20/05/22 : HAUTE-VIENNE Sur la 2e circonscription, la candidate LREM investie Shérazade Zaiter devra composer avec le dissident Jean-Luc Bonnet, maire du Vigen et son suppléant Bertrand Venteau, président de la Chambre d’agriculture et frère du député sortant.

19/05/22 : DORDOGNE. Dans la 4e circonscription, Jérôme Peyrat LREM, maire de La Roque-Gageac, se retire après une polémique sur sa condamnation pour violence conjugale. Il briguait le siège de la sortante Jacqueline Dubois, qui repart non investie par LREM.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6 e circo, LREM prononce l’exclusion de Philippe Jouvet, candidat contre Vincent Bru, le sortant LREM. Philippe Jouvet était jusqu'ici le suppléant de Florence Lasserre dans la 5e circonscription.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 4e, l'écolo Julien Brunel se retire au profit d'Inaki Echaniz PS-Nupes. "Notre responsabilité politique nous oblige au retrait. Mais notre responsabilité morale nous interdit de soutenir le candidat PS," tweete J. Brunel

13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

12/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription, Cyril Mouquet , candidat Nouvelle Donne se désiste au profit du candidat investi par la Nupes, l'écologiste Nicolas Thierry, au nom de "l'intérêt général premier avant tout" tweete Cyril Mouquet.

11/05/22 : GIRONDE. La sortante Christelle Dubos (LREM), 46 ans, lâche la 12e circonscription. Elue en 2017, secrétaire d'Etat de 2018 à 2020, elle a créé le service public du versement des pensions alimentaires. Son suppléant, Pascal Lavergne devient candidat.

11/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Le Hendayais Tom Dubois-Robin, 29 ans, portera les couleurs de la NUPES dans la 6e circonscription. Ex gilet jaune, il a aussi interpellé, en tant que riverain, les pouvoirs publics sur le sort des migrants à la frontière basque.

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6e circonscription, le sortant Vincent Bru, majorité présidentielle, se représente. L'ex-maire de Cambo et ex-conseiller départemental est concurrencé par l'adjoint au commerce de Biarritz, Fabrice-Sebastien Bach (LR).

10/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription de Bordeaux, le leader EELV au conseil régional, Nicolas Thierry annonce sa candidature au poste de député face à Catherine Fabre (LREM), élue en 2017 après avoir battu Michèle Delaunay (PS) et Pierre Hurmic(EELV).

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Colette Capdevielle, députée PS de 2012 à 2017, ne se présente pas dans la 5e circonscription, réservée à LFI par l'accord politique NUPES. "Nous entendons le message qui demande à la gauche de se réunir" indique la section du PS.

05/05/22 : LIMOUSIN. Après l’accord entre LFI, PC, EELV et PS, un seul candidat PS pourra se présenter dans l’ancienne région, sur la 2ème circonscription de la Haute-Vienne détenue par le député LREM Pierre Venteau. Six socialistes avaient été élus en 2012.

05/05/22 : HAUTE-VIENNE. Sur la 2ème circonscription, le député LREM Pierre Venteau, qui avait remplacé Jean-Baptiste Djebbari en novembre 2019 nommé secrétaire d'État aux transports, annonce qu’il ne sollicitera pas l’investiture aux élections législatives.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/05/22 | Dordogne : Le schéma départemental en faveur des personnes âgées se prépare

    Lire

    La Dordogne est le 4ème département le plus âgé de France, avec plus d'un tiers de sa population de plus de 60 ans, contre un quart à l'échelle nationale. Cette tranche d'âge devrait représenter 40% de la population périgordine d'ici 10 ans. Fort de ce constat, les travaux du Schéma départemental des personnes âgées 2022-2026 ont été lancés mercredi 18 mai à Périgueux. Objectif: définir les grandes orientations de la politique départementale de l'autonomie pour les 5 ans à venir, sur la base des propositions des professionnels du secteur. Plus d'une centaine étaient présents mercredi.

  • 24/05/22 | Deux-Sèvres : Une maison de santé pluridisciplinaire

    Lire

    La commune de Saint-Aubin-le-Cloud dans les Deux-Sèvres va construire une maison de santé pluridisciplinaire dans son centre-bourg. Le bâtiment disposera d'un cabinet médical pour 2 médecins généralistes, de cabinets pour des infirmiers libéraux, la kinésithérapie et les permanences de professionnels extérieurs. La structure sera également doté d’une salle de réunion pluridisciplinaire.

  • 24/05/22 | Une 20ème structure France Services en Corrèze

    Lire

    Le 20 mai dernier, une 20ème structure France Services a été inaugurée à Allassac. Le maire a souhaité l'ouverture de cette structure pour faire face au départ de la CPAM de sa commune et anticiper le départ du Trésor public. Accueilli dans les locaux de la mairie, cet espace permet d'apporter des services à l'ensemble des habitants. Pour compléter cette offre, la mairie va accueillir à compter du 1er juin une conseillère numérique.

  • 23/05/22 | La Métive, bien plus qu'une résidence artistique

    Lire

    La Métive, à Moutier-d'Ahun en Creuse, est un lieu de résidence de création artistique pluridisciplinaire qui a pour objectif de développer la culture en milieu rural. La résidence permet aussi de favoriser la rencontre entre les artistes locaux, nationaux et internationaux en leur offrant un espace de travail et de création. Pour cette année 2022, le lieu de résidence creusois va organiser des cinés-clubs itinérants et des expositions temporaires notamment.

  • 23/05/22 | Creuse : Une unité de méthanisation dans le Grand Guéret

    Lire

    A Guéret en Creuse, la société Biogaz est détenue par Engie BiOZ, la Communauté d'agglomération du Grand Guéret, la société d’économie mixte Elina, la société Picoty ainsi que les agriculteurs partenaires qui souhaiteraient entrer au capital. Biogaz va créer une unité de méthanisation afin de mieux traiter et valoriser les effluents. Elle permettra de produire près de 2 624 149 Nm3 de biogaz par an, et 27 319 tonnes/an de fertilisant organique (digestat) et évitera l'émission de 3 743 tonnes équivalent CO2 dans l'atmosphère chaque année.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Sofia Abbassi remporte le prix d’Aqui ! de la citoyenneté européenne

29/05/2019 | Sofia Abbassi s'est vu remettre le prix d'Aqui ! de la citoyenneté européenne. Comme elle, les élèves de quinze collèges girondins ont été primés par le département.

1

La jeune collégienne Sofia Abbassi du collège Rosa Bonheur de Bruges a remporté le prix d’Aqui ! de la citoyenneté européenne, ce mardi 28 mai, lors de la remise des prix de la citoyenneté européenne. Cette cérémonie organisée par le département de la Gironde et l’association France-Libertés Gironde a rassemblé quinze collèges girondins à l’amphithéâtre Montaigne, sur le campus de l’université à Pessac. Les élèves ont été invités à participer à ce concours unique d’écriture dans l’espace européen. Cette 16e édition se déroule dans le cadre de la semaine nationale d’éducation contre le racisme, l’antisémitisme et la lutte contre les discriminations.

« L’Europe est le résultat de la Seconde Guerre Mondiale. Depuis sa fondation, il y a davantage de liberté. » À 14 ans, Sofia Abbassi, élève de 4e C au collège Rosa Bonheur de Bruges, a remporté le prix d’Aqui ! de la citoyenneté européenne avec un texte abordant l’antisémitisme. Comme elle, les collégiens de quinze établissements de la Gironde ont été récompensés pour avoir participé au concours d’écriture sur la citoyenneté européenne organisé par le département.

Antisémitisme, racisme, sexisme sont autant de thématiques qui reviennent dans les textes de ces jeunes citoyens de l’Europe. Pour cette 16e édition, les élèves et leurs professeurs se sont réunis pour une grande cérémonie à l’amphithéâtre Montaigne, sur le campus de l’université à Pessac, rythmée par la classe de jazz du collège Éléonor de Provence de Monségur.

Une future professeure d'histoire-géographie

Dans son texte, Sofia Abbassi a choisi de parler d’antisémitisme, car elle relie la Shoah au passé de l’Europe. « Dans ma classe, il n’y a pas d’élèves de confession juive et nous sommes plutôt mal à l’aise vis-à-vis de l’histoire des persécutions juives que nous connaissons mal, explique la jeune fille passionnée d’histoire. J’ai hâte que nous en parlions en 3e. » Entourée de la fierté de toute sa bande de copains, ce mardi matin, celle qui semble timide sait déjà ce qu’elle voudrait faire comme métier plus tard : professeure d’histoire-géographie.

Son grand-frère, sa grande-sœur et sa mère l’ont aidé à relire son texte, avant qu’elle ne l’envoie pour le concours de la citoyenneté européenne. Sa classe de 4e C s’est aussi vu remettre à titre collectif le prix de la citoyenneté européenne par Aqui !, en la présence de Joël Aubert, rédacteur en chef.

Le texte de Sofia Abbassi est à lire ci-dessous.

Sofia Abbassi, lauréate du prix d'Aqui ! de la citoyenneté européenne

 

Pourquoi tant de haine ?

Comme tous les samedis j'aidais au tri de vêtements et de vieux objets récupérés lors des collectes organisées par l'association où je suis bénévole. Je vérifiais l'état d'un vieux manteau usé et démodé, lorsque je sentis dans l'une des poches une liasse de papiers pliés. Je dépliais soigneusement le premier feuillet, et, curieuse, je commençais à lire.

« 8 juillet 1945,

   Je m’appelle Judith, je suis une jeune fille juive de 19 ans et j’habite à Paris. Aujourd’hui, je souffre à cause d’un dictateur nommé Hitler. Depuis bientôt dix ans, cet homme fait vivre un enfer à tous les Juifs. J’ai perdu ma famille à cause de lui.

   Je vais vous raconter mon histoire pour que vous puissiez mieux comprendre.

   Le 29 décembre 1942, en rentrant chez moi, j’ai trouvé mon père très inquiet, ma mère et ma sœur étaient en larmes. Je leur ai demandé ce qui se passait et mon père, comme hors de lui, me répondit brutalement : « il se peut qu’on nous ait dénoncés, on a été prévenus, il faut partir...»

   Tous les sacrifices que nous avons faits auparavant tombaient à l’eau à cause d’un délateur. J’étais furieuse mais totalement impuissante.

   Depuis quelques mois déjà, nous avions été obligés de coudre une étoile jaune sur nos vêtements et on avait ordonné à mon père de fermer sa petite épicerie. Avant cela, on nous avait dit qu’on n’avait plus le droit de travailler, que c’était inscrit dans la liste des interdits à l’égard des Juifs.

   Dans cette liste, qui s’était rallongée au fil des mois,  étaient interdites plein de choses qui nous rendaient heureux et que nous n’avions plus le droit de faire : interdiction d’aller au parc, interdiction d’aller dans les cinémas, interdiction de parler ou de fréquenter des non juifs, des aryens comme on les appelait. Tous mes amis étaient « aryens » et je n’avais plus le droit de les voir.

   Le plus dur pour moi, c’est de ne plus pouvoir pratiquer  la danse. La danse, c’est toute ma vie, c’est ce qui me permettait d’aller de l’avant et de faire face à tous les problèmes qui se présentaient. Mais ça, c’est fini. On nous impose un couvre-feu, nous n’avons plus d’argent car mon père ne peut plus travailler. Quand je marche dans la rue, je sens les regards des passants qui me dévisagent à cause de cette étoile. Où que j’aille, les gens ne se sentent pas à l’aise, alors qu’avant ils étaient proches de moi. Aujourd’hui, le boulanger refuse de me vendre du pain alors qu’avant  il était très poli. Il me connaît depuis que je suis toute petite, j’ai toujours acheté mon pain chez lui. Désormais, je dois faire le tour de la ville pour trouver un morceau de pain et c’est pareil pour tous les aliments. Dans le métro, je n’ai le droit de me déplacer que dans la dernière rame et de toute façon pour aller où ? On n’a plus le droit de voyager.

   Je n’ai plus d’amis, il ne me reste que ma famille.

   Pourquoi ? Quel problème y a-t-il à être juif ?

   Suite à cette dénonciation, nous avons finalement décidé de déménager et de changer d’identité pour que personne ne sache que nous sommes juifs. 

   Je sais que quelques jours après notre départ précipité, la Gestapo a débarqué dans notre appartement vide... » 

Malheureusement, le suite du journal reste introuvable. Je me demande ce qui est arrivé à Judith, à sa famille qu’elle dit avoir perdue.

Pourquoi être aussi cruel , pourquoi tant de haine ?

Trop de question sans réponse. J'ai montré ce fragment du journal  de Judith à mon professeur d'Histoire.  Il m'a expliqué beaucoup de choses par rapport à cette époque, il m'a dit  que des millions de personnes ont vécu la même histoire que Judith, qu'elles ont dû faire des sacrifices, abandonner leur vie d'avant. Il m'a aussi dit qu’après avoir vécu toutes les discriminations évoquées par Judith, il y a eu plus grave encore.  Les nazis  ont emmené des convois entiers de personnes dans des  camps de concentration ou même d’extermination... Ils  devaient travailler très dur, affamés, battus... Et  s’ils n'étaient plus aptes à travailler, on les dirigeait vers des chambres à gaz .

Sous le joug des nazis, l'inégalité  et l'injustice étaient des principes.

Mon professeur m'a expliqué que l'idée européenne est née d’un désir de paix et de solidarité entre les peuples, afin justement d’éviter qu'un épisode similaire ne se reproduise  sur le sol européen.  Savoir vivre ensemble  et s’unir pour faire face à d'autres puissances bien  plus grandes que la France, c’est ce qui doit être notre objectif commun aujourd’hui encore.

Sofia Abbassi, 4°C

Collège Rosa Bonheur, Bruges 

Alix Fourcade
Par Alix Fourcade

Crédit Photo : Alix Fourcade

Partager sur Facebook
Vu par vous
6830
Aimé par vous
370 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Lancement du prix Joël Aubert avec Bernard Jouannaud, Dominique Graciet et Bruno Millet. Société | 22/05/2022

Le prix Joël Aubert a été lancé au Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine

Les urgences d'Oloron-Sainte-Marie dans les Pyrénées-Atlantiques Société | 20/05/2022

Urgence sur les urgences : le cas grave mais pas si unique d'Oloron-Sainte-Marie

Le collège Paul-Langevin à Saint-Junien s’est vu décerner le label « Etablissement bio engagé » par Interbio Nouvelle-Aquitaine Société | 19/05/2022

A Saint-Junien, le collège Paul Langevin est le premier établissement scolaire bio engagé de Haute-Vienne

Les futurs ingénieurs agros confrontés à l'agro-écologie et aux enjeux sociétaux Société | 19/05/2022

Les futurs ingénieurs agros confrontés à l'agro-écologie et aux enjeux sociétaux

Delphine Rouba, écrivain public - Dans le secret des mots Société | 17/05/2022

Ecrivain public, Delphine met sa plume au service des autres

Du 14 au 29 mai 2022, opération Chaussez vos bottes Société | 13/05/2022

« Chaussez vos bottes », des idées de sorties pour découvrir et fêter l'agriculture !

Messieurs Layan, Picard et Bedecarrax lors de la présentation du Groupe Soïkos à la presse. Société | 11/05/2022

Logement : Soïkos, la nouvelle maison commune du Toit Girondin et de Mésolia

L’association « Mes mains en or », et des jeunes de l'association Trisomie 21 ont été récompensée le 7 avril par le Trophée de l’engagement solidaire Société | 09/05/2022

Le Trophée de l’engagement solidaire décerné à un livre rédigé par des déficients intellectuels

domofrance medef Société | 09/05/2022

Logement : Domofrance et le MEDEF unis pour répondre à la demande dans un contexte tendu

Le centre de soins et de formations de Peyrat-le-Château sera sans équivalent en Haute-Vienne Société | 05/05/2022

Un appel aux dons pour construire un centre de soins sans équivalent à Peyrat-le-Château

Stéphanie Ioan, directrice de Bordeaux Mécènes Solidaires. Société | 04/05/2022

Bordeaux Mécènes Solidaires, « le Meetic entreprises-associations »

Nathan et Etienne s’élanceront de Biarritz le 5 mai pour tenter de rallier Marrakech pour la 25ème édition  du 4 L Trophy au volant d’une Clan GTL. Société | 04/05/2022

Le 4L Trophy de l'espoir pour Nathan greffé d'un rein

alex Société | 26/04/2022

Cancer et retour à l'emploi : l'Institut Bergonié teste la plateforme « Alex pour 1000 patients »

Jérémie Combelles, ses deux collègues Pompiers Solidaires et un intervenant polonais sur place. Société | 21/04/2022

Solidarité Ukraine : Jérémie Combelles, Pompier Solidaire raconte son intervention en Pologne

Le festival attire chaque année quelque 70 000 visiteurs Société | 14/04/2022

Quatre bonnes raisons d’aller au festival du cerf-volant de Chatelaillon