18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Situation sanitaire en Inde : quatre étudiantes infirmières de Bordeaux apportent leur pierre à l'édifice

17/12/2014 | Ce stage humanitaire sera l'occasion pour les quatre amies de se découvrir système de santé bien différent de celui que nous connaissons en France.

Sokaïna, Elodie, Sandy et Madjouline mettront les voiles mi-janvier pour se rendre à Faridabad, la plus grande ville de l'État d'Haryana, au nord de l'Inde.

Qu'un étudiant parte à l'étranger dans le cadre de son cursus peut sembler ordinaire aujourd'hui, acquis notamment grâce aux systèmes d'échanges comme Erasmus, pour n'en citer qu'un. Ce qui est moins banal, c'est que quatre jeunes infirmières en devenir prennent la décision de mettre les voiles en Inde (à Faridabad, ville de plus de 1,3 million d'habitants située dans la région d'Hyriana) pour venir en aide aux populations, assistant des médecins sur place et intervenir dans des dispensaires notamment. Cette belle initiative qui nous rappelle que parmi les priorités sanitaires du pays, la prévention du SIDA compte parmi les plus importantes.

Elles s'appellent Sandy Gatelier, Madjouline Rkoun, Élodie Fernandez et Sokaïna Rami. C'est ensemble que l'idée leur est venue d'effectuer ce voyage. Toutes les quatre étudiantes à l'institut de formation en soins infirmiers de l'hôpital Pellegrin, ce stage leur permettra de compléter leur formation. « Suite à plusieurs témoignages positifs de stages humanitaires en Inde, nous avons fait des recherches sur la pays, en envisageant de réaliser ce projet à notre tour, raconte Sandy. Notre choix s'est tourné vers ce pays, car nous voulions nous confronter à un système de système totalement différent et apporter un peu de nous pour venir en aide aux populations les plus démunies. » En effet, plus de 60% de la population indienne vit en dessous du seuil de pauvreté, ce qui l'empêche d'avoir accès à des prises en charge médicales, en plus d'un logement décent et d'une alimentation suffisante. Il y a donc urgence.

Durant tout le mois que durera ce stage de terrain (du 24 janvier au 28 février de l'année prochaine), les quatre camarades vont découvrir plusieurs lieux où elles pourront agir concrètement : participation au fonctionnement des soins hospitaliers d'un dispensaire, intégration d'équipes mobiles pour assurer la prévention de la malnutrition ainsi que du paludisme et du SIDA, amélioration des conditions de vie dans un orphelinat... « Nous aimerions pouvoir partir de Bordeaux avec des compresses et autre matériel manquant là-bas afin de les donner au dispensaire », espère Sandy. De plus, elles auront l'occasion d'assister des médecins spécialistes dans une école accueillant des enfants handicapés, pour mettre en place des activités d'éveil et de stimulation.
Sandy, Élodie, Sokaïna et Madjouline ont ce projet à cœur, et souhaitent avant toute chose rentrer en France en ayant rempli les objectifs qu'elles se sont fixés, à savoir : mieux connaître l'Inde et son système de santé (savoir), le rôle d'infirmière et sa place au sein d'une équipe pluridisciplinaire (savoir-faire) et s'être familiarisées à ce cadre de vie différent (savoir-être).

Le soutien précieux de l'association « Les Enfants de Shanti »Cela fait deux ans que les quatre amies ont ce projet en vue, et ont dû demander de subventions, lancer une opération de financement participatif sur Internet, rechercher des sponsors et même vendre des tickets à gratter ! Cela en dit long sur leur motivation. Mais aussi débrouillardes soient-elles, il n'est pas facile de se rendre en Inde sans soutien présent sur place. C'est en cela que « Les Enfants de Shanti » a rendu possible cette initiative humanitaire. Association de solidarité internationale, elle s'investit dans les projets de développement à long terme en Inde et au Népal, afin de venir en aide aux démunis.. L'accès à l'eau pour tous, à la santé, au travail, à l'éducation, au logement et au développement son ses mots d'ordre. Son soutien à Sandy et ses camarades est déterminant dans le bon déroulement de ce stage.

Une fois rentrée en France, étudiants et responsables de l'institut de formation de l'hôpital Pellegrin assisteront dans l'enceinte de l'amphithéâtre au compte-rendu de leur périple indien. Gageons que leur récit en incite certains à suivre le mouvement, pour à leur tour servir la bonne cause à l'étranger.

Jules Haverlan
Par Jules Haverlan

Crédit Photo : Sandy Gatelier

Partager sur Facebook
Vu par vous
4816
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !