18/08/22 : Eric, fondateur de Rediv à Hastingues (Landes), interviendra au cours de l'émission Capital, dimanche 28 aout à 21 h 10 sur M6. Une émission consacrée aux discounteurs qui bénéficient du boom de l'occasion, un marché qui devrait doubler d'ici 2025.

18/08/22 : Des travaux de nuit sont réalisés sur la rocade Sud de Bergerac jusqu'au 9 septembre pour réfection de la chaussée entre le giratoire de la Route d’Eymet et le giratoire « des sardines » (piscine AQUALUD). Les travaux se déroulent entre 20h et 6h.

18/08/22 : En quelques jours, Poitiers a perdu deux serviteurs. Henri Chevalier, premier président du CSC des 3 Cités et engagé au Stade Poitevin et au sein de l’OMS. André Guisiano, Zézé, joueur, entraineur et président du Stade Poitevin Rugby.

18/08/22 : Les urgences de la Polyclinique Bordeaux rive droite interrompent l'activité de nuit, du 19 au 28 août, de 20h à 8h, pour personnel médical insuffisant. Une infirmière orientera le patient en relation avec le 15. Le service reprendra le 28 août.

17/08/22 : StarClass et l’armateur Amasus Shipping ont opéré un chargement exceptionnel sur le site portuaire du Verdon. Deux yachts, signés Jeanneau mesurant 15 et 25 m, ont été chargés à bord du navire EEMSLIFT HENDRIKA. Direction salon du Yachting à Cannes.

16/08/22 : 8000 personnes évacuées en Gironde dans le contexte des incendies ont pu regagner leur domicile pendant le week-end. Même tendance dans les Landes. Les retours des personnes hébergées en foyer de vie ont lieu ce mardi à Moustey et Saugnacq-et-Muret.

12/08/22 : Dans les Landes et en Gironde, la vigilance incendie est renforcée jusqu’à lundi. Les véhicules sont interdits sur les pistes et chemins. Les activités ludiques et sportives sont interdites sauf en bases de loisirs et sur les plans plages.

12/08/22 : Jeudi 25 août de 16h à 23h30, les cinq clubs de haut niveau de l'agglomération font leur rentrée place Clemenceau. A 16h, animations sportives avec les joueurs et joueuses. A 19h, présentation des équipes des cinq clubs, puis soirée dansante à 20h.

12/08/22 : À Bordeaux, Parc Rivière, jeudi 25 août, Esprit Dog, spécialisé dans l'éducation canine, organise un rassemblement de passionnés de chiens. L’événement gratuit et solidaire consiste en une distribution de croquettes et des cours d'éducation canine.+ d'info

11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/08/22 | Fete de la terre des Jeunes agriculteurs de Gironde

    Lire

    Les Jeunes Agriculteurs de la Gironde et de la Vallée du Dropt organisent la Fête de la Terre ce dimanche 21 août à partir de 10 h, à Monségur, lieu-dit Prés de Nujons. Au menu le 66 ème concours départemental de labour, des démonstrations de matériels agricoles, une restauration concoctée par les JA, des jeux pour enfants et un marché de producteur. Sans oublier lancer de bottes de paille, courses en brouette, pêche à la ligne... Temps de convivialité entre citadins et ruraux, cette journée est aussi l’occasion de partager autour d'une passion.

  • 18/08/22 | Grêle : des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    À la suite des violents orages en Dordogne le 2 et le 20 juin, un fonds national d’urgence en faveur des exploitants sinistrés avec une enveloppe de 900 000 euros est débloquée pour la Dordogne, soit une aide de trésorerie exceptionnelle, pour un montant maximum de 5 000 euros par exploitant, qui sera versée dans les prochaines semaines. Des dégrèvements de taxe sur les propriétés foncières non bâties (TFNB) sont également prévues, charge aux propriétaires de les répercuter aux locataires fermier.

  • 18/08/22 | Les anciens de Chatellerault tricotent déjà pour octobre rose

    Lire

    En prévision de la marche Octobre rose du 15 octobre, 9 h 30, place Emile Zola à Châtellerault (Vienne),les résidents des maisons de retraite, foyers logements et EHPAD de la ville, se mobilisent pour tricoter des ouvrages en laine rose qui viendront garnir le tronc des arbres du boulevard Blossac. Cette participation à une action internationale relayée par le club Soroptimist revalorise les personnes âgées et les liens intergenerationnels et stimulent les nouvelles générations à se faire dépister.

  • 18/08/22 | Douzième édition des vergers ouverts sur les coulisses de la pomme

    Lire

    Les pomiculteurs engagés font découvrir les coulisses des pommes écoresponsables. L’Association Nationale Pommes Poires (ANPP) regroupe 300 adhérents représentant 1 400 producteurs. Les vergers à visiter les 27 et 28 août : Scea La Californie, Acharf Essabiri 5480 route des Vergers Grun-Bordas (24) ouvert le 28 août ; Earl de Chantegrolle - SARL Gargouil Éric Gargouil Chantegrolle à Charroux (86) Verger ouvert les 27 et 28 août; Verger de Peyreton Christine Pizzinato, Peyreton Sainte-Bazeille (47) Verger ouvert les 27 et 28 août. http://www.lapomme.org/vergers-ecoresponsables/les-vergers-ouverts

  • 17/08/22 | Grippe aviaire: avance remboursable pour les transformateurs

    Lire

    A la suite de l’épizootie d‘influenza aviaire H5N1, les entreprises ayant une activité significative d’abattage, de transformation, de conditionnement d’œufs ou de services à la filière, touchées par la diminution de production peuvent bénéficier d'une aide sous forme d’avances de trésorerie remboursables. Cette aide s’inscrit en complément des efforts que doivent consentir les financeurs privés de l’entreprise (banques et actionnaires). Les demandes sont à déposer via le téléservice de FranceAgrimer avant le 09 septembre à 14h00. pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Solidarité et masques en tissu : nouveau combat dans des communes en Gironde

31/03/2020 | Un groupe solidaire de fabrication de masques en tissu à vu le jour sur Facebook, touchant ainsi plusieurs communes en Haute-Gironde.

1

Face à cette crise sanitaire grave que la France traverse, des initiatives de solidarité pullulent sur les territoires. Fabriquer des masques pour répondre à une demande territoriale, c’est ce qu’ont décidé de faire les « couturières du Covid 33710 », depuis le 17 mars dernier. Saint-Ciers-de-Canesse, Gauriac, Saint-Seurin-de-Bourg, Villeneuve, Samonac, Pugnac, Teuillac, Bourg, Tauriac, Bayon-sur-Gironde, Lansac, Mombrier, Comps, Saint-Trojan, Prignac-et-Marcamps : on retrouve dans ces communes d’un côté des couturières bénévoles et de l’autre des entreprises ou particuliers dans le besoin. Un projet solide mené d’une main de fer par Chloé Chancelier et sa coéquipière France Gracia.

Chloé Chancelier est ostéopathe à Gauriac depuis 6 ans. Depuis la déclaration de mise en confinement, les ostéopathes n’exercent plus leur profession. Plutôt qu’occuper ses journées devant Netflix, la thérapeute a voulu se rendre utile. L’aventure commence, le dimanche 17 mars, par un petit post personnel sur le réseau social Facebook qui s’adressait uniquement à ses amies. « Cela a pris très vite de l’ampleur, explique Chloé Chancelier. Mon post a été partagé plus de 400 fois. » Elle a, alors, vite décidé de créer un groupe, sur Facebook, qui a connu un franc succès. France Gracia, une amie de Chloé, lui est très vite venue en aide et a notamment pris en main les réseaux sociaux. Les demandes ont pu être par conséquent mieux cadrées et 4 autres groupes ont été créés en plus de celui d’origine connu sous le nom de « Couturièr.e.s Covid du 33710 ».

France Gracia, en congé maternité actuellement, s’est impliquée dans le projet, initié par Chloé Chancelier, à 100% afin d’optimiser cette production artisanale. « J’ai aidé Chloé à structurer l’initiative, explique France Gracia. On s’est très vite rendu compte que la Haute-Gironde était un territoire trop étendu pour que cela soit gérable au niveau logistique. Il fallait réussir à rester local pour pouvoir à la fois faire du ramassage lorsque les masques sont prêts et fournir du matériel aux couturières bénévoles, tout en respectant les règles de confinement évidemment. » 

« L’humain est bon par nature »

Dans les situations critiques, beaucoup de citoyens révèlent leurs vraies natures. L’urgence et l’inquiétude poussent à adopter divers comportements. Chloé Chancelier, elle, croit fermement que « l’humain est bon par nature ». Son engagement est donc à la hauteur de ses certitudes. Elle a même été jusqu’à se lancer dans des vidéos « tutos ». D’abord, elle a expliqué aux membres du groupe comment faire pour créer, eux-mêmes, un groupe Facebook avec leur code postal. On voit ainsi naître des groupes comme « Couturièr.e.s Covid du 33390 », « Couturièr(e)s Covid 33920 », et bien d’autres. Puis, elle s’est lancée dans le tuto pour la confection de masques. « J’ai simplement regardé des tutoriels sur Youtube dès le début du confinement, indique t-elle. J’ai aussi vu que le CHU de Grenoble avait décrit les étapes pour faire son propre masque en tissu. Mais j’ai vite réalisé un tutoriel moi-même, car il y avait beaucoup de questions redondantes concernant les étapes pour coudre correctement. »

Plus de 500 membres sont sur le groupe initial des couturières. On y retrouve des bénévoles mais également des personnels soignants ou des particuliers en besoin de masques. Cette plateforme d’échange permet avant tout d’organiser la solidarité à l’échelle locale. Appartenir au secteur médical à aidé Chloé Chancelier pour ouvrir les yeux sur la situation de crise que peuvent connaître actuellement les soignants avec la pénurie de masques. Les commerçants aussi manifestent leur détresse chaque jour. La responsable du groupe des couturières a pu notamment échanger avec Clémence Le Bras, commerçante chez Mybioshop Cavignac. « Clémence a été très importante dans ce projet solidaire, confie Chloé. Elle a pu diffuser dans le haut de notre territoire l’information et ramener de nouveaux bénévoles. C’est quelqu’un qui a été dans le besoin et qui a développé une vraie dynamique. »

De manière pragmatique, le principe est simple : deux annonces par jour sont diffusées sur le groupe. Une s’adresse aux couturières (concernant leurs besoins et leurs matériels) et une aux professionnels qui ont un besoin de masques et qui sont exposés chaque jour au public. « Nous avons beaucoup donné de produits aux aides-soignantes, à des EHPAD ou encore aux drives de supermarchés (Leclerc et Carrefour) » explique France Gracia. Les pompes funèbres sont aussi une des entreprises que le groupe solidaire souhaite aider. Ces masques serviraient notamment aux familles qui viennent voir les cercueils et au personnel. « Les couturières préparent actuellement une centaine de masques pour qu’ils puissent protéger les gens qui viennent voir leurs défunts » précise Chloé Chancelier.

Un artisanat bien ficelé : de la production à la distribution

masques

L’objectif du masque n’est pas de protéger lorsque l’on est en contact des malades. Ces masques artisanaux protègent le visage des postillons et évitent de mettre la main à la bouche : c’est une façon de s’auto protéger de nos gestes inconscients. Pour Chloé, la pénurie nécessite que l’on agisse à son niveau : « certaines infirmières sont dans l’obligation de garder leur masque toute une journée car elles n’en n’ont que deux pour toute la semaine. L’une d’elles m’a confiée récemment qu’elle plaçait son masque chirurgical entre deux torchons, et qu’elle passait le fer à repasser pour enfin le remettre. Ces gens sont mal équipés mais ne sont pas prioritaires. On ne remplace pas le FFP2 mais ces masques en tissu, s’ils sont changés toutes les deux heures et lavés à haute température, fonctionnent. Nous faisons minimum des lots de 8 par personne. »

Pour la distribution des masques, Chloé Chancelier se sert du réseau des pharmaciens. Quand le masque est produit, France et Chloé demandent à la personne qui l’a cousu de le laver, de le faire sécher et de le repasser. Puis, le masque est conditionné dans un sac de type ziploc. Une tournée des couturières est alors faite, la marchandise est récupérée et ensuite les masques sont amenés à la pharmacie. Soit la personne vient chercher sa commande en pharmacie soit Chloé Chancelier le livre directement au destinataire en respectant les consignes de sécurité.

« Aujourd’hui, c’est mieux que rien, affirme France Gracia. C’est, certes, une protection qui n’est pas adaptée pour le contact des gens contaminés, mais pour les autres cela reste une bonne protection. » Chloé Chancelier associe cette démarche solidaire avec son intérêt personnel pour le zéro déchet. « Dès le début, les stocks que je voyais qui allaient être jetés me faisaient mal au cœur, confie-t-elle. C’était aussi très difficile pour moi de voir des patients, des collègues ou des amis qui étaient dans la difficulté. » Le projet est né ainsi, faisant appel au temps libre et à la bonne volonté de chacun pour aider ceux et celles qui en ont le plus besoin. Cet élan du cœur est la preuve que rien n’est inutile, et que, faire les choses à son niveau, peut apporter beaucoup d’un point de vue social. 

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : Chloé Chancelier

Partager sur Facebook
Vu par vous
10038
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !