aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Sans-abris : Cécile Duflot veut "sortir de la politique du thermomètre"

28/12/2012 | La ministre du logement était en visite à Bordeaux et dans l'agglomération ce jeudi 27 décembre

Cécile Duflot, la ministre du Logement à Bordeaux

A Bordeaux, le dispositif hivernal a fait l'objet d'une vive polémique politique. Le 30 novembre, le maire UMP de Bordeaux, Alain Juppé, a alerté sur le fait qu'il manquait 150 places d'accueil d'urgence, notamment pour les familles avec enfants. Il avait alors lancé un "appel de solidarité" aux autres communes de la Communauté urbaine de Bordeaux. Le préfet de Gironde avait contesté ces chiffres et rappelé qu'il y a aujourd'hui 45 places de plus qu'en 2011. C'est dans ce contexte "tendu", qu'est venue ce 27 décembre la ministre du Logement, Cécile Duflot, qui a fait plusieurs annonces.

Ce jeudi, la ministre du Logement, Cécile Duflot, était en Gironde. Accompagnée de la ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'Autonomie, la bordelaise Michèle Delaunay et du président de la CUB et député Vincent Feltesse, elle a commencé par visiter des appartements à Mérignac où ont été relogées des familles en difficulté. Réservés au personnel de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), mais inoccupés, ces logements ont fait le bonheur de près de vingt personnes suivies par Emmaüs. L'occasion pour la ministre d'appeler "tout le monde à se mobiliser", services publics en particulier, pour signaler des bâtiments vides d'administrations et d'institutions. "La réquisition n'est pas nécessaire quand tout le monde y met de la bonne volonté et cela peut prendre plusieurs mois", a-t-elle souligné. "Ce patrimoine caché est très difficile à identifier", a toutefois reconnu Cécile Duflot.

100 places d'hébergement en plus en GirondeUn peu plus tard, à Bordeaux, la ministre du logement a répété qu'il y avait "100 places d'hébergement d'urgence supplémentaires cette année par rapport à l'hiver dernier". "Il faut raison garder sur les 100 places d'hébergement supplémentaires. Ce sont des places dans deux gymnases à Bordeaux et Cenon avec des lits d'appoint", tempère Alexandra Siarri, adjointe aux nouvelles précarités à la mairie de Bordeaux. A Bordeaux, Cécile Duflot a visité un nouveau centre de 50 places qui vient d'ouvrir rue Jean Dupas, avant d'échanger avec les associations sur le fond du problème. "Je veux sortir de la politique du thermomètre", a-t-elle lancé aux journalistes. En clair, il s'agit de mieux anticiper les besoins en hébergement d'urgence, sans attendre que le grand froid arrive et de s'inscrire davantage dans la durée pour le suivi des sans-abris. Au-delà de l'urgence hivernale, le gouvernement a débloqué une enveloppe de 142 millions d'euros permettant de créer ou de pérenniser 9 000 places d'hébergement d'urgence et de financer le développement de 9 000 places supplémentaires (maisons relais, intermédiation locative, etc.) qui permettent le relogement des personnes et des ménages hébergées. "50% des gens pris en charge dans le dispositif hivernal sont des sans-papiers, que fait-on de ces personnes à la fin de l'hiver ?", s'interroge Alexandra Siarri. Ceci étant, "je l'ai trouvée à l'écoute des associations et lucide sur l'immense complexité de la tâche à accomplir", conclut-elle.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
174
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Bedouin-Dumais | 28/12/2012

On fait du progrès, mais franchement, le nombre de pauvres s'accroit... Le problème se situe dans l'individualité, le système capitaliste et la gouvernance mondialisée... Les riches cachent leurs bâtiments vides, les pauvres s'additionnent, la classe moyenne va mourir, et bientôt, il n'y aura que des pauvres et des riches... Nous ne voyons que la pointe du problème... La communauté devrait s'impliquer plus, prendre soin d'un individu sans domicile, et veiller sur lui... Mais qui , aujourd'hui, a envie de laisser un intru entrer chez eux? Ouvrons nos coeur, et nos yeux, agissons contre la misère, un peu d'empathie nous ferait le plus grand bien!

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !