Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/09/20 | Plus de 5 millions d’euros pour les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Lors de la Commission Permanente du 25 septembre, le Département des Pyrénées-Atlantiques a attribué plus de 5 millions d’euros de subventions à 63 projets. Parmi les projets soutenus, 1 147 000 euros sont en faveur de la promotion de la langue basque, 447 436 euros en soutien aux acteurs de la culture dans le cadre de la crise sanitaire. Le Département s’engage aussi au travers d’une délibération à la préservation et la restructuration de la forêt de Chiberta fortement touché lors de l’incendie.

  • 26/09/20 | La Charente s’engage contre la fermeture de Verallia

    Lire

    Lors de sa commission permanente du 25 septembre, les élus du Département de la Charente ont voté une motion contre la fermeture de Verallia. A l’heure où cette fermeture entraîne la suppression de 80 emplois Ils souhaitent que "tout puisse être mis en œuvre pour préserver le bassin d’emploi de Cognac, et notamment que le plan de restructuration porté au niveau national préserve l’unité des acteurs du tissu économique local". De plus, le Département s’engage à être présent aux côtés des salariés et des élus pour faire face à cette annonce.

  • 26/09/20 | Le festival du film court d'Angoulême ce week-end

    Lire

    Le festival international du film court d'Angoulême revient du 25 au 27 septembre inclus, dans sa forme habituelle, à la Cité internationale de la bande-dessinée. 17 films en compétition sont à découvrir samedi après-midi. Ceux qui auront été primés seront de nouveau diffusés le dimanche à 18h30. Certains réalisateurs seront là pour échanger. A découvrir également : des courts-métrages à destination des plus jeunes, dont un Wallace et Gromit. Infos: www.filmcourtangouleme.com

  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Sur la route des Entreprises du Patrimoine Vivant : le bouchon dans tous ses états

07/08/2020 | Entreprise familiale créée en 1941, les Bouchages Delage sont spécialisés dans la création et la production de bouchons pour les spiritueux et les liqueurs.

Bouchages Delage

Le bouchage n’est pas une pratique à prendre à la légère. La valeur, le goût et la qualité d’un spiritueux dépendent en grande partie de son bouchon. L’entreprise Les Bouchages Delage a intégré cette idée depuis sa fondation, et a fait du bouchon à tête charentais sa marque de fabrique, mêlant l’artisanat et l’innovation. Ingénierie, précision et expertise sont les maitres mots de cette fabrique qui travaille depuis de nombreuses années pour habiller le col des plus grandes bouteilles de spiritueux.

Le bouchon est entré dans notre quotidien, si bien que l’on ne lui porte pas toute l’attention qu’il mérite. Rhum, Cognac, Pineau, Whisky : ces spiritueux ne peuvent se passer de cet accessoire. Derrière ce petit objet, indispensable compagnon de nos bouteilles, se cachent un savoir-faire, une histoire et une technicité remarquable. « Les Bouchages Delage » est une entreprise phare dans la confection de bouchons pour spiritueux. Elle a été fondée par Alberte Delage, en 1941, à Gensac La Pallue, près de Cognac. Entreprise historique et familiale,  son activité a toujours été liée aux maisons de négoce de Cognac. « Au début des années 1950, ces maisons utilisaient des bouchons cylindriques de liège, comme ceux utilisés pour le vin, raconte Lauren Hylton Davies, la responsable marketing et communication de la fabrique. Au fur et à mesure du temps, les maisons de Cognac ont exprimé le besoin d’avoir des bouchons réutilisables… C’est là où l’innovation et le savoir-faire des « Bouchages Delage » ont pris place. »

La spécialité de cette enseigne charentaise c’est le bouchon à tête. Les têtes sont assemblées par collage, soudure ou surmoulage, et les besoins des maisons ont évolués avec le temps. La tête va être fabriquée avec des matières plastiques, du bois, du verre, du cristal, de la porcelaine, du métal comme l’aluminium… Une véritable sophistication du bouchon a été développée et « Les Bouchages Delage » personnalise chaque bouchon avec attention. Chaque liquide, chaque verrerie doit avoir un bouchon adapté. L’entreprise propose notamment des bouchons en liège naturel, synthétique et composite (liège micro-aggloméré). 

Une fabrication rigoureuse

« Le bouchage du spiritueux est plus exigent que le bouchage du vin », insiste Lauren Hylton Davies. Au sein de cette grande famille d’alcool, il y a une quantité infinie de modèles de bouteilles, de profils verriers et de types d’alcool auquel le bouchon doit s’adapter. Et ce travail de confection du bouchon qui épousera parfaitement sa bouteille demande une rigueur et une connaissance surprenante. « Nous sommes soumis à des tolérances, explique Lauren Hylton Davies. Par exemple, le liège doit avoir un serrage maximum dans un profil verrier de 2 mm et au minimum 1 mm. » L’expertise des « Bouchages Delage » réside bel et bien dans cet art : maitriser les bouchages avec la précision nécessaire pour les spiritueux.

Bouchages Delage

Ce sont aujourd’hui 85 personnes qui sont employées dans cette grande fabrique où plus de 100 millions de bouchons sont confectionnés chaque année. Préparation des corps, atelier d’injection, décoration, assemblage : chaque étape de la fabrication a été pensée pour garantir une grande qualité. « Nous devons l’obtention du label EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant) à notre maitrise de la sélection et la préparation du liège, de la conception de la tête, et à l’assemblage de ces deux éléments, confie Lauren Hylton Davies. Une grosse partie de notre production est encore assemblée à la main ! Le liège, par exemple, est trié à la main. Les experts en liège sont formés entre 3 à 5 ans pour avoir cette compétence de tri manuel et avoir le coup d’œil. »

Le savoir-faire des « Bouchages Delage » repose avant tout sur l’humain. « Nous sommes forcément une société industrialisée pour répondre au volume du marché, mais nous n’oublions pas le savoir-faire qui est au cœur de notre activité et la connaissance humaine liée au patrimoine », explique la responsable marketing. L’innovation est aussi une exigence de ce secteur particulier. « Créateurs de solutions », le Bouchages Delage ne manque pas d’inventivité pour apporter des nouveautés à ses clients. « Aujourd’hui par exemple, nous avons développé une solution qui s’appelle Primo Connect qui est un bouchon connecté, déjà disponible sur le marché », confie Lauren Hylton Davies. Un artisanat 2.0 que l’on pourra sûrement bientôt retrouver lors de nos soirées apéros… 

"Sur la route des entreprises du patrimoine vivant", lire aussi :

Sur la route des Entreprises du Patrimoine Vivant : découverte d'une première perle à Pau

Sur la route des Entreprises du Patrimoine Vivant : un petit air d'accordéon à Tulle

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : Bouchages Delage

Partager sur Facebook
Vu par vous
4289
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !