Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

  • 16/11/18 | « Pas vu, pas protégé, soyez un cycliste éclairé »

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, Grand Poitiers, en partenariat avec la Police Nationale, la préfecture de la Vienne, les villes de Poitiers, Buxerolles, Jaunay-Marigny, l’Atelier du Petit Plateau et Vélocité 86, organise sa 9ème semaine de sensibilisation pour la sécurité des cyclistes. Pour informer et aider les cyclistes à renforcer leur visibilité, des actions sont proposés et des accessoires de sécurité seront offerts.

  • 15/11/18 | La Fête de l'agriculture basque ce week-end à Biarritz

    Lire

    La 13e édition de Lurrama se tiendra vendredi, samedi et dimanche à la Halle Iraty (près de l'aéroport de Biarritz). Elle célèbre sur 6000M2 avec veaux, vaches, moutons, à travers conférence, expositions, chants et danses et bien sûr le repas des chefs, la culture basque à travers l'élevage et l'agriculture. Le thème de cette année "Pour une politique agricole alimentaire" évoquera la Politique Agricole Commune. Entrée: 4 euros pour les adultes, gratuit moins de 15 ans. Le programme sur: www.lurrama.org

  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Simulation d’accident nucléaire réussie pour l'école de Braud-et-Saint Louis

24/11/2016 | Pour le deuxième jour d’exercice de sûreté nucléaire, la classe de CM1 de Braud-et-Saint Louis a procédé à une évacuation.

Ce 24 novembre dans le cadre d'un exercice de sûreté nucléaire, la classe de CM1 de Braud-et-Saint Louis a procédé à une évacuation.

L’Etat et EDF organisaient ces 23 et 24 novembre un exercice grandeur nature de sûreté nucléaire et de sécurité civile dans une zone de dix kilomètres autour de la centrale nucléaire du Blayais. Pour ce deuxième jour de test, deux écoles primaires ont procédé à la mise à l’abri de leurs élèves. Reportage à Braud-Saint-Louis.

10 heures sonnent à l’école élémentaire de Braud-et-Saint-Louis. Les élèves sortent. Ce n’est pas la récréation mais une évacuation. La classe de CM1 traverse la cour dans le calme et monte dans un bus. Une dizaine de minutes plus tard, les autres classes sont confinées dans la médiathèque, ventilation coupée, ou dans la salle principale pour la maternelle.

Les enfants ont participé jeudi 24 novembre à une mise en situation dans le cadre d’un exercice national de sûreté nucléaire de la centrale du Blayais. La mise à l’abri des populations fait partie des mesures du Plan Particulier d’Intervention (PPI) déclenché par le préfet en cas d’accident nucléaire. « Pour eux, c’était comme une sortie scolaire, explique Stéphane Grillet le directeur de l’école. Il y avait plus d’enthousiasme que d’inquiétude. Et les motards ont beaucoup impressionné les élèves ». En effet, deux motos de la gendarmerie ont escorté le bus affrété par le département jusqu’à Saint-Seurin-de-Cursac, l’une des premières communes hors de la zone critique des 10 km autour du site nucléaire.

Evacués en 1min20
Pendant ce temps, deux véhicules municipaux ont lancé un message aux habitants depuis les hauts parleurs : « Ceci est un exercice. En cas de situation réelle, vous devrez évacuer par vos propres moyens et emporter vos effets personnels ». La simulation vise également à tester la coordination des différents acteurs, depuis EDF et la préfecture jusqu’aux écoles et communes. La conseillère départementale de la prévention sécurité a d’ailleurs accompagné les enfants en tant qu’observatrice. La première adjointe au maire de Braud-et-Saint-Louis, Anne-Marie Bernaud, également présente, a jugé l’exercice « très bien car on se met en situation réelle ». La veille, la mairie avait lancé « un appel de masse » : 500 SMS et messages sur les fixes ont été envoyés aux Braudiers. Elle s’est aussi félicitée du temps d’évacuation des élèves suite à l’appel du maire, « une minute et vingt secondes selon le gendarme ».

''les motards ont beaucoup impressionné les élèves'', rapporte l'instituteur de la classe évacuée

« On avait déjà fait des exercices », expliquent les enfants dans la salle des fêtes de Saint-Seurin-de-Cursac. Il fallait vite sortir pour prendre le bus, poursuit Morgane 9 ans. Nous au moins, on sera en sécurité si la centrale jette un gaz ». Les 22 élèves de CM1 étaient au courant de la simulation, sans savoir précisément quand elle se déclencherait. « On a tout laissé en plan, raconte Loan, et on a raté la récré ». Qu’il se console, les élèves ont pu s’amuser quelques minutes dans la salle des fêtes.
Une évacuation similaire était prévue à Saint Lambert de Pauillac. Le sous-préfet de Blaye Marc Makhlouf estime « intéressant » de faire des simulations dans les écoles « pour inculquer aux enfants la culture du risque et de la prévention ».

Un exercice "globalement réussi"
Côté forces de l’ordre, la Compagnie de gendarmerie de Blaye a été mobilisée pour sécuriser les routes. 47 militaires se sont également déployés pour empêcher l’accès à la centrale et évacuer (fictivement) la zone des 5 kms autour, en réponse à la simulation, mercredi, d’un accident nucléaire. Le scénario prévoyait une fuite dans un réacteur et des pannes successives entraînant de possibles rejets radioactifs ce jeudi à midi.
A 14h30, à la fin de la simulation, le sous préfet de Blaye s’est déclaré satisfait des moyens de communication : les différentes parties de l’organisation de la crise se sont réunies en audioconférence toutes les deux heures environ. « L’audioconférence est un instrument nouveau qui a montré son efficacité », affirme Marc Makhlouf. Malgré quelques problèmes isolés (certaines écoles dans le Médoc n’ont pas reçu d’instructions par exemple), il a jugé l’exercice « globalement réussi ».

Tiphanie Naud
Par Tiphanie Naud

Crédit Photo : Tiphanie Naud

Partager sur Facebook
Vu par vous
6187
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
alain renard | 27/11/2016

Présent à Centre Opérationnel à la Préfecture, je n'ai pu vous y rencontrer. Les membres de la CLIN pendant l'exercice avaient un rôle d'observateur, afin d'en retirer des informations quant aux dispositifs d'information des populations quant aux dispositions à prendre en cas d'incident nucléaire. Je me tiens à votre disposition pour vous rencontrer si vous le souhaitez. Cordialement

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !