Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/12/20 | Irrigation : les interdictions de prélèvement se prolongent avec l'automne

    Lire

    C'est presque exceptionnel pour la saison. La ressource en eau et notamment les nappes souterraines étant à la baisse, le préfet de Charente-Maritime a interdit jusqu'au 15 janvier 2021 les prélèvements d’eau en vue du remplissage ou du maintien à niveau des retenues à usage d’irrigation sur le bassin versant de l’Antenne Rouzille, qu'ils soient à partir de forages en nappe souterraine, de cours d’eau, les plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau.

  • 01/12/20 | Gironde : neuf rencontres pour imaginer la société du futur

    Lire

    Le Conseil départemental de la Gironde organise, jusqu'au 18 décembre, la dixième édition des conseils de territoire. Ce cycle de rencontres met la résilience territoriale au cœur des échanges, dont le prochain se déroulera le jeudi 3 décembre à Bordeaux dès 9h. Crise sanitaire oblige, ce conseil de territoire se déroulera en visioconférence en présence de Jean-Luc Gleyze, Président du Département, Christine Bost, 1ère vice-présidente en charge du développement des territoires et Jacques Respaud, conseiller départemental du canton de Bordeaux 5.

  • 01/12/20 | La fibre se déploie dans les Landes

    Lire

    Le Syndicat d’équipement des communes des Landes (Sydec 40) bénéficie d’un accompagnement financier de la Région Nouvelle-Aquitaine en matière de développement du très haut débit. Le Sydec 40 a fixé définitivement en 2019 le périmètre de la 2ème phase de son action. Lors de la commission permanente du 23 novembre dernier, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’aider le Sydec 40 de 10 millions d’euros, sous la forme d’un apport en fonds de concours, pour 61 000 prises supplémentaires.

  • 01/12/20 | Dordogne: Une nouvelle station multi-acteur au BioGNV

    Lire

    Afin d’opérer une transition vers une sortie du diesel, la société Gaz’Up 24 à Boulazac, portée par des entreprises de transport routier comme Doumen ou Sirmet, est chargée de la construction et de l’exploitation d’une station GNV/BioGNV. L’ouverture de cette nouvelle station en Nouvelle-Aquitaine est prévue pour janvier 2021. La Région accompagne ce projet à hauteur de 285 682 euros.

  • 01/12/20 | Creuse : Flayat revitalise son centre-bourgs

    Lire

    Dans le cadre de la revitalisation de son centre-bourgs, la commune de Flayat en Creuse va rénover l’ancien bâtiment de La Poste pour le transformer en tiers-lieu et egalement en faire un lieu d’hébergement touristique. Cette rénovation va bénéficier d’une subvention de la Région Nouvelle-Aquitaine de 36 706 euros, attribuée lors de la commission permanente du 23 novembre dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Soigner en Périgord, un site pour lutter contre la désertification médicale

09/12/2019 | En Dordogne, l'assurance maladie s'associe au Département pour refondre le site "soigner en Périgord" afin de favoriser l'installation de professionnels de santé.

Le nouveau site internet soigner en Périgord a été lancé le 9 décembre

La Caisse primaire d'assurance maladie de la Dordogne vient de s'associer au conseil départemental pour remettre au goût du jour le site internet "soigner en Périgord", créé en 2012. L'objectif est d'encourager l'installation de médecins, d'infirmiers, de kinésithérapeutes en Dordogne en leur mettant un certain nombre d'outils et d'informations à disposition, les offres disponibles, les conditions d'exercices, les conditions de vie (accès aux transports, aux équipements culturels, aux établissements scolaires), les éventuelles aides dont ils peuvent bénéficier.

En Dordogne, 66 % des médecins généralistes cesseront leur activité professionnelle dans les dix ans qui viennent. La situation des spécialistes sur le territoire est défavorable. Chez les professionnels de santé, les jeunes générations aspirent à des conditions d’exercice différentes de celles de leurs prédécesseurs. Ils souhaitent davantage être regroupés avec d'autres praticiens, exercer à plusieurs dans le cadre de maisons de santé pluridisciplinaires. Seize de ces maisons sont en fonctionnement et une demi-douzaine doivent ouvrir dans les prochaines années.  La question du salariat n'est plus taboue et demeure une éventualité pour de nombreux futurs généralistes.
Pour attirer de nouveaux professionnels de santé, remplacer ceux qui souhaitent partir à la retraite, la Caisse primaire d'assurance maladie et le conseil départemental de la Dordogne se sont associés pour la refonte le site "soigner en Périgord."   Ce site qui existait depuis 2012, a été créé au départ par l'Assurance maladie pour encourager les professionnels de santé à s'installer en Dordogne. Le site était devenu obsolète et ne répondait plus à leurs attentes. Désormais géré par les services du Département, cet outil s'inscrit dans la démarche de la collectivité de lutte contre la désertification médicale.  "Notre département enregistre un solde naturel déficitaire, compensé pour le moment par le solde migratoire. Au dernier recensement, la Dordogne a perdu des habitants. Les gens qui s'y installent sont souvent des nouveaux retraités venus d'ailleurs. Pour eux, l'accès aux soins demeure une des priorités. Nous souhaitons aussi démontrer que l'on peut vivre en Dordogne, que l'on peut venir y travailler avec des familles. La problématique d'attractivité du territoire est donc logiquement inscrite dans le schéma départemental d'accès au soins", tient à rappeler Germinal Peiro, le président du Département.

 Un site construit avec les professionnels

L'ambition du nouveau site internet est la construction d'un véritable outil de promotion de la Dordogne pour les étudiants en médecine et les professionnels de santé. Il est destiné à mieux informer et accompagner les professionnels de santé qui cherchent à s'installer et les collectivités territoriales, les structures qui souhaitent recruter, et les professionnels souhaitant faire valoir leurs droits à la retraite à trouver leur successeur. Il comporte un outil d'annonces : les annonces peuvent concerner des remplacements, l'accueil de stagiaires, une succession, une association. Pour chaque annonce,  les conditions d'exercice sont précisées : cabinet individuel, maison de santé, centres de soin, milieu rural ou urbain. La mise en ligne des annonces,  offre, ou demande se fait de manière autonome. Une des particularités de ce site, c'est qu'il se démarque des autres sites de ce type existant dans d'autres départements souffrant de désertification médicale  : il comprend bon nombre d'informations touristiques, sur les équipements éducatifs, et culturels. Pour le moment, il est ouvert aux médecins, chirurgiens dentistes, masseurs kinésithérapeutes, sage-femmes, et infirmiers. Il devrait s'ouvrir peu à peu à d'autres professions médicales et para-médicales. Le site recense également les aides disponibles à l'installation, celles proposées par le Département mais aussi celles de l'Agence régionale de santé ou de l'Assurance maladie. Les candidats à l'installation peuvent également réaliser une étude de marché quant au lieu envisagé. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : capture d'écran

Partager sur Facebook
Vu par vous
6616
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !