Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/20 | Bordeaux : le milieu hospitalier manifeste

    Lire

    Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à la mi-journée ce mardi devant l'hôpital Pellegrin à Bordeaux pour répondre à l'appel d'une intersyndicale (CGT, Sud Santé, FO, CNI) face à la grogne du milieu hospitalier, "envoyé au front sans armes". Leur demande ? Une prime de 1500 euros pour les hospitaliers qui ont travaillé sur le site pendant la crise et une augmentation de 300 euros mensuels pour l'ensemble du personnel. Un second rassemblement doit se tenir le 28 mai à l'hôpital Haut-Lévêque.

  • 26/05/20 | Le Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat n'aura pas lieu

    Lire

    La 69e édition du Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat, prévue du 18 juillet au 3 août, n’aura pas lieu. Dans ce contexte de pandémie et en raison des mesures sanitaires drastiques, les organisateurs ont préféré annuler cette édition, en liaison avec la Mairie, les services culturels du département et de la région. C'est la première fois que le Festival depuis sa création annule une saison. L'équipe du festival donne rendez-vous en 2021 aux dates habituelles avec la programmation de 2020.

  • 26/05/20 | Des vélos à assistance électrique pour les Mérignacais

    Lire

    Afin d'accompagner la période de déconfinement et la transition écologique, la Ville de Mérignac (33) lance, en partenariat avec la Maison du Vélo, un service de prêt expérimental de 49 vélos à assistance électrique pour faciliter les déplacements domicile-travail des habitants. Ce prêt sera de 3 mois maximum, non reconductible. La Ville de Mérignac espère faire évoluer son offre de service à 60 vélos d’ici fin 2020. Le service sera gratuit pendant la période expérimentale, mais une adhésion à la Maison du Vélo de 15 euros sera demandée.

  • 26/05/20 | Covid-19 : des fonds de solidarité débloqués dans le Villeneuvois

    Lire

    Pour soutenir les petites entreprises et associations, la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine et la Banque des Territoires a abondé un fonds de solidarité et de proximité porté par Initiative Lot-et-Garonne. Des prêts à taux 0% d’un montant de 5 000 € à 15 000 € maximum sont accordés aux entreprises impactées par la situation sanitaire, dès maintenant. Les dossiers de demandes doivent être déposés de manière dématérialisée sur le site dédié à cette aide d’urgence : www.fondstpenouvelleaquitaine.fr

  • 26/05/20 | Beynac: Le soutien du député Michel Delpon (LREM) à l’achèvement du chantier

    Lire

    Ce mardi matin, le conseil départemental de la Dordogne publie un communiqué dans lequel le député du Bergeracois, Michel Delpon, déclare son soutien au projet de déviation de Beynac, alors qu'il n'avait jamais pris position à son sujet. "Eu égard aux travaux déjà réalisés, je me prononce à présent publiquement contre la démolition des ouvrages déjà réalisés en raison du gaspillage d’argent public que cela représente. Je souligne par ailleurs l’impact écologique négatif que cela va entraîner."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Santé : du nouveau pour les maternités à l'exemple de l'hôpital de Libourne !

06/03/2019 | L'Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine a lancé ce mardi 05 mars le label "Prévenir pour bien grandir" dans le Centre Hospitalier de Libourne.

Marie-Laure Beijas, Daniel Habold et Christian Soubie

Comment faire de la prévention tout en améliorant les services en maternité ? C’est pour répondre à cette question que l’Agence Régionale de Santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine a lancé ce mardi matin le label « Prévenir pour bien grandir », à destination des maternités et Centres Périnataux de Proximité (CPP) de la région Nouvelle-Aquitaine. Initiée en 2014, cette démarche est donc officiellement effective à compter du 05 mars, et les 56 établissements néo-aquitains – 44 maternités et 12 CPP – pourront donc candidater à l’obtention du label.

Tout faire pour que la grossesse et les trois premières années de l’enfant se déroulent bien, tant pour le bébé que les parents. C’est dans cette philosophie que l’ARS Nouvelle-Aquitaine a lancé ce mardi 05 mars, à l’hôpital Robert Boulin de Libourne, le label « Prévenir pour bien grandir », qui a pour vocation de rendre lisible les actions des maternités et Centre Périnataux de Proximité (CPP), tout en améliorant les soins et la prévention. « Ce label est une feuille de route, ajoute Daniel Habold, Directeur du pôle Santé Publique de l’ARS, parce que nous savons combien il est important de repérer des situations humaines parfois compliquées. Il faut organiser les choses sur des axes qui vont de la santé mentale à la promotion de la santé alimentaire ». L’objectif du label « Prévenir pour bien grandir » est de donner le meilleur départ possible à la vie « tant à travers le court passage dans les maternités, que pour les 1000 premiers jours de l’enfant » explique Daniel Habold.

Les critères d’obtention du label sont au nombre de sept. Il prend en compte les risques liés aux vulnérabilités psychiques, le suivi des nouveau-nés fragiles où à risque ; l’alimentation de la mère, du bébé et l’activité physique ; les conduites à risque et addictions, les risques liés aux vulnérabilités sociales, la santé-environnement et les risques liés aux situations de handicap. « Prévenir pour bien grandir » est divisé en trois niveaux (« pas »), en fonction des points forts et faiblesses vis-à-vis des critères.

Libourne : un établissement expérimentateur 

Le Directeur de la Santé Publique à l’ARS Nouvelle-Aquitaine a souligné le côté précurseur de l’hôpital libournais. Ce dernier est dirigé par Christian Soubie. Il est revenu sur l’équipement de son établissement, dont la maternité a été refaite deux fois en 5 ans, une première fois pour un rafraichissement des locaux, la seconde dans le cadre de l’extension du centre hospitalier. A ce jour, la maternité de l’hôpital de Libourne dispose du niveau 2B, qui permet la prise en charge d’un enfant prématuré dès la 31ème semaine, mais également de cinq salles de naissances, trente lits, et deux chambres kangourou, mitoyennes du service de néo-natalité. L’Hôpital Robert Boulin a participé dès 2014 aux différents groupes de travail pour élaborer les critères et les niveaux du label.

Karine Polzin est sage-femme dans l’hôpital libournais. Elle souligne l’opportunité du label pour la maternité de Libourne mais aussi toutes celles de la région : « Il permet de faire reconnaître de nombreuses actions déjà existantes mais peu connues par le public et les différents partenaires. Le Label est également un outil pour l’ensemble de l’équipe, afin de structurer nos objectifs autour de l’amélioration de la qualité des soins et fédérer toutes les équipes concernées autour d’une dynamique commune ».

Des critères du label déjà explorés

La sage-femme est également revenue sur trois grands axes du label « Prévenir pour bien grandir » sur lesquels l’hôpital Robert Boulin travaille déjà. Une sage-femme disposant d’un DU en addictologie est présente dans l’équipe libournaise, et l’hôpital mettra en place à partir d’avril une demi-journée hebdomadaire de consultation consacrée aux patientes nécessitant une prise en charge des addictions. Sur les risques liés aux vulnérabilités sociales, l’établissement met à disposition des temps d’assistance sociale dédiés aux femmes enceintes et accouchées, mais aussi un groupe de travail sur la prise en charge de victimes de violences familiales qui réunit des membres de différents secteurs : maternité, urgences, service sociaux, des psychologues ainsi que la gendarmerie.

Pour ce qui est du critère santé-environnement, Karine Polzin explique : « nous avons mis en place il y a deux ans des ateliers à destination des futurs parents, dont l’objectif est de sensibiliser ces derniers aux polluants de l’environnement intérieur, afin de réduire l’exposition des femmes enceintes et jeunes enfants à des produits toxiques ». Ces ateliers, dont le prochain se déroulera le 14 mars, sont possible grâce à la formation de deux sages-femmes par l’ARS Nouvelle-Aquitaine.

Une labellisation en plusieurs étapes

Le processus d’obtention du label est divisé en quatre étapes. La première est une phase d’autotest, où l’établissement répond à un questionnaire qui déterminera à quel niveau du label « Prévenir pour mieux guérir » il peut prétendre. S’en suit la composition du dossier de candidature qui comporte l’autotest, avant un audit organisé par l’ARS Nouvelle-Aquitaine, qui vient contrôler l’hôpital ou le Centre Périnatal de Proximité, pour vérifier que l’établissement répond bien à tout ou partie des critères. C’est ensuite à un comité, qui se réunira tous les six mois, de proposer le niveau de labellisation de l’établissement avant que l’ARS ne le remette pour trois ans.

Marie-Laure Beijas est sage-femme et cheffe de projet en périnatalité à l’ARS Nouvelle-Aquitaine. Elle revient sur les différents principes du label, qui permettent une meilleure visibilité de l’action des établissements, « parfois trop peu évoquée au profit des aspects techniques », mettant ainsi l’humain au premier plan. Mme Breijas insiste également que la candidature au label est gratuite et volontaire. L’hôpital Robert Boulin de Libourne a d’ores et déjà postulé, comme l’indique Karine Polzin : « le label est lancé aujourd’hui [le 05 mars] nous candidaterons demain, du moins au plus tôt, sourit-elle ». Une première vague de labellisation est prévue en fin d’année 2019.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : Yoan Denéchau

Partager sur Facebook
Vu par vous
5170
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !