aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitane

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Salies-de-Béarn : le sel, source de vie

22/09/2015 | De l’eau salée pour lutter contre la stérilité féminine. C'est l’autre spécialité de Salies-de-Béarn

Les vertus décontractantes de l'eau salée sont mises en avant par les thermes

Ici, l’or est blanc. Depuis le Moyen-Age, l’eau que recèle le sous-sol de Salies-de-Béarn permet d’exploiter un trésor : du sel. Sa concentration dépasse tout ce que l’on peut imaginer. En atteignant plus de 290 grammes par litre, elle est plus importante que celle de la Mer Morte, et onze fois plus dense que celle de l’Océan Atlantique. Un filon pour l’agro-alimentaire : la production locale est largement utilisée pour saler les jambons de Bayonne. Une manne aussi pour le thermalisme. Car, l’eau de Salies, réputée pour ses qualités décontractantes et antidouleur permet de soigner les rhumatismes depuis le second Empire. Sans oublier les troubles du développement de l’enfant mais aussi, ce que l’on connait parfois moins, des problèmes gynécologiques ainsi que certains aspects de la stérilité féminine

« Je suis un grain de sel ! » Tout sourire, Véronique, une habitante de la commune, raconte volontiers l’histoire de sa naissance. C’était il y a maintenant une cinquantaine d’années. « Ma mère avait essayé pendant quatre ans d’avoir un bébé. Finalement, elle a décidé de faire une cure aux thermes. Quatre mois plus tard, elle était enceinte ».
Pour Véronique, aucun doute n’est possible. Car les vertus de l’eau salisienne sont connues depuis belle lurette. Riche en minéraux et en oligo-éléments, celle-ci jouerait un rôle bénéfique sur la production hormonale de l’hypophyse, une « glande maîtresse » du corps, estime un médecin du cru, le Dr Rodier. Ce qui pourrait influer sur les fonctions ovariennes et aider à la fécondation.

« Les Parisiennes venaient là pour rester jeunes » Cette eau stimulante pour l’état général et dans laquelle on a également relevé la présence de « bonnes bactéries » qui ne survivent que dans les milieux très salés (les BHEV : bactéries halophiles extrêmes vivantes) est par ailleurs qualifiée d’anti-âge par ses promoteurs. Ces derniers ne manquant pas d’en énumérer également  les qualités antalgiques, anti-inflammatoires, anti-oedémateuses, décontractantes, sédatives  et décongestionnantes.

Une réputation qui ne date pas d’hier. « Dès l’origine de la création des thermes, qui remonte à 1857, les Parisiennes venaient à Salies-de-Béarn pour rester jeunes. Salies, c’est la station de la femme » explique Chantal Manescau, qui est aujourd’hui à la tête d’un établissement accueillant près de 4000 curistes par an.

Irrigations, douches, compressesSophie, une Toulousaine revenue cet été pour la troisième fois dans les Pyrénées-Atlantiques, fait partie de cette clientèle parmi laquelle les jeunes femmes ont parfois une vingtaine d’années.

Chantal Manescau, la directrice, devant des photos de bébés envoyées par d'anciennes curistes

La cure de trois semaines qu’elle suit pour essayer de pallier un problème de fécondité comprend aussi bien des irrigations vaginales que des douches au jet spécifique gynéco et des compresses d’eau mère. Traduisez une eau thermale ayant été chauffée pour perdre jusqu’à un tiers de son volume et afficher la quantité maximale de sel que le liquide peut contenir.

La décontraction étant ici le maître-mot, un soutien psychologique est également suggéré aux curistes qui souhaitent réunir toutes les chances pour devenir mères. « Un thérapeute, qui a reçu une formation de naturopathe, propose un accompagnement à la femme ou au couple. Des groupes de paroles sont aussi constitués. Cela contribue à libérer les tensions, apaiser l’inquiétude ».

La cure de Françoise HardyAutant de « tourments » que la chanteuse Françoise Hardy,  venue jadis à Salies-de-Béarn pour suivre ce traitement, a évoqués dans son livre « Le désespoir des singes et autres bagatelles », paru aux éditions J’ai lu.
Sophie, la Toulousaine, y croit elle aussi. « J’aime l’ambiance de l’établissement. Cela me fait du bien » dit-elle, en passant devant une porte où le personnel a affiché les photos de bambins que lui ont envoyées d’anciennes curistes.

Lumières, arômes et grotte de selPourquoi en rester là ? Les thermes de Salies-de-Béarn, dont la municipalité est aujourd’hui  l’actionnaire majoritaire  et dont la gestion a été confiée à une société anonyme, ont doublé leur fréquentation en trois ans. Ils se sont aussi lancés dans un ambitieux programme  d’investissement. « Depuis 2011, cela se monte à 4 millions d’euros » dit la directrice.
Doté d’un spa et d’une piscine qui, à elle seule, enregistre 60 000 entrées par an, l’établissement est ainsi a en train de réaliser « un équipement de dimension européenne », indiquent  ses responsables.

Il s’agit d’une « Escale sensorielle » qui réunira des espaces différents consacrés , par le biais de parois et de cristaux de sel , à l’aromathérapie, à la luminothérapie et à l’halothérapie (vapeurs de sel) pour développer la sensation de bien-être.
Cette « grotte de sel » comprendra également un « lagon de la Mer Morte » permettant de se baigner dans une eau thermale brute. L’installation devrait être terminée en novembre.  « Quinze minutes passées dans cet endroit équivaudront à un week-end au bord de la mer » assure Chantal Manescau.

Pour en savoir plus : http://www.thermes-de-salies.com


Par

Crédit Photo : Thermes de Salies

Partager sur Facebook
Vu par vous
1495
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !