Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/12/18 : L'Association Petit Coeur de Beurre a décidé en accord avec la Jeune Académie Vocale d'Aquitaine JAVA et l'Ensemble Vocal Aquistriae d'annuler le concert "De choeurs à coeurs" prévu ce samedi 15 décembre en l'église St Louis des Chartrons à 20h30.

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

13/12/18 : La CCAS de Châtellerault organise ce samedi à la résidence Tivoli son marché de Noël. Lors d'ateliers manuels, les résidents ont réalisés des créations qui seront en vente lors du marché et dont les gains serviront à l'animation de la résidence.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/12/18 | Biarritz: un feu d'artifice séuritaire pour le président

    Lire

    Nous nous en sommes fait écho, le président de la République Emmanuel Macron se déplace mardi 18 décembre à Biarritz pour la préparation du G7 en présence de vingt ambassadeurs. La ceinture de sécurité appliquée est celle que la Ville met en place depuis des années pour...le feu d'artifice du 15 août. Il sera donc difficile d'accéder en voiture au centre ville. Nous vous recommandons d'aller sur le site de la ville, www.biarritz.fr ou www.chronoplus.eu pour prendre connaissance du dispositif et déplacements.

  • 14/12/18 | Jacqueline Gourault en déplacement en Dordogne lundi 17 décembre

    Lire

    Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sera en déplacement en déplacement en Dordogne ce lundi 17 décembre. En fin de matinée, elle sera à Coulounieix Chamiers pour le projet de rénovation urbaine. L'après midi, elle se rendra au Nord du département pour la pose de la première pierre de la maison médicale de Lanouaille. C'est la troisième fois que la ministre se rend en Dordogne depuis dix huit mois.

  • 14/12/18 | De nouveaux équipements pour la section foot d'un collège du 87

    Lire

    Créée en 2011, la section de football du collège André Maurois est labellisée et reconnue par la FFF et l’Education Nationale. Cette section rend possible la pratique du football dans un cadre scolaire privilégié. Afin de les soutenir, le Conseil Départemental de la Haute-Vienne vient de les doter de 14 équipements joueurs complets et 2 équipements gardiens. Dernièrement, la section sportive a formalisé de nouveaux partenariats avec la FFF, le Limoges Football Club et la Ville de Limoges.

  • 14/12/18 | L'industrie du pin maritime cherche de nouvelles ressources

    Lire

    Début décembre dans les Landes, l’Etat, les acteurs de la filière forêt-bois et les collectivités locales se sont réunis sur les difficultés d’approvisionnement des industries du bois qui nécessitent 6 M m³ annuels alors que la récolte actuelle est de 5,6 M m³. Avec 32 M m³ de bois ayant atteint ou dépassé l’âge d’exploitation préconisé, l’enjeu pour la filière est donc de récolter ces bois mûrs dans les années à venir. Outre l'engagement de l'Etat à intensifier sa communication en ce sens auprès des propriétaires, l'amont et l'aval de la filière pourraient en passer par la contractualisation pour garantir l'adéquation entre offre et demande.

  • 14/12/18 | La Rochelle lance une nouvelle course au Nautic de Paris

    Lire

    L'agglomération de La Rochelle profite de sa présence au salon Nautic de Paris, du 8 au 16 décembre, pour présenter une toute nouvelle course, organisée en partenariat avec le Grand Pavois Organisation : le Défi Atlantique. Cette nouvelle épreuve en équipage est réservée aux Class 40. Le départ sera donné fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Reportage: le pouvoir ukrainien piégé par l’affaire Tymochenko

30/06/2012 | Si les pro-Tymochenko sont si actifs c’est aussi parce que les élections législatives approchent.

Loulia Tymochenko

La médiatisation du pays à l’occasion de l’Euro s’est avérée à double tranchant pour le pouvoir en place. Les partisans de Ioulia Tymochenko, condamnée à 7 ans de prison ferme pour abus de pouvoir, se sont vite saisis de l’évènement pour réclamer sa mise en liberté. Malgré la pression, le gouvernement n’est pas près de relâcher l’opposante, surtout à l’approche des élections législatives où Yanukovych et son Parti des Régions jouent gros.

« Free Yulia », « Yulia innocente », en marge des animations officielles prévues dans le cadre des Championnats d’Europe de foot, les partisans de l’ex-premier ministre (2005 et 2007-10) sont bien là et arborent des t-shirts avec la photo de l’icône de la révolution Orange. A Kiev, en plein centre-ville, des dizaines de tentes blanches occupent depuis novembre la rue Khreschatyk juste à l’entrée de la Zone de supporters. Il s’agit d’un camp de soutien à Ioulia Tymochenko, condamnée en octobre dernier par le tribunal de Kiev pour abus de pouvoir. Une affaire qui remonte à 2009 où Tymochenko, alors premier ministre, avait signé avec la Russie un contrat sur les livraisons de gaz, jugé désavantageux pour son pays. Détenue à Kharkiv, éloignée de près de 500 km de la capitale, elle est aujourd’hui hospitalisée sur place pour hernies discales. Elle n’y manque pas non plus de soutien.

« Depuis son emprisonnement on mène des actions tous les jours. On réussit à rassembler pas mal de monde. On a tout un groupe qui organise un sitting devant l’hôpital de Kharkiv où se trouve Timochenko actuellement, raconte Valery Dudko, vice-président de l’antenne régionale de l’Union panukrainienne « Patrie », le parti de Tymochenko. Les autorités nous accusent de payer les manifestants mais c’est un mensonge. Ils viennent tous de leur propre gré, non seulement pour soutenir Ioulia mais surtout pour dénoncer les actes du gouvernement », renchérit le vice-président.

Une campagne depuis la prison ?
Si les pro-Tymochenko sont si actifs c’est aussi parce que les élections législatives approchent. Privé de son leader, le principal parti d’opposition aurait sûrement du mal à mener une campagne efficace en octobre. Mais pour Valery Dudko c’est encore un moindre mal. Le possible trucage des élections représente sa principale préoccupation.

DUDKO « Les irrégularités observées lors de la dernière élection présidentielle ne laissent présager rien de bon pour les législatives. Les autorités nous dressent déjà pas mal d’obstacles tous les jours, mais on n’hésitera pas à dénoncer toute manipulation des résultats. On espère surtout qu’à l’issue de cette élection puissent triompher la vérité et la transparence. »

M. Dudko n’est pas non plus dupe sur le sort de Tymochenko. « Difficile de s’attendre à la voir sortir de prison. Les juges ne sont pas indépendants. Ils cultivent des liens étroits avec le pouvoir en place. »

Une décision politique
Denis Bohush, expert en communication politique, partage ce point de vue. Pour lui, l’emprisonnement de Tymochenko reflète bien une décision politique du président Yanukovytch et de son parti (Parti des Régions), au pouvoir depuis 2010. Une décision stratégique que même le souci pour l’image internationale de l’Ukraine ne pouvait changer.

 

BOHUSH « Yanoukovytch ne relâchera pas Tymochenko parce qu’il a peur. Peur de perdre les élections s’il la laisse mener une campagne activement. Peur aussi qu’elle saisisse l’occasion pour s’exiler à l’étranger et diriger son parti d’un endroit où elle serait insaisissable. Il a peur enfin pour sa peau, parce qu’il est conscient que Tymochenko, une fois au pouvoir, n’hésiterait pas à se venger et le mettre derrière les barreaux à son tour. » 

Les autorités, quant à elles, évitent le sujet en profitant de l’Euro pour noyer le poisson. Interrogé sur l’impact de la détention de Tymochenko sur l’image de Kharkiv, ville hôte de la compétition, Aleksandr Popov, responsable des questions de l’Euro au conseil municipal, esquive.

POPOV « Le tournoi est avant tout un grand moment de bonheur pour le peuple de Kharkiv, d’Ukraine et les fans de tout le continent. Pour ce qui est du cas Timochenko, nous ici on n’a rien à voir avec son emprisonnement à Kharkiv. Cette affaire est du ressort de la justice et du gouvernement ukrainiens. Il faut distinguer ces deux choses et séparer le sport de la politique. C’est du moins mon avis. »

Dimanche prochain, Kiev accueillera la finale de l’Euro 2012. C’en sera fini de la « trêve footballistique ». Les règlements de compte politiques reprendront de plus belle avec ou sans Tymochenko.

Piotr CZARZASTY
Par Piotr CZARZASTY

Crédit Photo : Piotr CZARZASTY

Partager sur Facebook
Vu par vous
493
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !