Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

19/09/18 : La Rochelle : suite à un appel à la grève de la CGT et de la CFDT, un peu plus d'un bus sur deux ne circulent pas ce matin. aucun bus ne circule ce mercredi matin sur les quatre lignes Illico, ainsi que sur les lignes 6, 7, 8, 11, 13, et 16.

18/09/18 : Charente-Maritime : Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les auteurs d'"un président ne devrait pas dire ça", seront à l'Agora de Saint-Xandre (près de La Rochelle) pour une conférence-débat le mercredi 26 septembre à partir de 18h30.

18/09/18 : Charente-Maritime : Une visite d'inspection étant programmée ce soir au sein du pont de Ré, la circulation est interdite à tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes à compter de 20h ce mardi 18 septembre jusqu'à 7h mercredi 19 septembre.

18/09/18 : La Rochelle : pour lancer officiellement la nouvelle saison 2018-2019, le Carré Amelot ouvre ses portes et organise les festivités "Déambulation et petites formes" samedi 22 de 14h30 à 20h30, avec des spectacles, ateliers et expositions. Gratuit.

18/09/18 : La Rochelle s’engage dans une série d’actions de sensibilisation au Self data. La Ville organise une Conférence publique, "Données personnelles, et si on en parlait ?", jeudi 20 septembre à 18 heures au Musée maritime La Rochelle.

18/09/18 : C'est confirmé, Florence Parly, la Ministre des Armées sera présente le 2ème jour du Salon ADS SHOW, à Mérignac, le jeudi 27 septembre.+ d'info

18/09/18 : A Bordeaux, le Centre Régional Information Jeunesse organise un Jobs Dating Spécial Rentrée ces 18 et 19 septembre: 200 offres d'emploi dans la garde d'enfants, animation, grande distribution, soutien scolaire, propreté et hôtellerie restauration+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/09/18 | Pau : un rallye étudiant pour découvrir la ville

    Lire

    Pensé par et pour les jeunes, la Mairie de Pau lance le 4 octobre, son 1er Rallye Etudiant. Objectif, selon Régis Laurent Adjoint au maire chargé de la jeunesse: «souhaiter la bienvenue à Pau aux nouveaux étudiants tout en leur montrant la palette des activités associatives, culturelles et sportives qui y sont possibles». Destinés aux étudiants et étudiants des métiers de 1ère année, ce rallye, mêlant jeu de piste urbain et battles entre équipes, permettra aux jeunes de découvrir les acteurs du territoire au fil de leur pérégrination. A 19h, rdv pour un concert électro gratuit et ouvert à tous place Clémenceau. Détails et inscription.

  • 19/09/18 | Les " Ford" appellent à manifester le 22 septembre

    Lire

    A l'initiative des syndicats CFTC et CGT de l'usine Ford de Blanquefort une manifestation aura lieu le 22 septembre à 14h place de la République à Bordeaux. 872 emplois directs et 3.000 emplois induits sont menacés soulignent-ils, insistant sur les aides publiques apportées à la multinationale: de "2013 à 2018 Ford Aquitaine Industries a engrangé près de 50 millions d'euros pour maintenir les 1000 emplois soit approximativement 830 euros par salarié par mois sur 5 ans."

  • 19/09/18 | Anti-ours face à De Rugy, la tension monte en Béarn

    Lire

    L'annonce dans le journal Sud-Ouest ce mercredi, de la venue de François De Rugy à Pau jeudi 20 septembre, sur le thème du lâcher de 2 ourses dans le massif pyrénéen, n'a pas tardé d'effet dans les rangs des « anti ». Si dans un communiqué la Fédération Transpyrénéenne des Éleveurs de Montagne 64 juge cette visite «indécente», un collectif d'éleveurs non identifié appelle quant à lui à «un rassemblement musclé» au village d'Asasp-Arros et précise «s'il faut des armes et des fusils pour que notre message résonne aux oreilles de François de Rugy et jusqu'en Slovénie, ils seront sortis!»

  • 19/09/18 | Portes ouvertes pour les 60 ans de l’INJS

    Lire

    L’Institut National des Jeunes Sourds de Bordeaux, implanté à Gradignan, fêtera ses 60 ans le 22 septembre prochain. Pour lancer une journée ouverte au public, l’arbre des 60 ans sera planté à 10h30. Une exposition dans la chapelle retracera son histoire et la journée sera ponctuée de tables rondes où familles et jeunes raconteront leur expérience. Vous pourrez aussi visiter le site et profiter pour clôturer la journée d’un spectacle réalisé par un magicien sourd.

  • 19/09/18 | Les V3 électriques arrivent à Bordeaux

    Lire

    Avis aux amateurs de vélos sur la métropole bordelaise. Ce mercredi, Keolis et Bordeaux Métropole ont présenté, à l'occasion de la "rentrée" du réseau TBM, le premier V3 électrique. Doté d'une batterie démontable et d'une autonomie de dix kilomètres, il sera rechargeable en une heure trente et son abonnement devrait coûter six euros par mois. Keolis et Bordeaux Métropole ont ainsi prévu d'en déployer 1000 dès le début de l'année 2019.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Séjours à la neige : les stations N’Py reçoivent du renfort

08/02/2016 | La filiale de réservation 100% locale mise en place par le réseau N’Py a reçu des soutiens de poids, dont celui de la Caisse des Dépôts

Près de 80% des journées ski sont produites par des clients en séjour

Alors que les dernières chutes de neige ont été appréciées dans les Pyrénées, en particulier du côté du Béarn, une bonne nouvelle est affichée par le réseau N’Py qui regroupe 7 domaines skiables et 4 espaces nordiques. La Caisse des Dépôts a en effet investi de manière significative dans la filiale que le groupe vient de créer pour gérer son système de réservation. Ce soutien de poids est accompagné par plusieurs partenaires : le Crédit Agricole à travers sa filiale PG Invest, EDF via sa société de financement SAFIDI et la Caisse d’Epargne. Ce montage public-privé est « totalement inédit » en France, indique N’Py qui souhaite s’imposer sur le marché de la montagne face aux géants de la réservation en ligne.

N’Py, c’est du costaud. Les sept stations de ski qu’englobe ce réseau ( auquel l’exploitation du petit train de la Rhune a également été confiée) représentent aujourd’hui 54% du chiffre d’affaires réalisé par les domaines skiables des Pyrénées françaises. «  C’est à dire 350 millions d’euros injectés chaque année dans l’économie du Béarn et de la Bigorre et près de 3 500 emplois en équivalents temps plein » tient à rappeler Michel Pellieu, qui préside la société d’économie mixte N'Py. 

Quelques clics pour tout prévoirDans un marché tendu, où l’offre est plus importante que la demande, il n’est toutefois  pas évident de tirer son épingle du jeu. « Il nous faut innover, rechercher des économies, mutualiser des moyens » poursuit-il. Ce qui n’est pas simple lorsque certains hivers, comme celui de 2015-2016, débutent dans des conditions climatiques délicates. « Même si l’on résiste plutôt bien. Car Piau et Cauterets sont en positif, tandis que le Tourmalet et Peyragudes se situent au même niveau que l’an passé ».

Pour aller plus loin, N’Py a créé en 2014 sur Internet la première plateforme de réservation de vacances au ski dans les Pyrénées. Un outil indispensable lorsque l’on sait que près de 80% des journées ski sont produites par des clients qui séjournent dans les stations.

Le système est simple et pratique : en quelques clics, il est possible de connaitre tout de suite quelles sont les possibilités d’hébergement, mais aussi de cours, de location de matériel, de services et  d’activités offertes par 550 prestataires répartis sur les 7 domaines. On réserve en une seule fois ce qui nous intéresse, forfaits compris, et le paiement est reversé immédiatement aux fournisseurs. Ce qui leur permet d’éviter les problèmes de trésorerie. Le coût de l’abonnement perçu par N’Py variant entre 5% et de 10% du volume des ventes alors que les ténors mondiaux de la réservation ponctionnent généralement plus de 15%.

Un service 100% localAutre nouveauté : en septembre dernier, cette activité commerciale a été séparée de l’activité générale du réseau. Elle a été confiée à une filiale, N’Py RESA, qui a pris la forme d’une société anonyme simplifiée.

Michel Pellieu et Christine Massoure, président et directrice générale de N'Py, aux côtés de leurs partenaires de la Caisse des Dépots, du Crédit Agricole, de la Caisse d'Epargne et de EDF

Intéressés par une formule qui correspond bien aux attentes des clients et qui est 100% locale, plusieurs partenaires tant publics que privés ont apporté leur soutien à cette initiative. Le capital de N’Py RESA a ainsi été augmenté de 1,28 million d’euros.

« Des activités non délocalisables »Le premier contributeur n’est autre que la Caisse des dépôts, une vénérable institution financière mise au service du développement économique de notre pays et bénéficiant de la garantie du Parlement. Excusez du peu !

 Pour Thierry Ravot, son directeur régional, cette présence est évidente. « Nous sommes sur un territoire d’avant-garde » assure-t-il en évoquant le travail d’équipe mené par les acteurs locaux. Mais aussi la fiabilité d’un projet de mise en valeur de la montagne susceptible de faire venir à terme des touristes toute l’année dans les Pyrénées. « Car il y a quatre saisons ».

Mêmes échos chez Christian Caussidery, le directeur de l’agence Pyrénées de la SAFIDI. « De telles activités ne sont pas délocalisables. Nous avons envie de pérenniser tout cela. On croit en ces territoires. On y vit. On les aime. Si on peut contribuer à les développer, on en sera ravi ».

« N’Py incarne une certaine forme  de dynamisme local » assure pour sa part Stéphane Kolb, chargé du pôle banque de développement régional à la Caisse d’Epargne. Avant de souligner l’intérêt que lui inspire la plateforme de réservation mise en place par le réseau. Car l’impact local est évident. « Un euro investi dans la neige, ce sont sept euros injectés dans l’économie locale » rappelle Henry Desclaux, qui représente PG Invest.

Le nerf de la guerreAu cours de la dernière saison, N’PY RESA a généré un chiffre d’affaires de 17 millions d’euros. D’ici une dizaine d’années, l’objectif est d’atteindre les 60 millions d’euros.

"C'est dans la prestation hébergement que l'on va se développer" estiment ses responsables. La plateforme de réservation, qui mobilise près de 20 000 lits, s’intéresse ainsi en ce moment , avec l’aide des offices de tourisme et des domaines skiables, à ceux que l’on appelle les « loueurs diffus » : des propriétaires faisant  appel à divers sites d’annonces généralistes sur Internet pour dénicher des locataires. Une pîste parmi d'autres.

Une chose est certaine. Sans les soutiens apportés par les partenaires, et la montée des fonds, « on n’aurait pas pu aller aussi vite » reconnait Christine Massoure, la directrice générale de N’Py. « Car aujourd’hui, sans moyens, on ne peut pas exister à côté des majors ».

Gagnez un forfait tous les jours avec N’Py et Aqui.fr

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
6455
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !