12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Réconforter les malades pendant mais aussi après le cancer, le combat d'Alain Le Treut

07/12/2010 |

Des bénévoles pour retrouver une bonne image de soi après pendant et après la maladie

Dans la lignée de la campagne de pub actuelle, "Un autre regard sur le cancer", il est bon de savoir qu'il existe dans les murs de la Ligue contre le cancer de Bordeaux un lieu créé pour favoriser une forme nouvelle de soutien aux personnes atteintes par le cancer. Une aide qui mêle soins esthétiques, médecines douces et activités sportives dans la prise en compte des répercussions corporelles et psychiques entrainées par les traitements. Le médecin et radiologiste, Alain Le Treut le sait bien, lui qui a contribué à la mise en place de la mammographie dans les années 70 : assurer une qualité de vie est indispensable dans la reconstruction de l'estime de soi et la confrontation au regard de l'autre. Un double challenge pour ceux, qui déjà douloureusement touchés par la maladie, doivent souvent affronter, alors qu'ils sont guéris, des lendemains difficiles avec leur entourage.

Parler de lui n'est pas ce qui intéresse Alain Le Treut. Pourtant il y en aurait à dire sur la vie de ce breton né à Dol de Bretagne en 1930 et bordelais depuis 1950. Après avoir passé quinze années dans la marine, dont deux en Afrique, normal pour un Navalais, c'est à l'institut Bergonié, que le  médecin et radiologiste des hopitaux consacrera deux décennies aux maladies des seins. De 1967 à 1995, Alain Le Treut aura été l'un des protagonistes des progrés concernant la pathologie mammaire. A 80 ans, celui qui est également le père du climatologue de renommée internationale Hervé Le Treut - on ne fait rien à moitié dans la famille -  et qui aura soigné des femmes toute sa vie, continue son engagement au service de la santé puisqu'il est  vice-président de la Ligue contre le cancer. Aujourd'hui, son combat porte sur la vie pendant et après le cancer quand nombreuses sont celles qui se retrouvent isolées et fragilisées physiquement, mentalement, socialement voire financièrement.

Dépister pour sauverAlain Le Treut, vice-président de la Ligue contre le cancer
" Avant les années 70, personne ne faisait de mammographies", se souvient celui qui en pressentait déjà l'importance. " Les radiologues s'intéressaient aux poumons, aux reins, au cerveau, mais pas du tout aux seins". Qu'à cela ne tienne ! Il sera de ceux qui mettront en place les mesures de dépistage précoce permettant de diagnostiquer les petits cancers avant qu'lls ne soient cliniquement perceptibles. Grâce à lui,  Bergonié sera équipé d'un des premiers scanners. Actuellement,  la mammographie qui permet de traiter de plus en plus tôt et d'augmenter le pourcentage de guérison vit bien. Si auparavant seulement 35% de femmes se faisaient suivre, aujourd'hui, on dépasse  les 60%. Or si on dépiste mieux et si on soigne mieux, les cicatrices physiques et psychologiques s'effacent difficilement, d'autant plus quand le comportement des autres vous marque à jamais du "sceau de cancéreux". 

Un réconfort pendant et après la maladie
"L'ambiance autour du malade peut être tendue et même hostile,  lui infligeant une double peine". Pour pallier  la perte de ses repères et  la souffrance qui accompagne la maladie,  la Ligue contre le cancer a inauguré, en février dernier, un nouveau service dans ses bâtiments, 6 rue Terrasson, à Bordeaux : le projet APESEO (Activités physiques et soins esthétiques en oncologie) qui propose, gratuitement,  aussi bien des groupes de parole que des séances de sophrologie, de soins esthétiques, de réflexologie plantaireimage 		Supprimer Des esthéticiennes bénévoles pour une féminité réconfortée ou de sport adapté. On y trouve de la chaleur humaine et on y réapprend à vivre. Un réconfort offert par des bénévoles s'adressant aux femmes mais également aux hommes, moins enclins à pousser la porte d'un lieu qui marche remarquablement bien pour se ressourcer  et se réconcilier avec son corps. 

"Un succès rendu possible grâce aux bénévoles", précise celui qui sait de quoi il parle.  "Tous les motivés souhaitant apporter leur pierre à l'édifice des actions de la Ligue, qui ne perçoit aucune subvention et ne fonctionne qu'avec des dons, des legs et des bonnes volontés, sont les bienvenus".  Un message qu'on ne peut ignorer, puisque comme on peut l'expérimenter hélas, de près ou de loin, ces actions qui financent à la fois la recherche, les actions pour les malades etleurs proches, la prévention et la promotion des dépistages nous concerneront tous, tôt ou tard... 

Crédit photo :  Ligue contre le cancer et Isabelle Camus

Isabelle Camus

Partager sur Facebook
Vu par vous
702
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !