18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | RSA : entre 2010 et 2013, 14% de bénéficiaires en plus pour l'Aquitaine

25/11/2014 | L'Insee, en partenariat avec la CAF et la MSA, vient de rendre les chiffres de l'évolution du RSA entre 2010 et 2013 en Aquitaine, dans un contexte de pauvreté qui s'aggrave.

L'Insee, la CAF et la MSA présentent leur rapport. En fond : la carte de France de la pauvreté

101 670. C'était le nombre « d'allocataires » du RSA* en 2013 sur toute l'Aquitaine, selon l'Insee. Si l'on y ajoute l'ensemble des « bénéficiaires » : proches, enfants et conjoints dépendants, le chiffre grimpe à 207 259. Cela représente 8% des moins de 65 ans dans la région. En 2010, ils étaient 7,3%. On doit cette hausse de 14% en trois ans à un taux de pauvreté qui augmente, avec 13,5% d'aquitains sous le seuil fixé à 977 euros par mois. C'est beaucoup, mais c'est moins que la moyenne nationale qui atteint les 14,3%. En fait, ce qui caractérise notre territoire, ce sont ses grandes disparités géographiques. Car si la Gironde concentre 100 000 bénéficiaires, soit la moitié des cinq départements, c'est en Lot-et-Garonne et en Dordogne que les statistiques sont les plus inquiétantes, avec respectivement 9,9% et 8,3% du public impactés.

La pauvreté, un phénomène urbain qui touche le nord et l'est de l'AquitaineDans les villes de plus de 10 000 habitants, 10% des moins de 65 ans dépendent du RSA. Ils ne sont que 5% dans celles inférieures à 1000 personnes. La raison principale : « les gens vont plus facilement dans les agglomérations, où les parcs d'habitats sociaux sont fréquents, les services plus accessibles, et où ils espèrent trouver du travail », explique Christophe Demilly, directeur de la CAF 33. Rien qu'à Bordeaux, on trouve 22 000 bénéficiaires. Ils sont 8000 à Pau.
Mais les zones urbaines les plus touchées, ce sont celles à l'est de la CUB : Ambarès, Cenon, Floirac, Lormont ; ou à l'est de la région : Marmande, Villeneuve-sur-Lot, Bergerac, Périgueux, La Réole ou Castillon-la-Bataille. On en trouve même deux qui figurent parmi les cas les plus critiques du pays : Agen et Sainte-Foy-La-Grande, avec plus de 20% et 30% de couverture chez les moins de 65 ans.

Le RSA concerne surtout des personnes isolées sans revenuLe profil type d'un allocataire du RSA en Aquitaine, c'est une personne seule, citadine et sans emploi. En 2013, 61% ne percevaient aucun revenu, 49% étaient isolées sans enfant et 32% en situation monoparentale. Et pourtant, le phénomène est en train de s'installer en milieu rural, notamment dans le nord de la région où les vallées de la Garonne et de la Dordogne sont fortement frappées, ainsi que le Médoc. On trouve même quelques poches qui gagnent les Landes ou les Pyrénées-Atlantiques, pourtant relativement épargnées. « Cela concerne les bassins viticoles et d'élevages, détaille Madeleine Talavera, directrice de la MSA-Aquitaine. Un quart des bénéficiaires du RSA en milieu agricole sont en fait des patrons qui peinent à faire fonctionner leurs entreprises ».

Et pourtant, la région s'en tire mieux que le reste du paysS'il y a de la désindustrialisation dans l'est, des emplois saisonniers précaires dans le nord et un déficit d'entreprises dans le centre, l'Aquitaine a des atouts non négligeables pour limiter la casse. « On souffre d'une conjoncture nationale, mais certains secteurs marchent bien et ont mieux résisté à la crise, raconte Jean-Michel Quellec, directeur régional de l'Insee. Je pense à l'aéronautique, au tourisme, à la sylviculture, et, malgré tout, à l'agriculture et au milieu du vin ».
A l'échelle de la France métropolitaine, les zones les plus fortement touchées se trouvent sur le littoral méditerranéen et dans le Nord-Pas-de-Calais.

Le RSA*, revenu de solidarité active est un dispositif d'aide instauré en 2009. Administré par la CAF et son homologue agricole, la MSA, il distribue des sommes de 185e, 440e ou 470e en moyenne, aux 25-65 ans les plus en difficulté. Les attributions sont revues tous les trois mois selon le profil des allocataires. Au delà de 65 ans, d'autres minimas sociaux s'y substituent.

Maxence Peigné
Par Maxence Peigné

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3555
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !