Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

24/04/18 : La CCI de Bordeaux Gironde a remis ce mardi 24 avril le label national "Qualité tourisme" aux Galeries Lafayettes Bordeaux. Il s'agit du premier commerce néo-aquitain labellisé, et la Chambre a indiqué que d'autres pourraient suivre.

24/04/18 : Après Port-Vendres ce week-end, L'Hermione est attendue demain à Nice pour une escale de 24h. Elle rejoindra ensuite Bastia où elle sera visible du 27 au 29 avril.

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/04/18 | Bordeaux: Solidarité alimentaire, parlons-en avec Les Amis d'Aqui!

    Lire

    Ce sera ce vendredi 27 avril à 18h30, au Café Maritime à Bordeaux (1), dans la foulée de l'Assemblée générale des Amis d'Aqui.fr nous débattrons, à l'heure où la précarité ne recule pas, du thème «  La solidarité alimentaire : du don à l’engagement » avec la participation de Pierre Pouget, vice-président de la Banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde et de ses partenaires de la distribution. 1. Tram B : Cité du Vin

  • 24/04/18 | Agriculture : découvrir les races anciennes à La Rochelle

    Lire

    Le Conservatoire des REssources GÈNEtiques du centre ouest atlantique organise les Journées du Patrimoine Vivant, les 28 et 29 avril au square Bobinec à La Rochelle. Le CREGENE fédère l'ensemble des associations de sauvegarde des races et variétés locales. Cette manifestation a pour objectif de sensibiliser les citoyens à la protection de la biodiversité élevée et cultivée. Sont attendus de nombreux animaux et producteurs, ceux-ci viendront à la rencontre du public et feront déguster leurs produits.

  • 24/04/18 | La CCI Gironde veut récompenser l'accueil touristique

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde souhaite renforcer ses actions en matière d'accueil touristique dans le département. En plus d'un programme local gratuit (composé d'un "memento de l'accueil" et de mini-formations) d'une appli et d'un guide (Bordeaux Shopping), la CCI lance la première édition des "Trophées de l'accueil", concours annuel pour les professionnels du tourisme et les commerçants. Récompensant quatre catégories d'activité (commerçants, restaurateurs, hébergeurs, gestionnaires d'activité), les inscriptions pour ce concours, dont la remise des prix aura lieu en novembre, se terminent le 30 juin.

  • 23/04/18 | Une étude d'impact sur un projet commercial à Coutras

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde a confirmé ce lundi le lancement d'une étude d'impact indépendante (mais qu'elle finance) pour mesurer l'impact réel du projet de village des marques de Coutras. Ce projet ambitieux piloté par Vinci comprend immobilier et la société autrichienne "Im Wind" comprendra 22 000 mètres carrés de surfaces commerciales, pour un coût avoisinant les 80 millions d'euros. La commission départementale d'aménagement commerciale devrait, elle, rendre son avis sur la pertinence d'un tel projet dans les semaines à venir, gageons que l'étude d'impact l'y aidera peut-être.

  • 23/04/18 | Mont-de-Marsan: une initiative pour aider à réviser le Bac/Brevet

    Lire

    Du 2 au 19 mai, la ville de Mont-de-Marsan invite les collégiens et lycéens à venir à la Médiathèque afin de réviser leurs examens de fin d'année. Des professeurs seront présents pour répondre à leurs questions et les conseiller. Entraînements, conférences, ateliers textuels, sonores et audiovisuels et même massages, tout sera prévu pour que les futurs diplômés puissent réviser dans des conditions optimales. Renseignements sur place ou 0558460943.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Sur l'A 89, un scénario catastrophe pour un exercice grandeur nature

21/06/2015 | jeudi soir, l' A 89 a été fermée à hauteur du tunnel des Guillaumaux dans le sens Brive Périgueux, pendant 5 heures pour un vaste exercice de sécurité civile.

Un exercice de sécurité civile a eu lieu jeudi soir entre 20 h 30 et 3 heures sur l'A 89

Près de 200 personnes ont participé jeudi soir sur l' A 89, dans le tunnel de la Crête des Guillaumaux, dans le sens Brive Périgueux, à un exercice de sécurité civile. Un bus percute une voiture dans un tunnel et déclenche un incendie, occasionnant de nombreuses victimes. Telle est est la situation fictive à laquelle ont été confrontés les services de secours et de sécurité du département. Cette opération avait pour but d'optimiser les secours en cas d’accident de ce type, en coordonnant au mieux et avec un maximum d'efficacité tous les moyens humains et matériels nécessaires.

Il est 20 h 22, sur l'autoroute A 89, dans le tunnel de la crête des Guillaumaux, dans le sens Brive Périgueux, lorsqu'un bus percute un véhicule léger. Un incendie se déclenche. Plusieurs automobilistes se retrouvent  ainsi pris au piège. A l'entrée, un conducteur perd le contrôle de sa voiture. C'est le sur accident. De nombreuses victimes sont à déplorer. Fort heureusement, cette scène est un scénario écrit par le service interministériel de défense et de protection civile pour tester la réactivité et la coordination des services de secours si un tel accident survenait pour de vrai, dans un secteur où circulent de nombreux autocars pendant la saison touristique. 

Le scénario met en scène un bus et plusieurs véhicules légersDès l'alerte donnée, les ASF sécurisent l'accès au lieu de l'accident, en fermant l'autoroute dans le sens Brive Périgueux entre les sorties 18 et 17. A 20 h37, les premiers sapeurs pompiers arrivent surles lieux dans une épaisse fumée. Les véhicules de secours ne peuvent pénétrer dans le tunnel. Plusieurs automobilistes sont pris au piège. C'est à pied et fortement équipés que les pompiers prennent en charge les premières victimes. Certaines sont très sérieusement touchées. Le nombre de victimes n'est pas déterminé mais le bilan s'annonce lourd. Rapidement, les premiers sapeurs pompiers présents sur les lieux prennent la mesure de l'ampleur du sinistre. Les renforts arrivent de Sarlat, Périgueux. Au vu de la gravité de la situation, la préfecture est prévenue.

Une cellule de crise est déclenchée et c'est la préfecture qui coordonne les opérationsCellule de crise en mairie de Beauregard Une cellule de crise est activée à la mairie de Beauregard. Il est 21 h 20. C'est le représentant de la préfecture qui va désormais assurer le commandement  et la coordinations des opérations. Depuis la salle du conseil, autour du sous préfet, Jean PhilippeAurignac, il y a des représentants de la direction départementale des territoires, du conseil départemental, du SDIS, des ASF. Pendant ce temps là, dans le tunnel, l'incendie est maitrisé.  Quatre SMUR sont sur place, ainsi qu'un poste médical avancé du SDIS. Mais ce qui inquiète, c'est l'évacuation des victimes.  Cela reste la priorité. Vers quels hôpitaux les envoyer ? Certaines sont en urgence vitale absolue. Le centre hospitalier de Périgueux annonce par la voix de l'agence régionale de santé, que leur service de réanimation est saturé, cela semble le cas sur celui de Brive.  Reste -t-il de la place à Bordeaux, ou Toulouse ? Doit on mobiliser des hélicoptères., combien ? Si oui, dans quelles conditions peuvent t-il se poser sur l'autoroute et en toute sécurité (En situation réelle, l'autre voie dans le sens Périgueux Brive aurait été neutralisée et fermée à la circulation, ce n'a pas été le cas pour l'exercice). Les communications avec le lieu de l'accident se font uniquement par radio sur fréquence sécurisée. Très régulièrement, un point est fait sur les forces en présence, l'évolution de la situation, les moyens matériels, le bilan humain. C'est le représentant du préfet, qui assure la communication avec la presse. Le bilan est lourd : 31 personnes ont été impliquées dans cette accident. 18 personnes sont indemnes et sont prises en charge par la protection civile et la cellule d'urgence médico psychologique, qui se trouve à la mairie de Beauregard. Deux décès sont à déplorer, dont le chauffeur du bus, six blessés sont en état d'urgence absolue, cinq en urgence relative. Par souci de vérité, l'identité des victimes est communiquée à la presse.  

Les services de secours doivent faire face à de nombreuses victimes fictivesSimulation en conditions réelles Cette simulation en conditions réelles a mobilisé les personnels de plusieurs institutions, services de l'Etat, notamment le service départemental d'incendie et de secours avec 80 pompiers sur le terrain, la gendarmerie, les SAMU de Dordogne et de Corrèze (Brive, Périgueux, Bergerac, Sarlat), l'Agence régionale de santé, la direction départemental des territoires, 9 membres des ASF, la Protection civile, la Croix rouge, les directions des routes des Conseils départementaux de Corrèze et de Dordogne, au total près de 200 personnes.  Les élèves de l'école de Police de Périgueux jouaient les victimes. Cet exercice se déroule tous les trois ans. Le débriefing (sans la presse) qui a suivi cette opération servira à compléter ou corriger les applications de la mesure Novi (nombreuses victimes) des dispositions Orsec départementales. 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
1258
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !