Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/03/19 : Pour clôturer les rencontres Bordeaux Métropole 2050, une battle de pianos entre André Manoukian et Dimitri Naïditch aura lieu vendredi 29 mars à 20h30 au Hangar 14. Entrée libre.

25/03/19 : Bergerac : dans la nuit de dimanche à lundi, le chantier de la future mosquée a fait l'objet de dégradations, actes qui ont été fermement condamnés par le préfet. Les investigations sont en cours afin d'identifier les auteurs et de les sanctionner.

25/03/19 : Grand débat national: en Charente-Maritime, 132 réunions d'initiatives locales ont été organisés depuis sa mise en place, même si l'initiative est venue essentiellement des maires. Seules 12 communes, sur les 463 du département, n'ont pas participé.

25/03/19 : Le département des Landes et La Poste viennent de créer la société XL Autonomie. Elle met en oeuvre le service public délégué "Vivre à domicile" pour faciliter l'insertion et l'accompagnement des personnes vulnérables.

24/03/19 : La Rochelle : Suite à la découverte de tags anti-islam et pro-nazi dimanche matin sur les murs du Stade Armand Bouffenie à La Rochelle, le Maire J-F Fountaine condamne avec la plus grande fermeté ces actes de vandalisme et de discrimination. Une plainte s

23/03/19 : Naufrage du Grande America : deux oiseaux mazoutés par les hydrocarbures provenant du navire marchand ont été retrouvés dans les Landes et en Pays Basque, annonce ce matin la préfecture de Région.

23/03/19 : La Rochelle: sur le net circulent des appels à manifester ce samedi en centre-ville. Aucune déclaration de manifestation n’a été déposée, rappelle la préfecture, qui s'attend à "des actions délibérées de trouble à l’ordre public au Vieux Port".

23/03/19 : Dordogne : Mardi 26 mars, le tribunal administratif de Bordeaux doit se prononcer sur l'arrêt définitif ou non du chantier de la déviation de Beynac, 14 mois après l’autorisation préfectorale et près de trois mois après sa suspension par le Conseil d’Etat

22/03/19 : En visite à La Rochelle, le ministre de l'écologie François de Rugy a annoncé un soutien financier supplémentaire de 100 000 € à l'observatoire Pelagis, qui recense et étudie les dauphins - 1100 cétacés morts ont été recensés depuis janvier.

22/03/19 : A l'occasion de la journée mondiale de l'autisme le 2 avril prochain, l'association la Banda Marius et Cap Soins 17 organisent à l'hôpital Marius Lacroix un après-midi festif sur le thème "Ensemble nous chantons, dansons, créons...Ensemble nous vivons".

21/03/19 : Charente-Maritime : le festival Jazz au Phare, qui se déroulera du 4 au 8 août au Phare des Baleines, vient de dévoiler ses têtes d'affiches : Melody Gardot pour l’ouverture sur la grande scène le 4 août et Christophe le 5 août.

20/03/19 : Le Pont de l'île de Ré ne sera pas fermé à la circulation dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 mars 2019 comme annoncé le 22 février dernier.

Le député européen et la pomme de terre canadienne

Et d'un seul coup d'un seul Eric Andrieu, député europeen de la grande circonscription sud ouest, et président de la commission pesticides au Parlement européen, a monté d'un ton son propos pour faire un sort à la pomme de terre canadienne, traitée à la clothianidine. A la Commission européenne qui prévoyait d’augmenter les limites maximales de résidus de plusieurs néonicotinoïdes dont la clothianidine et l’haloxyfop-R, respectivement insecticide tueur d’abeilles et herbicide toxique pour la santé humaine, le Parlement a dit non. A une large majorité, et bien au delà du groupe des sociaux-démocrates auquel Eric Andrieu (PS) appartient. Bras d'honneur argumenté au CETA auquel l'Europe et la Commission ont souscrit avec le Canada. Belle illustration du rôle que peut jouer un député européen. Et, ceci, dans une assemblée dont on oublie, ou dont on ne sait pas, à moins que l'on ne veuille pas savoir, que face à la Commission de Bruxelles qui propose des lois, elle les vote ou... ne les vote pas, à Strasbourg, en assemblée plénière. Et notre député européen d'enfoncer le clou :« Une fois de plus, l’exécutif européen se retrouve à vouloir abaisser ses normes sanitaires, afin de les faire coïncider avec les traités commerciaux qu’elle a signés. La Commission européenne ouvre notre marché intérieur à des produits de pays tiers traités à la clothianidine, alors que cette substance est interdite dans l’ensemble de l’UE depuis 2018. C’est totalement inacceptable ! »


- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/03/19 | Bordeaux vote une baisse de la taxe foncière, mais...

    Lire

    Ce lundi, le conseil municipal de Bordeaux a voté la baisse de 1% du taux local de la taxe foncière qui passe de 29,51% à 29,21% pour un "effort estimé" de la ville à hauteur de 1,3 millions d'euros. Néanmoins, cette "baisse" ne se traduira pas dans les faits par une économie pour le contribuable bordelais : la décision de l'État de rehausser les base de calcul de la taxe foncière de 2,2%. Concrètement, elle s'élèvera à 448 euros pour une base de valeur locative de 1500 euros en 2019 (443 euros en 2018) contre 453 euros si la ville n'avait pas abaissé son taux.

  • 26/03/19 | Grande America : les navires anti-pollution en escale à La Rochelle

    Lire

    Les conditions météo se dégradant au large, les opérations de nettoyage vont être mises à mal durant 72 heures. Plusieurs navires mettront ce temps à profit pour venir décharger les hydrocarbures récupérés en mer et le matériel usagé. Ils seront pris en charge par la société Séché Urgence Intervention, mandaté par l'armateur. Les bateaux arriveront ce mardi dans le port de La Rochelle et resteront amarrés dans le bassin à flot n°1 durant trois jours, pour une halte technique.

  • 26/03/19 | Le député du Bergeracois, Michel Delpon président du groupe Hydrogène

    Lire

    Michel Delpon, député de Dordogne, siégeant à la Commission des Affaires économiques, a été nommé président du groupe d’études hydrogène. Son ambition est de favoriser la mobilité zéro émission et d’accélérer la troisième révolution industrielle : celle des énergies vertes et de l’hydrogène. "Il s’agit là d’un signal fort pour structurer cette filière, à l’heure où de grandes entreprises se regroupent pour son déploiement à grande échelle et où de belles initiatives sont menées en ce sens," souligne le député.

  • 26/03/19 | Béarn : Rallye citoyen des lycéens

    Lire

    Le 27 mars, Gelos accueille le rallye citoyen des lycéens avec pour thème cette année « 1919-2019 nos blessés...reconstructions et solidarité ». Ce rallye a pour objectif de sensibiliser les lycées aux enjeux de la citoyenneté, de la défense et de la sécurité nationale tout en participant au devoir de mémoire. Ouvert aux lycées de 1ère générale, technologique, professionnelle les 14 équipes mixtes de 8 lycéens s’affronteront tout au long de la journée sur un parcours d’épreuves culturelles et sportives.

  • 26/03/19 | Job d’été 2019 à La Cali

    Lire

    Depuis 8 ans, La Cali participe à l’opération nationale Job d’Eté. Elle souhaite favoriser l’insertion professionnelle mais aussi la mobilité en leur donnant des conseils pour rédiger son CV, sa lettre de motivation ou répondre à leurs questions. Dès 16 ans, les jeunes sont attendus le samedi 30 mars à l’Espace Jeunes de Libourne ou le jeudi 18 avril à Coutras en présence de la Mission Locale de Libourne mais aussi de Pôle Emploi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Stations N'PY : la nouveauté est dans la diversification !

09/11/2018 | Pour la saison qui s'annonce, N'Py et ses domaines skiables ont investi un peu plus de 10 850 000 € afin de proposer des nouveautés diverses et variées à leurs clients

Les responsables des stations de sports d'hiver des stations N'PY au siège de la marque à Lourdes entourent Michel Pélieu (président) et Christine Massoure (Directrice)

Venus des Hautes-Pyrénées et des Pyrénées-Atlantiques, les responsables des stations de sports d'hiver de Peyragudes, Piau, Pic du Midi, Grand Tourmalet, Luz Ardiden, Cauterets, Gourette, La Pierre-Saint-Martin et la Rhune, se sont réunis ce 8 novembre pour la traditionnelle conférence de presse de lancement de saison. Un rendez-vous donné à Lourdes au siège de la marque qui les regroupe depuis désormais 14 ans: N'PY. L'occasion pour chacun d'entre eux ainsi que pour l'équipe de N'PY, à commencer par son Président (aussi président du Conseil départemental 65) Michel Pélieu, et sa directrice Christine Massoure de faire quelques annonces sur les nouveautés qui attendent les skieurs et vacanciers cette saison. Un objectif commun : progresser et se diversifier sur les hébergements, sur les services via les nouvelles technologies, ou encore sur les animations en station.

Comme le souligne Michel Pélien, « les stations de la marque sont toujours sur une dynamique positive : pour la saison 2017/2018 nous sommes à plus de 2 millions de journées ski (2 066 000 précisément, ndlr) pour un chiffre d'affaires de 54,4 M€ ; c'est plus de 50% du chiffre d'affaires cumulé de l'ensemble des stations de la chaîne des Pyrénées alors que nous regroupons seulement 30% de l'offre d'hébergement ». Des chiffres qui, en parallèle « démontrent le besoin de développer encore l'offre d'hébergement », souligne la directrice Christine Massoure mettant en avant que « 80% des clients des domaines skiables N'PY sont des séjournants, c'est à dire qu'ils passent au moins une nuit sur place ».
Un besoin auquel N'PY et les stations s'attachent à combler depuis plusieurs années, en encourageant notamment les particuliers propriétaires de logements à rénover et louer leur biens via notamment la plateforme N'PY Résa qui rassemble l'ensemble des hébergements possibles (de la chambre d'hôtel au studio privé) sur les stations de la marque. D'ailleurs, les efforts paient puisque désormais 300 propriétaires ont rejoint cette plateforme et louent leur bien par ce biais, qui propose au total 1500 lits à la location. Et pour convertir encore plus de propriétaires à rejoindre cette plateforme la marque collective a créé, pour eux, une application leur permettant de gérer automatiquement les logements qui seraient également mis en location sur d'autres plateformes telles que AirBnB ou le BonCoin.
Une démarche d'autant plus volontaire auprès des propriétaires que N'Py Résa ne cesse de séduire les clients : la place de marché n-py.com (qui regroupe sur un même site les offres pour l'hébergement mais aussi la possibilité de louer son matériel ou de reserver des activités diverses pour occuper son séjour) a enregistré un volume d'affaire de 23,85 M€ sur la saison dernière, dont près de 4M€ en hébergement, soit une augmentation de 25% par rapport à 2016/2017. Un signe aussi que les outils numériques et technologies nouvelles, à l'image de la carte « No souci » développée par la marque pour éviter les interminables attentes en caisse pour acheter son forfait ski, ont un succès certains auprès des clients.

Station de Peyragudes et quelques un de ses logements
 

"Skylodge by N'PY", un nouveau concept d'hébergement en station
Mais, en matière d'hébergement, s'il s'agit d'augmenter l'offre, N'PY cherche aussi à diversifier les propositions existantes. En ce sens l'ouverture du premier « Skylodge by N'PY » sur Piau en est cette saison un exemple concret, à découvrir à partir du 21 décembre. « C'est un projet innovant sur lequel nous travaillons depuis 2 ans et qui propose une nouvelle typologie de logement inspirée des nouvelles auberges de jeunesse, les « hostels », dont le concept se dissémine dans les grandes capitales européennes », explique le Président Pélien. Comprendre une volonté de restructuration profonde des hébergements collectifs de grandes capacités sur les stations.
A Piau, grâce à ce nouveau concept, 290 lits supplémentaires seront ainsi proposés à tous les publics à des prix imbattables « sans rien nier au confort, au design et à la convivialité » promet-on. Les voyageurs pourront ainsi réserver sa ou ses nuits en station, dans un dortoir de 8 ou 10 personnes «  à l'intimité préservée », dans des cabines de 4 ou 2 personnes ou dans des chambres doubles, le tout assorti de tout un ensemble de services disponibles au sein de l'hostel: restauration, rooftop, bar à musique pour l'accueil de concerts tout au long de l'hiver, mais aussi service de location de matériel pour le ski, sauna, salle de jeux, et animations diverses et variées... Sans oublier un système de paiement par carte à puce remise à l'arrivée du voyageur, lui donnant accès à l'ensemble des services payants (ils ne le sont pas tous) du Skylodge, pour un paiement global différé, et un suivi des consommations possibles en temps réels...
Le Skylodge de Piau sera le premier du genre. L'ambition de N'PY étant bien, à terme, de créer un réseau Skylodge proposant au total 2140 lits sur différentes stations, soit un investissement total de 25 M€ et la création de 130 emplois. A Piau, une équipe de 23 collaborateurs a ainsi déjà été recrutée.

Le kid contest organisé à Piau


Diversifier les plaisirs du ski
Mais la diversification doit aussi se faire sur l'offre touristique. Les stations à leur échelle continuent donc leur effort pour proposer, dans le sens de la volonté de leurs clients, plus de parcours ou domaines skiables ludiques ou offrant des possibilité de se tenter au freeride, tant pour les débutants que pour les skieurs confirmés... sans négliger les animations et nouveautés proposés hors ski voire hors piste, du côté de la restauration notamment. Au Pic du midi, la nouveauté est à une autre échelle avec le lancement, en lien avec les 140 ans de la station, de l'Histo-pad, dès le 1er décembre. Une nouvelle expérience, permettant aux clients de découvrir la station autrement, via des tablettes numériques. 400 tablettes tactiles seront ainsi mises à disposition des visiteurs leur permettant au fil d'un parcours dans la station de la découvrir dans sa jeunesse, surtout dédiée à la recherche et la science, à travers une véritable immersion dans un passé et un décor désormais disparu... Bienvenue dans la réalité augmentée!
Autre nouveauté chapeautée cette fois par l'équipe de N'PY, la création d'un nouveau forfait grand ski « Vallée de Gavarnie », qui à l'instar du forfait "Pyrénées 2 Vallées" lancé l'an dernier, permet de skier indifféremment sur les 7 domaines skiables que sont Cauterets, Gavarnie-Gèdre, Grand Tourmalet, Hautacam, Luz-Ardiden, Pont d'Espagne et Val d'Azun dont certains n'appartiennent pas à la marque. Vendu sur n-py.com, ce Pass permet de skier sans passer par la billetterie, le temps d'un week-end ou d'une semaine... « Ce sont des outils mis au point par N'Py au service des territoires, auprès desquels nous essayons d'avoir un rôle d'accompagnement de plus en plus actif, en leur apportant notre savoir-faire » explique la directrice. Des outils qui témoignent également que plus qu'une volonté de conquête ou d'élargissement territorial de la marque, c'est bien davantage la voie de la collaboration avec les autres stations qui prime.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr - JNH - OT

Partager sur Facebook
Vu par vous
3557
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !