Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Ruralité, précarité et psychiatrie. Quand l'hôpital vient aux plus fragiles.

19/03/2018 | Ce 19 mars, le Centre Hospitalier de Cadillac a lancé son Équipe Mobile Psychiatrie et Précarité. Un dispositif que les acteurs sociaux du secteur voient arriver avec satisfaction.

Présentation de l'Equipe Mobile Précarité Psychiatrie de Cadillac le 19 mars 2018

Un médecin psychiatrique, un psychologue, un infirmier et bientôt une assistante sociale. Voilà la formation interdisciplinaire qui constitue la toute jeune Équipe Mobile Précarité Psychiatrie du Centre Hospitalier de Cadillac, lancée ce lundi matin. Avec une fourgonnette aménagée en véritable bureau, cette équipe, la deuxième du genre en Gironde, se fixe deux missions principales. D'une part aller au devant des personnes en précarité pour « faire émerger une demande de soin » et d'autre part intervenir en soutien des acteurs sociaux directement en lien avec ce type de public. Une réunion partenariale de présentation était organisée ce lundi matin à Cadillac.

Parce qu'il y a une forme de renoncement au soin de la part des personnes en précarité, tout l'enjeu des Equipes Mobiles Précarité-Psychatrie est d'aller à leur rencontre, établir un « repérage, permettre une évaluation psychiatrique ou psychologique et accompagner ces personnes vers le soin, si besoin », détaille le Docteur Anne Groussin, Médecin Psychiatre, responsable de la toute jeune équipe de Cadaujac.
Le déploiement de ces EMPP sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine est l'une des treize actions prioritaires du Plan Régional de Santé 2018-2023 de l'Agence Régionale de Santé, qui a déjà procédé au renforcement de 11 équipes pré-existentes sur 16 dans la Région, et en a créé 4 nouvelles, dont 2 en Gironde (où il existait déjà une EMPP sur la Métropole): celle de Cadillac, et une à Libourne. Car en effet, chaque équipe travaille dans les limites du territoire du centre hospitalier auquel elle est rattachée.

En zone rurale: précarité et freins à l'accès au soin
Pour la nouvelle EMPP de Cadillac, basée à Villenave d'Ornon, et dont le projet a été relancé par l'ARS à l'été 2017, elle pourra intervenir sur la rive droite de la métropole, mais aussi sur les Rives D'Arcins allant jusqu'à Cestas et Belin-Beliet, ainsi que le Sud Gironde. Un territoire particulièrement concerné par « le couloir de la pauvreté » décrit par l'INSEE, touchant notamment les zones du Langonnais, du Réolais, du Bazadais, ou encore la Rive droite. Un large territoire marqué par une ruralité dans laquelle la précarité porte plusieurs visages.
Sur les publics que l'équipe se prépare à rencontrer, Julien Ortega, le psychologue, et Nicolas Pinaud, l'infirmier de l'équipe, citent des « personnes sans logement ou dans des situations d'abris très précaires, tels que des tentes, caravanes ou vivant dans leur voiture dans les bois... Sont aussi concernées par la précarité, des personnes complètement en rupture de lien social, ou en rupture de soin, qu'il faudra essayer de ramener vers leur établissement de prise en charge. Nous nous attendons aussi à croiser des migrants, même s'ils seront sans doute moins nombreux qu'en ville. » Ces derniers, touchés par des pathologies particulières liées à la guerre ou/et à la migration, représentent en effet 85% des personnes rencontrées par l'EMPP de Bordeaux.
Au total, des personnes en précarité dont le soin n'est pas la priorité, et qui subissent en outre, souvent, d'autres freins à l'accès aux soins : « problèmes de transport et de mobilité, pas ou peu d'accès aux services publics, la dématérialisation de ces services publics, la désertification médicale... Autant d'éléments qui éloignent du soin et qui sont d'autant plus accentués en milieu rural », met en avant Nicolas Pinaud. « En venant à eux, nous voulons passer ces freins. Mais notre rôle ne sera pas celui d'une prise en charge, mais bien un lieu de parole et d'écoute afin de faire en sorte qu'une demande de soin émerge ».
Quant à l'assistante sociale, encore en cours de recrutement, « son rôle sera de permettre la réouverture de droits pour la personne. Au-delà de l'aspect pragmatique, c'est symboliquement très important; ça réattribue une notion d'humanité pour la personnes. », pointe le psychologue Julien Ortega,

"Interface entre l'aspect social et le médical"
Pour autant, tient à préciser le Docteur Anne Groussin, « l'EMPP n'aura pas vocation à répondre à une situation d'urgence. Elle sera au contraire là pour l'anticiper, et éviter que certaines situations ne se transforment en situation d'urgence. De même, nous ne sommes pas non plus une maraude. Nous intervenons sur signalement », précise-t-elle. Un signalement notamment réalisé par les acteurs sociaux, invités ce lundi matin à découvrir cette nouvelle structure mobile, nouveau partenaire de leur travail au quotidien. « Cette notion de partenariat est très importante pour nous, surtout sur un territoire aussi vaste à couvrir », ajoute la responsable.
Un partenariat qui aura aussi vocation, est c'est là la seconde mission de l'EMPP, à permettre un accompagnement des structures sociales, souvent en première ligne face à des personnes précaires en souffrances psychologiques ou psychatriques, avec lesquelles la relation et « la gestion du cas », peut-être difficile. L'EMPP, se pose alors ainsi aussi comme un « interface entre l'aspect social et le médical ». Un lien jusque-là « manquant », pointaient ce matin les acteurs sociaux.
Si, face aux nombreuses questions de ces derniers, le Docteur Groussin reconnaît volontiers qu'il n'y a pour l'instant « pas de plan d'action standardisé, si ce n'est l'objectif de répondre au mieux à chaque cas que nous rencontrerons », c'est un véritable soulagement qui s'entendait dans les interventions des acteurs sociaux participant à la réunion. « Vous étiez attendus ! », s'enthousiasme l'une, quand un autre lance : « la structure est la bienvenue sur le territoire ! ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
16230
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !