Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/11/20 | L'alimentation de proximité grandit en Ribéracois

    Lire

    Lors de la Commission permanente du 23 novembre, la Région a décidé de soutenir le projet porté par le Club d’entreprises du Pays Ribéracois « Bien manger en Ribéracois – Développement de pratiques alimentaires saines et locales » à hauteur de 64 581 euros. Ce projet vise à développer les partenariats économiques entre acteurs du système alimentaire local et avec pour objectifs de fédérer et dynamiser les initiatives en faveur de l’agriculture et l’alimentation de proximité notamment.

  • 30/11/20 | Jean Tavernier n'est plus

    Lire

    Cet humaniste était entré en politique sans l'avoir cherché par la grâce de Chaban en 1986 lors des élections régionales; deux ans plus tard il sera président du Conseil régional poste qu'il occupera jusqu'en 1992. Jean Tavernier figure de la médecine hospitalière bordelaise s'en est allé à l'âge de 92 ans. Alain Rousset lui rend hommage :"Il a laissé au Conseil régional le souvenir d'un homme de coopération et d'écoute. Dans le prolongement de l'adhésion de l'Espagne à la CEE, Jean Tavernier s'était particulièrement impliqué dans la coopération entre régions transfrontalières. qui donneront naissance à des partenariats institutionnels au long cours ..."

  • 30/11/20 | Les Chemins de l’Art Rupestre Préhistorique a un nouveau président

    Lire

    A l’occasion du renouvellement du Bureau Directeur de l’association ; principal réseau de tourisme archéologique du continent, Germinal Peiro, président du Conseil Départemental de la Dordogne, a été élu Président de l’Association pour la période 2020-2024. Initiée en 2010 en tant que projet d’initiative européenne de promotion, du patrimoine, de la culture et du tourisme, l’Association est une association internationale qui compte 151 sites d’art rupestres et près de 41 institutions dans tout le continent européen.

  • 30/11/20 | Travaux d’urgence sur les lignes Brive-Ussel et Périgueux-Brive

    Lire

    Afin de sauvegarder le réseau néo-aquitain, le Conseil régional s’est engagé en faveur d’un Plan Directeur d’investissements du réseau ferroviaire. Compte-tenu de l’état très dégradé des lignes régionales, des travaux d’urgence vont être menés sur 6 axes en 2021 parmi lesquels Brive-Ussel et Périgueux-Brive. La Région va prendre en charge 3 930 000 euros.

  • 30/11/20 | Lacs médocains: Début du programme global de restauration

    Lire

    Le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une subvention de 184 000€ au Syndicat intercommunal d’aménagement des eaux du bassin versant des étangs du littoral girondin. En effet, les deux grands lacs médocains et le bassin d’Arcachon sont des écosystèmes qui apportent beaucoup à l’activité économique et touristique. Seulement, ils sont soumis à des risques de dégradation de l’eau. C’est donc dans un but de restauration et préservation que le programme global des restauration des zones humides et des lacs médocains est mis en oeuvre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Dordogne: Un site internet pour limiter la mise en inaptitude au travail

28/09/2020 | Le service de santé au travail innove en Dordogne et propose un service inédit pour permettre aux salariés atteints de longue maladie de rester à leur poste.

ors de la présentation de la plateforme à Périgueux

Chaque année, quelque 700 salariés en Dordogne sont licenciés pour inaptitude. Le Service de santé au travail veut faire diminuer ce chiffre en aidant les salariés et leurs employeurs à maintenir l'emploi, en adaptant ou changeant le poste de travail quand c'est possible. Une plateforme a été créée spécialement pour orienter et informer en cas de maladie chronique évolutive, de type cancer ou diabète, ou pour les retours au travail après longue maladie. Il suffit de remplir un formulaire sur le site Semaphore, pour être rappelé par un conseiller. 

 "Vieillissement, maladie chronique, accident de la vie ou du travail, maladie professionnelle, handicap… Autant de situations qui peuvent impacter la capacité d’un salarié à tenir son emploi", explique Philippe François, le président du Service de santé au travail de la Dordogne. Dans ce département, l'année dernière, 700 salariés ont perdu leur emploi en raison d'une inaptitude au travail, car aucune solution de reclassement n'a pu être trouvée. 20 % de la population française est concernée par les maladies chroniques évolutives. 80 % ont un emploi stable au moment du diagnostic.
"Cela a un coût pour l'entreprise, pour l'ensemble de la société, alors nous nous avons planché sur  le sujet des maladies longues. Il a fallu trouver les financements, travaillé deux ans sur le sujet,  avant d'aboutir au lancement de  la plateforme Sémaphore. C'est un service nouveau et totalement innovant que nous proposons désormais à nos adhérents," poursuit Philippe François. Présenté il y a quelques jours à des employeurs, ce site internet vise à informer, sensibiliser, mettre en relations employeurs et salariés sur toutes les questions relatives au maintien dans l’emploi suite à un problème de santé de longue durée. Qu'est ce qu'une maladie chronique, quelles sont les obligations de l'employeur, quelles adaptations puis je proposer à mon salarié, pour qu'il reste en poste sans que cela pénalise mon activité ? "L'objectif, c'est à la fois d'aider les salariés et les chefs d'entreprises pour des questions très pratiques, c'est pourquoi nous avons fait appel à une équipe pluridisciplinaire, médecins,  infirmiers, psychologues, ergonomes." le cas échéant, la plateforme peut orienter vers des spécialistes, ou partenaires : MDPH, CPAM, Cap emploi ...   

Comment ça marche

Pour être rappelé et orienté, que l'on soit salarié ou employeur, il suffit de remplir la fiche contact du site, de laisser un mail ou un numéro de téléphone. C'est le cabinet A 20, qui a conçu ce nouveau service pour le Service de santé au travail, et qui orientera les salariés et leurs employeurs. "Ce cabinet va travailler avec nos équipes pour trouver la meilleure réponse à apporter, précise Philippe François. Le maintien dans l'emploi est l'une des missions fondamentales du Service de santé au travail. Les solutions pouvant être proposées peuvent être par exemple l'instauration d'un à deux jours de télétravail pour moins de fatigabilité, une adaptation des horaires, du poste au niveau de l'ergornomie."
La création de ce nouveau service Semaphore coïncide avec la fusion des deux services de médecine du travail de Dordogne : celui de Périgueux-Sarlat Nontron, et celui de Bergerac.  Le nouveau service départemental conserve les mêmes points de consultation (environ 70) et le même personnel, les mêmes médecins et les mêmes infirmières. Il a permis d'embaucher un psychologue du travail supplémentaire, et de mettre en commun certaines compétences. Il représente 8.000 entreprises et 66.000 salariés en Dordogne. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : V.Desfrançois

Partager sur Facebook
Vu par vous
3030
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !