Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/09/19 : Bordeaux. Il aura fallu quatre mois pour que le trafic reprenne sur la ligne C du tram entre la Porte de Bourgogne et la gare Saint-Jean après l'incendie du parking Salinières: il est annoncé pour le 28 septembre.

18/09/19 : Mont de Marsan Agglomération recherche des volontaires en Service Civique pour assurer des missions en lien avec la culture, la solidarité, l'environnement et l'éducation. Réunion d'information le 26 septembre à 14h au Bureau Information Jeunesse.

18/09/19 : Le Pont d'Aquitaine sera fermé entre les échangeurs 1 et 5 du 19 septembre 21h au 20 septembre 6h pour des travaux de maintenance et d'entretien.

18/09/19 : Deux-Sèvres : à l'occasion des Journées du patrimoine, le Département ouvre ses portes au public de la Maison du Département, des Archives Départementales et des Tumulus de Bougon. Animations et visites guidées sont au programme.

18/09/19 : Charente-Maritime : le chantier du pont transbordeur de Rochefort ouvre ses portes au public à l’occasion des journées européennes du patrimoine. RDV notamment samedi 21 à 10h pour assister au remontage sur le tablier du premier élément de chariot.

17/09/19 : Dordogne : Frédéric Gojard, 58 ans, conduira la liste du Rassemblement National à Périgueux pour les élections municipales. Cet ancien militaire, aujourd'hui âgé de 58 ans, s'était déjà présenté aux dernières élections européennes.

17/09/19 : Marcel Amont se rend à Bordeaux à la libraire La Machine à Lire jeudi 19 septembre à partir de 18h30 pour évoquer son livre "Les Coulisses de ma vie" aux éditions Flammarion. Il sera le lendemain à l’Espace Culturel de Pau à partir de 18h30.

17/09/19 : Philippe Lambert atteint de la sclérose en plaques, est attendu à Agen mercredi 18 septembre à 16h30 pour une étape dans le cadre de son « Tour de France - défi 3000 km de Philippe Lambert ».

17/09/19 : Dordogne : Cheffe d’entreprise, conjointe collaboratrice ou apprentie, les candidatures à l’édition 2020 des trophées « Elles M l’artisanat » sont ouvertes. Les lauréates seront mises à l'honneur le 23 mars en préfecture. Plus d'info: www.artisanat24.com

16/09/19 : Deux-Sèvres : les agents des finances publiques sont en grève, suite à l'appel de l'intersyndicale CGT/CFDT/FO/Solidaires/CFTC. Ils protestent contre la fermeture d'ici 2022, de 4 des 10 centres -Prahecq, Airvault, Frontenay-Rohan-Rohan et Coulonges.

13/09/19 : Region : le projet Viti de la Région a été retenu par l'Etat dans le cadre de l'appel projet territoire d'innovation de grande ambition (TIGA). Ce programme concerne tous les vignobles et plus de 130 partenaires. Objectif : la sortie des pesticides.

13/09/19 : Charente : Le festival de photographie Barrobjectif, à Barro, fête sa 20e édition du 14 au 22 septembre. L'invité d'honneur est le photographe italien Paolo Pellegrin, multiprimé pour son travail, notamment sur les conflits dans le monde. Gratuit.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/09/19 | Deux réacteurs de la centrale du Blayais concernés par des malfaçons

    Lire

    EDF a confirmé ce mercredi que six des 58 réacteurs nucléaires français présentaient des "problèmes de conformité" et de fabrication de certains composants. Parmi ces réacteurs, on retrouve les numéro trois et quatre de la centrale du Blayais, qui comporte des malfaçons au niveau de ses générateurs de vapeur, pourtant remplacés entre 2014 et 2015. Au travers d'un communiqué, EDF a estimé que "les écarts constatés ne remettent pas en cause l’aptitude au service des matériels et ne nécessitent pas de traitement immédiat".

  • 18/09/19 | EDUCNUM : un salon pour répondre aux énigmes du numérique à Poitiers

    Lire

    Les journées EDUCNUM sont organisées à Poitiers du 20 au 22 septembre par la CNIL, le groupe VYV et l’An@é. L’objectif est de sensibiliser enfants, parents et enseignants aux défis du numérique. Un espace ludique de 130m2 a été imaginé pour les enfants, les adolescents et leurs familles. Un escape game inédit et gratuit va être proposé pour sensibiliser aux enjeux du numérique. Le ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer sera présent à Poitiers ce 20 septembre pour inaugurer ce salon.

  • 18/09/19 | Tourisme : "bilan très positif" pour Charentes Tourisme cet été

    Lire

    Le tourisme dans les Charentes se porte bien, selon le bilan estival de Charentes Tourisme. Si l'avant saison et juillet sont mitigés, avec 58% des professionnels satisfaits, le mois d'août fut en revanche exceptionnel, avec des records de fréquentation. Si elle a d'abord profité à l’intérieur des terres en début de saison, la tendance s'est inversée au profit du littoral en août. L'office note une diminution de la clientèle britannique et une progression de la clientèle belge et allemande.

  • 18/09/19 | 1ere Journée du Patrimoine coordonnée par l'Office de Tourisme du Val de l'Eyre !

    Lire

    C'est la première fois que les cinq communes du Val de l'Eyre (BelinBeliet, Le Barp, Lugos, Saint-Magne et Salles) s'unissent sous une même bannière pour participer ensemble aux Journées Européennes du Patrimoine. Ainsi, une palette d’animations sera proposée - visites patrimoniales et culturelles, expositions dynamiques et reconstitutions -, le 21 septembre prochain sur tout le territoire.

  • 18/09/19 | Une plongée dans les Espaces Naturels Sensibles de la Vallée de l'Eau Blanche

    Lire

    Dans le cadre de son Agenda 21, Villenave d'Ornon propose des animations gratuites autour du développement durable et notamment une nouvelle visite des Espaces Naturels Sensibles de la Vallée de l'Eau Blanche le samedi 21 septembre, de 9h à 12h. Son but : découvrir le milieu des gravières et des anciennes cressonnières. Les participants pourront parcourir une partie du futur cheminement qui sera ouvert à la fin de l'année. Inscriptions au pôle développement durable : 05.56.75.69.85

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Reportage: Vu de Pologne, la foi par le foot

02/07/2012 | Entre Gdansk et Czestochowa Piotr Czarzasty a sondé sur fond d'euro les âmes d'un peuple que l'église catholique n'hésite pas à évangéliser ballon au pied...

Euro vu de Cracovie - Supporter Polonais

En grande majorité catholiques et fervents patriotes, surtout lorsque l’honneur de la nation est en jeu sur le terrain, les supporters polonais auront sûrement beaucoup sollicité l’aide divine lors de cet Euro 2012. Pratique ridicule pour les uns, une aubaine pour les autres, les avis sont partagés au sein de l’Eglise qui n’a pas tardé cependant à saisir cette opportunité d’évangéliser les masses.

« J’ai prié à fond pour la victoire des nôtres contre les Tchèques. J’ai même trouvé une chapelle pour me recueillir à la mi-temps, avoue Karol, 23 ans, chauffeur de poids lourds. Anna, 43 ans, enseigne la catéchèse à l’école. Chaque cours se termine par une prière. « Le jour du match contre la Russie j’ai demandé à mes élèves s’ils voulaient prier pour quelque chose en particulier. Ils ont tous répondu qu’ils voulaient prier pour que la Pologne gagne. »

Que la Pologne l’emporte… Amen
L’objet de ces prières peut paraître sans importance par rapport aux préoccupations de la vie quotidienne ou des grands enjeux planétaires. Après tout, pourquoi ce bon Dieu devrait prêter une quelconque attention au foot alors qu’il a sûrement des problèmes beaucoup plus urgents à régler ? Mais les Polonais refusent de raisonner de cette façon. « Dieu, on peut tout lui demander. Il ne faut pas être sélectif dans ses intentions de prière. Pourquoi éviter de lui parler de choses qui comptent pour nous ? », souligne Karol. Et ils sont loin d’être découragés par les revers de leur équipe. « Je crois que les prières ont quand même porté leurs fruits, confirme Anna, 23 ans, étudiante en sociologie. Pour la première fois depuis des années on arrive à ne pas se retrouver éliminés dès le deuxième match. »

L’Euro parfait pour évangéliser
Une conviction et un état d’esprit qui arrangent l’Eglise catholique en Pologne. L’Euro 2012 est devenu pour elle l’occasion rêvée de mettre en place une opération « séduction » auprès de ceux qu’elle ne voyait plus ou pas du tout à la messe du dimanche. Pour ce faire, l’Eglise est descendue dans la rue. Au programme : concerts et évangélisation destinés d’ailleurs aussi aux étrangers. « On avait des chansons en anglais et espagnol. Pour interpeller les gens on portait des t-shirts portant l’inscription en polonais et en anglais : « c’est qui pour toi Jésus ?, raconte Wojciech Kruk, vice-président du conseil de l’Ecole de la Nouvelle Evangélisation de Gdansk. Des évènements comme l’Euro sont très propices pour ce genre d’actions. Il y a plus de monde dans les rues, les gens sont plus ouverts et réceptifs à nos messages. C’est un bon moment pour parler de Dieu. Parler de lui non plus à l’intérieur d’une église mais en allant directement à la rencontre de l’autre. »

L’accueil des passants et touristes aura pu être parfois mitigé mais M. Kruk affiche beaucoup d’optimiste quant à l’efficacité de l’opération. « Ce qu’on veut transmettre aux gens c’est une joie de vivre. On n’est pas obligés de leur parler de Dieu, mais il suffit qu’ils nous voient danser, chanter, s’amuser et pleins d’enthousiasme, pour que ça leur donne peut-être envie de le partager et en savoir d’avantage. Si ça arrive c’est déjà un gros succès. »

« Le Seigneur te veut dans sa Ligue des Champions »
L’Euro 2012 oblige, le foot était omniprésent dans les multiples initiatives d’évangélisation. Le traditionnel festival des « catholiques dans la rue », lancé le jour même du match d’ouverture de l’euro, a pris des airs de festin pour les mordus de foot. Entre deux concerts de groupes de rock, pop ou reggae et des tubes tournant autour de la foi, le public pouvait écouter les témoignages de footballeurs et entraîneurs sur l’importance de Dieu dans leur vie. Le public a aussi été invité à danser un flash mob sur « Waka waka » de Shakira. Enfin, pour clôturer la journée, l’Archevêque de Gdansk a envoyé un ballon vers la foule d’une bonne frappe du pied droit.

Les jeunes évangélistes n’ont pas non plus manqué de se servir des références et du vocabulaire footballistique pour faire passer leur message. « Joue en première division de la vie », c’était leur slogan lors de cet Euro. « Une métaphore pour dire que chacun a la possibilité de se rapprocher de Dieu et de la vie éternelle. Il faut juste avoir la volonté, explique Wojciech Kruk. Parce que Jésus c’est comme le meilleur entraîneur du monde. Il offre les moyens nécessaires à ses joueurs (les fidèles) pour qu’ils évoluent tous dans sa Ligue des champions. »

Le foot là-haut ? Rien à foutre
Loin des festivités footballistiques de Gdansk et d’autres villes hôtes, le célèbre sanctuaire de Czestochowa, capitale religieuse du pays, affiche une ambiance de recueillement même si les visites de touristes et pèlerins ne manquent pas en ce début de saison estivale. Le père Roman Majewski, prieur de l’ordre des moines Paulins installé dans le sanctuaire depuis sa fondation (XIVe siècle), appelle à ne pas immiscer le foot aux affaires du Seigneur. « Pour quelqu’un qui croit vraiment en Dieu, le foot revêt une importance secondaire, voire encore moindre. Il est sûr que pour pas mal de personnes c’est une vraie passion, un métier. Ça occupe leurs pensées, ils vivent de ça. Mais est-ce que ces gens là pensent à aller embêter Dieu pour lui demander que leur équipe gagne ? »

Le père Majewski demeure très dubitatif sur l’intérêt de prier pour la victoire dans le sport. « Si l’on analyse le sport en profondeur, je ne suis pas sûr qu’il vaille la peine d’y mêler Dieu. Mais si l’on traite le sport de manière plus superficielle, on peut prier pour tout à ce moment là. Les gens prient pour avoir plus d’argent, plus de bonheur, une bonne épouse, un bon mariage, puis un bon divorce. Mais est-ce que le Seigneur exauce leurs souhaits ? Il faudrait plus tôt se demander si c’est une prière qu’on devrait vraiment lui formuler. »

Mais pour beaucoup de supporters polonais elle représente souvent le seul espoir face aux piteuses performances de la sélection. Après tout, ça ne coûte rien.

Piotr CZARZASTY
Par Piotr CZARZASTY

Crédit Photo : Piotr CZARZASTY

Partager sur Facebook
Vu par vous
1473
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !