Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/10/20 : Suite au nouvel attentat perpétré ce matin à Nice, la Ville de Périgueux annonce que ses agents et élus observeront une minute de silence ce jour à 17 h, dans le respect des mesures sanitaires

30/10/20 : Ambassade et vitrine de la région à Paris, la Maison de la Nouvelle-Aquitaine ferme ses portes aujourd'hui le temps du confinement. Elle assure néanmoins un drive de produits régionaux pour les parisiens le mercredi 4 novembre, sur réservation.

29/10/20 : Suite aux annonces faites par Emmanuel Macron, le World Impact Summit, organisé à Bordeaux, maintient sa première journée ce jeudi 29 octobre, avec un protocole sanitaire renforcé. Du fait du confinement, la journée de vendredi est annulée.

28/10/20 : Le Festival international du Film d’Histoire de Pessac annonce l'annulation de sa 31ème édition aux dates initialement prévues du 16 au 23 novembre. Des réflexions sont en cours sur les modalités de valorisation des films sélectionnés en compétition.

28/10/20 : Le département des Landes est placé en état de vigilance jaune "Vagues Submersion" pour l’ensemble des communes du littoral du 28 octobre 13h00 au 29 octobre 18h00, entre forte houle, vagues puissantes, érosion dunaire et submersions locales...

28/10/20 : "Priorité à la protection sanitaire". Alors que le Festival Novaq devait s'ouvrir demain à la Rochelle, la Région Nouvelle-Aquitaine, organisatrice de cet évènement dédié à l'innovation, annonce son annulation. Un nouveau format est en réflexion.

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 31/10/20 | La Région renforce son soutien à un réseau de recherche en cancérologie

    Lire

    Le réseau de recherche en cancérologie Oncosphère a été lancé en 2018 à Bordeaux. Il rassemble l'Université de Bordeaux, le CHU, l'institut Bergonié, l'Inserm et le CNRS. L'objectif du réseau Oncosphère est de fédérer les acteurs de la recherche sur le cancer éparpillés sur tout le territoire néo-aquitain. Le Conseil Régional, qui a déjà soutenu le réseau Oncosphère à son lancement en 2018, vient de voter une aide de 400 000 euros attribuée à l'Inserm, à Bordeaux

  • 31/10/20 | La Rochelle : les services de la collectivité sont maintenus

    Lire

    Dans la lignée des annonces gouvernementales, les services publics seront maintenus à La Rochelle pendant le confinement: les accueils des mairies, de l'Agglomération, des services d’urbanisme, de l’état civil, des déchetteries, ou encore de la Police municipale, resteront ouverts aux horaires habituels. Le transport public sera également maintenu normalement. Les médiathèques, les musées, le conservatoire de musique et danse, ainsi que les salles de spectacles fermeront dès ce vendredi.

  • 30/10/20 | Confinement: l'Aéroport de Bordeaux s'adapte

    Lire

    L'Aéroport de Bordeaux réenclenche les mesures adaptées de son plan de continuité de service, qui lui permet d'assurer ses missions prioritaires dans le maintien des conditions sanitaires renforcées. La desserte aérienne programmée jusqu'à la fin de ce week-end est à ce jour inchangée. A compter du 2 novembre, le traitement des vols sera opéré intégralement dans le Hall A. Seront maintenus le service de navette entre le parc P4 et l'aérogare, la Navette 30'Direct entre la gare Saint-Jean et l'Aéroport, le bus Liane 1 qui relie le centre de Bordeaux, les locations de véhicules, un service minimum de commerces autorisés.

  • 30/10/20 | LISEA s'engage avec l'Office Français de la Biodiversité

    Lire

    Le 29 octobre, lors du World Impact Summit à Bordeaux, le concessionnaire de la LGV Sud Europe Atlantique a conforté son engagement pour la préservation de la biodiversité. L'Office Français de la Biodiversité porte le programme "Act4Nature France", qui rassemble 80 entreprises pour enrayer l'érosion de la biodiversité. En rejoignant ce programme, LISEA s'engage à créer, restaurer et gérer des sites naturels favorables aux espèces protégées à proximité de la LGV. Selon Hervé le Caignec, Président de LISEA, "c'est une action supplémentaire qui montre notre engagement pour la protection des territoires traversés par la ligne".

  • 30/10/20 | Un tiers-lieu hybride dans les Deux-Sèvres

    Lire

    La Colporteuse à Argentonnay dans les Deux-Sèvres est depuis 13 ans un lieu d’expérimentation du vivre ensemble et de la citoyenneté. Elle a décidé de développer de nouveaux services avec la mise en place d’un espace de coworking afin de répondre aux nouvelles formes de travail. La Région Nouvelle-Aquitaine s’associe à ce projet et apporte une aide de 60 000 euros afin de permettre le développement de ce lieu.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Révolution numérique : vers une inclusion sociale

07/12/2018 | Les 5 et 6 décembre derniers, le CD 33 a organisé les premières Assises des solidarités numériques au Rocher de Palmer à Cenon…

Jacques-François Marchandise

« Une société numérique inclusive et accessible à tous ». Tel était le thème des premières Assises des solidarités numériques organisées par le Conseil départemental de la Gironde les 5 et 6 décembre derniers, au Rocher de Palmer à Cenon. « Le Département a souhaité mettre en place un tel événement à l’heure où plus de 10 millions de Français ne maîtrisent pas les nouveaux outils numériques ne disposant pas des connaissances suffisantes pour appréhender ce monde digital », justifie Jean-Luc Gleyze, président du CD 33…

« Mobiliser des intervenants et des participants venus de toute la France afin de partager les expériences, les pistes d’amélioration et les innovations, comme l’identité numérique ». Tel est le principal enjeu de ces Assises énoncé par Matthieu Rouveyre, vice-président du Département, en charge de la citoyenneté, des relations avec les usagers, de la communication et des accès numériques. En effet, en introduction à cet événement, ce dernier a souhaité questionner le public en se demandant « comment faire pour que la révolution numérique ne laisse personne au bord du chemin ? ». Pour l’élu, ce rendez-vous avait trois objectifs précis. « Tout d’abord, identifier les besoins et les publics. Puis, apporter des réponses et des solutions aux différentes interrogations liées à cette transformation numérique. Enfin, connaître la finalité de cette révolution ». Capacity ou distribuer plus égalitairement les capacités d’agir Parmi toutes les conférences proposées lors de ces Assises, une portait sur « Les solidarités numériques : à la croisée du développement social et des usages numériques ». Jacques-François Marchandise, cofondateur, directeur de la recherche et de la prospective de la Fing (Fondation Internet Nouvelle Génération) et délégué général a souhaité mettre en avant, au cours de son allocution, le fait que « la question de la solidarité numérique n’est pas la voiture balai du numérique mais au contraire la locomotive ! ». Ce dernier préconise de regarder les enjeux et les aspects problématiques du numérique afin de lutter contre l’exclusion numérique. Avec d’autres chercheurs, Jacques-François Marchandise a travaillé entre 2014 et 2017 sur le projet Capacity. Un projet qui « questionne le potentiel de la société numérique à distribuer plus égalitairement les capacités d’agir. De par la confrontation d'approches scientifiques pluridisciplinaires, ce projet a qualifié et vérifié les bénéfices attendus de démarches qui visent délibérément à favoriser l'ouverture, la contribution, les communautés apprenantes. » Il s'articulait autour de trois thématiques : « Trajectoires et conditions d'apprentissage », « Innovation ascendante » et « Dynamiques territoriales ». Aujourd’hui, pour ce dernier, il est indispensable d’adopter une approche interculturelle. A savoir, former les travailleurs sociaux au numérique, veiller les aidants en situation et prendre soin des « formidables » potentiels du numérique.

François-Jacques Marchandise

Une démarche collective soucieuse de l’individu Deuxième intervenant à prendre la parole au cours de cette conférence : Christian Combier, ancien enseignant et animateur socio numérique. Son argumentaire repose sur le précepte suivant « pour qu’il y ait inclusion numérique, le sur-mesure est indispensable. C’est pour cette raison bien précise que je défends une démarche collective tout en me souciant de l’individu ! » Aussi, pour lui, il est urgent de réfléchir collectivement à comment intégrer et pourquoi intégrer le numérique dans nos pratiques professionnelles. « Dernièrement, j’ai été appelé à former des salariés dans une entreprise, raconte-t-il, car ils venaient de recevoir chacun un smartphone. Le problème est qu’aucun projet lié à cette utilisation n’avait été clairement défini ! Il faut donc penser un projet avant d’imposer une pratique numérique. »
Christian Combier a également mis le doigt sur les risques du numérique comme celui de perdre ses droits au chômage si l’actualisation n’est pas faite en temps et en heure sur le site de Pôle emploi. « Dans ce cas précis, le numérique met en lumière l’incapacité à agir pour certaines personnes. La dématérialisation pose donc question ! » Et de conclure son intervention par le questionnement suivant « face à l’obligation de dématérialisation, n’avons-nous pas comme mission de construire une résistance raisonnée ? »

Tweeter


Pendant ces Assises, le public présent dans la salle mais également les internautes qui suivaient les conférences en direct sur le site du Département pouvaient interagir via Twitter. Enfin, pour compléter ces échanges, des outils pratiques et concrets au service des collectivités et des aidants numériques sont disponibles grâce au travail collectif pour un Numérique Inclusif sur https://societenumerique.gouv.fr

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
4020
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 33 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !