Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/12/18 : L'Association Petit Coeur de Beurre a décidé en accord avec la Jeune Académie Vocale d'Aquitaine JAVA et l'Ensemble Vocal Aquistriae d'annuler le concert "De choeurs à coeurs" prévu ce samedi 15 décembre en l'église St Louis des Chartrons à 20h30.

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/12/18 | En Dordogne, le laboratoire départemental d'analyse détruit par un incendie.

    Lire

    Le laboratoire départemental d’analyse et de recherche de la Dordogne, basé à Coulounieix-Chamiers, a été entièrement détruit cette nuit par un incendie dont les causes ne sont pas encore déterminées. Le président du Conseil départemental Germinal Peiro, qui se rendra sur les lieux ce lundi à 8h30, a fait savoir que le Département s’attachait déjà à "trouver des solutions pour assurer la continuité de l’activité des 140 agents qui travaillent sur le site (laboratoire et Satese) .

  • 15/12/18 | Biarritz: un feu d'artifice séuritaire pour le président

    Lire

    Nous nous en sommes fait écho, le président de la République Emmanuel Macron se déplace mardi 18 décembre à Biarritz pour la préparation du G7 en présence de vingt ambassadeurs. La ceinture de sécurité appliquée est celle que la Ville met en place depuis des années pour...le feu d'artifice du 15 août. Il sera donc difficile d'accéder en voiture au centre ville. Nous vous recommandons d'aller sur le site de la ville, www.biarritz.fr ou www.chronoplus.eu pour prendre connaissance du dispositif et déplacements.

  • 14/12/18 | Jacqueline Gourault en déplacement en Dordogne lundi 17 décembre

    Lire

    Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sera en déplacement en déplacement en Dordogne ce lundi 17 décembre. En fin de matinée, elle sera à Coulounieix Chamiers pour le projet de rénovation urbaine. L'après midi, elle se rendra au Nord du département pour la pose de la première pierre de la maison médicale de Lanouaille. C'est la troisième fois que la ministre se rend en Dordogne depuis dix huit mois.

  • 14/12/18 | De nouveaux équipements pour la section foot d'un collège du 87

    Lire

    Créée en 2011, la section de football du collège André Maurois est labellisée et reconnue par la FFF et l’Education Nationale. Cette section rend possible la pratique du football dans un cadre scolaire privilégié. Afin de les soutenir, le Conseil Départemental de la Haute-Vienne vient de les doter de 14 équipements joueurs complets et 2 équipements gardiens. Dernièrement, la section sportive a formalisé de nouveaux partenariats avec la FFF, le Limoges Football Club et la Ville de Limoges.

  • 14/12/18 | L'industrie du pin maritime cherche de nouvelles ressources

    Lire

    Début décembre dans les Landes, l’Etat, les acteurs de la filière forêt-bois et les collectivités locales se sont réunis sur les difficultés d’approvisionnement des industries du bois qui nécessitent 6 M m³ annuels alors que la récolte actuelle est de 5,6 M m³. Avec 32 M m³ de bois ayant atteint ou dépassé l’âge d’exploitation préconisé, l’enjeu pour la filière est donc de récolter ces bois mûrs dans les années à venir. Outre l'engagement de l'Etat à intensifier sa communication en ce sens auprès des propriétaires, l'amont et l'aval de la filière pourraient en passer par la contractualisation pour garantir l'adéquation entre offre et demande.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Reportage - Pour l'agriculture landaise : « Refaire en six mois ce que l'on a construit en cinq ans »

10/02/2009 |

abris pour canards prêts à gaver dévastés par la tempête

Si le massif forestier des Landes a été très lourdement touché par la tempête du 24 janvier dernier, les dégâts causés dans les secteurs agricole et avicole sont, selon les termes de Dominique Graciet, Président de la Chambre régionale d'agriculture d'Aquitaine, « sans commune mesure avec les dégâts de la tempête de 1999 ». Un peu plus de deux semaines après son passage, les conséquences de la tempête Klaus restent et resteront longtemps omniprésents dans le paysage agricole landais. Des élevages ont été décimés, des cabanes à canard pulvérisées, des kilomètres de clôtures et de travées d'irrigation réduits à néant... A l'heure du bilan, le tribut est lourd, l'inquiétude est grande mais la mobilisation et la volonté de reconstruction décuplés.

Dans le département des Landes, les pertes pour l'agriculture sont sans précédents, en particulier pour l'aviculture, basée sur le mode de production du « plein air » qui nécessite des abris légers et mobiles, d'autant plus fragiles face à de tels évènements climatiques.
Concernant l'élevage des volailles, c'est 15 à 20 % du potentiel de production qui a été endommagés. Le secteur affiche 600 cabanes de 60m2 détruites et 290 000 poulets morts du fait de l'effondrement des cabanes ou de l'affolement des plus jeunes, entrainant leur étouffement. Pour l'ensemble de la filière, la Chambre d'agriculture des Landes estime les pertes à 11,5 millions d'euros dont 7 millions dus aux dégâts sur les abris déplaçables, et par ailleurs non assurables.

Un préjudice total de 56 millions d'euros
Concernant les palmipèdes, l'estimation des pertes se monte à 26 millions d'euros dont 22 millions dus aux dégâts sur les abris et les bâtiments d'élevage et de finition. En effet, 90% du matériel d'élevage a été dégradé, 700 km de clôture endommagée et 130 000 canards prêts à gaver sont morts ou disparus. Le total des pertes des différentes filières avicoles s'élève au chiffre effarant de 40,5 millions d'euros.
Mais les dégâts à mettre sur le compte de Klaus ne s'arrêtent pas à l'élevage. La tempête a également causé de gros dommages dans les secteurs des productions végétales notamment par la destruction complète ou partielle d'environ 600 ha de serres tant dans la production agricole que dans le secteur du tabac. Cette destruction massive d'abris est source d'une grande inquiétude pour les productions à venir. C'est notamment le cas dans le secteur de la carotte où 50 % des surfaces paillées avec du plastique ont été touchée et risquent d'entrainer des pertes de production liées au froid. Une autre grande inquiétude concerne les travées d'irrigation dont enriron 700 ont été endommagées à travers le département. Selon Dominique Graciet cela représente le nombre de travées installées sur une période de 5 ans.
L'ensemble des pertes n'a pas été énuméré ici mais le tribut est très lourd. Le total des pertes concernant l'agriculture landaise s'élèverait, en tout et pour tout, à 56 millions d'euros, dont 50 % ne sont pas assurables. Ce chiffre, qui n'est encore qu'une estimation, équivaut habituellement à la moitié des revenus agricoles des Landes. Cette année, il représente environ 60 % des pertes agricoles consécutives à la tempête pour l'ensemble de la Région Aquitaine. Autrement dit, la note est salée.

Une nécessaire motivation à la reconstruction
Le constat est accablant, mais face à cela, la solidarité entre collectivités territoriales a joué à plein. L'intervention d'autres départements tels que le Limousin, le Var et le Jura a été un élément fort de la mobilisation; l'accablement des premières heures a laissé place à une nécessaire motivation. Si « la première semaine post-tempête était consacrée aux interventions d'urgence auprès des agriculteurs sinistrés, il est temps maintenant d'étudier les outils financiers qui nous permettront de redémarrer » assène le Président de la chambre d'agriculture d'Aquitaine. L'ensemble des filières agricoles n'ont en effet, désormais pas d'autre choix que de reconstruire. Le défi, selon Dominique Graciet, est « de reconstruire en moins de six mois ce que l'on fait habituellement en cinq ans ! Les besoins sont multipliés par dix mais il faut qu'on se donne les moyens de reconstruire, l'avenir de l'agriculture landaise en dépend ».

Solène Méric

Partager sur Facebook
Vu par vous
264
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !