Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Charente-Maritime : depuis le 9 avril et jusqu’au 21 avril, Keolis organise un test grandeur nature sur la ligne 3 du réseau Les Mouettes, effectuant la liaison La Rochelle-Île de Ré avec un nouveau modèle de car électrique, soutenu par la Région.

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/04/18 | Agen fête l’Europe avant l’heure !

    Lire

    Dans le cadre de la fête de l’Europe, la Maison de l’Europe 47, aidée de partenaires privés et collectivités, organise une scène ouverte le 28 avril, place du Président Wilson, de 14 h à 18 h, à Agen. Jeux pour enfants, stands d’infos, quiz Europe, danses, chants et musiques animeront la rue piétonne. Danseurs, musiciens, chanteurs… tous les artistes sont invités à participer à cette manifestation en s’inscrivant sur www.maisoneurope47.eu pour remplir un formulaire avant le 23 avril.

  • 21/04/18 | La Rochelle : une nouvelle présidente à la tête du lycée maritime

    Lire

    Leslie Widmann a été nommée à la présidence du CA du lycée maritime et aquacole de La Rochelle. Elle a travaillé 5 ans dans la gestion du port de la Cotinière en qualité de directrice du développement. Elle a créé Odyssée Développement, un bureau d'études en économie maritime en 2000 et en 2008, lauréate du Concours national du ministère de la recherche, une seconde société qui emploie 4 chercheurs sur un système objectif d'évaluation de la fraîcheur des produits de la mer destiné aux criées.

  • 20/04/18 | L'eau, bientôt grande cause du Sud-Ouest français

    Lire

    Pascal Mailhos, Préfet de bassin, Martin Malvy, Président du comité de bassin Adour-Garonne, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, et Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se sont rencontrés à la Préfecture de bassin à Toulouse pour échanger sur les enjeux de la ressource en eau dans le Grand Sud-Ouest. L'occasion pour eux de rappeler leur « très vive inquiétude » et de fixer un prochain rendez-vous en septembre à Bordeaux, afin de lancer une action commune autour de « l'eau, enjeu de société, grande cause du Sud-Ouest français ».

  • 20/04/18 | Création d’un pôle ressources jeunesse à Villeneuve/Lot

    Lire

    Lors du Conseil communautaire du 12 avril dernier, les élus de l’Agglomération du Grand Villeneuvois ont voté la création d’un Pôle Ressources Jeunesse et son implantation en centre-ville de Villeneuve-sur-Lot, dans le quartier prioritaire Bastide. Ce Pôle accueillera la Mission locale du Pays Villeneuvois, l’Espace Métiers Aquitaine ainsi qu’un espace numérique.

  • 20/04/18 | Réduction des déchets: quelles sont vos pratiques ?

    Lire

    Emballages plastiques, biodéchets, déchets verts, déchets d'équipements électriques et électroniques et tarification incitative, voilà les 5 items sur lesquels la Région interroge ses habitants, via une enquête en ligne, dans le cadre de l'élaboration d'un Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchet. En application de la loi NOTRe, le but est de définir, avec les acteurs locaux et les citoyens: « une véritable stratégie territoriale, qui pose des ambitions et des orientations porteuses d'une dynamique en faveur de la transition écologique par l'économie circulaire ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Secours Populaire: l'été des bénévoles bordelaises

31/07/2014 | L'été, les associations tournent au ralenti à cause d'un manque de bénévoles.

Andrée s'occupe de la distribution de nourriture à l'antenne bordelaise du Secours populaire depuis sept ans.

Les bénévoles de l'antenne bordelaise Amédée Alins du Secours populaire sont des retraitées dont la moyenne d'âge est comprise entre 65 et 75 ans. Période estivale oblige, certaines d'entre elles s'occupent de leurs petits-enfants ou partent voir leurs enfants, disposant donc de moins de temps à consacrer à l'association. De dix le reste de l'année, les effectifs sont passés à quatre, ce qui oblige les bénévoles à s'adapter pour gagner en efficacité.

En ce moment, les bénévoles du Secours populaire distribuent aux personnes dans le besoin des colis de dépannage en biens alimentaires, pour les aider à tenir l'été. Concrètement, les gens qui viennent à l'antenne ne choisissent pas leurs marchandises, contrairement au reste de l'année.

Un manque de bénévoles et de marchandises« En période normale, en dehors des vacances scolaires, ils choisissent leurs produits et ont davantage l'impression de faire leurs courses. Mais vu qu'on est obligées de fonctionner avec moins de bénévoles, les colis de dépannage, c'est beaucoup plus vite fait », explique Andrée, 67 ans, qui distribue de la nourriture à l'antenne bordelaise. Mais ces colis de dépannage sont également dus à un manque de marchandises. « Les rentrées de marchandises se font en septembre donc nous sommes en fin d'année. Beaucoup d'associations sont fermées l'été, et l'Etat a diminué les quotas pour les associations donc on a de plus en plus de gens et de moins en moins de marchandises », regrette-t-elle. Heureusement, l'association peut compter sur le soutien de Carrefour, qui lui cède ses produits en fin de date. Toutefois, cela ne suffit pas. « Le reste de l'année, on fait des collectes dans les magasins car ça nous apporte un peu de marchandises. Mais cela demande beaucoup de bénévoles et l'été, on n'en a pas assez pour le faire ».

Même si Andrée concède qu'elle reçoit moins de personnes à l'antenne l'été et que les journées y sont relativement calmes. Les quantités distribuées sont établies en fonction des besoins de la personne ou de la famille. C'est la bénévole responsable de l'accueil qui se charge de les évaluer en établissant des dossiers. « Nous avons plusieurs bureaux pour recevoir les personnes individuellement. Ces personnes nous parlent de leur situation. Nous échangeons pendant vingt minutes, parfois trente, selon les personnes », raconte Joëlle, 75 ans, en charge de l'accueil à l'antenne bordelaise. En fonction de la taille de la famille, un nombre de points est attribué, donnant droit à une certaine quantité de produits. « Il y a un quota donc on ne peut pas leur faire tout choisir. Devant chaque produit, il y a marqué le nombre de points sur la fiche qu'on leur distribue. Par exemple, une famille de cinq personnes va avoir droit à 35 points. Certaines choses sont gratuites comme le pain et le lait », précise Andrée.

Un échange sur le plan humainL'accueillante doit aussi prendre en compte les habitudes alimentaires des personnes. « Certaines personnes ne mangent pas de viande ou de porc. Il y a aussi des gens à la rue qui ne peuvent rien faire cuire donc il faut en tenir compte ». La fréquence de distribution des aliments varie, elle, en fonction de la situation de la personne. « Les gens en appartement vont venir tous les mois mais ceux qui sont dans la rue ou en squat, qui ne peuvent rien stocker et qui ont tout sur leur dos toute la journée, passent toutes les trois semaines ». Mais les bénévoles du Secours populaire jouent aussi le rôle de soutien moral auprès des nécessiteux. « On échange sur leurs difficultés, parce que ça leur fait du bien d'en parler. C'est un échange sur le plan humain donc c'est à double-sens : on donne mais on reçoit aussi. Et puis nous rencontrons des gens qui viennent de tellement de pays différents donc c'est aussi pour nous une façon de voyager », confie Joëlle. Elle est bénévole dans cette antenne depuis quatorze ans. « Le Secours populaire correspond bien à mes engagements dans la vie. Quand j'étais en activité, j'y allais moins souvent. Aujourd'hui, je viens une après-midi par semaine à l'antenne et une autre après-midi à la fédération pour recevoir les futurs bénévoles ».

« On n'est pas en prison »Andrée, elle, y distribue de la nourriture depuis sept ans, c'est-à-dire depuis son départ à la retraite. « Du temps où je travaillais, j'avais toujours dit que je le ferai. J'étais allée voir le Secours catholique mais ça m'inspirait moins. Comme son nom l'indique, le Secours populaire est une association vraiment populaire. Aujourd'hui, j'ai l'impression d'être un peu utile ». Mais Andrée l'assure, elle gère son emploi du temps selon son gré. « On a le droit de s'absenter à condition de les prévenir. Je viens deux après-midis par semaine mais uniquement parce que je le veux bien et que ça ne me dérange pas. On n'est pas en prison », plaisante-t-elle. Reste à convaincre les plus jeunes, encore peu nombreuses. « Nous en avons quelques-unes mais elles sont à la recherche d'un travail donc elles ont peu de temps libre à donner pour l'association ».

Mathieu Presseq
Par Mathieu Presseq

Crédit Photo : Mathieu Presseq / Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2178
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !