Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/12/21 : Le bordelais Fabien Robert, conseiller municipal de Bordeaux, conseiller métropolitain, et conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine a été nommé lors du conseil national du MoDem, Secrétaire général adjoint du parti par son président, François Bayrou.

03/12/21 : Noël à Bayonne débute ce week-end, avec un lancement officiel aujourd'hui à 17h30 et l’arrivée du père Noël tel un funambule sur la Nive. Pour ce week-end d'inauguration : marché de Noël, lâcher de lanternes, 2 jours autour des saveurs, animations…+ d'info

30/11/21 : Bordeaux - Dans le cadre de la quinzaine franco-russe soutenue par Bordeaux Métropole, l'Association des russisants d'Aquitaine organise le 9 décembre, la conférence : "De Lénine à Poutine: le sport, un enjeu politique en URSS et en Russie"+ d'info

29/11/21 : A la suite des annonces gouvernementales concernant la 3ème dose, le centre de vaccination du Parc des expositions de Pau s’adapte dès ce lundi en ouvrant 6 jours/semaine (contre 3 précédemment) permettant de passer de 1500 à 3600 vaccins par semaine.

26/11/21 : Les marchés de Noël reviennent! A Bordeaux (Place Tourny) et à Pau (place Clemenceau et allées d’Aragon) notamment, l'ouverture des chalets et des animations qui les accompagnent insuffle un vent de magie (de Noël) dès ce vendredi 26 novembre en soirée!

26/11/21 : Les 5,6 et 7 août, le Sun ska festival revient (en vrai!) sur le domaine de Nodris en Gironde! La billetterie est ouverte et les premiers noms dévoilés: Ska-P, Tryo, Biga*Ranx, Danakil, Tiken Jah Fakoly ou encore Takana Zion.+ d'info

24/11/21 : Un préfet délégué Ours, Jean-Yves Chiaro a été nommé auprès du préfet coordonnateur du massif des Pyrénées. Sur les sujets ours, il a pour mission de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et d'appuyer les préfets de département dans leur action.

22/11/21 : Jean-Pierre Farandou PDG de SNCF, a rencontré vendredi 19 novembre à Bordeaux, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole. Sans surprise les 3 présidents ont réaffirmé leur soutien au projet GPSO.

17/11/21 : A Bayonne un groupe de travail a été lancé en vue de l'organisation des Fêtes de Bayonne 2022. A cette occasion les dates des éditions 2022 2023 et 2024 ont été actées: du 27 au 31 juillet 2022, du 26 au 30 juillet 2023, du 24 au 28 juillet 2024

17/11/21 : Les 2 et 3 décembre 2021, le World Impact Summit, le sommet international des solutions pour la planète, revient pour une 4e édition mixant présentiel et digital au Palais de la Bourse à Bordeaux. L'eau en sera la thématique principale+ d'info

09/11/21 : Les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente lundi 8 novembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Au total, 436 délibérations ont été votées et 3 517 subventions attribuées pour un montant total de 878 392 914,59 euros.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/12/21 | Haute-Vienne : le loup revient après un siècle d'absence

    Lire

    Le 1er décembre, un loup gris (canis lupus) a été observé en Haute-Vienne sur la commune de Champagnac-la-rivière. Observation validée par l'Office français de la Biodiversité, et appuyée dès le 2 décembre par un autre signalement, vraisemblablement du même animal, à Ladignac-le-Long. Dans la région, la présence du loup gris, espèce à la forte capacité de dispersion, a déjà été avérée en Dordogne (2015), elle est permanente dans les Pyrénées-Atlantiques depuis 2018. De manière occasionnelle, le loup a été identifié en 2019 en Charente-Maritime, en 2020 en Charente, et cette année en Creuse et Vienne.

  • 03/12/21 | La Coopérative CEA Loulay parie et investit aussi sur le bio

    Lire

    Avec 648 agriculteurs adhérents, la Coopérative CEA Loulay en Charente-Maritime dispose de plusieurs sites de collecte, séchage et stockage de céréales, oléagineux, protéagineux et légumes secs. Aujourd'hui elle souhaite investir dans un site de stockage de céréales bio au travers d'un système de ventilation, d'aspiration et de transport des grains plus performant.

  • 03/12/21 | Niort : Une résidence pour les jeunes en formation

    Lire

    La SEM Immobilière et Economique de Niort, qui dispose actuellement de 2 structures d'accueil des jeunes travailleurs va créer une offre de logements de qualité pour les jeunes en formation. Cette nouvelle résidence se composera de 165 logements. La gestion de ces futurs logements sera confiée à l'association L'Escale. Pour les aider, la Région Nouvelle-Aquitaine leur a attribué une aide de 500 000 €.

  • 03/12/21 | La distillerie Douence améliore encore son efficacité énergétique

    Lire

    La distillerie Douence en Gironde collecte, distille et valorise les sous-produits de la viticulture depuis 1947. Pour couvrir ses besoins thermiques elle consomme quasi exclusivement de la biomasse. Afin d'améliorer encore son efficacité énergétique sur son sécheur de marc de raison, elle souhaite intégrer son projet dans une démarche globale de valorisation énergétique et réduire par conséquent ses émissions de CO2 car actuellement 42 % de la consommation d'énergie est concentrée dans le sécheur.

  • 02/12/21 | Une Cité du Cuir à Saint-Junien

    Lire

    Saint-Junien en Haute-Vienne souhaite engager, avec la Communauté de communes Porte Océane du Limousin, un projet de valorisation des savoir-faire du cuir au travers d'une Cité du Cuir. La commune a en effet toujours une filière locale active avec des entreprises tournées vers le haut de gamme et le luxe. Au travers de ce projet, la commune souhaite dynamiser le tourisme, le patrimoine mais aussi faire venir des entreprises. La Cité se décomposera en 2 parties : un musée et une partie consacrée aux animations.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | SNCF-OUIGO: Le coup de gueule d'un voyageur girondin en manière de lettre ouverte à Guillaume Pépy

21/08/2019 |

1

Nous publions, ce jour, le double d'un courrier qu'un lecteur girondin, familier du TGV, a adressé au président de la SNCF au retour d'un week-end du 15 août dont sa femme et leur petite fille se souviendront après avoir choisi de voyager via OUIGO. Un récit où quelques pointes d'humour sauvent de la colère blanche, après avoir vécu des moments non seulement désagréables mais surtout marqués par une totale incompréhension du fonctionnement d'un grand service public.

Objet : 1ere expérience Ouigo WE du 15 Août 19


Cubnezais le 19 Août 2019


Lettre ouverte à Monsieur Pépy,


Client régulier des TGV pour mes déplacements professionnels, ce WE du 15 Août je prends pour la 1ere fois un AR Ouigo Bx/Paris avec mon épouse et ma fille.
1- nous empruntons la voie classique (3 h), le billet est moins cher : normal.
2- pas de wagon resto ni boissons dans le train (visiblement) : low cost ticket oblige, aller ... OK.
3- On nous demande d’être présents 30 mn avant ... bon pourquoi pas, mais mon temps n’est pas forcément sensé être à la disposition de la SNCF qui m’impose pour Ouigo ce qui n’est pas demandé pour le TGV, aller c’est le Week End, pourquoi pas.
4- A St Jean, les voyageurs du train bloquent le tunnel car contrôle juste en haut de la rampe : pourquoi pénaliser les autres passagers qui ne peuvent joindre leur voie ? Bizarre de créer des bouchons dans un tunnel de gare, et de l’avis de beaucoup : pas très safe tout ça. A l’heure où tout le monde réfléchit à limiter les attroupements de quidam pouvant attirer des esprits malsains et encore moins dans un tunnel. Bref.
5- Arrivés en haut : scan des billets. Ok je comprends donc qu’il n’y aura pas de contrôle dans le train. Que néni ! Après Tours, on nous signale le passage du contrôleur ... qui finalement n’est jamais passé. Sûrement trop occupé...
Question : Si le 1er contrôle n’est pas jugé fiable et qu’il faille en faire un second, supprimez le 1er et tous les désagréments qu’il génère déjà cités...le bon sens peut-être ? Ou alors il y a une raison cachée ??


Le retour : plus pire, pas possible !!!
Montparnasse Grandes lignes : Le Ouigo est Hall 2 ... low cost oblige.
1- Ok on marche, monte et on arrive Hall 2. On attend, mais on n’est pas seuls ... peut-être 1000 pers. ou plus ... 2 rames doubles et pleines, ça fait combien ?
2- Panneau lumineux : Ouigo toujours signalé Hall 2 mais pas la voie, alors qu’à Bordeaux, la voie est bien affichée ... chercher une certaine cohérence serait sans doute superflu.
3- Un agent Ouigo « crie » aux passagers un peu hagards d’avancer plus avant et de s’entasser (comme des moutons) pour finalement se faire scanner les billets.
4- Contrôle à l’embarquement, mais Quid de contrôle à bord ? Attendons ... il viendra plus tard (ou pas).
5- Et là, génial, on fait descendre par 2 escaliers étriqués et 1 Escalator saturés des centaines de passagers avec bagages et poussettes pour arriver où ? Sur un quai Hall 1 étroit (poteaux béton) au niveau des TGV normaux !
Ben voyons, pourquoi faire simple si on peut faire compliqué pour « moins cher » ...
Je résume : donc d’abord on monte au Hall 2, on entasse les moutons, on contrôle leur billet puis on les fait descendre piteusement pour arriver au même endroit qu’un embarquement TGV normal.
Pourquoi ne pas scanner les billets au fur et à mesure de l’arrivée des passagers pour que chacun ait le temps de joindre son wagon comme un TGV normal ?? Et comble du Low Cost : il y a une armée d’agents pour gérer ce capharnaüm alors que pour un TGV « normal », il n’y a personne et on paie le double . . . cherchez l’erreur.
Mais ce n’est pas fini !
Les escaliers nous mènent pile entre 2 rames attachées. Bon ok, et là comment on sait si on se dirige en face de l’escalier ou derrière ?? Eh bien ON NE SAIT PAS !!! Pas d’info Monsieur Pépy, est-ce aussi à cause du low cost ??
On avance et la première voiture démarrant au milieu du train rame de queue est la N*1 ... la nôtre est la 18, mais arrivés à la 3, il n’est pas possible que la 18 soit dans ce sens car on voit déjà la fin de la rame ... donc retour en arrière pour découvrir que la N*18 est la première voiture de la seconde rame qui précède la N*1 ... puis les N* décroissent.
Les deux rames attachées portent bien le même N* de train, contrairement aux TGV normaux. Suis encore un peu dérouté mais pas d’info en bas de l’escalier…
Les gens étaient tous perdus, foutoire garanti avec valises, enfants, poussettes, étrangers perdus etc ... et l’armée d’agents en bleu sont eux bien restés en haut.

Pourquoi si les deux rames portent le même N* de train contrairement aux TGV normaux ?
Pourquoi les N* des voitures ne se suivent-ils pas ??? Ça coûte quoi de faire suivre les N* ???
Bravo M. Pépy, donc pour conclure :
Prendre un train Grande vitesse et demander aux voyageurs d’arriver 30 mn avant est un 1er non-sens : mon temps n’est pas plus gratuit que le vôtre je crois.
Avant il fallait se déplacer en gare pour acheter un billet et on montait directement dans le train, maintenant on achète le billet en 3 secondes mais il faut « au moins » 30 mn pour monter dans le train, second non-sens d’une liste trop longue.
Au final les voyageurs pourraient tout à fait embarquer au Hall 1 normalement comme pour un TGV normal ... je ne vois pas bien l’intérêt de tous ces désagréments imposés aux voyageurs, sauf à justifier que la décote du prix doit s’accompagner d’une bonne flopée de contraintes ...
Vous avez déjà vous-même emprunté un Ouigo en faisant la queue (en inconnu) comme nous M. Pépy ? Je n’en suis pas certain. Essayez donc pour rire, avec valise et enfants surtout.
Bref, chez vous il y a des gens payés pour « penser » et qui feraient mieux de tester ce qu’ils imposent aux autres, peut-être se rendraient-ils compte de l’ineptie.
Ce n’est pas le progrès et ce n’est pas ce qu’on attend d’une Cie ferroviaire (publique) en 2019, nous ne sommes plus en 1989 M. Pepy.
Changez ces gens pour des esprits plus brillants et si vous les considérez déjà brillants, alors c’est leur Boss qu’il va falloir changer avec eux.
Merci d’être allé au bout de ma complainte, j’espère surtout qu’elle servira à l’amélioration de vos offres de service, car voyager par le train ne doit pas être un parcours du combattant juste parce que le billet est moins cher.
A bon entendeur....


Eric BANTEGNIES, pauvre client (ou « usager » doit-on encore dire ??).

Crédit photo: Jean-Louis Zimmermann

Eric Bantegnies
Par Eric Bantegnies

Crédit Photo :

Partager sur Facebook
Vu par vous
10361
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Eddy | 26/08/2019

Il est vrai que Hall 2 a Montparnasse c'est vraiment la bétaillère pour embarquer en Ouigo.
Faire entrer 1100 personnes dans 2 rames Tgv par de petits escaliers etroits et glissants c'est juste limite du respect humain. Les embarquements Ouigo sont à revoir alors que ceux d'Idtgv se passaient très très bien.
Sncf revoyez l organisation des embarquements a montparnasse et l'aimabilité de la team embarquement. On a l impression qu ils sortent tous du rayon bazar mise en rayon de chez Carrefour... Nous ne sommes pas boites de conserve !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
A Pau, le plafond lumineux de la Promenade des Pyrénées, mène le visiteur à la grande roue, square Aragon Société | 02/12/2021

Pour les fêtes, Pau s'illumine et s'anime en 3 temps !

L'hôtel de ville est habillé de lumière à chaque Noël Société | 01/12/2021

La Rochelle s’illumine pour l’Avent

Le préfet de la Dordogne au côté de la représentante de l'ARS en Dordogne Société | 30/11/2021

En Dordogne, de nouvelles mesures pour ralentir la propagation de la covid 19

Conférence de presse inauguration CPCA Bordeaux Société | 29/11/2021

Des compétences mutualisées pour prendre en charge les auteurs de violences conjugales

La principale du collège de Piégut accueille la secrétaire d'état Nathalie Elimas Société | 26/11/2021

En Dordogne, le collège de Piégut-Pluviers s'empare du plan contre le harcèlement scolaire

Après la collecte en magasins, vient, durant plusieurs semaines, l'étape du tri en entrepôt Société | 26/11/2021

Banques alimentaires : la grande collecte démarre

Maraude de l'association du lundi 22 novembre Société | 25/11/2021

À Bordeaux, Précœurité distribue pulls et chaleur humaine aux sans-abri

Carole Drucker-Godard, rectrice de l'Académie de Limoges et Isabelle Klock-Fontanille, présidente de l'Université de Limoges ont renouvelé la convention Bac - 3/Ba c + 3 Société | 19/11/2021

Une convention Université Rectorat pour favoriser la réussite des lycéens et étudiants de l’Académie de Limoges

Sébastien Eytier, en situation de handicap est accueilli par Christophe Razouls et Ludovic Gimaux de PCI Société | 18/11/2021

Duoday : Une journée de partage entre l'entreprise Périgord Chaudronnerie Inox et Sébastien, handicapé

La cérémonie a eu lieu en présence de trois enfants de Joséphine Baker Société | 15/11/2021

La Dordogne rend hommage à Joséphine Baker avant son entrée au Panthéon

Le bassin olympique de Limoges Métropole dans la ligne de mire des nageurs français Société | 10/11/2021

Limoges recevra le Championnat de France de natation en avril 2022

Jessika Jouvie, Thibault Farrenq, Hervé des Horts, Pascale Rousseau-Dewambrechies, Béatrice Bausse, Laurent Desjars, Jenna Boitard et Emilie Vandellos Duflos Société | 09/11/2021

Bordeaux : la Nuit du Bien Commun pour "encourager les citoyens à passer à l'action"

La fresque avec les enfants et les partenaires du projet Société | 05/11/2021

De jeunes Périgourdins s'expriment grâce à l'art et redonnent des couleurs à leur lieu de vie

Le Camion solidaire à Mourenx est un véritable centre social itinérant permettant de lutter contre la précarité de personnes isolées Société | 28/10/2021

Le Cam's : un centre social itinérant pour rompre l'isolement de publics en difficulté

Basés à Limoges, les Pompiers de l’urgence internationale sont équipés de nouveaux matériels en réalité augmentée Société | 19/10/2021

Les Pompiers de l’urgence internationale forment des sauveteurs grâce à la réalité augmentée