Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/10/20 : Suite au nouvel attentat perpétré ce matin à Nice, la Ville de Périgueux annonce que ses agents et élus observeront une minute de silence ce jour à 17 h, dans le respect des mesures sanitaires

30/10/20 : Ambassade et vitrine de la région à Paris, la Maison de la Nouvelle-Aquitaine ferme ses portes aujourd'hui le temps du confinement. Elle assure néanmoins un drive de produits régionaux pour les parisiens le mercredi 4 novembre, sur réservation.

29/10/20 : Suite aux annonces faites par Emmanuel Macron, le World Impact Summit, organisé à Bordeaux, maintient sa première journée ce jeudi 29 octobre, avec un protocole sanitaire renforcé. Du fait du confinement, la journée de vendredi est annulée.

28/10/20 : Le Festival international du Film d’Histoire de Pessac annonce l'annulation de sa 31ème édition aux dates initialement prévues du 16 au 23 novembre. Des réflexions sont en cours sur les modalités de valorisation des films sélectionnés en compétition.

28/10/20 : Le département des Landes est placé en état de vigilance jaune "Vagues Submersion" pour l’ensemble des communes du littoral du 28 octobre 13h00 au 29 octobre 18h00, entre forte houle, vagues puissantes, érosion dunaire et submersions locales...

28/10/20 : "Priorité à la protection sanitaire". Alors que le Festival Novaq devait s'ouvrir demain à la Rochelle, la Région Nouvelle-Aquitaine, organisatrice de cet évènement dédié à l'innovation, annonce son annulation. Un nouveau format est en réflexion.

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/10/20 | Confinement: l'Aéroport de Bordeaux s'adapte

    Lire

    L'Aéroport de Bordeaux réenclenche les mesures adaptées de son plan de continuité de service, qui lui permet d'assurer ses missions prioritaires dans le maintien des conditions sanitaires renforcées. La desserte aérienne programmée jusqu'à la fin de ce week-end est à ce jour inchangée. A compter du 2 novembre, le traitement des vols sera opéré intégralement dans le Hall A. Seront maintenus le service de navette entre le parc P4 et l'aérogare, la Navette 30'Direct entre la gare Saint-Jean et l'Aéroport, le bus Liane 1 qui relie le centre de Bordeaux, les locations de véhicules, un service minimum de commerces autorisés.

  • 30/10/20 | LISEA s'engage avec l'Office Français de la Biodiversité

    Lire

    Le 29 octobre, lors du World Impact Summit à Bordeaux, le concessionnaire de la LGV Sud Europe Atlantique a conforté son engagement pour la préservation de la biodiversité. L'Office Français de la Biodiversité porte le programme "Act4Nature France", qui rassemble 80 entreprises pour enrayer l'érosion de la biodiversité. En rejoignant ce programme, LISEA s'engage à créer, restaurer et gérer des sites naturels favorables aux espèces protégées à proximité de la LGV. Selon Hervé le Caignec, Président de LISEA, "c'est une action supplémentaire qui montre notre engagement pour la protection des territoires traversés par la ligne".

  • 30/10/20 | Un tiers-lieu hybride dans les Deux-Sèvres

    Lire

    La Colporteuse à Argentonnay dans les Deux-Sèvres est depuis 13 ans un lieu d’expérimentation du vivre ensemble et de la citoyenneté. Elle a décidé de développer de nouveaux services avec la mise en place d’un espace de coworking afin de répondre aux nouvelles formes de travail. La Région Nouvelle-Aquitaine s’associe à ce projet et apporte une aide de 60 000 euros afin de permettre le développement de ce lieu.

  • 30/10/20 | La Région soutient le laboratoire départemental de recherche de la Dordogne

    Lire

    La Région a attribué 24 545 euros au Laboratoire Départemental d'Analyse et de Recherche de la Dordogne (Coulounieix-Chamiers) pour des investissements en matériels. La collectivité a souhaité initier un réseau sentinelle de suivi de stations d'épuration en zones touristique pour anticiper une reprise de l'épidémie en période estivale. Le Laboratoire de la Dordogne a souhaité intégrer la démarche et a sollicité la Région pour l'achat d'une ultracentrifugeuse et d'un congélateur permettant le stockage des échantillons avant analyses.

  • 30/10/20 | La manufacture d’Artoria se dote d’équipements numériques

    Lire

    Grâce au soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine, à hauteur de 55 255 euros, la manufacture d’Artoria fabriquant des contenants et flaconnages en porcelaine en Haute-Vienne, va lancer une plateforme multilingue pour accroître sa visibilité à l’international. Cela va aussi lui permettre de capitaliser sur son savoir-faire en créant une marque de produits spéciaux « made in Limoges » en direction du grand public.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Sur la route des Entreprises du Patrimoine Vivant : un petit air d’accordéon à Tulle

31/07/2020 | Maugein est l'un des plus grands fabricants français d'accordéons. La fabrique Maugein produit ses accordéons à Tulle, en Corèze.

Maugein Accordéons

La Corrèze est un département qui regorge d’activités artisanales d’excellence... C’est le cas de la manufacture Maugein, une entreprise française de fabrication d'accordéons fondée en 1919 à Tulle par les frères Jean, Antoine et Robert Maugein. Aqui s’intéresse aujourd’hui à cette structure située à Tulle qui fait vivre l’accordéon au fil des années et fabrique cet instrument de A à Z en fonction des envies des musiciens. Labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV), la marque phare du musette a su faire de son art ancien une offre adaptable qui sert encore et toujours la musique d’aujourd’hui.

Fabriquer des accordéons en Corrèze est une pratique qui ne date pas d’hier. L’artisanat de la manufacture Maugein perdure depuis maintenant plus d’un siècle. L’accordéon arrive en France en 1887. « C’est François Dedenis, ébéniste, originaire de Brive-la-Gaillarde, qui a trouvé cet instrument sympathique et a voulu en fabriquer à son tour dans sa ville natale », raconte Richard Brandao, président de la manufacture d'accordéons Maugein. En 1906, l’ébéniste organise un concours d’accordéon et un certain Jean Maugein le remporte. François Dedenis décide alors de travailler avec ce musicien dans sa fameuse fabrique à Brive.
Pendant la première guerre mondiale, la production s’arrête. A la fin de cette guerre, Jean Maugein propose d’ouvrir un magasin pour réparer les accordéons dans la jolie ville de Tulle. En 1919, la manufacture Maugein nait. Les compagnons continuent pendant un long moment à travailler ensemble pendant les débuts de la belle époque de l’accordéon… « Il y avait du travail pour tout le monde ! », raconte Richard Brandao. Les frères de Jean l’ont rejoint en 1923 pour créer Maugein Frères et ont commencé industriellement à fabriquer des accordéons diatoniques, puis chromatiques. Maugein prend vite le dessus sur Dedenis et arrive dans les années 1950 à une entreprise qui emploie 289 personnes. Une histoire à la limite du romanesque qui montre l’importance de ce savoir-faire artisanal et de cette richesse matérielle et culturelle qui perdure dans le temps.

Une manufacture qui a fait ses gammes

Après l’arrivée du rock’n’roll l’accordéon est un peu délaissé. « Il a été un peu boudé », remarque le président de la manufacture. Pourtant, cet instrument populaire n’a jamais cessé d’être fabriqué pour accompagner les musiciens passionnés. Actuellement, la manufacture Maugein à Tulle compte douze employés. L’entreprise corrézienne est aujourd’hui spécialisée dans les accordéons chromatiques et diatoniques. « Notre particularité, explique Richard Brandao, réside dans le fait que nous sommes axé sur la personnalisation : ergonomie, décoration (carrosserie, peinture, mécanique, soufflet)… Tout est fabriqué en interne ! Nous dessinons nous-mêmes les accordéons donc tout est imaginable. La personnalisation peut même être acoustique avec des réglages de sons spécifiques. » Exit la fabrication standardisée où chaque objet est identique. Ici, tout un travail de réflexion est mené en amont avec le client afin de créer un accordéon selon ses envies. « Un accordéon moyen se fabrique entre trois et quatre mois, indique Richard Brandao. Pour les plus gros, la fabrication peut prendre sept à huit mois. Le client vient pour discuter et travailler sur l’acoustique de son instrument, sur l’ergonomie (nombre de notes, forme de l’accordéon), et sur la décoration (peinture, strass Swarovski, pochoirs). On dessine ensuite cet accordéon, puis on le fabrique. »

Maugein Accordéons

Ce lieu de fabrication ancien et rare cultive surtout une philosophie d’entreprise engagée et moderne. « Nous existons avant tout pour servir la musique et l’accordéon en particulier, confie le président de l’entreprise Maugein. Nous souhaitons être à l’écoute des nouveaux courants musicaux comme des anciens. Nous proposons un vrai accompagnement par rapport à l’envie des musiciens. » Labellisée EPV depuis 2007, l’entreprise compte pas moins de sept savoir-faire différents reconnus : le bois, le métal, les matériaux souples, la peinture, le décor, l’assemblage et l’accordage. Une pluridisciplinarité impressionnante qui montre à quel point la manufacture Maugein est une spécialiste dans son domaine de prédilection.

Reconnu comme instrument de musique depuis 1985, l’accordéon se décline sous des formes diverses et variées. « A l’époque, chaque région avait sa configuration d’instruments et des sonorités différentes, raconte le président de Maugein. Certaines personnes qui ont 60 ans aujourd’hui ont pu apprendre sur un système belge, breton, celte, basque ou italien et nous pouvons les refaire avec ces claviers qui sont anciens pour que les gens n’aient pas à réapprendre l’accordéon. »

La visite guidée organisée au sein de la fabrique donne d’ailleurs une toute autre vision de cet instrument riche et complet, qui refait son apparition depuis plusieurs années sur le devant de la scène. C’est notamment l’artiste Claudio Capéo qui a encouragé de nombreux jeunes à apprendre l’accordéon. « Nous avons développé récemment un petit instrument pour les joueurs à partir de 4 ans, ajoute monsieur Brandao. C’est en 2016 que j’ai dessiné ce petit accordéon de 27 cm de long et de 3,7 kg, compatible pour les plus petits mais aussi pour les adultes qui souhaitent jouer en voyage. » Sans changer son essence et sa spécialité, la manufacture a su évoluer et s’adapter au fil des années pour inscrire dans l’air du temps cet instrument à vent. 


"Sur la route des entreprises du patrimoine vivant", lire aussi :
 La découverte d’une première perle rare à Pau

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : Maugein Accordéons

Partager sur Facebook
Vu par vous
3859
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !