Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/18 | Une proposition de loi pour le revenu de base

    Lire

    La conseil départemental de Gironde et 17 autres départements ont choisi le 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, pour déposer une proposition de loi d'expérimentation du revenu de base. Deux modèles ont été retenus : un premier scénario avec une fusion du RSA et de la Prime d'activité (550 euros minimum) et un deuxième où se rajoutent les APL (740 euros minimum). L'expérimentation durerait trois ans sur un échantillon de 60 000 personnes. Les groupes socialistes de l'Assemblée Nationale et du Sénat insèreront la proposition dans leur niche parlementaire les 17 janvier et 6 mars prochain.

  • 19/10/18 | Nouvelle visite pour COM&VISIT

    Lire

    Bienvenueencoulisses.com propose une 8ème visite dont la 1ère aura lieu le 20 octobre de 9h à 10h30. Au cours de cette balade d’1h30 redécouvrez le quartier Ginko, son histoire et son évolution afin de mieux comprendre le contexte de sa création, le parti-pris de l’aménageur, des architectes et paysagistes. Durant les vacances, plus de 10 visites sont organisées pour découvrir ou redécouvrir le patrimoine économique de Bordeaux et de mieux comprendre le développement du territoire. Réservations obligatoires

  • 19/10/18 | Un berger au parc des Coteaux

    Lire

    Si vous êtes berger (ou bergère), sachez que le Grand Projet de Ville Rive Droite cherche des candidats pour gérer un troupeau de 80 moutons et chèvres pour concourir à un vaste plan de gestion écologique du parc des Coteaux soixante hectares. Les potentiels candidats pour ce contrat de 24 mois ont jusqu'au 21 novembre pour se manifester. A noter qu'une visite du parc partira du Rocher de Palmer le 7 novembre prochain à 14 heures. Le ou la candidate présélectionné(e) fin novembre débutera sa mission en janvier 2019.

  • 19/10/18 | Rochefort : une application pour visiter le patrimoine local

    Lire

    A l'occasion des Journée nationales de l’Architecture (du 19 au 21 octobre), Rochefort lance une nouvelle application de visites (libres ou guidées) de la ville et de son Arsenal : Visite Patrimoine. Téléchargeable sur tous les smartphones, elle entraîne le visiteurs à travers 18 lieux emblématiques de la ville, présentés au moyen d’anecdotes, d’indications historiques et pratiques. Visite patrimoine est né d’une collaboration entre les musées de la région et l'université de La Rochelle.

  • 19/10/18 | Laurent Nuñez en visite à Hendaye ce vendredi

    Lire

    Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, ancien sous préfet de Bayonne revient au pays et effectuera ce vendredi 19 octobre une visite à Hendaye qui débutera par une visite du Centre de rétention administrative (CRA) d'Hendaye, pour une présentation des missions de la police aux frontières. Elle se poursuivra par celle du Centre de coopération policière et douanière d'Hendaye, accompagnée d’une présentation de ses missions et activités. Elle se terminera au péage frontalier de Biriatou.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Slow Food ou Fast Food : le choix est entre vos dents

22/05/2014 | À la maison écocitoyenne de Bordeaux, ce 21 mai, un goût de qualité errait au débat sur la nourriture organisé par « Slow Food bords de Garonne ».

Slow Food maison écocitoyenne Bordeaux

Conférences et rencontres autour de la nourriture, marchés de producteurs locaux, sensibilisations aux actions, Slow Food agit à travers 83 pays dans le monde, et compte 100 000 adhérents. Née en Italie en 1989, pour encourager les citoyens à prendre conscience de leur nourriture, de sa provenance, de son goût, et de la façon dont les choix alimentaires affectent le reste du monde, Slow Food repose sur un réseau local d’associations. Slow Food Bords de Garonne en fait partie depuis peu pour apporter à sa manière la goutte d'eau nécessaire à l'océan que constitue le monde de l'alimentation.

En 1986, le premier Mc Donald Italien ouvre ses portes à Rome. En réaction à ce « fast food » (restauration rapide), Carlo Petrini décide de créer Slow Food (restauration lente). Officiellement lancés en 1989, les conviviums Slow Food se montent partout dans le monde, autour d’une éthique précise : « Bon, propre et juste. » Geneviève Icard, Secrétaire du Convivium Slow Food « Bords de Garonne », explique cette démarche : « bon » pour que cette alimentation fasse du bien à celui qui la consomme, « propre » en luttant pour le respect de la planète, de la biodiversité , et de la santé humaine en favorisant par exemple les circuits courts… et « juste » en proposant des produits accessibles aux consommateurs par leur prix et en permettant la dignité de ceux qui les produisent. 

"On ne sait plus ce qu'il y a dans nos assiettes"Yvon Minvielle, président du convivium, sociologue et vigneron de profession, a ciblé trois raisons pour faire vivre ce débat. Premièrement, prendre conscience que l’alimentation n’est pas une consommation comme les autres, puisqu’elle s’immisce au sein de notre corps. « Aujourd’hui avec la forte présence de l’industrie alimentaire, on ne sait plus ce qu’il y a dans nos assiettes » affirme-t-il. Deuxièmement, faire prendre conscience au consommateur du pouvoir qu’il détient et pour finir, opérer quelques changements dans les habitudes alimentaires de chacun, pour une alimentation plus responsable.

Françoise Herman, Vice–présidente du convivium, a tenu à dire que « même dans le pire, il y avait du moins pire » et qu’à ce propos, récemment, un livre intitulé « Le bon choix pour vos enfants » avait fait irruption dans les librairies, pour permettre aux consommateurs de se retrouver dans les limbes de la nourriture en supermarché. « Même au Mc Donald, des menus pour enfants sont mieux que d’autres… » a-t-elle lancé tout en précisant «  que si cette enseigne pouvait être évitée, alors tant mieux. »

Disco Soupe : à l'assaut du gaspillage alimentaire Être responsable signifie également mettre le holà sur le gaspillage alimentaire. En France, à ce jour, est estimée à un tiers la quantité des aliments jetés, aussi bien au sein des familles, mais aussi dans les grandes enseignes de distribution.  Loïc Mathey, bénévole à Disco Soupe, association luttant contre le gaspillage alimentaire est intervenu au sein du débat pour expliquer son action. « Disco Soupe récupère en grande surface, sur les marchés ou petits commerçants, les fruits et légumes voués à être jetés, à cause d’un mauvais calibrage ou parce qu’ils sont abimés, pour en faire des salades, soupes ou smoothies.» Accessible gratuitement à tous, Disco Soupe tente de « réapprendre au gens à cuisiner, mais aussi créer du lien social à travers la préparation et dégustation des fruits et légumes ».

Redonner vie à des produits oubliésUne autre action du convivium a été présentée par Caterina Castagnet, adhérente Slow Food : venir en aide aux produits oubliés par les temps modernes. En tout, pas moins de 1500 aliments sont actuellement répertoriés dans l’arche du goût Slow Food. Ils proviennent de 83 pays à travers le monde, et 67 produits sont originaires de France. Le but ? Tenter de redonner vie à des denrées ancestrales  pour qu’ils ne deviennent pas sujets à reliques au sein d’un musée. La Rousquille du Vallespir, le cochon Noir de Bigorre, ou encore le piment d’Espelette ont encore (supposément) de beaux jours devant eux !

Dans le livre de Carlo Petrini, une citation a retenu l’attention de Geneviève Icard, secrétaire du convivium : « Le plaisir est démocratique, il n’est pas élitiste, c’est un droit, le droit de manger et ne pas être mangé ».Hier soir, tous ensemble, les adhérents de Slow Food et ceux qui ne le sont pas encore, ont tire-bouchonné quelques divins breuvages, et apprécié divers mets certifié  « bons, propres, justes »… et forts agréables.

Lucy Moreau
Par Lucy Moreau

Crédit Photo : Lucy Moreau

Partager sur Facebook
Vu par vous
12418
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !