Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/11/19 : Yannick Jadot, député européen EELV, sera présent à Bordeaux le lundi 18 novembre 2019 pour soutenir les candidats et têtes de liste écologistes sur Bordeaux Métropole notamment Pierre Hurmic, tête de liste écologiste à Bordeaux.

15/11/19 : Du 23 nov au 1er déc, le Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales se tient à Abidjan (Côte d’Ivoire). Cette année la France est à l’honneur. La Région sera présente grâce à 3 opérations menées par l’Agence de l’Alimentation NA.

15/11/19 : "Regards Croisés" tel est le thème de la conférence organisée par le député Eric Poulliat autour de la radicalisation, le 18 nov à 19h au Kyriad de Mérignac, avec T. Oubrou, Grand Imam de Bordeaux et d'H. Hussein, sociologue des médias et du genre.

14/11/19 : Charente-Maritime : Les services de l'État et 15 communes du littoral s’entraîneront dans le cadre d’un exercice départemental ORSEC au risque submersion marine les 27 et 28 novembre 2019.

14/11/19 : Niort : L'Acclameur reçoit le salon de l'enseignement supérieur samedi 16 novembre. Au programme : présentation de nombreuses formations pour des métiers d'avenir en lien avec le tissu économique local. Entrée libre.

13/11/19 : Charente-Maritime : selon le journal officiel du 7/11, le nouveau préfet Nicolas Basselier, ex préfet de l'Aisne, prendra ses fonctions le 25/11. Il succède à F.Rigoulet-Roze, devenu directeur de cabinet du ministre de la Cohésion des territoires.

13/11/19 : Niort : le festival des films sur smartphone Takavoir lance un appel à candidature pour sa prochaine édition, qui se tiendra les 27 et 28 mars 2020. Les candidats doivent livrer leur film de 3 min max avant le 16 février prochain sur takavoir.fr

13/11/19 : Niort : 32 entreprises ont participé en septembre dernier au Challenge de la mobilité, soit 713 salariés du territoire. 44% ont opté pour le vélo, 12% le bus, 15% le covoiturage, 8% la marche, 8% le train. La remise des prix s'est tenue hier soir.

13/11/19 : Deux-Sèvres : Le salon des professionnels de la filière caprine Caprinov' dont la dernière édition s'est tenue en novembre 2018, reviendra du 25 et 26 novembre 2020 au parc des Expositions de Niort.

13/11/19 : Après plusieurs passages au Festival Musicalarue, Miossec revient à Luxey (40) dans le cadre intimiste de la salle de spectacles “Les Cigales“, samedi 30 novembre à 20h30. Le Brestois viendra présenter son onzième opus "Les Rescapés".

12/11/19 : Les gendarmes et la Guardia civil sont arrivés en nombre au péage de Biriatou en raison de l'opération escargot lancée par Tsunami Democra-tic, le mouvement indépendantiste catalan, relayé localement par Bizi! et Aitzina bloquant la frontière à 18h30

12/11/19 : Charente : un groupe d’étudiants en BTS SAM de CCI Charente Formation, mène un projet sur la gestion citoyenne des déchets depuis 1 an et organisent une journée environnementale ce mercredi A 15h30 au Campus CCI, à l'ex CIFOP de L’Isle d’Espagnac.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/11/19 | Un blocage contre la précarité pour Bordeaux Montaigne

    Lire

    Ce vendredi 15 novembre, une centaine d'étudiants ont voté en faveur d'un blocage de l'Université Bordeaux Montaigne lundi 18 novembre. L'objectif de ce vote, opéré par une assemblée générale composée notamment de membres de la FSE (Fédération Syndicale Étudiante) et de groupes autonomes), était de protester face à la montée de la précarité étudiante, dénoncée tragiquement la semaine dernière par la tentative d'immolation d'un étudiant lyonnais. La mobilisation de Bordeaux Montaigne pourrait être rejointe par des étudiants de l'Université de Bordeaux.

  • 15/11/19 | Reconnaissance d’état de catastrophe naturelle en Corrèze

    Lire

    Les communes de Queyssac les Vignes, Saint Aulaire, Saint Clément, Arnac-Pompadour, Perpezac le Noir, Puy d’Arnac et Saint Sornin Lavolps viennent de se voir reconnaître, par arrêté ministériel le 15 octobre et publié au Journal Officiel le 15 novembre, en état de catastrophe naturelle pour le phénomène de sécheresse réhydratation des sols. Les sinistrés disposent à compter de ce 15 novembre d'un délai de 10 jours pour prendre contact avec leur assureur afin de pouvoir bénéficier du régime d’indemnisation correspondant.

  • 15/11/19 | Foire aux miels à Brive

    Lire

    Ce dimanche 17 novembre de 9h à 18h, la salle Brassens de Brive accueille la 20ème édition de la Foire aux Miels. Organisé par l’association l’Abeille corrézienne et la ville de Brive, ce rendez-vous rassemble une trentaine d’apiculteurs amateurs et professionnels du Limousin. Les professionnels du miel feront découvrir les différentes étapes de l’extraction du miel et le rucher école déménage pour l’occasion son matériel. Vous aurez également la possibilité de gagner une ruche, un essaim, une formation au rucher école grâce à la tombola !

  • 15/11/19 | La Rochelle : un nouveau pôle de formation au sein du centre hospitalier

    Lire

    Le Groupe Hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis a inauguré le 8 novembre son nouveau pole de formation à l'hôpital Marius-Lacroix, rassemblant le service de la Formation Continue, le Centre de Formation Professionnelle et le Centre d’Enseignement des Soins d’Urgence (CESU 17). Ce nouveau pôle de formation est doté de 10 salles de formations, 2 de simulation en santé, 1 d'informatique, ainsi que 2 d’ateliers bien-être. Objectif: répondre aux besoins de formation du secteur sanitaire/médicosocial.

  • 15/11/19 | Chute du Mur de Berlin : journée thématique à Bordeaux

    Lire

    Le 21 novembre prochain, l'association étudiante Die Clique organise une journée spéciale consacrée au trentième anniversaire de la chute du Mur de Berlin à l'Université Bordeaux Montaigne. Au programme : intervention d'un doctorant autour des "traces contemporaines" laissées par l'édifice, un atelier graff avec un artiste (Möka 187), une exposition centrée sur différentes "représentation(s) de la chute du Mur de Berlin par la jeunesse" ou encore la projection du film "De l'autre côté du mur", de Christian Schowchow. Toutes les infos sur la page Facebook de l'association.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Rentrée scolaire en Charente-Maritime : des disparités d'effectifs entre collège et primaire

03/09/2019 | En Charente-Maritime, si les effectifs restent stables au collège, ils sont à la baisse en primaire

Collège de Cozes

C’est l’effet vase communiquant. Alors que les collèges du département gagnent 256 élèves de plus que l’an dernier en cette rentrée, les primaires perdent quelque 600 écoliers. Une baisse de moins de 10% des effectifs totaux du 1er degré, assure l’Inspectrice d’académie Annick Baillou, mais qui devrait se traduire à long terme sur ceux du collège, à partir de 2022. D’ici là, les prévisions démographiques laissent envisager des effectifs stabilisés en collège, même s’ils baissent légèrement depuis quelques années. « On est retombé au niveau des effectifs de 2007/2008, avec 25 589 collégiens », explique Brigitte Rokvam, la vice-présidente en charge des affaires scolaires au Département.

Au vu de cette évolution, le Département et l’Académie s’attendent à perdre un millier d’élèves d’ici dix ans. Uniquement basées sur la démographie, ces estimations ne prennent pas en compte l’évolution des programmes de constructions de logements, qui pourraient représenter un apport de populations nouvelles, y compris de familles – reste à savoir s'ils seront suffisants pour maintenir les effectifs. Le Département se pose donc la question du bien-fondé de la création d’un nouveau collège au nord de La Rochelle, où les besoins se font actuellement sentir. D’autant qu’un internat de 50 places supplémentaires va ouvrir ses portes en 2020 au collège Les Salières à Saint-Martin de Ré.  Malgré des prévisions pessimistes, le Département continue d’investir dans ses établissements : le fonds de dotation représentait  un peu plus de 5,4 millions d’euros en 2018, et une enveloppe de 13,2 millions a été prévue pour divers travaux en 2019, des grosses réparations à l’équipement en matériel, en passant par la construction de bâtiments. L’installation de panneaux photovoltaïques en fait notamment partie : depuis 2018, 5 collèges ont été équipés à La Rochelle et Rochefort. Deux autres vont bientôt être équipés. Le collège Pierre Mendès France de La Rochelle a même bénéficié d’une innovation technologique en accueillant un film photovoltaïque sur son toit – une première en France pour un collège.

Sur les plus de 25 000 collégiens à rentrer cette année, 397 intègrent des classes d’Unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS) et 794 en section d’enseignement général et professionnel adapté (Segpa). « Le nombre d’élèves accueillis en Ulis a augmenté cette année, tandis que le nombre de Segpa présent dans les 9 collèges d’accueil reste identique à 2018 », assure Brigitte Rokvam. Le département possède aussi un dispositif de Classe Relais (pour les jeunes concernés par une procédure judiciaire) : ils sont une dizaine cette année à être répartis entre deux établissements, à Montendre et à Lagord (agglomération de La Rochelle). Depuis 2011, 35 des 51 collèges publics du département accueillent des apprentis : ils sont 4 à avoir intégré certains d’entre eux en restauration scolaire et 2 en maintenance de bâtiment.

Une école en moins et des fermetures de classes pour le 1er degré

31 classes de primaire doivent fermer en cette rentrée. L’annonce avait déjà été faite en avril par la nouvelle inspectrice d'académie-directrice académique des services de l'éducation nationale (IA-DASEN) Annick Baillou. Des fermetures actées définitivement, sans compter les 7 dont l’avenir sera déterminé en cette semaine de rentrée. « Les fermetures conditionnelles, c’est quand il reste des choses à régler avec les élus, soit parce qu’on manque d’éléments concernant les effectifs de la rentrée – par exemple si des logements sociaux sont construits entre temps – ou si on n’est pas d’accord sur les effectifs à venir », explique Annick Baillou, « Nous avons des flux d’élèves qu’on ne maîtrise pas parfaitement ». Une fermeture d’école, celle de Saint-Exupéry (7 classes) à Saintes, a également été décidé au printemps. Une décision mûrement réfléchie selon l’inspectrice : « Une fermeture ne se décide pas du jour au lendemain : ce sont des choses qui ont été préparées longuement avec les élus, en fonction des constats dressés depuis des années. »

Pour l’Académie, ces fermetures de classes ne sont que la confirmation d’une baisse des effectifs constatées depuis une demi-décennie. « On l'avait d’abord observée sur les maternelles : aujourd’hui ces enfants arrivent en primaire et en élémentaire », explique l’inspectrice. Les effectifs actuels laissent envisager 644 élèves en moins à la rentrée 2019, 650 pour la rentrée 2020. La Charente-Maritime n’est pas la seule concernée par le phénomène : l’Académie prévoit une baisse de 1991 inscriptions sur l’ensemble du territoire de l'ex Poitou-Charentes en cette rentrée. Malgré tout, environ 10 classes supplémentaires pourraient être ouvertes en cette rentrée, en plus des 12 ouvertures annoncées au printemps. Ces ouvertures sont liées notamment au dédoublement des CP et des CE1 en zone d’éducation prioritaire (REP+ et REP), dont la mise en place avait commencé en 2016. Les écoles de La Rochelle ont notamment bénéficié de cette mise en place : en cette rentrée, le dédoublement des CE1 sur du quartier populaire de Villeneuve-les-Salines a permis la création de 2 postes, plus un poste en ajustement sur le REP en complément de l’école du quartier de Mireuil (Grandes Varennes). Le passage obligatoire de la scolarisation à 3 ans a également joué. Ces données devraient être confirmées cette semaine.

 

En chiffres : les effectifs de La Rochelle pour cette rentrée

-       41 écoles dont :

  • 20 écoles maternelles 
  • 21 écoles élémentaires
  • Avec 1 ATSEM par classe de maternelle

-       249 classes dont :

  • 84 classes maternelle et 1 classe ULIS maternelle
  • 153 classes élémentaire et 11 classes ULIS élémentaire

-       14 écoles en secteur REP – REP + (7 maternelles et 7 élémentaires) dont :

  • 2 écoles maternelles + 2 écoles élémentaires en REP Villeneuve-les-Salines
  • 5 écoles maternelles + 5 écoles élémentaires en REP+ (Mireuil – Laleu – La Palice) 
  • Les effectifs des enfants scolarisés en REP et REP+ représentaient en 2018-2019 36% des effectifs rochelais.

-       Un budget de fonctionnement de 5 680 000 € .

 

Mise à jour le 4 septembre 2019 : Annick Baillou a finalement annoncé l'ouverture de 8 classes et la création de 8 demi-postes.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
2601
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !