18/08/22 : Eric, fondateur de Rediv à Hastingues (Landes), interviendra au cours de l'émission Capital, dimanche 28 aout à 21 h 10 sur M6. Une émission consacrée aux discounteurs qui bénéficient du boom de l'occasion, un marché qui devrait doubler d'ici 2025.

18/08/22 : Des travaux de nuit sont réalisés sur la rocade Sud de Bergerac jusqu'au 9 septembre pour réfection de la chaussée entre le giratoire de la Route d’Eymet et le giratoire « des sardines » (piscine AQUALUD). Les travaux se déroulent entre 20h et 6h.

18/08/22 : En quelques jours, Poitiers a perdu deux serviteurs. Henri Chevalier, premier président du CSC des 3 Cités et engagé au Stade Poitevin et au sein de l’OMS. André Guisiano, Zézé, joueur, entraineur et président du Stade Poitevin Rugby.

18/08/22 : Les urgences de la Polyclinique Bordeaux rive droite interrompent l'activité de nuit, du 19 au 28 août, de 20h à 8h, pour personnel médical insuffisant. Une infirmière orientera le patient en relation avec le 15. Le service reprendra le 28 août.

17/08/22 : StarClass et l’armateur Amasus Shipping ont opéré un chargement exceptionnel sur le site portuaire du Verdon. Deux yachts, signés Jeanneau mesurant 15 et 25 m, ont été chargés à bord du navire EEMSLIFT HENDRIKA. Direction salon du Yachting à Cannes.

16/08/22 : 8000 personnes évacuées en Gironde dans le contexte des incendies ont pu regagner leur domicile pendant le week-end. Même tendance dans les Landes. Les retours des personnes hébergées en foyer de vie ont lieu ce mardi à Moustey et Saugnacq-et-Muret.

12/08/22 : Dans les Landes et en Gironde, la vigilance incendie est renforcée jusqu’à lundi. Les véhicules sont interdits sur les pistes et chemins. Les activités ludiques et sportives sont interdites sauf en bases de loisirs et sur les plans plages.

12/08/22 : Jeudi 25 août de 16h à 23h30, les cinq clubs de haut niveau de l'agglomération font leur rentrée place Clemenceau. A 16h, animations sportives avec les joueurs et joueuses. A 19h, présentation des équipes des cinq clubs, puis soirée dansante à 20h.

12/08/22 : À Bordeaux, Parc Rivière, jeudi 25 août, Esprit Dog, spécialisé dans l'éducation canine, organise un rassemblement de passionnés de chiens. L’événement gratuit et solidaire consiste en une distribution de croquettes et des cours d'éducation canine.+ d'info

11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/08/22 | Grêle : des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    À la suite des violents orages en Dordogne le 2 et le 20 juin, un fonds national d’urgence en faveur des exploitants sinistrés avec une enveloppe de 900 000 euros est débloquée pour la Dordogne, soit une aide de trésorerie exceptionnelle, pour un montant maximum de 5 000 euros par exploitant, qui sera versée dans les prochaines semaines. Des dégrèvements de taxe sur les propriétés foncières non bâties (TFNB) sont également prévues, charge aux propriétaires de les répercuter aux locataires fermier.

  • 18/08/22 | Les anciens de Chatellerault tricotent déjà pour octobre rose

    Lire

    En prévision de la marche Octobre rose du 15 octobre, 9 h 30, place Emile Zola à Châtellerault (Vienne),les résidents des maisons de retraite, foyers logements et EHPAD de la ville, se mobilisent pour tricoter des ouvrages en laine rose qui viendront garnir le tronc des arbres du boulevard Blossac. Cette participation à une action internationale relayée par le club Soroptimist revalorise les personnes âgées et les liens intergenerationnels et stimulent les nouvelles générations à se faire dépister.

  • 18/08/22 | Douzième édition des vergers ouverts sur les coulisses de la pomme

    Lire

    Les pomiculteurs engagés font découvrir les coulisses des pommes écoresponsables. L’Association Nationale Pommes Poires (ANPP) regroupe 300 adhérents représentant 1 400 producteurs. Les vergers à visiter les 27 et 28 août : Scea La Californie, Acharf Essabiri 5480 route des Vergers Grun-Bordas (24) ouvert le 28 août ; Earl de Chantegrolle - SARL Gargouil Éric Gargouil Chantegrolle à Charroux (86) Verger ouvert les 27 et 28 août; Verger de Peyreton Christine Pizzinato, Peyreton Sainte-Bazeille (47) Verger ouvert les 27 et 28 août. http://www.lapomme.org/vergers-ecoresponsables/les-vergers-ouverts

  • 17/08/22 | Grippe aviaire: avance remboursable pour les transformateurs

    Lire

    A la suite de l’épizootie d‘influenza aviaire H5N1, les entreprises ayant une activité significative d’abattage, de transformation, de conditionnement d’œufs ou de services à la filière, touchées par la diminution de production peuvent bénéficier d'une aide sous forme d’avances de trésorerie remboursables. Cette aide s’inscrit en complément des efforts que doivent consentir les financeurs privés de l’entreprise (banques et actionnaires). Les demandes sont à déposer via le téléservice de FranceAgrimer avant le 09 septembre à 14h00. pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique

  • 17/08/22 | Fabriquer des dortoirs à osmies (abeilles) à Villenave d'Ornon

    Lire

    Villenave-d’Ornon (Gironde) organise un atelier participatif de fabrication de dortoirs à osmies, le samedi 27 août, de 14 h à 16 h 30, au Square Torres Vedras (7 rue des Peupliers). L’osmie est une abeille sauvage, « abeille maçonne », qui se différencie de sa cousine productrice de miel par son caractère solitaire et inoffensif. Elle fait son apparition très tôt dans la saison, elle est l’un des premiers insectes pollinisateurs d'où son importance. Gratuit, inscription obligatoire (05 56 75 69 85), l'atelier sera animé par l’association « Tous aux abris ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Santé : du nouveau pour les maternités à l'exemple de l'hôpital de Libourne !

06/03/2019 | L'Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine a lancé ce mardi 05 mars le label "Prévenir pour bien grandir" dans le Centre Hospitalier de Libourne.

1

Comment faire de la prévention tout en améliorant les services en maternité ? C’est pour répondre à cette question que l’Agence Régionale de Santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine a lancé ce mardi matin le label « Prévenir pour bien grandir », à destination des maternités et Centres Périnataux de Proximité (CPP) de la région Nouvelle-Aquitaine. Initiée en 2014, cette démarche est donc officiellement effective à compter du 05 mars, et les 56 établissements néo-aquitains – 44 maternités et 12 CPP – pourront donc candidater à l’obtention du label.

Tout faire pour que la grossesse et les trois premières années de l’enfant se déroulent bien, tant pour le bébé que les parents. C’est dans cette philosophie que l’ARS Nouvelle-Aquitaine a lancé ce mardi 05 mars, à l’hôpital Robert Boulin de Libourne, le label « Prévenir pour bien grandir », qui a pour vocation de rendre lisible les actions des maternités et Centre Périnataux de Proximité (CPP), tout en améliorant les soins et la prévention. « Ce label est une feuille de route, ajoute Daniel Habold, Directeur du pôle Santé Publique de l’ARS, parce que nous savons combien il est important de repérer des situations humaines parfois compliquées. Il faut organiser les choses sur des axes qui vont de la santé mentale à la promotion de la santé alimentaire ». L’objectif du label « Prévenir pour bien grandir » est de donner le meilleur départ possible à la vie « tant à travers le court passage dans les maternités, que pour les 1000 premiers jours de l’enfant » explique Daniel Habold.

Les critères d’obtention du label sont au nombre de sept. Il prend en compte les risques liés aux vulnérabilités psychiques, le suivi des nouveau-nés fragiles où à risque ; l’alimentation de la mère, du bébé et l’activité physique ; les conduites à risque et addictions, les risques liés aux vulnérabilités sociales, la santé-environnement et les risques liés aux situations de handicap. « Prévenir pour bien grandir » est divisé en trois niveaux (« pas »), en fonction des points forts et faiblesses vis-à-vis des critères.

Libourne : un établissement expérimentateur 

Le Directeur de la Santé Publique à l’ARS Nouvelle-Aquitaine a souligné le côté précurseur de l’hôpital libournais. Ce dernier est dirigé par Christian Soubie. Il est revenu sur l’équipement de son établissement, dont la maternité a été refaite deux fois en 5 ans, une première fois pour un rafraichissement des locaux, la seconde dans le cadre de l’extension du centre hospitalier. A ce jour, la maternité de l’hôpital de Libourne dispose du niveau 2B, qui permet la prise en charge d’un enfant prématuré dès la 31ème semaine, mais également de cinq salles de naissances, trente lits, et deux chambres kangourou, mitoyennes du service de néo-natalité. L’Hôpital Robert Boulin a participé dès 2014 aux différents groupes de travail pour élaborer les critères et les niveaux du label.

Karine Polzin est sage-femme dans l’hôpital libournais. Elle souligne l’opportunité du label pour la maternité de Libourne mais aussi toutes celles de la région : « Il permet de faire reconnaître de nombreuses actions déjà existantes mais peu connues par le public et les différents partenaires. Le Label est également un outil pour l’ensemble de l’équipe, afin de structurer nos objectifs autour de l’amélioration de la qualité des soins et fédérer toutes les équipes concernées autour d’une dynamique commune ».

Des critères du label déjà explorés

La sage-femme est également revenue sur trois grands axes du label « Prévenir pour bien grandir » sur lesquels l’hôpital Robert Boulin travaille déjà. Une sage-femme disposant d’un DU en addictologie est présente dans l’équipe libournaise, et l’hôpital mettra en place à partir d’avril une demi-journée hebdomadaire de consultation consacrée aux patientes nécessitant une prise en charge des addictions. Sur les risques liés aux vulnérabilités sociales, l’établissement met à disposition des temps d’assistance sociale dédiés aux femmes enceintes et accouchées, mais aussi un groupe de travail sur la prise en charge de victimes de violences familiales qui réunit des membres de différents secteurs : maternité, urgences, service sociaux, des psychologues ainsi que la gendarmerie.

Pour ce qui est du critère santé-environnement, Karine Polzin explique : « nous avons mis en place il y a deux ans des ateliers à destination des futurs parents, dont l’objectif est de sensibiliser ces derniers aux polluants de l’environnement intérieur, afin de réduire l’exposition des femmes enceintes et jeunes enfants à des produits toxiques ». Ces ateliers, dont le prochain se déroulera le 14 mars, sont possible grâce à la formation de deux sages-femmes par l’ARS Nouvelle-Aquitaine.

Une labellisation en plusieurs étapes

Le processus d’obtention du label est divisé en quatre étapes. La première est une phase d’autotest, où l’établissement répond à un questionnaire qui déterminera à quel niveau du label « Prévenir pour mieux guérir » il peut prétendre. S’en suit la composition du dossier de candidature qui comporte l’autotest, avant un audit organisé par l’ARS Nouvelle-Aquitaine, qui vient contrôler l’hôpital ou le Centre Périnatal de Proximité, pour vérifier que l’établissement répond bien à tout ou partie des critères. C’est ensuite à un comité, qui se réunira tous les six mois, de proposer le niveau de labellisation de l’établissement avant que l’ARS ne le remette pour trois ans.

Marie-Laure Beijas est sage-femme et cheffe de projet en périnatalité à l’ARS Nouvelle-Aquitaine. Elle revient sur les différents principes du label, qui permettent une meilleure visibilité de l’action des établissements, « parfois trop peu évoquée au profit des aspects techniques », mettant ainsi l’humain au premier plan. Mme Breijas insiste également que la candidature au label est gratuite et volontaire. L’hôpital Robert Boulin de Libourne a d’ores et déjà postulé, comme l’indique Karine Polzin : « le label est lancé aujourd’hui [le 05 mars] nous candidaterons demain, du moins au plus tôt, sourit-elle ». Une première vague de labellisation est prévue en fin d’année 2019.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : Yoan Denéchau

Partager sur Facebook
Vu par vous
8303
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !