Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/02/18 : Samedi, Colère 24 signe son retour sur les routes de Dordogne. Le mouvement organise une opération escargot sur la RN 21 et un défilé dans le centre-ville Périgueux. Le premier rassemblement, le 27 janvier, avait mobilisé près de 600 manifestants.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

15/02/18 : Armel de la Bourdonnaye, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, a été nommé recteur de l'Académie de Poitiers hier lors du Conseil des ministres. Diplômé de Polytechnique, il a été à la tête de l'ENPC et de Centrale à Nantes.

15/02/18 : Charente-Maritime: la ville de Jonzac a inauguré hier un nouveau concept de passage piéton réalisé en 3D sur la chaussée. L'illusion d'optique donnant un effet de volume aux bandes blanches doit inciter les automobilistes à ralentir,espère la mairie.

14/02/18 : Les agriculteurs béarnais ne décolèrent pas quant à la réforme des zones défavorisées. Après avoir bloqué l'agglomération paloise jeudi 8 et mardi 13 février, 150 tracteurs mènent de nouveau une large opération escargot ce 14 février.+ d'info

14/02/18 : Dans le cadre du partenariat entre la Région et le Bezirk de Moyenne-Franconie (Land de Bavière Allemagne), 20 entreprises néo-aquitaines de l'agriculture bio participent du 14 au 17 février, au grand salon européen «Biofach» à Nuremberg en Allemagne

14/02/18 : Charente-Maritime : Jean Baptiste Dagréou a été réélu à la présidence de la fédération de l'hôtellerie de plein air du département.

13/02/18 : Réforme des zones défavorisées: la FDESA 64 organisera toute la journée du mardi 13 février, une opération escargot dans l'agglomération paloise. "Un mode d'action qui symbolise la rapidité de réaction de l'Etat", commente le syndicat.

13/02/18 : Un bus GNV -Gaz Naturel pour Véhicule- en expérimentation dans l’Agglo d’Agen. Après le bus électrique en avril 2017, cette nouvelle expérimentation « permet de préparer la transition énergétique et répondre aux enjeux environnementaux.

13/02/18 : Quelle Europe pour la jeunesse ? Tel est le titre du café citoyen qu’organise la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne – CIED, le 15 février à 18h30, au Blue Fox Coffee, rue Montesquieu, à Agen. L’entrée est libre.

13/02/18 : Un numéro inédit de "Des racines et des ailes" consacré au Lot et la Dordogne, tourné cet été, sera diffusé sur France 3 mercredi 14 février à 20 h 55.

08/02/18 : Charente-Maritime : le conseiller départemental du canton de Tonnay-Charente et maire de Soubise, Robert Chatelier, est mort ce matin d'une crise cardiaque.Dominique Bussereau salue un "ardent défenseur de la ruralité et de l'agriculture charentaise"

08/02/18 : Bordeaux - La Maison du Vélo devient la Maison Métropolitaine des Mobilités Alternatives avec un rayon d’action élargi aux 28 communes de la Métropole et une ouverture à la promotion de tous les modes de déplacements doux et non plus seulement du vélo

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

  • 16/02/18 | En Dordogne, le rapport Spinetta sur l'avenir de la SNCF inquiète

    Lire

    Le rapport sur l’avenir de la SNCF préconise la fin des petites lignes ferroviaires. En Dordogne, toutes les lignes seraient peu ou prou concernées. Périgueux-Agen, Périgueux-Brive sont les plus menacées. Les Périgueux-Limoges et Périgueux-Bordeaux le sont moins, affichant des fréquentations honorables. Le président du Département appelle "les élus à se mobiliser contre un projet qui, s’il devait se concrétiser, contribuerait à aggraver l’isolement de la Dordogne et à détériorer les perspectives de développement."

  • 16/02/18 | Internet: 16 collectivités de la région récompensées

    Lire

    Le 8 février dernier, dans le cadre de la 19ème Cérémonie de remise du label national Territoire, Villes et villages internet, la Nouvelle-Aquitaine a vu 16 de ces collectivités récompensées pour leur action dans des politiques publiques numériques engagées. Six d'entre elles se sont particulièrement illustrées en matière de production de services publics numériques locaux, décrochant les 5 @, la plus haute des récompenses. Il s'agit d'Agen (47), de la communauté de communes de Parthenay-Gâtine (79), de Bassens (33), Bayonne (64), Boé (47) et Mérignac (33).

  • 15/02/18 | La justice manifeste à Bordeaux

    Lire

    Ils étaient plusieurs dizaines à se réunir ce jeudi sur les marches du Palais de Justice : les avocats bordelais ont répondu à l'appel national de mobilisation intersyndicale et interprofessionnelle. Principaux sujets d'inquiétude : la refonte de la carte judiciaire, une suppression des tribunaux d'instance et une numérisation accélérée des procédures, trois priorités semblant se dessiner dans le projet de réforme de la justice du gouvernement Macron. Plusieurs audiences ont été renvoyées en signe de protestation. Un mouvement similaire a eu lieu dans la journée devant les marches du tribunal de Libourne.

  • 15/02/18 | Les agriculteurs soutenus à l'unanimité par les élus du 64

    Lire

    Ce 15 février, les élus départementaux des Pyrénées-Atlantiques ont voté à l'unanimité une motion sur la réforme des zones défavorisées adressant ainsi 3 demandes fortes au Ministère de l'Agriculture. D'abord, la prise en compte "des anomalies de la carte établie le 20 décembre". Ensuite "que le zonage final réponde à l'objectif de conforter et pérenniser les exploitations d'élevage et de polyculture-élevage". Enfin, que les communes actuellement reconnues en piémont "préservent, à l'issue de ce chantier de révision, une reconnaissance de leurs handicaps particuliers, avec un niveau de soutien distinct".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Solicamp n°3: agir avec le numérique contre les précarités...

16/09/2014 | A l'occasion du 2ème anniversaire du Node, Aquinum, Les Bruits de la Rue et la Fondation Orange organisaient un 3ème «Solicamp». Bilan: numérique + solidarité = bonnes idées.

Au Node, troisième Solicamp pour les Associations Aquinum et Bruits de la Rue en partenariat avec la fondation Orange

Et si le numérique pouvait être un outil pour aider les personnes en situation de précarité ou les associations qui les soutiennent? Une intuition que les professionnels du numérique et de la précarité creusent régulièrement par l'organisation de barcamp, rebaptisés ici «Solicamp ». Il s'agit d'ateliers participatifs dont les thèmes sont fixés par les participants eux-mêmes. Le deuxième anniversaire du Node, le lieu bordelais de rencontres et partage autour du numérique, a ainsi fourni l'occasion à Aquinum et à l'association les Bruits de la Rue d'organiser un troisième Solicamp, avec le soutien de la Fondation Orange. L'idée: discuter et échanger entre acteurs du numérique et de la solidarité (mais pas seulement, toutes les bonnes volontés sont acceptées) pour voir comment de façon concrète le numérique peut faciliter un certain nombre de situations délicates.

Réunis autour du grand tableau noir du Node, les participants du Solicamp ont jeté en vrac plusieurs thèmes liés à la précarité et sur lesquels, selon eux, a priori, l'outil numérique pourrait intervenir de façon positive. A partir de ces grandes thématiques, cinq ateliers se mettent alors en place, accueillant chacun entre 5 et 10 participants : «comment déclencher l'aide et si possible le plus en amont possible?», «un internet local, ou comment recréer du lien?», «le micro-don, ou comment déclencher le don?», «comment donner accès au numérique et aux technologies?» et enfin «l'alimentation».

Dans chaque atelier, après une heure d'intenses échanges, débats, arguments contre-arguments, difficultés soulevées, parfois résolues ou contournées, plusieurs pistes de réflexions et idées d'actions concrètes ont ainsi été restituées à l'ensemble des participants.

Atelier "Déclenchement de l'aide"
C'est l'atelier qui a attiré le plus de participants. Parti de l'objectif de fournir l'accès à un individu à l'ensemble de ses données sociales, et aux différents droits auxquels il peut prétendre, l'atelier suggère la mise en place de bornes accessibles dans différents points de la ville, à commencer par le CCAS. Des bornes dont l'interface devrait être le plus ergonomique et intuitive possible qui seraient également sources d'informations sur les lieux ouverts pour manger ou dormir le soir même par exemple. Un projet qui par ailleurs pourra être abordé prochainement lors d'une rencontre entre la Mairie de Bordeaux et le CCAS dans le cadre de la rédaction du livre blanc de la solidarité numérique, afin de réfléchir plus concrètement encore à la faisabilité du projet.
 
Atelier sur le déclenchement de l'aide
 
Atelier ''recréer du lien''

Atelier "Recréer du lien"

Plusieurs idées ont ici été évoquées, notamment utiliser le numérique pour pouvoir mettre en place l'idée «d'échange de temps». Le rapporteur évoque un exemple simple. «Je vais voir ta grand mère isolée, qui habite dans ma ville, pendant que tu vas voir la mienne qui habite dans ta ville», une solidarité de paire à paire indirecte, établies via un site ou un réseau social dédié. Autre idée: créer du lien de façon matérielle pour que les gens se rencontrent autour du numérique. Il s'agirait ici de repérer des membres de communautés locales sachant utiliser Skype, envoyer un mail à l'administration,  puis organiser des réunions chez d'autres personnes («sur le mode réunion Tupperware»), et ainsi engendrer un cercle vertueux, quitte à créer quelques principes de méthode d'apprentissage. Pour impulser les initiatives, l'atelier suggère la création d'un concours, par le biais d'associations ou de travailleurs sociaux, qui viendrait gratifier les meilleurs efforts dans ce sens.
Atelier "Micro-dons"
Ici les participants avouent avoir un peu dévié du thème initial pour se pencher davantage sur «comment redonner du sens au don?». Résultat des échanges de l'atelier: il faut travailler sur le donateur au niveau local et dans la proximité. Le donateur doit être acteur de son don, "quand je donne, je participe", et en lien avec l'association travailler sur le local, via des animations par exemple, et permettant d'engendrer un nouvel adhérent et donc un nouveau don. «Pour créer ça, il faut un effet viral», insiste le rapporteur.
 
Atelier ''micro don''
 
Atelier ''accès au numérique''

 

Atelier "Accès au numérique"
Ici, l'atelier a fait le choix de viser "les personnes en rupture mais qui ont un domicile", prévient le rapporteur. Sur ce public le groupe a analysé trois causes de non accès : problème par rapport à l'accès au réseau, problème par rapport à l'acquisition d'un terminal, et problème par rapport à la formation pour accéder au service. Pour la première hypothèse, il suggère l'idée d'un accès itinérant gratuit via le wifi gratuit parfois déjà existant dans les villes ou bien , quand il est inexistant, via réseau fourni par les relais du wifi fourni par les opérateurs. Dans ce cas, "il faudrait inventer un service d'accessibilité à ce réseau issu des relais opérateurs". Sur la question de l'accès au service, celui-ci doit être simplifié avec de gros pictogrammes en ciblant prioritairement l'accès aux droits, mais aussi, en lançant a priori une enquête auprès des personnes visées afin de connaître leurs besoins.
Atelier "Alimentation"
Un premier axe a été évoqué autour des jardins partagés et du «Big Data»: repérer et géolocaliser les jardins partagés ou péri-urbain, s'ils sont utilisés ou pas, et réfléchir à une «exploitation» selon un modèle par exemple canadien. A Toronto, un bénévole s'occupe du jardin et à droit à un tiers de la production, le propriétaire a droit à la même part et le dernier tiers revient à une association caritative. Autres idées, remettre au goût du jour la pratique du "pain suspendu", selon lequel les centimes laissés par les clients permettent de mettre des pains de côté afin de les donner. Le groupe suggère de recenser les commerces qui accepteraient ce genre de solidarité, en échange de visibilité. Même logique avec les boulangeries qui parfois bradent leur prix en fin de journée, pour diminuer le nombre d'invendus. L'idée est de fédérer ces démarches pour qu'elles soient plus visibles et plus connues. Il a également été suggéré une "Fête de l'alimentation" qui mettrait en exergue dans un quartier donné les bonnes pratiques autour des solidarités alimentaires.
 
Atelier ''alimentation''

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1333
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !