Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

  • 21/06/21 | Lavaveix-les-mines (23) réhabilite ses bâtiments

    Lire

    La commune de Lavaveix-les-mines en Creuse souhaite réhabiliter l’ancienne infirmerie afin d’en créer un logement locatif à destination de jeunes agriculteurs ou de nouveaux arrivants envisageant d’y développer une activité professionnelle agricole. Afin de proposer les meilleures conditions de logements possibles, la réhabilitation correspondra à des performances énergétiques et une haute qualité environnementale.

  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Solutions Solidaires : Les territoires, incubateurs des innovations solidaires et sociales

08/02/2020 | Le département de la Gironde a organisé la 2ème édition de Solutions Solidaires au Rocher de Palmer, les 5 et 6 février derniers.

Solutions Solidaires édition 2020

Les 5 et 6 février derniers, le Rocher de Palmer à Cenon a accueilli la nouvelle édition de Solutions Solidaires, l’initiative du Département de la Gironde. A l’heure des grandes transitions, quelles soient sociales, économiques ou climatiques, les innovations doivent aujourd’hui plus que jamais s’ancrer dans le territoire, « ce n’est pas dans la Silicon Valley que l’on doit innover mais ici en Gironde et dans les territoires » a annoncé en préambule de l’événement, Jean-Luc Gleyze, président du Département de la Gironde.

 « Nous avons la chance d’avoir un département riche de talents » s’est félicité Jean-Luc Gleyze, président du Département de la Gironde, et en effet, ce n’est pas moins de 12 intervenants qui se sont succédé lors de la première journée de Solutions Solidaires pour parler et débattre de leurs projets et initiatives dans le département.

Parmi eux, Sylvain Guinaudie, président du SMICVAL, Syndicat mixte de collecte et de valorisation du Libournais Haute Gironde, qui est responsable de la collecte des déchets de 210 000 habitants de la région libournaise. Engagé dans une démarche de transition zéro déchet avec son entreprise, le président du SMICVAL a assumé l’idée que le système traditionnel de gestion des déchets était arrivé à bout de souffle et qu’il fallait repenser notre approche du déchet: « il faut à tout prix mettre fin au « tout jetable » ! Mais c’est aussi l’idée que le déchet peut devenir une ressource qui doit germer et c’est dans cette optique que nous avons créé le SMICVAL Market », a précisé ce dernier. « Le but du projet du SMICVAL Market est que les consommateurs puissent rapporter les objets qu’ils ne désirent plus et qu’ils les remettent en rayon afin que d’autres s’en servent ! Nous sommes donc en présence au sein de ces rayons de vaisselle, d’outillage et tout un tas de choses qui ne finiront pas à la poubelle » détaille le président du SMICVAL. Une manière d’emmener petit à petit les Libournais sur la voie d’ « un territoire Zéro Waste ».

L'écologie au coeur des projets de l'ESS en Gironde

Toujours dans l’idée de repenser notre consommation et son impact sur le climat mais, cette fois, en rajoutant comme visée, une aide aux plus précaires, l’association Etu’recup est venue présenter son initiative. Celle de proposer aux étudiants des meubles à des prix très raisonnables. « Vous pouvez venir chercher un canapé pour un peu plus de 20 euros » déclara ainsi Aurélie Schild, coordinatrice Etu’Récup. C’est le volet social qui a motivé cette initiative de l’économie sociale et solidaire, mais l’aspect écologique qui en découle est venu renforcer l’ancrage de ce projet dans l’ESS. Ce fut encore une fois l’avis de Jean-Luc Gleyze, « la solidarité n’est pas un problème mais une solution »; ici la solidarité devient porteuse à la fois d’un enjeu social mais aussi écologique.

Jérôme Saddier, président d’ESS France ( Economie social et solidaire ) grand témoin de la conférence du 5 février, a demandé à tous les acteurs de l’ESS de « rester unis et porteurs de sens ». Dans cette idée d’unité sur le territoire, Luc Paboeuf, coordinateur de l’entreprise Crisalidh, a présenté sa structure. Par cette dernière il souhaite reconnecter les compétences universitaires aux acteurs de terrain, porteurs de projets ambitieux et innovants. « Il faut rendre utile la production universitaire a clamé Luc Paboeuf. Nous exigeons, à Crisalidh, davantage de dialogue interdisciplinaire. Dans les facultés, on prône trop l’élévation des compétences sans collectivisation de ces mêmes compétences ». Une envie de Luc Paboeuf et ses équipes afin de donner du sens et de valoriser le travail sur le terrain des acteurs engagés en faveur d’un territoire plus solidaire. Ce fut le cas lors de la création au Pays Basque de la monnaie locale l’eusko, « nous avons proposé à l’association Euskal Moneta*, les compétences d’un économiste pour mener à bien leur projet, qui fut d’ailleurs une réussite et a vu le jour en 2013 ». La suite des interventions se sont axées autour des projets sanitaires avec entre autres Julien Muzard, coordinateur du dispositif le Pass Mirail, un lieu en accès libre permettant aux jeunes de 18 à 25 ans qui le souhaitent de bénéficier d'un suivi psychologique. En 2019 ce sont presque 150 jeunes qui ont ainsi pu profiter d'un accueil et d'une écoute et Julien Muzard confirme que "de plus en plus de jeunes viennent rechercher de l'aide dans cette structure. Après quatre ans d'existence, le Pass Mirail bénéficie du soutien financier de l'ARS de Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 195000 euros par an"

Les territoires point de départ des innovations

Portés par l’énergie des entrepreneurs régionaux et nationaux qui se sont succédés pendant deux jours, les participants aux derniers forums se sont révélés ambitieux sur l’avenir de l’économie sociale et solidaire. Alors que les forums du jeudi 6 mars ont soulevé des questions sur les entreprises de demain et sur la réconciliation entre le social et l’écologie au sein même des territoires, les acteurs de l’ESS, réunis au village des solutions solidaires, ont continué de travailler à faire connaitre leurs actions auprès du public.

Jean Luc Gleyze, à la conclusion de ces deux journées de Solutions Solidaires, s’est félicité du succès de cet événement et de la mise en lumière de l’Economie sociale et solidaire en Gironde. Les solutions construites au plus près des bénéficiaires par des entrepreneurs locaux seraient pour beaucoup d’intervenants, et pour Jean Luc Gleyze, les solutions les plus efficaces pour subvenir aux besoins des citoyens. « Les solutions d’avenir construites localement et fondées sur l’expérience des citoyens et des acteurs sociaux sont très importantes, la question de la proximité est essentielle pour notre pays qui se meurt des tentatives de centralisation. »

 

Clément  Bordenave
Par Clément Bordenave

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4415
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !