Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Salon Asphodèle à Pau : de la paille pour isoler la maison

08/12/2016 | La paille n’a rien à envier aux autres isolants. C’est ce qu’assure Yannick Brugne qui participe jusque dimanche au salon bio et écologique organisé en Béarn

Yannick Brugne, sur un chantier béarnais

Un matériau naturel, bon marché et efficace. Selon Yannick Brugne, la paille constitue un excellent produit pour isoler une maison. Installé en Béarn, ce conseiller en éco-construction participe ces jours-ci au salon Asphodèle, qui se tient du vendredi 9 au dimanche 11 décembre au parc des expositions de Pau. Une grand’messe du bio et de l’écologie qui met, entre autres, l’accent sur l’habitat. Des milliers de visiteurs y sont attendus

Après avoir travaillé dans le bâtiment, Yannick Brugne souhaitait se spécialiser dans la réalisation « de maisons saines qui ne font appel qu’à fort peu de matériaux polluants ». Que ce soit pour aider à leur conception ou pour accompagner les personnes souhaitant construire elles-mêmes leur demeure. La paille et ses qualités ont répondu à bon nombre de ses attentes. 

« Cela reste marginal par rapport aux techniques de construction habituelles. Mais ce produit intéresse de plus en monde de monde. La paille est un matériau local, qui est encore fabriqué sous forme de bottes de 36 ou 45 centimètres d’épaisseur par les agriculteurs ». Elle s’avère, explique-t-il, très performante au niveau de l’isolation et possède de réelles capacités d’inertie thermique. « C’est-à-dire le temps que la chaleur met à traverser le matériau ». Un avantage précieux en hiver, bien sûr, mais également en été lorsqu’il s’agit de préserver des ardeurs du soleil certaines pièces situées sous la toiture.

« La paille est par ailleurs intéressante sur le plan écologique. Car sa fabrication nécessite peu d’énergie. Qui plus est, elle ne contient pas de substances nocives et, en fin de vie, elle se décompose facilement. Il n’est pas nécessaire de la brûler dans un incinérateur ».

Quant à son prix, main d’œuvre compris, il est évalué par Yannick Brugne à environ la moitié de ce que peut coûter un matériau isolant traditionnel, comme la ouate de cellulose.

 Les clichés ont la vie dure

Un enduit fait de terre, de sable, de paille et de chaux recouvre l'extérieur . Du bardage en pin est aussi possible

Certes, quelques idées reçues méritent ici d’être battues en brèche. Les clichés liés à la « maison des trois petits cochons » ont la vie dure, reconnait-il.

Intercalée dans des ossatures de bois dont elle va remplir les vides, puis protégée par un parement, ou recouverte directement avec un enduit réalisé à base de terre et de sable (ainsi que de chaux pour l’extérieur), la paille « entre pourtant largement dans les normes d’isolation » assure le conseiller . « On pourrait aussi l’utiliser pour réaliser des maisons passives, qui ne nécessitent pas de chauffage ».

Le risque d’incendie ? « Les bottes dont on se sert essentiellement pour réaliser les murs, même si on peut aussi les employer pour le sol et la toiture, sont enduites de chaque côté. C’est une protection. Même sans enduit, des études ont montré que la paille compressée ne va pas brûler facilement, contrairement à celle qui est en vrac. Car cette dernière contient de l’oxygène. De plus, on ne trouve pas de produits toxiques dans les bottes. Il n’y aura donc pas d’émanations de substances nocives».

Du temps et de la technique

« Comme il n’y a rien à manger dans la paille, il n’y a pas de danger non plus avec les rongeurs » poursuit Yannick Brugne. « Le seul risque, c’est en fait l’humidité qui pourrait descendre par le haut, ou remonter par le bas ».

 D’où la nécessité de bien maîtriser la construction de la demeure, tout comme la pose du produit. « Cette dernière demande du temps et une technicité particulière. Car les bottes de paille ne constituent pas un matériau industriel, parfaitement calibré. Il faut parfois couper un peu, reprendre l’assemblage. »

Dans le même esprit, on préfèrera l’ossature bois, dans laquelle la paille va être intégrée, à  la technique des « bottes porteuses ». « Cette dernière ne laisse aucun droit à l’erreur et elle ne répond pas aux règles professionnelles. On n’est pas parvenu à valider la tenue des murs réalisés dans ces conditions ».

Actuellement, les artisans à même de se lancer dans ce type de construction se comptent sur les doigts d’une main dans les Pyrénées-Atlantiques, estime Yannick Brugne. Ce qui ne l’empêche pas de mettre l’accent sur la longévité du produit. La  plus ancienne «maison en paille » existant aujourd’hui en France date de 1921, rappelle-t-il. Sa cousine d’Amérique du Nord, elle, a vu le jour en 1870.

Le programme du salon Asphodèle : http://www.salon-asphodele.com/

 

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
7642
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !