11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

06/12/17 : C'est ce lundi 11 décembre que Didier Lallement, prendra officiellement ses fonctions de préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest et préfet de la Gironde à la suite de Pierre Dartout.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Rugby: Bordeaux-Bègles-Gironde, un nouveau né qui cherche parents

28/11/2007 |

Bordeaux-Bègles-Gironde, un nouveau né qui cherche parents

En mars 2006, le Stade Bordelais et le Club Athlétique Bègles Bordeaux Gironde fusionnaient. Conseils Régional et Général, mairies de Bordeaux et de Bègles : les collectivités ont toutes favorisé l'union. Petit poucet de l'élite du rugby, le nouveau club cherche aujourd'hui à retrouver le chemin du Top 14. Il lui faut pour cela apaiser les ultimes tensions qui l'agitent et convaincre des partenaires souvent frileux.

« Sportivement, nous sommes sur la bonne voie », assure Laurent Marti, président de l’Union SBCABBG. Après cinq journées de championnat, le club pointe pourtant à la 14ème place, à la limite de la zone rouge. « Le calendrier ne nous a pas été favorable », tempère Laurent Marti. Il est vrai que l’Union a déjà rencontré les trois monstres de la Pro D2 : le Metro Racing, Agen et Toulon : « nous sommes contents : nous avons un groupe de jeunes joueurs vaillants », rassure le président. On est toutefois encore loin des objectifs affichés en début de saison : le milieu de tableau à l’issue du championnat et le Top 14 d’ici trois ans.

Argent public : jouons collectifs !

« Pour remonter en Top14, il faut des moyens », clame Frédéric Martini, le prédécesseur de Laurent Marti à la tête du club. Le budget de quatre millions d’euros de l’Union est le 11ème de Pro D2. « Les collectivités ont fait des efforts l’année dernière ; il faut qu’elles aillent au-delà », continue-t-il en notant « le vrai problème de politique sportive à Bordeaux ». La partdes collectivités territoriales représente 7% du budget de l’Union. A la mairie de Bordeaux et au Conseil Général, on botte en touche : « nous ne sommes pas un sponsor », déclare Jean-Marie Fargeas, directeur adjoint du service de sports du Conseil Général. Saluant « l’action de [s]on ami à la tête du club », il regrette toutefois que Frédéric Martini fasse « l’amalgame entre un sponsor et une collectivité territoriale ». Joël Quancard, adjoint au maire de Bordeaux chargé des sports, joue la même partition : « ce n’est pas le rôle de la mairie de Bordeaux que de sponsoriser les clubs professionnels ». « On nous raconte toujours la même histoire, s’enflamme Frédéric Martini. Pourquoi ne pas donner la compétence sportive à la CUB, comme ça se fait très bien à Montpellier ou ailleurs ? ». Guy Accoceberry, ancien demi de mêlée de Bègles qui soutient aujourd’hui l’Union, a sa réponse : « les collectivités qui ne mettent pas de billes, il faut les comprendre, avec tout ce qui s’est passé. Il y a longtemps que l’on a pas entendu parler du rugby girondin de façon positive ». « Il n’y a pas de grande équipe sans effort partagé. Chez certains, c’est un mécène qui prend l’entreprise en charge. Chez d’autres, les collectivités subventionnent grassement. La solution est au milieu », résume Laurent Marti, le nouveau président.

Club de rugby cherche partenaire privé désespérément

« Le club coûte beaucoup d’argent à Laurent. S’il se lasse, l’Union va tomber en décrépitude », souffle Frédéric Martini, qui connaît bien le problème. Il faut convaincre d’autres investisseurs ». Mercredi 21 novembre, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux et l’Union signaient une convention pour un montant de 65 780 euros. Objectif : « renforcer le soutien apporté au Club pour construire une grande équipe professionnelle capable de jouer durablement dans l’élite du rugby national ». Il s’agit également, toujours selon la CCI « de les accompagner dans la recherche de nouveaux partenaires privés ». « On avance, ça progresse », se félicite Marti. « Mais il nous faut encore trouver des investisseurs majeurs », nuance-t-il. « Beaucoup d’entreprises ont préféré investir dans la Coupe du Monde. Aujourd’hui, c’est plus difficile pour aller chercher des partenaires. On est obligé de trouver des sponsors en dehors de la Gironde », explique Martini. Joël Quancard lui fait écho : « il n’y a pas d’entreprise assez solide à Bordeaux pour mettre les trois millions d’euros par an. Il faut séduire une grosse entreprise comme AXA, ou d’autres. Un jour ça marchera. Je ne vois pas pourquoi ça ne marcherait pas », affirme-t-il, convaincu.

Pourquoi tant de haine ?

Tous ne supportent pas le XV girondin avec le même enthousiasme que le lion Léo, mascotte de l’Union. Joël Quancard, ancien président du Stade Bordelais, semble particulièrement bien placé pour analyser les obstacles à la bonne marche du club. «Je n’ose même plus me rendre à Sainte-Germaine. On m’y traite de traître aux Mânes ancestrales du Stade », déplore l’adjoint d’Alain Juppé, avec un sens certain de l’héroï-comique. « Au Stade Bordelais, certains n’ont pas compris, reconnaît Frédéric Martini. Au sujet du stade notamment, il y a eu quelques déchirements ». L’Union a définitivement élu domicile cette saison, à André Moga, l'antre de Bègles,de feu Musard théâtre des exploits du club à damiers. L’année dernière en revanche, Bègles et Bordeaux accueillaient, tour à tour, les matchs du club. « Pour ceux qui sont restés, tout va bien », tempère calmement Laurent Marti. Il avertit toutefois que « la porte est grande ouverte dans les deux sens ». La verve facétieuse duLandais Guy Accoceberry invite à relativiser : « Bayonne-Biarritz ! Dax-Tyrosse ! En voila des tensions ! Mais Bègles et le Stade Bordelais ! On ne peut pas parler de rivalité ! ».

Nom de nom de nom !


USBCABBG : autour du nom se cristallisent les rancœurs, chaque parti tenant fermement à ce que persiste l’ancien. Tous sont pourtant d’accord sur une chose : ce nom n’en est pas un. « On est ridicule avec cette histoire de nom, maugrée Frédéric Martini. A terme, il faut absolument que ce club s’appelle les Girondins de Bordeaux Rugby. Ca existe au rugby à XIII, au handball, au football : ça donnerait une identité au club. C’est un nom qui coule de source. Mais il appartient au foot et à M6. Peut-être que certains n’ont pas envie… », lance-t-il avec amertume. «Tout le monde sait que le nom n’est pas bon », soupire Laurent Marti. Il promet « que le club sera rebaptisé à la fin du printemps ». D’ici là, l’Union aura terminé sa saison.
Photo : USBCABBG

Léo Peresson

Partager sur Facebook
Vu par vous
654
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Clément | 04/12/2007

En attendant la fin de la saison, Bordeaux-Bègles aura peut-être son premier véritable test lors de la prochaine journée face à Lyon OU, un club à la peine que les Bordelais... non, les Béglais... euh... devront impérativement battre. Article remarquable, qui pose, non sans humour, l'essentiel des enjeux entre lesquels est tiraillé un club dont on espère un avenir excitant.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !