Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

16/10/20 : Le marché de Noël de Bordeaux, organisé sur les Allées de Tourny, a été annulé. D'après l'association de commerçants la Ronde des Quartiers, « les conditions sanitaires, comme une jauge à 1000 personnes rendent l'organisation trop incertaine ».

15/10/20 : Le conseil d'administration de l'agence d'urbanisme Bordeaux Aquitaine (a'urba), a élu son nouveau bureau ce 15 octobre. Succédant à Véronique Ferreira, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux et 1er vice-président de Bordeaux Métropole a été élu président.

14/10/20 : La maire de Poitiers, Léonore Moncond'huy, a été élue le 13 octobre dernier Vice-Présidente de Cités Unies France.

14/10/20 : Des travaux sont prévus sur le pont d’Aquitaine et ses abords dans la nuit du 14 au 15 et du 15 au 16/10. Ils engendrent la fermeture, dans les deux sens de circulation sur la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 et 4.

13/10/20 : La Préfecture de Gironde a décidé de lever les mesures de restrictions d'eau sur l'ensemble du Département. « Les récents épisodes de pluie ont permis d'améliorer significativement le débit des cours d'eau », ajoute la Préfecture.

07/10/20 : Charente-Maritime : la commune de Saint-Pierre d'Oléron est lauréate pour être un centre de préparation des Jeux olympiques 2024 dans six disciplines: handball, badminton, judo, taekwondo, taekwondo para-olympique et BMX Race.

06/10/20 : La foire aux livres de Brive, qui devait se tenir les 6,7 et 8 novembre sous une forme réduite, n'aura finalement pas lieu cette année, a annoncé la mairie ce mardi. La prochaine édition est programmée les 5,6 et 7 novembre 2021.

06/10/20 : Charente-Maritime : à l'aéroport de La Rochelle, la ligne La Rochelle – Lyon est, depuis hier, de nouveau desservie 2 fois par jour les lundis et vendredis, au départ de La Rochelle à 6h00 et 17h10.

05/10/20 : L'Arena Futuroscope et le CREPS de Poitiers ont été retenus par le Comité d'Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 pour pour devenir Centre de Préparation aux Jeux pour des équipes de basket-ball, hand-ball et volley-ball.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/10/20 | Charente-Maritime : appel à candidature pour 11 carrelets

    Lire

    La préfecture lance l’attribution prochaine de 11 emplacements de pontons de pêche au carrelet, répartis sur les communes de Marsilly, Saint-Laurent-de-la-Prée, Fouras, Saint-Nazaire-sur-Charente, Saint-Palais-sur-Mer et Saint-Pierre-d’Oléron. Les fiches descriptives des emplacements et la procédure de candidature seront affichées pendant un mois, du vendredi 16 octobre au mercredi 18 novembre inclus, dans les mairies concernées et téléchargeables sur le site internet de la préfecture.

  • 20/10/20 | Charente-Maritime : une journée pour devenir "aidant du numérique"

    Lire

    Le Département 17, l'agglo et la Ville de La Rochelle, SOLURIS, Net SOLIDAIRE et HUBIK organisent un évènement "Numérique En Commun[s]" jeudi 22 et vendredi 23 octobre, à la Maison du département à La Rochelle. Objectif : mobiliser les acteurs de la médiation numérique du territoire (professionnels ou non) et garantir la qualité de leur accompagnement. Ce NEC Atlantique s'adresse à ceux qui sont déjà aidants numériques, ou souhaitent le devenir. Contact: numeriqueinclusif@charente-maritime.fr

  • 20/10/20 | Espace dans ma ville : une 4ème édition à Limoges

    Lire

    Du 26 au 30 octobre, la Ville de Limoges participe à l’opération « Espace dans ma ville ». A cette occasion, les jeunes de 8 à 14 ans vont pouvoir profiter de nombreuses animations autour de la découverte de l’espace. Cette opération a pour but de sensibiliser les jeunes à la culture scientifique et spatiale au travers de l’intervention de Récréasciences et des Petits Débrouillards. Renseignements et inscription au 05 55 45 97 20.

  • 20/10/20 | Bordeaux : une structure d'hébergement d'urgence va être déplacée

    Lire

    Le centre d'accueil d'urgence (CAU) Trégey, à Bordeaux, doit être relocalisé dans le cadre de l'opération Euratlantique. La structure permettant d'accueillir 94 sans domicile fixe, doit être installée dans un immeuble de logements sociaux au cœur de la bastide, entre les lycées François Mauriac et Trégey. La fin des travaux de relocalisation du CAU Trégey, portés par Clairsienne et soutenus par le Conseil Régional, est prévue pour avril 2022.

  • 19/10/20 | Les Régions vont publier un livre de caricatures dans les lycées

    Lire

    A l'occasion du Congrès des Régions de France qui se tient au siège de la Région île de France, le président Renaud Muselier a annoncé que les 13 régions de France ont pris l'initiative de publier un livre de caricatures politiques et religieuses pour le diffuser dans les lycées. "Cet ouvrage rassemblera les caricatures religieuses et politiques les plus marquantes parues dans la presse régionale aux côtés de celles parues dans la presse nationale" et "un collège d'historiens sera sollicité pour remettre en perspective le droit à la caricature dans l'histoire politique de notre pays"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Reportage: Avec une famille bordelaise qui manifestait à Paris contre "le mariage pour tous"

14/01/2013 | Le texte de loi sera examiné et débattu dès le 29 janvier, a réaffirmé la ministre de la Justice Christiane Taubira, après cette journée de mobilisation.

La famille de La Chaise

800.000 selon les organisateurs, 340.000 selon la police, ils étaient nombreux à manifester dimanche contre le projet de loi de Taubira qui souhaite autoriser l’adoption et le mariage des couples homosexuels. Aqui.fr a suivi la famille d’Anne et Christophe de La Chaise, venue de Bordeaux participer à ce rassemblement.

12h35.  Anne, Christophe et leur fils Vianney viennent de poser un pied à Paris, gare Montparnasse. La famille de La Chaise a fait le déplacement de Bordeaux dans la capitale pour exprimer son opposition à la loi Taubira le temps de quelques heures. “ Le train était rempli de personnes qui venaient aussi manifester. Nous y avons retrouvé pas mal d’amis ”, précise Christophe, responsable d’une entreprise qui travaille dans la communication et la formation et qui vise notamment à valoriser le capital humain dans l’entreprise.

A leur descente du train, les manifestants étaient attendus par des petits groupes de jeunes en t-shirt jaunes, leur indiquant le chemin pour rejoindre la place Denfert-Rochereau, l’un des trois points de départ de la manifestation avec la place d’Italie et la Porte Maillot. Parents de cinq enfants de 13, 12 10, 7 et 4 ans, Anne et Christophe ont donné à l’ainé la responsabilité de garder les trois plus jeunes. “A près de 250 euros, le déplacement revient vite assez cher, relève Anne. On s’en serait bien passé”. Car l’après-midi est chargée. Et le retour est déjà prévu à 18h45. C’est la deuxième manifestation contre le projet de loi à laquelle ils participent. Pour Christophe, il était primordial de se déplacer. Je ne suis pas contre une union des couples homosexuels. La société a raison de répondre à l’inquiétude qu’ils ont en matière de protection sociale, par exemple en cas de perte du conjoint. Mais le projet de loi va beaucoup plus loin qu’une union, avec le mariage et l’adoption. Cela implique une déstructuration de la famille ”, explique-t-il.

13h00. Arrivée près de la place Denfert-Rochereau. Le cortège est lent. Et pour cause. Deux immenses chars stationnent, ralentissant les manifestants. Comme pour chaque évènement de grande ampleur, les stations de métro ont été fermées. Beaucoup de manifestants arborent les t-shirt roses, jaunes ou bleus avec les silhouettes d’un papa, d’un enfant et d’une maman, devenus le symbole de la cause. Sur les pancartes, on peut lire: “Made in Papa + Maman” ou encore “Touche pas au mariage civil”. Un jeune homme qui s’occupe de la sécurité distribue un tract, en criant : “ Sur le dos, vous trouverez tous les slogans acceptables de la manifestation. Les autres ne seront pas tolérés.” Sous la grisaille parisienne, les manifestants patientent. Vianney, leur fils présent, aimerait que le cortège accélère un peu. Christophe retrouve un ami avec qui il a fait du scoutisme : “Mes frères et sœurs devraient aussi être dans le cortège. Mais où ? Je ne sais pas. Il y a tellement de monde. “ 


Appel au dialogue et à la concertation“Ce que nous regrettons, c’est l’absence d’un vrai dialogue du Président Hollande. On ne peut pas envisager de balayer des pages et des pages du code civil en faisant l’économie d’une concertation”, regrette Christophe, qui pourrait prendre la forme d’un référendum interrogeant les Français sur le mariage des couples homosexuels, mais aussi l’adoption et la PMA. Selon un sondage LH2 publié la veille dans le Nouvel Observateur, 56% de Français seraient favorables au mariage gay, 45% à l’adoption et 39% à l’ensemble du projet de loi. “La plupart des Français n’ont pas conscience des changements sur le long terme que ce projet provoquerait. Le mariage et l’adoption bouleverseront les référentiels des enfants”, ajoute-t-il. Idem pour Anne: “Les enfants ont besoin de deux référentiels homme et femme”. Pour cette famille nombreuse, le rôle du père et de la mère sont bien définis et distincts. “Bien sûr, certains mariages se finissent mal. Mais ce n’est pas pour cela qu’on doit tout remettre en cause.” Dans le cortège, quelques slogans sont scandés comme “Taubira, t’es foutue, les familles sont dans la rue”. Sur les chars, des animateurs scandent: “Bravos aux parents d’être venus avec vos enfants. Avant le Champ de Mars, dansons!”

17h15 : Après une arrivée au Champs de Mars, la famille doit préparer son retour Gare Montparnasse. Le train repart bientôt sur Bordeaux.

La mobilisation de l’autre camp est prévue le 27 janvier. Et le texte de loi sera examiné et débattu dès le 29 janvier, a réaffirmé la ministre de la Justice Christiane Taubira, après cette journée de mobilisation.

Charlotte Lazimi
Par Charlotte Lazimi

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1592
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
BERNARD | 24/01/2013

La ministre, elle dit comme son Président, c'est que le texte elle y touchera pas. Un peu comme Peillon qui en ce moment explique qu'il ne reviendra pas sur son texte malgré les oppositions. Bref, on est à fond dans la concertation, comme l'avait promis notre président qui disait ne pas vouloir faire comme son prédécesseur. Franchement, là, moi je vois pas la différence.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !