Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/10/20 : Suite au nouvel attentat perpétré ce matin à Nice, la Ville de Périgueux annonce que ses agents et élus observeront une minute de silence ce jour à 17 h, dans le respect des mesures sanitaires

30/10/20 : Ambassade et vitrine de la région à Paris, la Maison de la Nouvelle-Aquitaine ferme ses portes aujourd'hui le temps du confinement. Elle assure néanmoins un drive de produits régionaux pour les parisiens le mercredi 4 novembre, sur réservation.

29/10/20 : Suite aux annonces faites par Emmanuel Macron, le World Impact Summit, organisé à Bordeaux, maintient sa première journée ce jeudi 29 octobre, avec un protocole sanitaire renforcé. Du fait du confinement, la journée de vendredi est annulée.

28/10/20 : Le Festival international du Film d’Histoire de Pessac annonce l'annulation de sa 31ème édition aux dates initialement prévues du 16 au 23 novembre. Des réflexions sont en cours sur les modalités de valorisation des films sélectionnés en compétition.

28/10/20 : Le département des Landes est placé en état de vigilance jaune "Vagues Submersion" pour l’ensemble des communes du littoral du 28 octobre 13h00 au 29 octobre 18h00, entre forte houle, vagues puissantes, érosion dunaire et submersions locales...

28/10/20 : "Priorité à la protection sanitaire". Alors que le Festival Novaq devait s'ouvrir demain à la Rochelle, la Région Nouvelle-Aquitaine, organisatrice de cet évènement dédié à l'innovation, annonce son annulation. Un nouveau format est en réflexion.

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/10/20 | Confinement: l'Aéroport de Bordeaux s'adapte

    Lire

    L'Aéroport de Bordeaux réenclenche les mesures adaptées de son plan de continuité de service, qui lui permet d'assurer ses missions prioritaires dans le maintien des conditions sanitaires renforcées. La desserte aérienne programmée jusqu'à la fin de ce week-end est à ce jour inchangée. A compter du 2 novembre, le traitement des vols sera opéré intégralement dans le Hall A. Seront maintenus le service de navette entre le parc P4 et l'aérogare, la Navette 30'Direct entre la gare Saint-Jean et l'Aéroport, le bus Liane 1 qui relie le centre de Bordeaux, les locations de véhicules, un service minimum de commerces autorisés.

  • 30/10/20 | LISEA s'engage avec l'Office Français de la Biodiversité

    Lire

    Le 29 octobre, lors du World Impact Summit à Bordeaux, le concessionnaire de la LGV Sud Europe Atlantique a conforté son engagement pour la préservation de la biodiversité. L'Office Français de la Biodiversité porte le programme "Act4Nature France", qui rassemble 80 entreprises pour enrayer l'érosion de la biodiversité. En rejoignant ce programme, LISEA s'engage à créer, restaurer et gérer des sites naturels favorables aux espèces protégées à proximité de la LGV. Selon Hervé le Caignec, Président de LISEA, "c'est une action supplémentaire qui montre notre engagement pour la protection des territoires traversés par la ligne".

  • 30/10/20 | Un tiers-lieu hybride dans les Deux-Sèvres

    Lire

    La Colporteuse à Argentonnay dans les Deux-Sèvres est depuis 13 ans un lieu d’expérimentation du vivre ensemble et de la citoyenneté. Elle a décidé de développer de nouveaux services avec la mise en place d’un espace de coworking afin de répondre aux nouvelles formes de travail. La Région Nouvelle-Aquitaine s’associe à ce projet et apporte une aide de 60 000 euros afin de permettre le développement de ce lieu.

  • 30/10/20 | La Région soutient le laboratoire départemental de recherche de la Dordogne

    Lire

    La Région a attribué 24 545 euros au Laboratoire Départemental d'Analyse et de Recherche de la Dordogne (Coulounieix-Chamiers) pour des investissements en matériels. La collectivité a souhaité initier un réseau sentinelle de suivi de stations d'épuration en zones touristique pour anticiper une reprise de l'épidémie en période estivale. Le Laboratoire de la Dordogne a souhaité intégrer la démarche et a sollicité la Région pour l'achat d'une ultracentrifugeuse et d'un congélateur permettant le stockage des échantillons avant analyses.

  • 30/10/20 | La manufacture d’Artoria se dote d’équipements numériques

    Lire

    Grâce au soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine, à hauteur de 55 255 euros, la manufacture d’Artoria fabriquant des contenants et flaconnages en porcelaine en Haute-Vienne, va lancer une plateforme multilingue pour accroître sa visibilité à l’international. Cela va aussi lui permettre de capitaliser sur son savoir-faire en créant une marque de produits spéciaux « made in Limoges » en direction du grand public.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Rentrée scolaire en Charente-Maritime : des disparités d'effectifs entre collège et primaire

03/09/2019 | En Charente-Maritime, si les effectifs restent stables au collège, ils sont à la baisse en primaire

Collège de Cozes

C’est l’effet vase communiquant. Alors que les collèges du département gagnent 256 élèves de plus que l’an dernier en cette rentrée, les primaires perdent quelque 600 écoliers. Une baisse de moins de 10% des effectifs totaux du 1er degré, assure l’Inspectrice d’académie Annick Baillou, mais qui devrait se traduire à long terme sur ceux du collège, à partir de 2022. D’ici là, les prévisions démographiques laissent envisager des effectifs stabilisés en collège, même s’ils baissent légèrement depuis quelques années. « On est retombé au niveau des effectifs de 2007/2008, avec 25 589 collégiens », explique Brigitte Rokvam, la vice-présidente en charge des affaires scolaires au Département.

Au vu de cette évolution, le Département et l’Académie s’attendent à perdre un millier d’élèves d’ici dix ans. Uniquement basées sur la démographie, ces estimations ne prennent pas en compte l’évolution des programmes de constructions de logements, qui pourraient représenter un apport de populations nouvelles, y compris de familles – reste à savoir s'ils seront suffisants pour maintenir les effectifs. Le Département se pose donc la question du bien-fondé de la création d’un nouveau collège au nord de La Rochelle, où les besoins se font actuellement sentir. D’autant qu’un internat de 50 places supplémentaires va ouvrir ses portes en 2020 au collège Les Salières à Saint-Martin de Ré.  Malgré des prévisions pessimistes, le Département continue d’investir dans ses établissements : le fonds de dotation représentait  un peu plus de 5,4 millions d’euros en 2018, et une enveloppe de 13,2 millions a été prévue pour divers travaux en 2019, des grosses réparations à l’équipement en matériel, en passant par la construction de bâtiments. L’installation de panneaux photovoltaïques en fait notamment partie : depuis 2018, 5 collèges ont été équipés à La Rochelle et Rochefort. Deux autres vont bientôt être équipés. Le collège Pierre Mendès France de La Rochelle a même bénéficié d’une innovation technologique en accueillant un film photovoltaïque sur son toit – une première en France pour un collège.

Sur les plus de 25 000 collégiens à rentrer cette année, 397 intègrent des classes d’Unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS) et 794 en section d’enseignement général et professionnel adapté (Segpa). « Le nombre d’élèves accueillis en Ulis a augmenté cette année, tandis que le nombre de Segpa présent dans les 9 collèges d’accueil reste identique à 2018 », assure Brigitte Rokvam. Le département possède aussi un dispositif de Classe Relais (pour les jeunes concernés par une procédure judiciaire) : ils sont une dizaine cette année à être répartis entre deux établissements, à Montendre et à Lagord (agglomération de La Rochelle). Depuis 2011, 35 des 51 collèges publics du département accueillent des apprentis : ils sont 4 à avoir intégré certains d’entre eux en restauration scolaire et 2 en maintenance de bâtiment.

Une école en moins et des fermetures de classes pour le 1er degré

31 classes de primaire doivent fermer en cette rentrée. L’annonce avait déjà été faite en avril par la nouvelle inspectrice d'académie-directrice académique des services de l'éducation nationale (IA-DASEN) Annick Baillou. Des fermetures actées définitivement, sans compter les 7 dont l’avenir sera déterminé en cette semaine de rentrée. « Les fermetures conditionnelles, c’est quand il reste des choses à régler avec les élus, soit parce qu’on manque d’éléments concernant les effectifs de la rentrée – par exemple si des logements sociaux sont construits entre temps – ou si on n’est pas d’accord sur les effectifs à venir », explique Annick Baillou, « Nous avons des flux d’élèves qu’on ne maîtrise pas parfaitement ». Une fermeture d’école, celle de Saint-Exupéry (7 classes) à Saintes, a également été décidé au printemps. Une décision mûrement réfléchie selon l’inspectrice : « Une fermeture ne se décide pas du jour au lendemain : ce sont des choses qui ont été préparées longuement avec les élus, en fonction des constats dressés depuis des années. »

Pour l’Académie, ces fermetures de classes ne sont que la confirmation d’une baisse des effectifs constatées depuis une demi-décennie. « On l'avait d’abord observée sur les maternelles : aujourd’hui ces enfants arrivent en primaire et en élémentaire », explique l’inspectrice. Les effectifs actuels laissent envisager 644 élèves en moins à la rentrée 2019, 650 pour la rentrée 2020. La Charente-Maritime n’est pas la seule concernée par le phénomène : l’Académie prévoit une baisse de 1991 inscriptions sur l’ensemble du territoire de l'ex Poitou-Charentes en cette rentrée. Malgré tout, environ 10 classes supplémentaires pourraient être ouvertes en cette rentrée, en plus des 12 ouvertures annoncées au printemps. Ces ouvertures sont liées notamment au dédoublement des CP et des CE1 en zone d’éducation prioritaire (REP+ et REP), dont la mise en place avait commencé en 2016. Les écoles de La Rochelle ont notamment bénéficié de cette mise en place : en cette rentrée, le dédoublement des CE1 sur du quartier populaire de Villeneuve-les-Salines a permis la création de 2 postes, plus un poste en ajustement sur le REP en complément de l’école du quartier de Mireuil (Grandes Varennes). Le passage obligatoire de la scolarisation à 3 ans a également joué. Ces données devraient être confirmées cette semaine.

 

En chiffres : les effectifs de La Rochelle pour cette rentrée

-       41 écoles dont :

  • 20 écoles maternelles 
  • 21 écoles élémentaires
  • Avec 1 ATSEM par classe de maternelle

-       249 classes dont :

  • 84 classes maternelle et 1 classe ULIS maternelle
  • 153 classes élémentaire et 11 classes ULIS élémentaire

-       14 écoles en secteur REP – REP + (7 maternelles et 7 élémentaires) dont :

  • 2 écoles maternelles + 2 écoles élémentaires en REP Villeneuve-les-Salines
  • 5 écoles maternelles + 5 écoles élémentaires en REP+ (Mireuil – Laleu – La Palice) 
  • Les effectifs des enfants scolarisés en REP et REP+ représentaient en 2018-2019 36% des effectifs rochelais.

-       Un budget de fonctionnement de 5 680 000 € .

 

Mise à jour le 4 septembre 2019 : Annick Baillou a finalement annoncé l'ouverture de 8 classes et la création de 8 demi-postes.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
3620
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 33 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !