Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 07/05/21 | Le SunSka Festival annulé, mais remplacé

    Lire

    L'organisation du festival s'est « résignée » à annuler le SunSka, initialement prévu du 6 au 8 août prochains. « Nous rêvions juste de liberté » avance la direction du festival, qui a préféré annuler, ne sachant pas quels dispositifs sanitaires seront en vigueur au mois d'août. Afin de garder le lien avec son public, le festival se transformera en « Été SunSka », comme en 2020 : tous les jeudis à partir du 8 juillet, un évènement se déroulera au Domaine de Nodris, dans le Médoc, et le Festival organisera des concerts gratuits le long de la côte Atlantique.

  • 07/05/21 | Lavavaix-les-Mines (23) : un potager pour nourrir les écoliers

    Lire

    La commune de Lavaveix-les-Mines en Creuse va créer un potager en permaculture qui fournira la cantine scolaire. Ce projet s’inscrit dans l’appel à manifestation d’intérêt du Cluster Ruralité qui a été lancé fin 2020 avec pour ambition de soutenir et d’accompagner les initiatives d’intérêt général issues du monde rural. La commune, grâce à cela, va bénéficier d’une aide de 50 000 euros.

  • 07/05/21 | Le Concours des Saveurs cherche des dégustateurs

    Lire

    Chaque année lors du Concours des Saveurs plus de 100 produits sont dégustés à l’aveugle afin de récompenser les meilleurs produits et recettes de la Région. Pour cette année 2021, la prochaine session aura lieu le 21 mai à Tulle. Elle recherche des jurés pour déguster différents produits comme les huiles de noix du Périgord AOP, les jus et confitures ou encore les vins de Corrèze et les vins Charentais IGP notamment. Pour s'inscrire.

  • 07/05/21 | Charente: la boucherie devient ambulante

    Lire

    La commune de Lignières-Sonneville en Charente accueille depuis 1950 une boucherie-charcuterie qui compte une boutique et un local de production. Elle souhaite désormais proposer ses produits dans les communes dépourvues de boucherie-charcuterie. Elle va donc se doter d’un camion-magasin pour répondre à la demande en forte croissance. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de les aider à acquérir ce bien.

  • 06/05/21 | Nouvelle forme de transport d'utilité sociale à Mourenx

    Lire

    L’Atelier Chantier d’Insertion CIEL réalise sur le bassin de Lacq des travaux d’utilité sociale à destination des acteurs locaux du bassin de Lacq au travers de plusieurs supports d’insertion. L’association met en place un projet de micro-transport d’utilité sociale pour permettre le déplacement des personnes en insertion. Dans un transport micro-collectif (8 personnes) ou individuel (4 personnes), les bénéficiaires pourront se déplacer jusqu'à 50km autour de Mourenx où se situe le garage social de la structure en charge de l’entretien et de la réparation des véhicules.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | SNCF : une "série d'incidents" bloque des centaines de passagers dans les Landes

31/08/2020 | 445 passagers ont pris un bus en gare d'Hendaye ce lundi matin, attendant d'être acheminés en bus vers Bordeaux puis en train jusqu'à Paris.

Incident SNCF

Voilà, à coup sûr, un dimanche dont ils se seraient bien passés. De nombreux voyageurs se sont retrouvés bloqués dans la nuit du dimanche 30 août entre Dax et Bordeaux suite à plusieurs pannes électriques sur le tracé. Ce lundi matin, la SNCF a évoqué "un rétablissement du réseau mardi" mais les travaux à faire seront "conséquents" et devraient concerner "plus de soixante kilomètres de voies principales" selon le ministre délégué aux transports, Jean-Baptiste Djebarri. À la mi-journée, l'origine précise de l'incident déclencheur n'était toujours pas connue et plusieurs centaines de passagers toujours bloquées en gare d'Hendaye devaient être acheminés vers Bordeaux en bus.

Trois trains se sont retrouvés bloqués dans les Landes dans la nuit de dimanche 30 août à lundi 31 août en raison d'une série de pannes électriques, sans compter de nombreux autres trains qui ont eu du retard où ont dû faire marche arrière, sans que l'on en connaisse encore le nombre précis. Lundi matin, plusieurs trains en direction de Paris affichaient un retard dépassant les 2h30. Environ un millier de voyageurs ont pu repartir après avoir été bloqués toute la nuit dans les Landes, à Morcenx puis Ychoux après être partis d'Hendaye à destination de Paris. Beaucoup d'entre eux ont partagé leur expérience et leur mécontentement sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter. 

 

https://twitter.com/paularrory/status/1300229456292909058?s=20

https

Solutions de repli

D'autres voyageurs, qui souhaitaient prendre le train pour rentrer à Bordeaux, n'ont pas vraiment eu plus d'informations sur la situation. C'est le cas de Marie Pendanx, qui devait prendre le train dimanche soir en gare de Dax. "Quand je suis arrivée, j'ai constaté qu'il y avait beaucoup de monde en gare, je me suis dit que c'était à cause de la rentrée. En fait il n'y avait pas de train, aucun guichet ouvert, aucune info sauf des annonces de service pour le port du masque sur le quai. Un train est arrivé en gare avec deux heures de retard, je suis montée dedans et j'ai attendu. Une demi-heure après, j'ai appris qu'il y avait eu un incident à Morcenx et que le départ du train était reporté. Nous étions tous parqués comme des bœufs dans un contexte de covid. Je suis une personne à risque, c'était flippant. Je suis rentrée chez mes parents, j'ai annulé tous mes rendez-vous. Le lendemain, il n'y avait toujours aucun train pour Bordeaux. Aucun bus non plus, rien. J'ai croisé un couple de retraités qui a dormi à l'hôtel. Un ami professeur qui devait faire la rentrée à Paris a fini par prendre l'avion, mais il ne m'a pas dit combien ça lui avait coûté...".

gare de DaxDes passagers bloqués en gare de Dax, où Marie devait prendre son train vers Bordeaux dimanche soir (photo Marie Pendanx).

Dans un communiqué publié en début de matinée, la préfecture des Landes a confirmé avoir "activé le Centre opérationnel départemental (COD), réunissant les services de la préfecture, la police, la gendarmerie, le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) et l’association départementale de protection civile (ADPC). À Dax, près de 73 passagers provenant d’un TER et d’un TGV ont dû être hébergés par la SNCF. Ils ont été transportés jusqu’à des hôtels avec le soutien de la sous-préfecture de Dax, de la mairie de Dax et de l’ADPC des Landes. La police nationale était présente pour sécuriser les lieux. L’opération était terminée à 5h du matin. À Ychoux, les passagers du TGV 8538 ont été transférés dans une rame de secours venue de Bordeaux. L’opération de transfert s’est terminée à 6h50", termine la note.

"Enchaînement d'incidents"

Vers 11h30 ce matin, deux responsables régionaux ont tenu une conférence de presse en gare de Bordeaux et donné les premiers éléments d'information. "Il s'agit d'un évènement exceptionnel qui a créé un enchaînement d'incidents et a abouti à l'interruption des circulations. Quelques trains ont pu remonter mais ça a globalement mis les voyageurs dans une situation extrêmement difficile", a ainsi affirmé Jean-Luc Gary, directeur territorial SNCF Réseaux. "Ce qu'on ne sait pas à cette heure, c'est quelle partie a créé quoi : un pantographe défectueux qui a arraché la caténaire ou un élément défectueux de la caténaire qui a lâché et endommagé le pantographe (dispositif articulé qui permet aux trains de capter le courant par frottement). Une enquête interne est en cours. Cela concerne l'ensemble du Sud de l'Aquitaine, avec plusieurs évènements dus à la même cause qui se sont reproduits. On va procéder à la vérification de tous les trains qui ont circulé sur ces sections. Nous avons identifié un élément de caténaire défectueux à Orthez mais on ne sait pas encore s'il est à l'origine du problème. En tout cas, un train a circulé endommagé et a abimé la caténaire à plusieurs endroits, notamment sur les aiguillages".

Jérôme Attou, directeur de crise à la SNCF, affirme que des vérifications doivent se dérouler dans l'après-midi. "On a du déclencher un transbordement sur le TGV 8538, faire venir une rame de Bordeaux avec la protection civile à bord et du ravitaillement. Le transbordement s'est effectué en pleine voie et le train a été réacheminé en gare de Bordeaux. On a aussi fait revenir deux TGV (jumelés) en gare d'Hendaye. À l'heure actuelle, 445 personnes sont toujours dans cette gare. Nous avons mobilisé des bus pour les prendre en charge et les acheminer à Bordeaux puis en TGV vers Paris. Notre priorité, c'est de finir l'acheminement des voyageurs". Ces derniers ont pris des bus en fin de matinée.

Le responsable a également évoqué la question du dédommagement des voyageurs. En début de matinée, Jean-Baptiste Djebarri, ministre délégué chargé des transports, a évoqué un remboursement à hauteur de 300%. Interrogé, Jérôme Attou a clarifié : "nous allons rembourser le billet et donner aux voyageurs deux billets gratuits. On prendra aussi en charge tous les frais annexes (hôtels, ect.) sur présentation de facture liée à l'incident". Le ministre a affirmé que plus de 60 kilomètres de voies principales avaient été endommagés et évoqué des travaux conséquents. Du côté de la SNCF, la reconnaissance des voies et caténaires endommagés est en cours et "on estime que le rétablissement normal du réseau se fera demain". Aucun train ne circulera donc sur les lignes Bordeaux-Hendaye et Bordeaux-Tarbes au moins ce lundi.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4455
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
RECARTE Pierre | 07/09/2020

Cet incident ferroviaire a été le prétexte pour Alain Rousset de relancer « son projet de LGV » à travers un communiqué de presse où la Région déclare : « la nécessité d'augmenter la capacité ferroviaire avec une ligne nouvelle car cet incident montre de manière crue la vulnérabilité de la liaison Hendaye-Bordeaux-Paris ».
La ligne actuelle a une capacité de 240 trains par jour, deux sens confondus et il circulait fin 2018 entre Facture et Hendaye (source SNCF Réseau) 50 trains, deux sens confondus (14 trains de fret, 14TGV, 28 TER).
Faut-il construire une ligne nouvelle pour augmenter la capacité d’une ligne sous-utilisée ?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !