Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/06/21 | 5000 € de dons remis au Téléthon Gironde

    Lire

    Les salariés d'EDF Commerce sud ouest, qui participent régulièrement aux courses du Téléthon, se sont adaptés au contexte sanitaire en participant à un challenge à distance via une application de loisir qui permet de cumuler des points en pratiquant l’activité physique de son choix. En 15 jours, du 30 novembre au 13 décembre 2020, les 260 participants ont réussi à récolter la somme de 5 000 €, qui servira "à soutenir la recherche et la mise en œuvre des premiers médicaments pour des maladies rares et génétiques", précise Christian Capdeville coordinateur du Téléthon en Gironde. Le don a été remis à l'association ce 22 juin.

  • 23/06/21 | Une nouvelle bâtonnière pour l'Ordre des avocats de Bordeaux

    Lire

    Les élections du Bâtonnat de Bordeaux se sont déroulées ce mardi 22 juin. A l'issue des votes, c'est Christine Maze qui a été élue Bâtonnière du Barreau de Bordeaux. Avocate depuis 1992, elle collabore à l'Association des avocats pénalistes de France. Elle prendra ses fonctions, à la suite de Christophe Bayle, le 1er janvier 2022, avec à ses côtés, Monsieur Pierre Fonrouge, vice Bâtonnier, lui même successeur de Caroline Laveissière. Ils sont élus pour 2 ans.

  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Rencontres Nationales du eTourisme : "la transition durable sera aussi majeure que la transition numérique"

16/10/2019 | La 15ème édition des Rencontres nationales du eTourisme qui se déroule à Pau du 15 au 17 octobre, s'ouvre à un nouvel incontournable du secteur touristique : le tourisme durable

Plénière Rencontres du eTourisme 2019 à Pau

Des stations de ski sans neige, des îles submergées, des campagnes aux lacs et rivières asséchés, des forêts calcinées... Un programme non seulement pas très tentant (et parfois déjà à l'oeuvre...) pour nos futures vacances et celles des prochaines générations, mais aussi synonyme d'un avenir sombre pour le secteur touristique dans son ensemble. Face à cela les Rencontres nationales du eTourisme 2018 s'étaient achevées sur l'adoption d'un Manifeste pour l'environnement « Le temps court contre nous ». Avec la volonté de ne rien lâcher sur cet engagement, Les Rencontres du eTourisme 2019, démarrées hier à Pau, sont ainsi revenues dès la première plénière de ce mercredi 16 octobre sur ce manifeste et des exemples de premières mises en œuvre concrètes.

Adoptées en toute fin de session 2018, il s'agissait dès le début des Rencontres 2019, de montrer que les bonnes résolutions affichées dans le Manifeste pour l'environnement n'étaient pas restées lettres mortes. François Perroy (Emotio Tourisme), un des rédacteurs du document, rappelle qu'à ce moment-là, « nous pouvions paraître un peu hors sujet. C'était une première, que nous avons voulu offensive, pour que le secteur s'empare collectivement et individuellement du sujet d'un tourisme en faveur de l'environnement et de la transition écologique ».

Un sujet qui fédère
Un manifeste en réalité pas si « hors sujet » que ça. Depuis un an, « les choses bougent beaucoup », assure Guillaume Cramer, consultant ID Tourisme, co-rédacteur du manifeste, et pas seulement dans la rue. « Nous travaillons sur le sujet du tourisme durable depuis 2011, mais nous constatons que depuis l'an dernier les Offices de Tourisme et les OGD (Organisations de Gestion de Destination) s'engagent beaucoup plus. »
Un engagement que ne dément pas Jean-Luc Boulin, qui depuis son poste de Directeur de la Mona, le réseau des offices de tourisme de la Nouvelle-Aquitaine, observe le même mouvement : « dans les offices de tourisme on sent vraiment une envie de s'engager collectivement. C'est un sujet qui fédère au sein des équipes ; ce n'est pas seulement une question de structure », note-il.

Parmi les exemples repérés par la MONA au niveau national Jean-Baptiste Soubaigné, chargé de mission à la Mona, cite différents axes de travail mis en place. Au sein de l'organisme Vendée Grand Littoral, les collaborateurs s'appliquent à changer leurs usages du quotidien et à le valoriser, au delà des Offices de tourisme. « Il est notamment mis en place un « défi green » par mois, auprès des collaborateurs. Une démarche qui a eu un effet boule de neige sur le territoire avec désormais la participation de campings à ces défis. C'est un exemple d'une animation durable qui se met en place sur le territoire ».

De la mobilisation des équipes à l'évaluation de la démarche
Autre exemple en Nouvelle-Aquitaine, cette fois. Le Parc naturel régional des Landes de Gascogne, dont l'objectif de développement durable est "par nature" inscrit dans son ADN, cherche quant à lui à provoquer un effet de levier en accompagnant ses prestataires sur cette voie du « green ». Avec la création du "Cercle des imaginaterres", un réseau d'acteurs s'engagent pour « former, fédérer, faire émerger ou encore faciliter les projets durables des prestataires et acteurs du Parcs autour du tourisme durable » décrit le chargé de projet de la MONA. Un accompagnement qui peut être individuel ou collectif à travers l'existence d'un programme proposant différents types d'activités et d'accompagnements.

Autre exemple encore sur le Bassin d'Arcachon où les 8 offices de tourisme ont mené une réflexion commune sur leurs productions éditoriales. Une stratégie d'édition revue et corrigée qui a eu pour conséquence, sur le guide de destination, « une diminution de 50% de son contenu et 40 000 exemplaires en moins d'imprimés »... Et de nombreux autres exemples ont été repérés par la Mona à travers la France: de la mobilisation des équipes en interne à l'évaluation de la performance en terme de durabilité, étape indispensable à la réelle efficacité de la démarche...

Autant de pratiques nouvelles récoltées et documentées par la MONA qui amènent son directeur à penser que « dans les organismes de tourisme la transition durable qui commence sera aussi majeure qu'a été la transition numérique il y a 10 ans. Au côté de la Région Occitanie, nous réfléchissons à savoir comment, après l'animation numérique des territoires, on passera à l'animation durable des territoires. Former et emmener des collaborateurs et l'ensemble des structures à une animation de territoire qui soit sur du tourisme durable, c'est vraiment un des enjeux à venir ! »

Un environnement institutionnel de plus en plus attentif
Des enjeux auxquels le contexte national est lui-même de plus en plus attentif, comme en témoigne Guillaume Cramer. "Un récent rapport de l'Assemblée nationale affirme le tourisme durable comme « axe stratégique majeur du développement du tourisme en France » et une étude réalisée par l'ADEME à la demande du Ministère des affaires étrangères va bientôt sortir sur les préconisations à mettre en oeuvre au niveau national en matière de tourisme durable."

Autre signe que l'environnement institutionnel prend conscience de l'urgence, la mobilisation nouvelle des Régions. « Certaines ont désormais des prises de position forte qu'on ne voyait pas avant ». Au titre des Régions engagées, auxquelles figure notamment la région Rhône-Alpes, Jean-Luc Boulin n'oublie de citer la Nouvelle-Aquitaine dont « le Schéma régional du développement du tourisme et des loisirs a fait du tourisme durable son thème majeur », souligne-t-il. L'objectif politique régulièrement affirmé étant en effet de faire de la Nouvelle-Aquitaine « la 1ère Région touristique durable ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Capture d'écran ET15

Partager sur Facebook
Vu par vous
8257
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !