Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/07/20 : Philippe Monguillot, le chauffeur de Chronoplus sauvagement agressé dimanche s'en est allé en milieu d'après-midi pour son dernier voyage, entouré de sa famille. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin devrait se rendre à Bayonne ce samedi.

10/07/20 : Les inscriptions aux transports scolaires en Nouvelle-Aquitaine sont ouvertes. N'attendez pas car jusqu'au 20 juillet, les frais de dossier sont offerts. Passée cette date, 15 euros de frais de dossier sont facturés.

10/07/20 : Philippe Buisson, maire de Libourne, a été réélu ce 10 juillet président de la Communauté d'agglomération du Libournais, la CALI, par 71 voix sur 74 votants.

10/07/20 : Florence Jardin, maire de Migné-Auxances (86), vient d’être élue présidente de Grand Poitiers. Elle succède à Alain Claeys à cette fonction. Elle arrive en tête avec 48 voix, devant Claude Eidelstein (26), Jean-Louis Ledeux (8) et 4 bulletins blancs.

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/07/20 | Le 14 juillet à Pau, les lanternes remplacent le feux d'artifice

    Lire

    A défaut de pouvoir organiser le traditionnel feu d'artifice du 14 juillet pour des raisons sanitaires, la ville de Pau a choisi une autre option. 1200 lanternes volantes seront lâchées le 14 juillet au soir depuis six sites de lancer différents, selon les règles de distanciation physique. Biodégradables et ignifugées, elles seront lâchées par les habitants qui peuvent encore s'inscrire, y compris un enfant de plus de 12 ans s'il est accompagné d'un adulte. Détails et inscriptions: www.pau.fr

  • 11/07/20 | Biarritz: un pique-nique républicain pour fêter le 14 juillet

    Lire

    La maire de Biarritz MaÏder Arosteguy et le Conseil municipal proposent aux Biarrots mardi, un pique-nique républicain au lac Marion pour fêter le 14 juillet. Limité à 1000 personnes dans le respect des normes sanitaires. Chacun est invité à venir à partir de 12 heures avec ses victuailles pour profiter, dans une ambiance champêtre, en famille ou entre amis, d’un moment convivial et musical aux normes sanitaires. Toutefois, les personnes intéressées doivent obligatoirement s'inscrire sur le site de la ville: www.ville.biarritz.fr

  • 11/07/20 | L'Arsenal de Rochefort devient Grand Site de France

    Lire

    C'était dans les tuyaux, la nouvelle a été officialisée ce 9 juillet par le réseau des Grands Sites de France. L'estuaire de la Charente, Rochefort et son Arsenal ont été labellisés Grand site de France pour 6 ans - décision validée par le ministère de la transition écologique. Ce label reconnaît le travail réalisé sur la préservation durable des paysages et de l'accueil du public. Le territoire devient le 3e site du genre en Nouvelle-Aquitaine après le Marais Poitevin et la Vallée de la Vézère.

  • 10/07/20 | Caussade (47) : prison ferme pour Franken et Bousquet-Cassagne

    Lire

    Poursuivis pour avoir réalisé sans autorisation la retenue de Caussade (47), Patrick Franken et Serge Bousquet-Cassagne sont condamnés par le tribunal correctionnel d'Agen à 9 et 8 mois de prison ferme assortie de la révocation d'un sursis précédent, soit 22 et 13 mois ferme. S'ajoutent 65 000€ de dommages et intérêts aux associations écologistes partie civile, 32 907 € à Enedis pour la destruction d'un poteau électrique et 2 400 euros de préjudices moral, et enfin une amende, pour la chambre d'agriculture, de 40 000€ dont 20 000€ avec sursis. Les deux hommes ont dit faire appel de cette décision.

  • 10/07/20 | Université de Poitiers : des paniers alimentaires pour les étudiants

    Lire

    L'Université de Poitiers, le Crous et l’Afev organisent la distribution de denrées alimentaires pour les étudiants présents en résidence universitaire et/ou étant inscrits à l’épicerie sociale, et aussi à ceux et celles ayant bénéficié du dispositif d’urgence mis en place par l’université de Poitiers pendant le confinement. Une inscription sur le site de l'université permet de réserver un créneau. Au total, ce sont près de 350 étudiants, qui recevront chaque semaine des colis durant tout l'été de juin à fin août.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Réforme Blanquer : Les enseignants maintiennent le mouvement

04/07/2019 | Des enseignants de divers établissements de la Gironde ont choisi de se réunir cette semaine.

grève  bac une

C'est à l'angle de la rue Lagrange et de la rue du Chapelier qu'à eu lieu, ce mardi, le rassemblement des professeurs en lutte contre la réforme Blanquer. Des enseignants issus de l’ensemble du département qui, sous l'impulsion d'un collectif de professeurs de philosophie, se sont mobilisés contre la loi qui doit entrer en vigueur à la rentrée. Retenant les notes des copies du BAC, ils espèrent (avec leurs collègues issus de l'ensemble du territoire), faire fléchir le gouvernement. Rencontre avec des enseignants engagés.

Ils étaient plusieurs dizaines à s'être donné rendez-vous rue du Chapelier à Bordeaux ce mardi. Plusieurs dizaines de professeurs issus de divers collèges du département, pour discuter des suites à donner à ce que l'on peut désormais qualifier de bras de fer entre le corps enseignant et le ministère public. En cause, la loi sur l'école de la confiance et plus particulièrement son article 1, stipulant que « la qualité du service public de l’éducation dépend de la cohésion de la communauté éducative autour de la transmission de connaissances et de valeurs partagées ». Cela signifiant, pour les personnels, « une exemplarité dans l’exercice de leur fonction et, pour les familles, le respect de l’institution scolaire, dans ses principes comme dans son fonctionnement ». Un non sens pour les enseignants présents pour qui l' « exemplarité » en question ne signifie ni plus ni moins que d' « être muselés ». « On ne pourra plus s'exprimer, prendre la parole ouvertement sur notre lieu d’exercice, (en dehors de ceux qui ont des fonctions syndicales) », précise Pauline Baille, professeur d'histoire-géo au lycée Élie Faure de Lormont.

Des enseignants qui ont d'ailleurs, en réponse, diffusé un communiqué qui reprend nombre d'arguments du communiqué diffusé le 2 juillet par les professeurs de philo, initiateurs du mouvement : « Conscients des désagréments engendrés par notre action pour nos élèves et leurs familles, nous sommes aussi responsables de la survie d’un modèle éducatif vivement attaqué et inscrivons notre action dans la continuité des mouvements de contestation tant des lycéens, des personnels, que des parents d’élèves. Face au silence méprisant du Ministre et de ses relais, nous tenons à faire connaître nos revendications pour l’École et sommes déterminés à agir en vue de faire exister un service public ambitieux, gratuit et égalitaire, dans l’intérêt de tous et des générations à venir. Nous demandons un moratoire sur les réformes du lycée, du baccalauréat, de Parcoursup, ainsi que l’ouverture de négociations entre le Ministre et une délégation représentative du mouvement. Nous tenons à ce que le baccalauréat reste un diplôme national, premier grade universitaire, passé dans des épreuves communes, nationales, terminales, ponctuelles et anonymes. Nous dénonçons la loi dite « École de la confiance » et notamment son article premier qui, sous couvert de réserve, vise à museler toute parole publique critique de l’institution. Nous nous opposons à la loi de transformation de la Fonction Publique qui généralise le recours aux contractuels et multiplie les personnels précaires. Nous remercions les parents et élèves qui soutiennent notre action, conscients comme nous que l’éducation a des finalités autrement ambitieuses que de former des agents économiques dociles et rentables. »

Un communiqué signé par l'ensemble des professeurs réunis en assemblée interdisciplinaire à Bordeaux, collectif réunissant des enseignants de divers collèges du département. Coté rétention de notes : 5420 copies, 59 jury, 34 centres d'examen (dont 23 pour la Gironde) et dix disciplines étaient engagés au niveau de l'Académie de Bordeaux (sur près de 34 000 candidats, toutes épreuves confondues). A noter : 130 000 copies sur 4M seraient retenues au niveau national avec Philo, sciences et histoire-géo comme matières les plus impactées.

Hier soir, une nouvelle AG à la bourse du travail a voté la reconduction de la gréve.

Le ministre promet un remplacement des notes du BAC par celles du contrôle continu (jusqu'à leur remplacement par leurs vraies notes). Mais quid des inscriptions en cycle supérieur compromises par de fausses notes ou par des obligations erronées de passer l'oral ? Sans compter, comme le dénoncent les enseignants, la rupture d'égalité devant le contrôle continu ? Le BAC étant , par essence, anonyme. Dans un nouveau communiqué, "les correcteurs en grève reconductible qui n’ont, ni saisi les notes sur le serveur, ni siégé dans les délibérations, et qui ont fait ces derniers jours l’objet de pressions inadmissibles et hors de tout cadre légal" ont annoncé "qu'ils se rendraient ce vendredi à 9h au rectorat pour remettre les copies corrigées et feront à cette occasion, une déclaration qui dressera un bilan de la mobilisation et des perspectives. Ils s’adresseront à tous les personnels, mais aussi aux élèves, à leurs parents, à tous les bénéficiaires de ce service public d’éducation qu’ils restent déterminés à défendre."

 

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : ED

Partager sur Facebook
Vu par vous
3118
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !