à 8 000.

10/12/19 : A Agen, 3000 personnes ont participé à la manifestation contre la réforme des retraites. Ils étaient 2000 à Bayonne et 5000 à Limoges (chiffres police).

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/12/19 | Forte crue des Gaves

    Lire

    Les vents très violents ont ajouté aux précipitations et les Pyrénées-Atlantiques et les Landes sont ce samedi 14 décembre encore les plus impactées. A Ilharre au Pays basque un homme au volant de sa voiture a trouvé la mort en heurtant un arbre couché sur la route. La montée des eaux des Gaves a particulièrement touché Peyrehorade obligeant des habitants à évacuer leur maison avant d'être accueillies dans la salle communale. Les pompiers ont secouru des automobilistes et à Saint-Martin de Seignanx les résidents d'un EPHAD ont été évacués par précaution. Ce samedi matin la crue était surveillée de très près particulièrement à Peyrehorade

  • 13/12/19 | Un nouveau président à la CCI des Landes

    Lire

    Ce 13 décembre, François Lafitte a été élu président de la CCI des Landes. Ce dirigeant de Primland SAS, entreprise landaise tournée vers l’export et l’international, était également élu de la CCI depuis 2011. Membre aussi de l’interprofession Interfel, la représentation des intérêts de l’entreprise de l’économie du territoire ont toujours fait partie de ses priorités. Au cours de son mandat, il souhaite maintenir le cap tout en mettant ses compétences et sa créativité au service de la CCI.

  • 13/12/19 | Dordogne : bilan des intempéries des 12 et 13 décembre

    Lire

    La nuit dernière, un fort coup de vent a touché la Dordogne. De fortes bourrasques de vents ont été enregistrées (122 km/h à St Martial de Viveyrols et 104 km/h à Bassillac) ainsi que des fortes précipitations. On observe de nombreuses chutes d'arbres : 50 interventions ont été réalisées pour dégager les routes par les services du Département. A midi, 25 000 personnes étaient toujours privées d’électricité. Une vigilance crue / inondation est en place sur la commune de Terrasson, tronçon Vézère aval.

  • 13/12/19 | Tahiti choisie pour les épreuves de surf aux Jeux Olympiques

    Lire

    Le Comité olympique France 2024 a effectué son choix sur le site des épreuves de surf aux JO 2024, préférant Tahiti et son extraordinaire spot de Tehuapo'o aux littoraux breton (La Torche) et aquitain,(Lacanau, Hossegor et Biarritz). En ces lieux, les dates estivales n'offraient pas la garantie de vagues, contrairement à l'archipel d'Outre mer. Biarritz en a fait les frais en son temps. Le risque d'absence de vagues condamnerait définitivement le surf des Jeux. Le choix définitif devrait intervenir le 6 janvier.

  • 13/12/19 | Attractivité : Bordeaux en décrochage ?

    Lire

    Dans une enquête récemment parue (dévoilée par 20 Minutes) sur la perception de l'attractivité dans 18 métropoles françaises (par Hellowork et le cabinet Hays), Bordeaux arrive en septième position, notamment derrière Rennes, Toulouse Strasbourg ou encore Tours. Dans l'ensemble des six critères d'attractivité (dynamisme économique, marché du travail, qualité de vie, coût de la vie, loisirs/culture et qualité des infrastructures), Bordeaux ne figure qu'une seule fois dans les cinq premières villes, à la cinquième place de la catégorie "loisirs".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Raymond Poulidor, l'éternel second, est décédé à Saint-Léonard-de-Noblat

13/11/2019 |

Raymond Poulidor en 2012

Le champion cycliste Raymond Poulidor s'est éteint le 13 novembre à l'âge de 83 ans. Affaibli depuis le mois d'août, il avait été hospitalisé début octobre à Saint-Léonard-de-Noblat, sa ville d'adoption. Poupou, l'éternel second, restera toujours premier dans le coeur de nombreux Français passionnés de cyclisme et particulièrement dans celui des Miaulétous qui avaient adopté ce fils de fermiers né le 15 avril 1936 à Masbaraud-Mérignat en Creuse.

Ce matin du 13 novembre, le brouillard a envahi Saint-Léonard de Noblat, la commune où Raymond Poulidor s'était établi dans les années 60. Mais le brouillard qui refuse de se dissiper à l'approche de midi a aussi envahi les cœurs. La tristesse est bien perceptible dans les rues où le froid hivernal a comme figé le temps. La nouvelle est tombée aux alentours de 10 h et elle s'est vite répandue tel un électrochoc. Cette nouvelle que personne ne voulait entendre. Chacun espérait que le champion allait remporter une nouvelle victoire. En vain... Le champion est parti dans les brumes de la nuit retrouver ses copains cyclistes Jacques Anquetil et Louison Bobet pour une dernière échappée avant l'arrivée au sommet.

« Une perte pour Saint-Léonard »

Le drapeau est tombé après une vie bien remplie, toute consacrée au cyclisme. Et ce matin, ceux qui avaient l'habitude de le croiser sur son VTT, alors qu'il allait acheter son journal, savent qu'une page s'est définitivement tournée. Chacun évoque avec tristesse et la retenue des gens d'ici la mémoire du plus célèbre des enfants du pays. « C'est triste, je le connaissais bien, j'étais facteur, je me souviens quand je lui ai porté un énorme sac de courrier au moment où il a arrêté sa carrière en 1977 raconte René et mes collègues lui en ont portés d'autres. C'était un grand sportif, on en reverra pas un comme ça à Saint-Léonard.» Sandrine redoutait ce moment comme si le jour d'après allait être différent. « Les gens sont sous le choc et, même si on s'y attendait plus ou moins, ça fait bizarre. C'était une figure légendaire. » Son amie Josie acquiesce d'une petite voix. « On ne le verra plus sur son vélo, c'est une page qui se tourne. » Pierre qui rentre de son exploitation a lui aussi appris la nouvelle. « C'est une grosse perte pour Saint Léonard, ce ne sera plus pareil. » A la Salle des Fêtes, deux artistes qui ont accroché leurs œuvres pour la semaine sont également bouleversés. « J'avais gravé l'acier du portrait de Raymond Poulidor qu'avait réalisé Mick Micheyl pour les dix ans de l'exposition Reg'Art et nous l'avions invité se souvient Claude Bromet, tout le monde connaissait Saint-Léonard par Poulidor, c'est une perte pour la ville et le développement de ce sport. » Pour cet athlète parisien dans les années 60, la disparition du cycliste fait remonter à la surface les souvenirs. « Lorsque c'était le Tour de France, on arrêtait l'athlétisme, on allait au café suivre l'arrivée en buvant un diabolo menthe. On admirait Poulidor, Anquetil, Stablinski et Forestier. Poulidor l'éternel second, l'éternel premier.»

« Une icône de la ruralité »

A l'Hôtel de Ville, les visages aussi sont graves et les demandes d'interviews affluent de toutes parts. Le maire Alain Darbon a mis un livre d'or à disposition du public. « C'est une perte pour notre ville, Raymond était un ambassadeur bien au-delà des frontières de notre pays. A l'Office de Tourisme des Français, des Hollandais et des Belges qui demandait où était sa maison. C'est dire son rayonnement. Nous l'avions mesuré en 2004 lors du départ du Tour de France à Saint-Léonard et en 2016 quand le Tour est passé pour les 80 ans de Raymond, Thévenet, Hinault et Christian Prudhomme s'étaient arrêtés pour fêter ça. La ville était remplie de touristes depuis la veille ! » En dix-huit ans de carrière, il a engrangé 189 victoires et signé huit podiums sur le Tour mais le public n'a retenu que les trois Tours finis deuxième et la malchance qui l'a souvent accompagnée forgeant sa popularité indéfectible jusqu'à aujourd'hui. « On avait de lui cette image de deuxième mais il avait un sacré palmarès, il a gagné la Vuelta, Milan San Rémo, il a été Champion de France, ce n'était pas qu'un deuxième précise le premier magistrat, Raymond était un immense champion, une icône de la ruralité qui incarnait la simplicité, l'humilité et la force. Il avait toujours une anecdote à raconter avec son œil rieur. »

Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, a tenu à saluer la mémoire de ce cycliste qui a marqué l'histoire sportive du Limousin. « Populaire, c'est le mot qui me vient à l'esprit au sujet de Raymond Poulidor, cycliste hors-pair aimé et soutenu par les foules, massées d'une édition à l'autre au bord des routes du Tour de France et des nombreuses classiques auxquelles il a participé. Le palmarès extraordinaire de Raymond Poulidor et son mental hors du commun l'ont hissé au rang des légendes du cyclisme français, telles que Louison Bobet, Jacques Anquetil avec qui les duels furent mémorables, ou encore Eddie Merckx et Bernard Hinault. Jusqu'à la fin de sa vie, on aura noté sa présence chaque année lors du Tour de France, et lors du Tour du Limousin Nouvelle-Aquitaine dont il ne manquait aucune édition. Pour tous ces grands moments vécus, je salue bien bas la mémoire de "Poupou", qui restera l'un des plus grands ambassadeurs sportifs de notre région ». Aujourd'hui, l'enfant du pays a raccroché le vélo. Parti pédaler au paradis des cyclistes. Toute une ville se sent orpheline sans son champion.

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Wikimedia

Partager sur Facebook
Vu par vous
2617
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
MOSSUZ Serge | 14/11/2019

tu as été mon idole dans les années 50/60 lorsque j'essayais de faire comme toi. ton départ est triste mais maintenant tu as rejoint les meilleurs et tu ne dois plus être "le second" et tu as un successeur ton petit-fils
chapeau

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !