Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

02/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni ce jour les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Ce mercredi Jean-René Etchegaray en présentera les pistes.

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

17/02/21 : Charente-Maritime : ce jeudi, une intervention dans le cadre des travaux de réparation du pont de la Laisse, situé sur la RD9 à Charron entraînera une fermeture à la circulation entre la RD137 en Vendée et la RN11 en Charente-Maritime, de 9h à 16h.

15/02/21 : La Rochelle : Lutte ouvrière organise une journée à la rencontre mercredi 17 février, de 10h30 à 12h30 puis de 16h à 18h sur le vieux port (cours des Dames) où une structure sera montée, ainsi que dans les rues piétonnes du centre-ville.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 02/03/21 | Un tiers-lieu hybride en Charente-Maritime

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir le syndicat mixte Cyclad à Surgères en Charente-Maritime à hauteur de 60 000 euros pour la création d’un tiers-lieu hybride. Ce tiers-lieu a pour objectif de développer les nouvelles formes de travail, de créer des ateliers partagés et d’accompagner la création de nouvelles activités. Sur 1 200 m², le lieu comprendra notamment un atelier bois destiné au prototypage et à la réalisation d’ateliers

  • 02/03/21 | Le 1 000e agent vacciné au Centre hospitalier de la Côte basque

    Lire

    Le 1 000e agent du Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne a été vacciné contre le Covid en début de semaine. Un médecin réanimateur qui est en première ligne face à la prise en charge des patients les plus atteints par cette maladie. La campagne avait débuté le 6 janvier avec le vaccin Pfizer pour les agents de plus de 50 ans, ou présentant un risque accru. Un rythme que l'introduction, le 7 février, du vaccin AstraZeneka a accéléré. A ce jour, en moins de deux mois, au moins un tiers de l'effectif de l'hôpital basque aura reçu une première injection.

  • 25/02/21 | Une nouvelle gamme de produits bio et sans sucres dans le Pays Basque

    Lire

    A Bardos (64), Elikatxo produit, transforme et commercialise des jus de fruits et des soupes. Afin d’élargir sa gamme de produits bio et sans sucres, l’entreprise doit créer une ligne de production automatisée. Pour aider la société dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué une subvention de 30 270 euros lors de sa dernière commission permanente.

  • 25/02/21 | Mimizan va accueillir un tiers-lieu

    Lire

    Mimizan, territoire assez isolé en dehors de l’été, a décidé de créer un tiers-lieu, au travers de l’association « Lily dans les étoiles », pour permettre aux habitants de se rencontrer, d’échanger, de travailler mais aussi pour favoriser le lien social. Cette association, constituée d’une quarantaine de professionnels locaux issus de secteurs divers, souhaite avec ce tiers-lieu créer un pont entre le dynamisme économique de la saison estivale et l’activité des résidents à l’année. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 60 000 euros.

  • 25/02/21 | Dordogne : Rubi Cuir forme tous ses salariés

    Lire

    A Boulazac, Rubi Cuir fabrique des pièces de maroquinerie pour le secteur du luxe. Afin d’acculturer les salariés à ces savoir-faire particuliers, l’entreprise a mis en place un parcours de formation interne afin de professionnaliser rapidement les nouveaux salariés. Les enjeux de développement de l’entreprise portent aussi vers une professionnalisation des formateurs. Pour les aider à cela, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué à l’entreprise une aide de 67 708 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Silver économie : Aladin, lampe magique et connectée, veut séduire les Américains

08/01/2018 | Aladin, une "lampe magique avec un génie à l'intérieur" va améliorer le quotidien des personnes dépendantes. Objectif : conquérir l'Amérique.

Arnaud Brillaud (à g.) et Maximilien Petitgenet entourent Alain Claeys, le maire de Poitiers

Le maire de Poitiers, Alain Claeys a visité les locaux de Domalys à Fontaine-le-Comte (86). Une start-up qui se dit créatrice d’autonomie et qui a pour mission d'embellir le quotidien des personnes dépendantes et de leur entourage. Autrement dit, elle aide les personnes âgées à rester en autonomie à leur maison. Leur dernière création, la « lampe magique » Aladin. Elle va être présentée au CES de Las Vegas, le plus grand salon des innovations et des nouvelles technologies du monde organisé du 9 au 12 janvier. Quatre personnes vont donc prendre la direction des États-Unis afin de conquérir ce marché.

Maximilien Petitgenet et Arnaud Brillaud sont les directeurs associés de Domalys, une start-up créée en 2012, créatrice d’autonomie pour les personnes dépendantes. L’entreprise compte aujourd’hui 27 personnes réparties sur deux sites dans le département de la Vienne à Fontaine-le-Comte (pour le commerce, le marketing, le bureau d’études) et à l’Isle-Jourdain (pour la production). Les deux hommes attendent la visite d’Alain Claeys, maire de Poitiers. Au sol des carreaux oranges et violets avec des citations  d’hommes célèbres tels que le Dalaï Lama, Sénèque, Walt Disney, Jim Morrisson et d’autres. Dans cette grande salle tous les produits qu’ils proposent sont visibles : cela va des tables ergonomiques ou de restauration, aux fauteuils ou encore à l’aménagement des chambres.  « La proportion de dépendants augmente et celle des aidants diminue. Il faut trouver des solutions pour faciliter leur vie », explique Arnaud Brillaud. 

Aladin : la lampe magique

Parmi leur produit, le dernier né est commercialisé depuis octobre dernier. Il s’agit « d'une lampe magique avec un génie à l’intérieur : Aladin », sourit Maximilien Petitgenet. Elle permet de vivre chez soi plus longtemps en autonomie. « Elle a trois fonctions, poursuit le co-directeur de Domalys. L’éclairage, le positionnement des différentes stations permet d’éclairer le chemin vers les toilettes, ce qui évite 76% de chutes. Elle permet aussi de mesurer l’activité normale de la personne dépendante et elle prévient les aidants si quelque chose d’anormal se produit. Enfin elle détecte les chutes et prévient les aidants, la télé-assistance ou bien les secours. » Deux formules sont proposées pour la commercialisation : l’acquisition d’un pack (Aladin se vend par lot de trois) pour 895 euros sans assistance ou bien la location avec télé-assistance pour 25 euros par mois après crédit d’impôts de 50%. 

Aladin, la

Maximilien Petitgenet et Arnaud Brillaud ont déjà un recul de deux ans sur un produit similaire qu’ils ont lancé pour les Établissements d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD). « Nous avons équipé déjà 4 000 lits », se félicite Maximilien. Parmi les dix plus grands groupes d’EHPAD en France, neuf sont déjà leur client. 

Alain Claeys est venu visiter et découvrir les locaux de cette entreprise. « C’est l’occasion de se confronter à la silver économie, répondre à une demande sociale et médicale. C’est une niche économique importante », rappelle le maire de Poitiers. Effectivement les chiffres le prouvent. Selon Xerfi, un institut d’études économiques privé, le chiffre d’affaire de la silver économie s’élevait à 92 milliards d’euros en 2013 et devrait représenter 130 milliards d’euros en 2020. Ce côté lucratif, les directeurs de Domalys l’ont bien saisi. Ils sont présents sur les marchés français, belge et suisse. Ils veulent par l’intermédiaire de leur dernier produit, Aladin, s’attaquer aux États-Unis. « Il n’y a pas la même culture là-bas. Quand nous avons imaginé Aladin, c’était avec l’ambition de le vendre à l’international », confie Arnaud Brillaud. Ce qui permettrait de grossir leur  chiffre d’affaires de 2,7 millions d’euros en 2017 alors qu’il y a trois ans ils étaient à 1,3 million d’euros.

Ils visent le marché américain

La conquête étasunienne débute ce jeudi 4 janvier pour Domalys. Ils partent demain en équipe restreinte : les deux directeurs et l’équipe marketing. Ils seront accompagnés d’une délégation de start-up de la Nouvelle-Aquitaine. Au programme, visite d’entreprises, prise de contact avec les intermédiaires sur place, ce qui permettra d’étoffer un peu leur réseau. « Le marché américain est le premier dans la santé connectée. C’est pour cette raison qu’on présente Aladin au CES de LA Vegas et ce sera pour nous l’opportunité que des gens s’intéressent à notre matériel », explique Maximilien Petitgenet. De quoi découvrir la culture de l’entreprise à l’américaine durant 15 jours. « Je suis certain que ce sera une belle aventure pour vous », leur concède Alain Claeys à la fin de la visite.  

Et les directeurs ont déjà plusieurs projets en tête notamment pour lutter contre les Troubles musculosquelettiques (TMS). « Nous ne pouvons pas tout révéler pour l’instant » disent-ils tout en entretenant leur secret.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
8497
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !