Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/21 | Coquelicontes en Creuse et en Corrèze

    Lire

    La 24ème édition du festival Coquelicontes se déroulera du 28 septembre au 10 octobre. Itinérant entre la Creuse et la Corrèze, ce sont près de 74 rendez-vous dans 57 communes qui attendent les spectateurs. Au programme : des balades, des goûters ou encore des veillées autour du conte. L'inauguration se fera le 28 septembre à 20h à la Cité de la Tapisserie d'Aubusson avec le spectacle « Chroniques des bouts du monde » de Kwal. Programme

  • 27/09/21 | Une soirée pour découvrir la Jeune Chambre Economique

    Lire

    Le 28 septembre à 19h30, la Fédération des Jeunes Chambres Economiques de Nouvelle-Aquitaine organise une soirée de présentation de l'association à destination des jeunes de 18 à 40 ans. A Agen, Bergerac, Bordeaux et Niort, la soirée se fera en présentielle mais elle aura également lieu en version dématérialisée. Billeterie et inscription

  • 27/09/21 | Girl's day à Bressuire (79)

    Lire

    Dans le cadre du plan « 1jeune, 1solution » et à l'occasion de la journée de la mixité dans l'emploi, la maison de l'emploi du Bocage dans les Deux-Sèvres, en partenariat avec la SNCF, organise mardi 28 septembre un « Girl's day : journée de la mixité ». Lors de cette journée, toutes les femmes sont invitées à la Cité de la Jeunesse et des Métiers pour découvrir les métiers de la SNCF notamment techniques, souvent considérés comme des métiers « masculins ».

  • 24/09/21 | Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2022 : 1ères infos !

    Lire

    Lors de la rentrée de la Chambre régionale d'agriculture, Bruno Millet, Commissaire général du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine a révélé que si Bordeaux sera le centre physique de la manifestation, des événements auront aussi lieu sur l'ensemble des territoires, en partenariat avec les établissements d'enseignement agricole. Autre "nouveauté" issue de l'expérience de la crise sanitaire, les débats pourront être suivis à distance sur Agriweb tv. Enfin, les animaux seront désormais présents sur toute la durée du Salon, soit du 21 au 29 mai 2022, de même que le Marché de producteurs !

  • 24/09/21 | Le CHU de Bordeaux 2ème meilleur hôpital de France

    Lire

    Selon un palmarès du Point paru le 23 septembre, le CHU de Bordeaux se classe comme 2ème meilleur hôpital public de France. 31 des spécialités du CHU se classe dans les 5 premières places dont 12 relatives à la prise en charge des cancers. Le palmarès s'est appuyé sur une enquête menée auprès d'un millier d'établissements publics ou privés à but non lucratif et d'établissements privés à but commercial. Signe d'excellence, cette position dans le top 3 des hôpitaux français est tenue depuis 19 ans !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Service civique en Nouvelle-Aquitaine : 47 000 jeunes engagés en 10 ans

05/03/2021 | Le service civique permet à des jeunes de mener des missions d’intérêt général, comme Juliette Michel dans le service jeunesse de la Ville de Lormont.

1

Les 16-25 ans étaient 80 000 à réaliser un service civique en 2019, dont 8 000 en Nouvelle-Aquitaine. Depuis sa mise en place en mai 2010, 47 000 jeunes néo-aquitains se sont engagés dans des missions de service civique, comme Juliette Michel, auprès du service jeunesse de la Ville de Lormont ou Emma Phelan, jeune mancunienne volontaire à l’association Cool’eurs du monde, à Lormont. Nous avons pu rencontrer ces deux jeunes femmes à l’occasion d’une visite de Béatrice Angrand, présidente de l’Agence du Service Civique, à Lormont.

« C’est dur d’avoir une expérience à l’étranger en ce moment ». Dans un français quasi-parfait, Emma Phelan ne croit pas si bien dire. La jeune femme, originaire de Manchester, est volontaire dans l’association lormontaise Cool’eurs du monde, qui mène des projets basés sur l’interculturalité, le développement durable et la mobilité des jeunes. Par le biais du corps européen de solidarité – un service civique à l’échelle de l’Union Européenne – elle a pu venir en France, malgré le Brexit et une pandémie mondiale.
La mancunienne ne boude pas son plaisir d’animer des ateliers d’éducation à la citoyenneté internationale et à la solidarité pour les jeunes de Cool’eurs du monde. « C’est une fierté pour moi d’être volontaire. J’ai par exemple pris part avec Cool’eurs du monde au projet Exp’Ose », raconte-t-elle. Exp’Ose est un concours d’éloquence sur le thème du développement durable, organisé par le RADSI Nouvelle-Aquitaine. Les phases finales du concours débutent à la fin du mois de mars.

Autre témoignage, tout aussi éclairant : celui de Juliette Michel, qui effectue son service civique auprès de la Ville de Lormont. La jeune femme était étudiante en Langues Étrangères Appliquées (LEA) avec une spécialisation relations internationales. « Je ne me retrouvais pas tellement dans mon cursus, je voulais une expérience plus axée sur l’interculturalité », précise Juliette. La jeune femme, engagée auprès du service Jeunesse de la Ville de Lormont, a ainsi imaginé un projet culturel, en partenariat avec Ghiphop, un collectif sénégalais d’insertion et de cultures urbaines.

Ce projet se nomme « Weccee » – « échange » en Wolof, un des dialectes parlés au Sénégal. « L’objectif est de créer un échange de mobilité entre Lormont et les jeunes de Ghiphop, les faire venir chez nous et nous, nous rendre chez eux. Sur place, nous allons aider les jeunes à créer ou réaliser leurs projets culturels. ». Pour ce faire, Juliette travaille en binôme avec Abdoulatif, référent de l’association à Dakar. Les jeunes gens espèrent pouvoir faire le voyage « le plus tôt possible », croisant les doigts pour que la situation sanitaire se dénoue rapidement.

 

« Ce que vous faites est exemplaire »

Après avoir écouté les témoignages des deux jeunes femmes, Jean Touzeau, le maire de Lormont est admiratif. « Nous avons besoin de ce genre de témoignages pour inciter les jeunes à s’engager dans des services civiques, qui nous apportent tant humainement que professionnellement », loue l’élu socialiste. Il applaudit le travail exemplaire d’Emma et Juliette et rappelle la valeur du service civique : «  l’essentiel, c’est d’accompagner ces jeunes, leur donner la possibilité de réaliser ces projets ».

La présidente de l’Agence nationale du Service Civique (ASC) est tout aussi admirative. « Ce que vous faites est exemplaire, mesdames », salue Béatrice Angrant. Cette dernière est en visite à Bordeaux pour acter avec Alain Rousset, président du Conseil régional, la prolongation du protocole d'accord favorisant l’accès au service civique pour les jeunes néo-aquitains.  En renouvelant la collaboration entre la Région et l’ASC jusqu’en 2022, l’objectif est de faciliter l’orientation et l’insertion des jeunes, en leur offrant la possibilité de développer leurs compétences dans un service civique. « La jeunesse traverse une période difficile, à nous de lui offrir des solutions concrètes, au travers notamment de cet accord 2020-2022 avec la Nouvelle-Aquitaine ou encore du plan ‘un jeune une solution’ prévu dans le cadre de France Relance », affirme Béatrice Angrant.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : 4111111111111111

Partager sur Facebook
Vu par vous
10586
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !