Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/05/18 : Demain dimanche, de 10 h à 17 h se tiendra la deuxième édition du marché de producteurs fermiers du Pays basque IDOKI à Ustaritz. Outre la production de produits locaux, le matin, sera organisé le concours culinaire "Défi Crêpes"

16/05/18 : Amateurs de musique, rendez-vous ce week-end la 4ème édition du festival ODP de Talence. Coeur De Pirate, Les Négresses Vertes ou Alt-J en seront les principales têtes d'affiche. Ils chanteront au profit des "Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France".

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

15/05/18 : Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait: 300 cheminots CGT de la SNCF de Bayonne et d'Hendaye se sont invités ce matin devant la résidence secondaire du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, située au dessus de la falaise de la Côte des Basques à Biarritz.

12/05/18 : La 35e édition de Herri Urrats, le jour de fête des ikastola du Pays basque a lieu ce dimanche autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Cette année, elle visera à récolter des fonds pour les travaux d'agrandissement du collège de Larceveau

08/05/18 : Le 35ème chapitre de la Confrérie du Chipiron de Bidart aura lieu dimanche 13 mai au Kirolak avec la participation d’une soixantaine de confréries. Après un défilé vers la Chapelle de la Madeleine, la Confrérie intronisera plusieurs personnalités.

03/05/18 : Deezer, leader du streaming musical en France, vient d’annoncer sa décision d’ouvrir un nouveau site dans la métropole bordelaise. "Une nouvelle reconnaissance de notre attractivité" soulignent satisfaits Alain Juppé et Virginie Calmels.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

  • 16/05/18 | La Gironde poursuit ses conseils de territoire

    Lire

    Le département de la Gironde poursuit ses travaux autour des "conseils de territoire". Autour de ces réunions, organisées deux fois par an, l'ensemble des acteurs locaux (collectivités, associations, entrepreneurs...), la Gironde tente de faire avancer ses pactes territoriaux, mis en place en 2017. Entre mai et juin 2018, neuf conseils de territoire se déclineront sur tout le département comme le 17 mai à Talais (Médoc), le 5 juin à Sainte-Foy-La-Grande (Libournais), le 18 juin à Lanton (Bassin d'Arcachon) ou encore le 19 juin à Bordeaux.

  • 15/05/18 | Trois jours de Fêtes de Bayonne payantes pour les non Bayonnais

    Lire

    Nous en avions fait écho, son maire l'a annoncé en fin de matinée: les Fêtes de Bayonne (25-29 juillet) seront gratuites pour les Bayonnais, et pour tous les enfants entre le vendredi midi et le lundi matin. Si on regarde le verre(de rosé)à moitié vide, gratuites pour tous mercredi et jeudi,elles seront en partie payantes -7 à 8 euros- pour les autres -non Bayonnais- le week-end afin, assure le maire Jean-René Etchegaray, de financer "le coût de leur sécurité et la pérennité de l'événement.

  • 14/05/18 | Bordeaux fait le point avec Darwin

    Lire

    Le maire de Bordeaux a réuni ce matin en mairie de Bordeaux des représentants de l'éco-système Darwin et de Bordeaux Métropole aménagement pour tenter de réconcilier les deux parties, en conflit depuis plus d'un an sur des emprises de la caserne Niel. Il a confirmé la cession à Darwin de deux hangars déjà occupés de manière provisoire (skate-park et dépôt Emmaüs), sous la forme d'un potentiel futur bail emphytéotique. En revanche, pas question de céder du terrain sur les 2000 mètres carrés de l'actuelle ferme urbaine : elle sera bien remplacée par la construction d'un parking prévu dans le cadre de la ZAC Bastide-Niel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Selon deux chercheurs bordelais, les cures thermales réduiraient les dépenses de santé

11/07/2009 |

Cure thermale

Les cures thermales seraient-elles une alternative aux médicaments, notamment aux anti-inflammatoires ? Oui, si l'on en croit une récente étude de deux chercheurs bordelais. Une étude qui arrive à point nommé, au moment où le secteur, qui est régulièrement menacé de déremboursement, connaît une baisse de fréquentation.

La CNAM (Caisse nationale d'assurance maladie) n'a de cesse de poser la question depuis dix ans : « les cures thermales freinent-elles les dépenses de santé ? ». Ses bienfaits thérapeutiques sont régulièrement remis en cause par ses détracteurs. Pas plus tard que cet hiver, en décembre, le député UMP du Bas-Rhin, Yves Bur, avait tenté de proposer le déremboursement de certaines cures. Aujourd'hui, deux chercheurs de l'université Victor-Segalen Bordeaux 2, le professeur Nicolas Moore, directeur du département de pharmacologie, et le docteur Christian Toussaint apportent une réponse précise quant à leur « service médical rendu ». En se basant sur les données de la CNAM, ils ont observé la consommation de médicaments de 1 860 patients six mois avant et après la cure. Ainsi, ils ont découvert que ces derniers diminuent leurs soins et réduisent leurs consultations chez leur médecin généraliste après un passage dans un centre thermal. Tandis que, dans le même temps, 1 860 autres personnes ayant les mêmes pathologies, le même âge, le même sexe, mais n'ayant pas suivi de cures, ont pris davantage de médicaments. La différence est de l'ordre de 25 euros par patient sur six mois. « Cela peut sembler infime, mais au regard des 350 000 curistes en rhumatologie en France, l'économie pourrait être de près de 20 millions d'euros par an », relève Christian Toussaint.

Une consommation de médicaments en baisse après une cure
Par ailleurs, ces deux scientifiques de l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) ont mené pendant sept ans une étude auprès des médecins généralistes sur 392 patients souffrant d'arthrose au genou. La moitié d'entre eux bénéficiait de cures thermales. L'enquête a abouti aux mêmes conclusions. « C'est la première fois que l'on prouve scientifiquement que les cures thermales sont rentables, jusque là, on en avait juste expliqué les mécanismes », se félicite Christian Toussaint. Afin d'éviter tout procès d'intention, ces chercheurs, qui revendiquent leur indépendance vis à vis des centres thermaux, rappellent que leurs travaux ont été financés majoritairement par le Conseil régional d'Aquitaine et le Conseil général des Landes.

Un soulagement pour les thermes landais
D'ici quelques jours, la CNAM va recevoir leur étude. Pour Jean-Louis Bérot, président des thermes landais, c'est un énorme soulagement, même si la convention de remboursement avec la CNAM vient d'être renouvelée. « Cela nous enlève l'épée de Damoclès que nous avons au dessus de la tête et va nous donner davantage de confiance pour investir à l'avenir ». L'enjeu est de taille. Le secteur qui ne pèse que 0,2% des dépenses de santé en France, représente 120 000 emplois directs et indirects. Les thermes contribuent à développer l'économie locale, notamment les hôtels et les restaurants. « Sans ses thermes, Dax serait une ville morte », avertit Jean-Louis Bérot. Ici, dans la première cité thermale de France, 10 000 emplois en dépendent.

Nicolas César

Partager sur Facebook
Vu par vous
576
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !