Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/07/18 | Charente-Maritime : les limitations d'usage de l'eau de l'été arrivent

    Lire

    A compter du lundi 16 juillet, 8h, le bassin Curé-Sèvre MP6 et le sous-bassin Marais Nord Aunis MP4 passent en alerte d’été, suite à un arrêté du préfet. Cette limitation provisoire de l'usage de l'eau concerne tous les prélèvements à des fins agricoles à partir de forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Les mesures de coupure ne s’appliquent pas aux cultures ayant obtenu une dérogation.

  • 13/07/18 | Rocade bordelaise : des feux pour réguler le trafic

    Lire

    Attention aux utilisateurs de la rocade bordelaise: à partir du 17 juillet, des feux bicolores vont être installés sur 17 bretelles d'accès de sept échangeurs pour réguler le trafic de la rocade. Une première phase entrera en service avant la fin juillet sur les trois bretelles extérieures des échangeurs 24 et 25 pour une durée de quatre mois. Le rythme des feux variera selon le trafic et selon la bretelle. Le déploiement complet de ce dispositif, mis en place par la DIRA (direction interdépartementale des routes Atlantique, interviendra d'ici fin 2018.

  • 13/07/18 | Emmanuel Macron deux jours en Dordogne, les 18 et 19 juillet

    Lire

    Le président de la république sera en Dordogne, les 18 et 19 juillet. Le thème de sa visite sera les services publics en zone rurale. C’est Michel Delpon, le député du Bergeracois, qui dévoile le programme de cette visite sur sa page Facebook. Emmanuel Macron devrait visiter le bureau de poste de Marsac, assister au dévoilement de la Marianne dans le quartier du Toulon à Périgueux, visiter l’imprimerie du timbre à Boulazac et la Maison des services au public de Sarliac-sur-l’Isle.

  • 13/07/18 | Périgueux : une jauge de 5000 personnes pour la fan zone

    Lire

    Périgueux a crée une fan zone en plein cœur de ville, dans le parc Gamenson. Pour la finale du 15 juillet, où la France affronte la Croatie, la jauge a été portée à 5000 personnes. Attention cependant, cette jauge ne pourra pas être dépassée pour des raisons de sécurité. Des stands buvette et petite restauration sont aussi proposés. L'entrée est gratuite. L'ouverture des portes a lieu à 15 h et la fermeture à 21 h. 3 entrées publiques sont mises en place (avec fouilles et palpations de sécurité).

  • 13/07/18 | La Rochelle : feu d'artifice en hommage à Didier Lockwood

    Lire

    Pour le 14 Juillet, la ville de La Rochelle a vu les choses en grand : un spectacle pyrotechnique sur les musiques de Didier Lockwood. Pour construire le spectacle, le directeur artistique de la société Ruggieri (Nouvel an Paris 2017, départ de L'Hermione, Violon sur le Sable), avec le directeur du Violon sur le Sable Philippe Tranchet, la soprano Patricia Petibon et Didier Pironti, le président du festival Jazz Entre les deux tours. Rendez-vous allée du Mail ou avenue Michel-Crépeau à 22h45.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Reportage: Avec une famille bordelaise qui manifestait à Paris contre "le mariage pour tous"

14/01/2013 | Le texte de loi sera examiné et débattu dès le 29 janvier, a réaffirmé la ministre de la Justice Christiane Taubira, après cette journée de mobilisation.

La famille de La Chaise

800.000 selon les organisateurs, 340.000 selon la police, ils étaient nombreux à manifester dimanche contre le projet de loi de Taubira qui souhaite autoriser l’adoption et le mariage des couples homosexuels. Aqui.fr a suivi la famille d’Anne et Christophe de La Chaise, venue de Bordeaux participer à ce rassemblement.

12h35.  Anne, Christophe et leur fils Vianney viennent de poser un pied à Paris, gare Montparnasse. La famille de La Chaise a fait le déplacement de Bordeaux dans la capitale pour exprimer son opposition à la loi Taubira le temps de quelques heures. “ Le train était rempli de personnes qui venaient aussi manifester. Nous y avons retrouvé pas mal d’amis ”, précise Christophe, responsable d’une entreprise qui travaille dans la communication et la formation et qui vise notamment à valoriser le capital humain dans l’entreprise.

A leur descente du train, les manifestants étaient attendus par des petits groupes de jeunes en t-shirt jaunes, leur indiquant le chemin pour rejoindre la place Denfert-Rochereau, l’un des trois points de départ de la manifestation avec la place d’Italie et la Porte Maillot. Parents de cinq enfants de 13, 12 10, 7 et 4 ans, Anne et Christophe ont donné à l’ainé la responsabilité de garder les trois plus jeunes. “A près de 250 euros, le déplacement revient vite assez cher, relève Anne. On s’en serait bien passé”. Car l’après-midi est chargée. Et le retour est déjà prévu à 18h45. C’est la deuxième manifestation contre le projet de loi à laquelle ils participent. Pour Christophe, il était primordial de se déplacer. Je ne suis pas contre une union des couples homosexuels. La société a raison de répondre à l’inquiétude qu’ils ont en matière de protection sociale, par exemple en cas de perte du conjoint. Mais le projet de loi va beaucoup plus loin qu’une union, avec le mariage et l’adoption. Cela implique une déstructuration de la famille ”, explique-t-il.

13h00. Arrivée près de la place Denfert-Rochereau. Le cortège est lent. Et pour cause. Deux immenses chars stationnent, ralentissant les manifestants. Comme pour chaque évènement de grande ampleur, les stations de métro ont été fermées. Beaucoup de manifestants arborent les t-shirt roses, jaunes ou bleus avec les silhouettes d’un papa, d’un enfant et d’une maman, devenus le symbole de la cause. Sur les pancartes, on peut lire: “Made in Papa + Maman” ou encore “Touche pas au mariage civil”. Un jeune homme qui s’occupe de la sécurité distribue un tract, en criant : “ Sur le dos, vous trouverez tous les slogans acceptables de la manifestation. Les autres ne seront pas tolérés.” Sous la grisaille parisienne, les manifestants patientent. Vianney, leur fils présent, aimerait que le cortège accélère un peu. Christophe retrouve un ami avec qui il a fait du scoutisme : “Mes frères et sœurs devraient aussi être dans le cortège. Mais où ? Je ne sais pas. Il y a tellement de monde. “ 


Appel au dialogue et à la concertation“Ce que nous regrettons, c’est l’absence d’un vrai dialogue du Président Hollande. On ne peut pas envisager de balayer des pages et des pages du code civil en faisant l’économie d’une concertation”, regrette Christophe, qui pourrait prendre la forme d’un référendum interrogeant les Français sur le mariage des couples homosexuels, mais aussi l’adoption et la PMA. Selon un sondage LH2 publié la veille dans le Nouvel Observateur, 56% de Français seraient favorables au mariage gay, 45% à l’adoption et 39% à l’ensemble du projet de loi. “La plupart des Français n’ont pas conscience des changements sur le long terme que ce projet provoquerait. Le mariage et l’adoption bouleverseront les référentiels des enfants”, ajoute-t-il. Idem pour Anne: “Les enfants ont besoin de deux référentiels homme et femme”. Pour cette famille nombreuse, le rôle du père et de la mère sont bien définis et distincts. “Bien sûr, certains mariages se finissent mal. Mais ce n’est pas pour cela qu’on doit tout remettre en cause.” Dans le cortège, quelques slogans sont scandés comme “Taubira, t’es foutue, les familles sont dans la rue”. Sur les chars, des animateurs scandent: “Bravos aux parents d’être venus avec vos enfants. Avant le Champ de Mars, dansons!”

17h15 : Après une arrivée au Champs de Mars, la famille doit préparer son retour Gare Montparnasse. Le train repart bientôt sur Bordeaux.

La mobilisation de l’autre camp est prévue le 27 janvier. Et le texte de loi sera examiné et débattu dès le 29 janvier, a réaffirmé la ministre de la Justice Christiane Taubira, après cette journée de mobilisation.

Charlotte Lazimi
Par Charlotte Lazimi

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1112
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
BERNARD | 24/01/2013

La ministre, elle dit comme son Président, c'est que le texte elle y touchera pas. Un peu comme Peillon qui en ce moment explique qu'il ne reviendra pas sur son texte malgré les oppositions. Bref, on est à fond dans la concertation, comme l'avait promis notre président qui disait ne pas vouloir faire comme son prédécesseur. Franchement, là, moi je vois pas la différence.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !