aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/07/17 | Travaux sur la rocade de Bordeaux les nuits du 24 au 25 et 25 au 26/7

    Lire

    La rocade extérieure (A630-N230) de Bordeaux sera fermée à la circulation entre l’échangeur 20 (Tartifume) et l’échangeur 24 (Le Canon), les nuits du 24 au 25 juillet de 21h00 à 6h00 et du 25 au 26 de 21h00 à 6h00. Durant ces fermetures, une déviation par la rocade intérieure sera mise en place, le pont Mitterrand (sens extérieur) étant inclus dans la section fermée à la circulation, les usagers en transit dans le sens Sud-Nord (en provenance notamment de l'A63 et de l'A62) devront emprunter la rocade intérieure et le pont d’Aquitaine.

  • 19/07/17 | Le festival Emmaüs de Pau-Lescar résiste à l'individualisme

    Lire

    "Jours de résistance". Tel est le nouveau nom que s'est donné le festival organisé le samedi 22 et le dimanche 23 juillet par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar. Résistance "à l'inertie et à l'individualisme pour essaimer et découvrir ensemble les clés pour construire demain". Ces journées "festives et militantes" qui commémoreront les 50 ans de la mort de Che Guevara seront marquées par une série de conférences ainsi que par des concerts. Kenny Arkana, la rappeuse Casey, HK et les Saltimbanks sont notamment à l'affiche avec Fakear, Taiwan MC, Dee Nasty. Rens. www.emmaus-lescar-pau.com

  • 18/07/17 | Henri Bies-Péré, nouveau président de AFDI

    Lire

    Le béarnais Henri Pies-Péré est le nouveau président de l'association de solidarité Agriculteurs Français et Développement International (AFDI). Installé à Montaner, dans les Pyrénées-Atlantiques où il produit du lait et du maïs grain, Henri Bies-Péré est par ailleurs le deuxième vice-président de la FNSEA. Il a été le fondateur d'AFDI Aquitaine en 1995. L'association qu'il anime construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Plus d'infos: http://www.afdi-opa.org

  • 17/07/17 | Une dernière belle Nuit (et journée) atypique le 22 juillet

    Lire

    Elles animent le Sud Gironde depuis le 4 juin dernier avec leur brin de poésie, de réflexion et d'exotisme. Les Nuits atypiques, qui nous emmènent encore en Mongolie depuis Cadillac et Verdelais cette semaine (19 et 20 juillet) ont vu grand pour leur final le samedi 22 juillet. Rendez-vous à Saint-Macaire pour de précieux moments au côté, notamment, du magicien des mots franco-rwandais, Gaël Faye, et de nombreux autres artistes. Une dernière belle journée en perspective pour les 26 ans de ce Festival résolument pas comme les autres.

  • 16/07/17 | Oléron: Le département ne renonce pas à un droit de passage

    Lire

    Le Tribunal administratif de Poitiers a annulé le 13 juillet les délibérations du Département 17 concernant le lancement d'une consultation des électeurs d'Oléron concernant l'implantation d'un péage à l'entrée de l'île. Dans un communiqué, le Département a annoncé qu'il ne ferait pas appel. Il présentera lors de la session d’hiver "un rapport portant sur le principe de l’instauration d’un droit départemental de passage et d’une redevance pour service rendu" par le pont.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Succès en vue pour les Assises de la transition énergétique

25/01/2017 | A Bordeaux, les Assises Européennes de la Transition énergétique se sont ouvertes dans l'enthousiasme. Un enthousiasme un peu paradoxal, la ville subissant un fort pic de pollution

Les Assises européennes de la transition energétique réunissent à Bordeaux plus de 3400 visiteurs du 24 au 26 janvier

La capitale régionale, est à l'image d'une bonne partie du reste du territoire français: touchée par un pic de pollution qui peine à se dissiper. Au point que la ville essuie d'ailleurs quelques mesures d'urgence liées à cette pollution : message de prévention et limitations de la vitesse abaissée de 20km/h, notamment sur la rocade qui l'encercle. Mais, dans la ville qui vise à être un des premiers territoires à énergie positive d'ici à 2050, comme l'a rappelé son Maire, il en a finalement été peu question lors de l'ouverture de ce grand rendez-vous organisé en partenariat avec l'ADEME et la Communauté urbaine de Dunkerque. Pour les 3 jours à venir, échanges, réflexions et discussions, semblent donc résolument placés sous le signe de l'optimisme autour du thème « Transitions : un champ des possibles pour les territoires ».

Quelle que soit la qualité de l'air bordelais, ou encore le climato-sceptissisme du tout nouveau Président de la première puissance mondiale, au sein du Palais des congrès les trois organisateurs des Assises étaient ravis. Alternativement organisées à Bordeaux ou à Dunkerque, la deuxième édition bordelaise des Assises a en effet, fait carton plein. 3400 visiteurs inscrits : un record. Record aussi du côté des contributions proposées pour faire partie du programme des ces 3 journées, note Anne Walryck, également satisfaite de voir « une audience beaucoup plus élargie, au regard du grand nombre de régions françaises et collectivités européennes représentées ».

Au total, durant ces 3 jours, plus d'une centaine de rendez-vous dont 15 plénières mais aussi des ateliers, des forums ou encore des visites de terrain rythmeront ces Assises bordelaises, tout en abordant les grandes tendances porteuses de transformations de la société et les enjeux rencontrés par les collectivités territoriales autour des ces questions énergétiques et des thématiques corollaires que sont les transports, l'urbanisme, l'économie, les nouvelles technologies, les nouvelles solidarités et coopérations, etc... Au total « une saine et amicale émulation », selon les mots de l'hôte de l'évènement Alain Juppé.

Les collectivités au premier rangOptimisme aussi car, il y a deux ans, c'est à l'occasion de ces Assises qu'avait été lancé « l'Appel de Bordeaux » portant la voix des collectivités en faveur de la signature du traité de Paris lors de la Cop 21. Un traité qui plus est « ratifié en un record historique de moins d'un an » a quant à lui souligné Bruno Lechevain, le Président de l'ADEME. « Un grand pas qui plus est confirmé par la Cop 22 », tenue pourtant après l'élection de Donald Trump, souligne Alain Juppé par ailleurs convaincu, avec les autres participants, que ce sont « les communautés de communes, les villes, les régions, les départements, les territoires qui sont en première ligne pour agir en matière de transition énergétique. Ce sont elles qui portent les mesures nouvelles, les expérimentions à grandes échelles, les innovations publiques ou privées »
Face à d'éventuels volte-face d'Etat(s) sur les engagements pris au niveau international, le Président de l'ADEME va plus loin encore dans l'expression de sa confiance dans ce mouvement vers un nouveau modèle énergétique. Selon lui : « la transition énergétique va se rendre irréversible de par la volonté de la société civile, une sorte de révolution douce, et par l'ensemble des collectivités qui l'imposeront à nos Etats. »

Une opportunité plutôt qu'une contrainteL'idée est donc belle et bien commune à l'Ademe, à Bordeaux et à Dunkerque que « la transition énergétique n'est pas une contrainte, mais une opportunité ». « Opportunité écologique, opportunité pour la santé mais aussi une opportunité pour l'économie et l'emploi, opportunité d'innovation financière » liste Alain Juppé, rappelant au passage que « les énergies renouvelables concernent 160 000 emplois en France, 350 000 en Allemagne, 8 millions sur la planète et 25 millions en 2030 si l'on poursuit ainsi ».
Un intérêt fort pour ce secteur d'ailleurs concrétisé ces jours-ci à Bordeaux, puisque le Carrefour des métiers de la transition énergétique organisé au sein des Assises, compte 1000 inscrits pour 200 offres d'emplois et de stages au sein d'une quinzaine d'entreprises, mais aussi une dizaine de tables rondes et ateliers d'information métier ou orientation sur ce large secteur.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3326
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !