Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/07/18 | Charente-Maritime : les limitations d'usage de l'eau de l'été arrivent

    Lire

    A compter du lundi 16 juillet, 8h, le bassin Curé-Sèvre MP6 et le sous-bassin Marais Nord Aunis MP4 passent en alerte d’été, suite à un arrêté du préfet. Cette limitation provisoire de l'usage de l'eau concerne tous les prélèvements à des fins agricoles à partir de forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Les mesures de coupure ne s’appliquent pas aux cultures ayant obtenu une dérogation.

  • 13/07/18 | Rocade bordelaise : des feux pour réguler le trafic

    Lire

    Attention aux utilisateurs de la rocade bordelaise: à partir du 17 juillet, des feux bicolores vont être installés sur 17 bretelles d'accès de sept échangeurs pour réguler le trafic de la rocade. Une première phase entrera en service avant la fin juillet sur les trois bretelles extérieures des échangeurs 24 et 25 pour une durée de quatre mois. Le rythme des feux variera selon le trafic et selon la bretelle. Le déploiement complet de ce dispositif, mis en place par la DIRA (direction interdépartementale des routes Atlantique, interviendra d'ici fin 2018.

  • 13/07/18 | Emmanuel Macron deux jours en Dordogne, les 18 et 19 juillet

    Lire

    Le président de la république sera en Dordogne, les 18 et 19 juillet. Le thème de sa visite sera les services publics en zone rurale. C’est Michel Delpon, le député du Bergeracois, qui dévoile le programme de cette visite sur sa page Facebook. Emmanuel Macron devrait visiter le bureau de poste de Marsac, assister au dévoilement de la Marianne dans le quartier du Toulon à Périgueux, visiter l’imprimerie du timbre à Boulazac et la Maison des services au public de Sarliac-sur-l’Isle.

  • 13/07/18 | Périgueux : une jauge de 5000 personnes pour la fan zone

    Lire

    Périgueux a crée une fan zone en plein cœur de ville, dans le parc Gamenson. Pour la finale du 15 juillet, où la France affronte la Croatie, la jauge a été portée à 5000 personnes. Attention cependant, cette jauge ne pourra pas être dépassée pour des raisons de sécurité. Des stands buvette et petite restauration sont aussi proposés. L'entrée est gratuite. L'ouverture des portes a lieu à 15 h et la fermeture à 21 h. 3 entrées publiques sont mises en place (avec fouilles et palpations de sécurité).

  • 13/07/18 | La Rochelle : feu d'artifice en hommage à Didier Lockwood

    Lire

    Pour le 14 Juillet, la ville de La Rochelle a vu les choses en grand : un spectacle pyrotechnique sur les musiques de Didier Lockwood. Pour construire le spectacle, le directeur artistique de la société Ruggieri (Nouvel an Paris 2017, départ de L'Hermione, Violon sur le Sable), avec le directeur du Violon sur le Sable Philippe Tranchet, la soprano Patricia Petibon et Didier Pironti, le président du festival Jazz Entre les deux tours. Rendez-vous allée du Mail ou avenue Michel-Crépeau à 22h45.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Surf: la Côte basque remporte sa Coupe du Monde

21/09/2016 | Le président de la Fédération française de surf Jean-Luc Arassus a remporté une belle victoire en obtenant le choix du littoral Français comme cadre des championnats du monde ISA 2017

Biarritz Surf ISA

Il est des signes qu ne trompent pas. Au cœur de l'été, le président de la Fédération française de surf, dont le siège se trouve, rappelons-le, à Hossegor, s'était rendu sur l'historique Côte des basques de Biarritz afin de remettre une distinction à la ville de Biarritz pour son investissement dans la promotion et la pratique du surf. Deux mois plus tard, le président de la Fédé de surf vient d'apprendre que le dossier Biarritz-Bidart-Anglet était retenu par l'International Surfing Association qui rassemblera 400 des meilleurs surfeurs amateurs sur le littoral basque. Lacanau et le site Seignosse-Hossegor étaient candidats. Biarritz a d'ores et déjà remporté la palme.

 Rarement, un sport individuel comme le surf, n'avait rassemblé autant d'énergie pour se rassembler afin de décrocher son Graal: le choix du littoral français comme site des prochains championnats du monde amateurs de surf  soit 400 compétiteurs. À trois ans des JO de Tokyo et de la première compétition olympique de l’histoire du surf, le président l’International Surfing Association Fernando Aguerre a donc désigné la France comme pays hôte des World Surfing Games. Laquelle les a déjà organisés en 1980 (Biarritz) et 1992 (Lacanau).

Un pur bonheur pour la Ville de Biarritz qui, depuis le dernier Pro Quiksilver 1996, il y a 20 ans, était privée de compétition mondiale. Par incompréhension politique de la réalité du surf, jolie vitrine pour la promo touristique de la célèbre station balnéaire. En effet cette année-là, après une disette en matière de houle, une réunion orageuse s'était produite au moment d'établir le calendrier de l'année 97 entre le sponsor Quiksilver, l'organisateur du circuit pro, l'ASP et la Ville de Biarritz. Son maire, Didier Borotra avait exclu tout déplacement du site de compétition que ce soit vers Bidart au sud ou vers Anglet au Nord. Dans le même temps d'autres élus se battaient pour l'appartenance d'une vague, Parlementia, qui s'éveille à Guethary avant de s'endormir à Bidart. La nature ne connaît les limites administratives, il faut l'accepter.

Un travail d'équipe qui a payé

À l’époque, il y a vingt ans, le futur Monsieur Surf de la Ville, Laurent Ortiz, âgé de 24 ans, effectuait son service militaire et était président du Marbella Surf Club. Comme nombre de surfeurs biarrots et organisateurs de manifestations surfiques dont Robert Rabagny, il avait très mal vécu cette exclusion. Et a eu le mérite d'en tirer les leçons avec d'autres conseillers ou adjoints municipaux surfeurs pratiquants. Ce qui n'a pas empêché la Ville de Biarritz depuis de poursuivre avec conviction sa culture du surf.

Une démarche qui n'est pas passé inaperçue du côté de la Fédération éponyme et de son président Jean-Luc Arassus qui a succédé en mars 2005 à Jean-Louis Farthouat, président depuis 1993 à la présidence de la Fédération. Celui-ci a été sensible à la candidature groupée de ce que l'on pourrait appeler l'agglomération littorale, de Bidart à Anglet en passant par Biarritz – et oui, c'est un gros mot aujourd'hui au Pays basque mais elle existe — pour les fameux championnats du monde amateurs. De bonnes relations qui se sont concrétisé par une visite du staff fédéral à la Côte des Basque pour l'inauguration de la Maison du surf.

" La raison essentielle était d’organiser un championnat du monde à la maison", déclarait le président en mai. Pour les athlètes, c’est un moment particulier. Ils vont évoluer sur leur plage, dans leur pays, avec leurs proches et des spectateurs, tout du moins des supporteurs, présents derrière eux. Ce sont des souvenirs inoubliables. Certes, les vagues ne sont pas dans un stade fermée, mais la connaissance du site est primordiale"

Parmi les quatre dossiers d’excellentes qualité  parvenus à la fédération française de surf,  la commission d’étude et d’évaluation des candidatures de la FFS et la société Olbia Conseil avait sélectionné deux candidatures : Biarritz Pays-Basque (Biarritz, Bidart, Anglet) et le Département des Landes, la communauté de communes Maremme Adour Côte Sud (Macs) et ses 23 communes. Les dossiers de Lacanau et de La Réunion, bien que très intéressants, n’ont ainsi pas été retenus. Après une audition au siège de la FFS en juillet dernier, le dossier basque a finalement été retenu et présenté au Comité directeur de la FFS qui a suivi les recommandations de la commission. Courageux quand o sait que le siège de la Fédératin de surf se trouve à...Hossegor

 Le maire de Biarritz, Michel Veunac associé aux maires d’Anglet et de Bidart a été très heureux que la candidature de la France et donc celle de Biarritz Pays Basque aient été retenue par l’International Surfing Association pour organiser les prochains championnats du monde des nations en mai/juin prochain. La Ville de Biarritz se réjouit vivement d’accueillir ces World Surfing Games 2017. Et de rappeler l’année 1964 qui vit la création de la Fédération Française de Surfriding créée par Guy Petit, le maire de Biarritz à cette époque. Son siège était basée à l'Office du tourisme de Biarritz. L’objectif de  cette Fédération était de réunir toutes les « tribus » des plages qui se faisaient concurrence. Le Surf Club de la Chambre d’Amour à Anglet devient le Surf Club de France, lequel rivalise avec le Waikiki de la Côte des Basques.

En conclusion, une jolie victoire, car la France était en concurrence avec le Japon quin'a pas apprécié d'autant qu'il accueillera les JO à Tokyo en 2020 avec la première participation du surf en tant que discipline olympique. L’International Surfing Association a tranché en faveur de la France… et donc de Biarritz ! Vingt ans après, l'évocation de la plage des rois résonne encore comme une douce musique parmi les instances de ce sport culture et de son président. Une belle revanche!

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
6699
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !