Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/04/20 : Charente-Maritime : la Ville de Royan a pris un arrêté municipal ce 8 avril pour obliger le port du masque ou d'un "dispositif nasal et buccal" lors des déplacements dans l'espace public, "pour les personnes de plus de 10 ans", jusqu'au 15 avril.

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/04/20 | Obligation de port de masque : le maire de Royan (17) contraint de reculer

    Lire

    Le maire de Royan Patrick Marengo a édité un arrêté le 8 avril obligeant tous les habitants de la commune à porter un masque pour se déplacer. Mesure illégale, lui a rétorqué le préfet de la Charente-Maritime. Patrick Marengo l'a donc retiré pour éditer un nouvel arrêté "encourageant fortement" le port du masque. L'élu a également lancé un appel à contribution pour réaliser des masques artisanaux, pour compléter les 22 000 masques FFP1 commandés par la Ville. contact : santé@mairie-royan.fr.

  • 10/04/20 | L'Engie Open de tennis de Biarritz annulé

    Lire

    L'Engie Open de tennis de Biarritz, organisé par Quaterback qui était programmé entre le 13 et le 19 juillet a été annulé en raison de la pandémie de Covid19. L’annonce par les instances internationales du gel des compétitions ATP et WTA jusqu’au 13 juillet et des mesures de confinement annoncées dans l’hexagone pendant une période incertaine ne permettent pas l’organisation de ce tournoi. En collaboration avec les instances du tennis ITF et FFT, les organisateurs se projettent vers l’édition 2021 afin que ce tournoi demeure un tournoi de référence.

  • 10/04/20 | Pas de pénurie de masques selon le préfet de la Dordogne

    Lire

    Lors d'un point presse, le préfet Frédéric Périssat, a annoncé que 900.000 masques avaient été distribués aux personnels soignants et aides à domicile depuis un mois. Le préfet estime qu'il n'y a "pas de pénurie" de masques. 140.000 masques ont été récupérés dans des entreprises ou dans des collectivités. Les infirmiers et médecins libéraux du département vont d'ailleurs se voir fournir, par l'Agence Régionale de Santé, 23.000 masques en supplément ainsi que 1000 litres de gel hydroalcoolique.

  • 10/04/20 | Interbev solidaire avec les soignants et les viandes régionales

    Lire

    Durant cette période de consommation traditionnelle de viande d’agneau et de veau, Interbev N-A soutient les actions de solidarité en offrant des repas à base de viandes régionales d’agneau et de veau aux hôpitaux et EHPAD : 120 repas à base d’Agneau du Limousin IGP* et de Veau élevé sous la mère IGP* Label Rouge ont été servis au personnel du CHU de Limoges le 7/04, et 500 repas à base d’Agneau de Pauillac IGP Label Rouge le seront ce jour au personnel du CHU de Bordeau. D'autres actions sont à venir auprès des CHU de Brive et de Poitiers, des EHPAD de la Corrèze, de la Vienne et des Pyrénées-Atlantiques.

  • 10/04/20 | Près de 3000 TPE et auto entrepreneurs ont fait appel au fonds de solidarité en Dordogne

    Lire

    Mis en place le 31 mars, le fonds de solidarité de l’État destiné aux TPE (artisans, commerçants, auto entrepreneurs) a déjà concerné 2 907 entreprises en Dordogne avec une moyenne de 1 300 euros versés, a annoncé le préfet Frédéric Perissat, le 9 avril. Ce qui représente environ 1 302 euros par dossier, chiffre supérieur à la moyenne régionale. 432 entreprises ont demandé le report des charges fiscales, représentant un montant de 7,1 millions d’€ et 3900 entreprises sont en activité partielle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | RoboCup 2020 : les équipes Junior au-delà de la compétition

21/02/2020 | Bordeaux accueille deux événements majeurs pour les jeunes équipes férues de robotique : une finale nationale mi-mai et le concours mondial RoboCup Junior fin juin.

L'équipe MariTeam collabore avec des équipes Russe et Brésilienne

Depuis 1996, la RoboCup est une réunion annuelle des plus grands adeptes et chercheurs internationaux en robotique. Pour la première fois la compétition et ses événements satellites auront lieu à Bordeaux et figurent parmi les rendez-vous d'envergure du territoire néo-aquitain en 2020. Dans l'antichambre des adultes émérites, les équipes juniors s'affairent pour présenter leurs projets robotiques dès le mois de mai. Une occasion pour eux de montrer que le loisir pourrait aussi avoir un lien avec leur future profession.

En 2017, une dizaine d'équipes françaises peut prétendre participer à la RoboCup Junior. Aujourd'hui elles sont quasiment cinq-cents. Parler d'un phénomène c'est donc rester mesuré. La RoboCup qui prendra place pour la première fois à Bordeaux du 25 au 28 juin a certainement poussé le zèle de certaines jeunes équipes françaises, et c'est tant mieux. La compétition se déroulera en même temps que la RoboCup Major, où chercheurs et spécialistes en robotiques s'affronteront dans différentes disciplines.

Du côté des jeunes, trois catégories de compétition : football, secours et « sur scène ». Dans la seconde, le robot doit retrouver son chemin dans un milieu hostile et labyrinthique. Dans la troisième, l'équipe doit présenter un show robotique créatif et artistique. « Un spectacle de deux minutes où robots et humains doivent interagir » présente Louise, membre de l'équipe MariTeam. La jeune élève de première du lycée Saint-Cricq de Pau est incollable sur le sujet. Rien d'étonnant quand on sait qu'elle a déjà participé à la RoboCup Junior niveau mondial l'an dernier à Sydney.

Robot tortue

« Je suis venue à la robotique parce que j'aimais le côté artistique » témoigne-t-elle. Depuis, Louise a dompté les subtilités technologiques qu'implique la conception d'un robot. Avec ces cinq coéquipiers Anna, Manon, Maxime, Arthur et Tom – équité respectée au passage – elle forme l'équipe MariTeam qui va tenter de se qualifier pour la compétition internationale à Bordeaux sur trois jours, du 25 au 28 juin. Pour y parvenir, il faudra passer par un fastidieux et sélectif dossier de qualification avant le 31 mars. La France pourra envoyer dix équipes junior sur les 190 qui participeront à la compétition internationale. « Un quota exceptionnel » selon Jean-François Laplume, un des artisans de la venue de la RoboCup à Bordeaux.

En attendant l'événement mondial fin juin, les équipes Junior pourront se jauger lors des épreuves académiques début avril. 180 équipes devraient déjà être représentées rien qu'en Aquitaine. Puis, Bordeaux accueillera comme l'an passé les finales nationales Junior les 16 et 17 mai au Parc des Expositions. Dans la catégorie « sur scène », le tenant du titre est une certaine équipe MariTeam. « L'an dernier notre thème était l'environnement. Cette année c'est la pollution des océans avec une tortue comme robot principal » présente fièrement Louise. L'animal marin est encore en préparation.

10 000 euros de budget

Et si Louise a convaincu ses amis, pour certains néophytes, de retenter l'aventure c'est parce que la RoboCup leur a beaucoup apporté. « A Sydney l'an passé, nous avons dû imaginer un spectacle commun avec des Brésiliens et des Russes » témoigne-t-elle. Passées les légères barrières de la langue, les échanges ont révélé une coopération remarquable et enrichissante pour les jeunes participants. « La compétition a représenté un projet concrétisé mais également un rêve réalisé » évoque Erwann, chef de l'équipe TryOn de Gujan-Mestras, aussi présente à Sydney en 2019.

Avant cela, le lycéen et ses coéquipiers ont dû réunir des sponsors et partenaires pour construire un budget global d'environ 10 000 euros. Pour y parvenir, l'équipe a par exemple organisé une tombola et des ateliers robotiques avec des enfants. Le projet est mené sur au moins une année scolaire et se révèle très formateur pour les jeunes qui y participent. Chez TryOn, chacun avait un rôle défini : « Alicia à la communication, Nathan à la traduction, Alexandre à l'architecture du robot et moi-même à la programmation » explique Erwann. Organisation millimétrée.

L'équipe TryOn à Sydney en 2019. De gauche à droite : Alicia, Alexandre, Nathan et Erwann.

Sensibles aux enjeux 

TryOn remporte fièrement le concours régional dans la catégorie secours. « Notre robot devait parcourir une zone endommagée pour secourir des victimes » rapporte le chef d'équipe. Si les victimes n'étaient ici représentées que par des balles, les robots sont bel et bien l'avenir de l'assistance aux personnes en danger. La RoboCup est l'occasion de mettre en avant ce domaine de recherche et bien d'autres. « Des robots qui jouent au foot ça paraît ennuyeux mais la robotique est au confluent des enjeux majeurs de l'économie de demain » démontre Jean-François Laplume. A en voir la hausse du nombre d'équipes Junior, les élèves français l'ont bien compris.

Louise, pour sa part, veut étudier la médecine. Et la jeune fille a déjà pris conscience que son expérience sera un atout. « La robotique permettra beaucoup plus de précision dans la pratique médicale » pense-t-elle. Dans son équipe, d'autres s’orienteront vers le spectacle et le cinéma mais demeurent sûrs qu'ils garderont une sensibilité robotique. Pour TryOn, Alexandre et Erwann veulent devenir ingénieurs. « Nous pensons tous que la robotique est un domaine d'avenir, que ce soit en médecine, en communication ou dans l'industrie » conclut le chef d'équipe.

Maxime Giraudeau
Par Maxime Giraudeau

Crédit Photo : MaritTeam

Partager sur Facebook
Vu par vous
2969
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Match de rugby de l'URBR Société | 10/04/2020

Où va le rugby? 1. Enquête auprès des éducateurs et bénévoles de Riscle (32)

La Gamers Assembly pour son édition 2020 devra se dérouler en ligne Société | 09/04/2020

La "Gamers Assembly" de Poitiers de retour pour une édition "online"

Les masques arrivent en Lot-et-Garonne Société | 09/04/2020

Covid-19 : 330 000 masques arrivés en Lot-et-Garonne

Côté Ô Société | 08/04/2020

Vague de solidarité dans les campings du groupe Côté Ô

Distribution du Collectif Solidarité-Continuité Alimentaire Bordeaux Société | 08/04/2020

Précarité étudiante: entre chômage partiel et difficultés alimentaires, le confinement s'avère difficile

Hubert Herbreteau évêque d'Agen Société | 07/04/2020

« Cultivons notre espace intérieur en cette période de confinement » Hubert Herbreteau, évêque d’Agen

L'ESSCA Société | 06/04/2020

Confinement : l’innovation dans l’enseignement à distance des Ecoles supérieures

Sport à la maison Société | 05/04/2020

A Bordeaux, les acteurs du sport s’adaptent au confinement

Opération de contrôle à l'entrée de l'île d'Oleron le 3 avril 2020 pour éviter l'affluence des touristes Société | 04/04/2020

Covid-19 : En Charente-Maritime, les vacanciers ne sont pas les bienvenus

Aurélien Leroy Pôle Emploi Société | 03/04/2020

Covid-19 : pour Aurélien Leroy, responsable régional de Pôle Emploi, il faudra "continuer à s'adapter"

Entrée de l’hôpital de La Rochelle Société | 02/04/2020

Covid-19 : La Rochelle ouvre ses premiers centres de consultation publiques

Angélique, infirmière libérale en milieu rural à l'heure du Covid 19 Société | 01/04/2020

Angélique, infirmière libérale en milieu rural : « Nous acceptons toute l'aide que l'on nous propose ! »

Banque Alimentaire 2020 Société | 31/03/2020

Face à l'épidémie du Covid-19, la distribution alimentaire se réorganise en Nouvelle-Aquitaine

masques Société | 31/03/2020

Solidarité et masques en tissu : nouveau combat dans des communes en Gironde

Hopital de Bayonne Société | 30/03/2020

Le Plan blanc Aquitaine s'étend jusqu'au Pays basque