Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

  • 19/02/18 | Benoît Simian, député LREM du Médoc défend les petites lignes

    Lire

    Le député du Médoc qui a participé aux travaux du Conseil d’orientation des infrastructures soutient "l'ambition forte du gouvernement pour le service public ferroviaire". "Au sujet des « petites lignes », cela "relève d’une autre démarche et de discussions avec les régions qui sont les premières concernées. Le Gouvernement respectera ses engagements pris dans les CPER pour la rénovation des petites lignes et mènera ces discussions dans le cadre de la préparation des schémas régionaux d’aménagement qui doivent être élaborés d’ici 2019. Supprimer nos petites lignes serait asphyxier nos territoires."

  • 19/02/18 | Angoulême : le trésor réouvert au public

    Lire

    Le trésor de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, protégée au titre des Monuments historiques, fermé depuis novembre suite à des actes de vandalisme, rouvre au public ce mardi 20 février. De gros travaux y ont été réalisés afin de restaurer les lieux et sécuriser le site. Le ministère de la Culture a confié la scénographie du trésor de la cathédrale à l’artiste plasticien Jean-Michel Othoniel. Pour découvrir les plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle, les visites sont assurées sur réservation du mardi au dimanche par les guides de l’association Via Patrimoine.

  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Service civique en Libournais, un succès pour la première promo de volontaires

11/12/2014 | Nous les avions rencontrés en juillet au début d'une aventure, voilà que celle-ci touche a sa fin. Petit retour d'expérience avec les jeunes volontaires du service civique d'Unis Cité en libournais.

Remise de leur attestation aux volontaires de la première promotion du service civique Unis Cité en Libournais

Lors de l'inauguration officielle des locaux d'Unis Cité à Libourne, en juillet dernier, c'est dans la bonne humeur et une bonne dose d'excitation que les 16 volontaires d'Unis Cité venaient de démarrer leur service civique. Ce 10 décembre, à la salle des fêtes du Verdet à Libourne, c'est toujours avec autant d'entrain qu'ils ont reçu le brevet venant marquer la fin de ces six mois de service. Si trois d'entre eux ont arrêté en cours de route, les volontaires présents ce mercredi, auraient sans aucun doute volontiers prolongé l'expérience. Une expérience, comme une entrée progressive dans la vie active et dans l'action citoyenne, pour des jeunes visiblement remotivés, fiers de leur parcours, et disent-ils, « plus matures ».

Ils ont entre 18 et 25 ans, vivent dans le libournais et viennent de vivre durant 6 mois, particulièrement bien remplis, une expérience qu'ils ne sont pas prêt d'oublier ! Une expérience que Dylan, Samira, Manon et les autres se sont appliqués à présenter aux différents partenaires et parents à l'occasion de la remise de leur attestation de service civique. Du récit de chacun, on retient, une aventure riche et dense. «Les premières semaines nous avons tous ensemble participé à différents chantiers d'immersion ainsi qu'à des formations de guide composteur et de prévention sur la consommation abusive d'alcool », explique Samira, 25 ans. Puis, est venu le temps de la mise en place et de la réalisation de projets auprès de partenaires locaux.
Divisés en 4 groupes, ces jeunes ruraux qui, pour la plupart d'entre eux, connaissaient des situations délicates en terme d'insertion sociale, ont donc investi les rangs d'associations et d'acteurs publics comme le SMIGVAL ( Syndicat Mixte Intercommunal de Collecte et de Valorisation du Libournais Haute-Gironde), le service de médiation de la Mairie de Libourne, ou encore le centre de loisirs de la Communauté de communes du grand Saint-Emilion. Si pour les structures accueillantes, il a fallu une nécessaire adaptation, parfois un peu plus importante qu'initialement prévue pour l'encadrement des jeunes ; les volontaires, quant à eux ont le sourire jusqu'aux oreilles et une certaine fierté en se remémorant les missions accomplies.

"Dépasser les préjugés"L'équipe de Salim et Ambre, a par exemple travaillé auprès de la Ferme de la Barbanne, conservatoire de races protégées à Libourne. Une expérience multi-tâches au cours de laquelle ils auront travailler à la construction d'un abri pour des lamas, assurer des animations pour des enfants accueillis en Instituts Educatifs, Thérapeutiques et Pédagogiques, sans oublier leur implication dans le soin aux animaux. Au total, des projets ont également été réalisés autour de l'accueil et l'animation auprès d'enfants et jeunes adolescents en centre de loisir, de la sensibilisation au tri sélectif et à la valorisation des déchets, ou encore de l'aménagement d'espaces naturels.
Manon, Dylan et Jérémy ont quant à eux particulièrement « kiffé » la mission confiée par le responsable informatique du CCAS de Libourne : initier des personnes âgées à l'informatique. « D'abord on leur a montré les bases, comment allumer un ordinateur, se servir de la souris... et maintenant ils utilisent internet, vont sur Facebook et savent utiliser skype! Ca leur permet de garder un lien avec leurs enfants et petits enfants ! C'était interessant comme expérience et, c'est drôle, les personnes âgées se sont vite attachées à nous, c'était mignon !», s'enthousiasme Dylan du haut de ces 18 ans. Même impression chez Noah, qui a également eu l'occasion, de travailler au côté de seniors: «Les rencontrer et échanger avec eux, ça a permis de dépasser les préjugés. Les miens vis à vis des personnes âgése, mais aussi je crois les leurs par rapport à leur vision des jeunes !»

Développer des compétences et les valoriserQuant à l'après service civique, certains, comme Samira, ont tellement apprécié ce semestre d'action citoyenne, qu'ils aimeraient reconduire l'expérience au niveau européen cette fois, « si en plus ça peut permettre de voyager... !». D'autres comme Salim, se sont découverts une vocation. « C'était une excellente et très enrichissante expérience ! C'est grâce aux projets menés ces 6 derniers mois que j'ai trouvé mon orientation ; j'aimerais travailler dans l'environnement et l'animation. D'ailleurs j'ai décidé de m'inscrire en BTS environnement, gestion et protection de la nature».
Quant à Jérémy, en voie de dé-socialisation depuis l'obtention de son bac L un an auparavant, il reconnaît volontiers que le service civique lui a permis de se « bouger et d'entrer progressivement dans le monde du travail, tout en touchant une rémunération, c'est important. J'ai développé des compétences comme le travail en équipe, la méthodologie de projet... et j'ai appris à valoriser ce qu'on a fait». Une sorte de nouveau départ, une nouvelle dose d'optimisme pour des jeunes qui en avaient bien besoin. Un investissement bien placé pour les partenaires financiers, l'Etat, le Conseil général qui a permis le développement de cette initiative en milieu rural, et l'Europe via le fonds social européen, qui a permis le financement de la moitié du projet.

Le début de l'aventure de ces jeunes girondins est à relire ici

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1545
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !