Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/01/20 : Le maire de Bayonne et président de la Communauté territoriale Pays basque aux 158 communes Jean-René Etchegaray, 67 ans, avocat, a annoncé ce mardi, qu'il repartait pour un nouveau mandat municipal. Avec une nouvelle donne.

20/01/20 : Charente: La DDT organise une réunion d’information sur les aides animales de la PAC, en présence de l’ensemble des partenaires, ce mercredi à 10h à l'amphithéâtre de la communauté de communes Charente Limousine, rue fontaine des jardins à Confolens.

20/01/20 : La Rochelle se classe 3e du classement des villes et villages où il fait bon vivre par l'association éponyme, paru dans le JDD hier.

19/01/20 : La candidate socialiste aux municipales de Périgueux, Delphine Labails multiplie les soutiens nationaux : elle accueillera deux anciens ministres, Najat Vallaud Belkacem, le 22 janvier et l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve, le 8 février

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

16/01/20 : Charente-Maritime: Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports visitera l’entreprise STELIA-Aerospace à Rochefort ce vendredi à 15h.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

15/01/20 : 3 figures de la «photographie humaniste» dans la France de l’après-guerre (Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson et Willy Ronis) seront à l'honneur les 15/02, 21/03 et 4/04 à la médiathèque de Pessac dans le cadre d'un cycle de conférences sur la photo

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/01/20 | Elevage bovins et carbone, au coeur des Rencontres de la viande bovine 64

    Lire

    La chambre d’agriculture des Pyrénées-Atlantiques organise les Rencontres de la viande bovine jeudi 23 janvier à St Palais. L'occasion pour les professionnels de se pencher sur "l'élevage bovin viande bas carbone : piège ou opportunité ?". Au menu notamment trois tables rondes: "L’élevage bas carbone : une utopie ?", "Quelle valorisation économique pour l’élevage allaitant bas carbone ?" et " Marché du carbone, mirage ou réalité ?". Infos et inscription: f.marque@pa.chambagri.fr

  • 22/01/20 | Bordeaux: Les métiers du transport et de la logistique pour tous

    Lire

    Ce 23 janvier de 10h à 12h30, la CCI de Bordeaux accueillera une rencontre entre les travailleurs handicapés et les emplois du secteur du transport et de la logistique. Ce sera l'occasion de présenter les secteurs qui recrutent et les opportunités de formations ouvertes aux publics en situation de handicap. Ils pourront aussi s'inspirer des témoignages d'employeurs et de salariés. De plus, grâce aux stands animés par l’Agefiph et ses partenaires, la centaine de participants pourront s'informer sur les parcours de formation.

  • 22/01/20 | Bordeaux : une motion pour soutenir la filière vins

    Lire

    Dans une note datant du 15 janvier, le président du Syndicat des Bordeaux et Bordeaux Supérieur Marc Médeville qualifiait les droits d'importation américains de 25% sur les vins français de "situation inadmissible". Ce lundi, la mairie de Bordeaux a annoncé que le maire soumettrait, lors du conseil municipal du 27 janvier, une motion de soutien au monde du vin et proposerait la mise en place "d’un groupe rassemblant les maires de communes concernées ou impactées par ces mesures américaines". Il en appelle également à l'État pour que ce dernier "soutienne le second poste excédentaire de sa balance commerciale".

  • 22/01/20 | Des acteurs régionaux de l'Edtech présents au Bett Show de Londres

    Lire

    Du 22 au 25 janvier, 11 acteurs néo-aquitains de l'Edtech (technologies de l'éducation) seront présents au salon Bett Show de Londres. C'est l'équivalent du CES de Las Vegas pour les professionnels de l'éducatif du numérique. Parmi eux, le SPN (réseau des professionnels du numérique et de l'image) y accompagne 3 start-up et 2 partenaires. Il y aura également 4 entreprises bordelaises, le CNED et Canopé. L'objectif, découvrir les dernières tendances sur le marché international de l'Edtech.

  • 22/01/20 | Déclenchement du plan hivernal charentais

    Lire

    Le niveau jaune du dispositif d'hébergement d'urgence hivernal de Charente a été déclenché le 20 janvier en soirée par la Préfète. Conséquences: les équipes du 115 et de maraudes sont renforcées sur le Grand Angoulême et à Cognac ; à Angoulême un lieu d’accueil géré par l’association L’Eclaircie, a été ouvert afin de permettre, jour et nuit, une mise à l’abri momentanée et une restauration chaude pour les personnes refusant d'intégrer un hébergement d'urgence, et enfin à La Couronne ouverture de 12 places d’accueil de nuit gérées par Emmaüs.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Surf in Castets !

08/08/2018 | Dans ce bassin de 155mx155m, les vagues seront modulables jusqu'à 1,80m de hauteur. Avec une vague toutes les quatre secondes, on atteint les 900 à l'heure.

Vague Castets

D'ici deux ans, la commune landaise jouxtant l'autoroute entre Bordeaux et l'Espagne accueillera, si tout va comme prévu et que Lacanau ne la double pas, la première piscine géante à vagues déroulantes en France, pour débutants et surfeurs confirmés. Ce site doit devenir le premier centre national français d'entraînement pour surfeurs pros et de l'équipe de France. Comme un « Marcoussis du surf », a annoncé le président de WaveLandes, Norbert Ducrot lors d'une conférence de presse de présentation du méga-projet à Castets.

Un bassin de 155mx155m, un volume d'eau de 27.000m3, des vagues variables en vitesse et amplitude toutes les quatre secondes soit 900 à l'heure, 90 personnes en même temps dans l'eau grâce à plusieurs houles (jusqu'à 1,80m de haut) en fonction des niveaux... et autour de cette attraction au milieu des pins, un hôtel, des chalets, un restaurant, des food trucks, un bar à cocktails, un skate-park, du paddle-tennis, un mur d'escalade, ou encore du paintball.

180.000 visiteurs par an espérésUn espace de sport et de loisirs de 9 hectares unique en France qui pourrait paraître démesuré à cet endroit des Landes. « C'était l'implantation idéale, à 20 km de la côte, à 1h15 de Bordeaux et 40 mn de Biarritz », soutient M. Ducrot qui s'y connait en business, lui qui fut président d'Airbus Helicopters Asie, après être passé par Dassault, Thalès et Matra Defense.

Si on sait déjà que le paiement se fera par bracelet à puce, le tarif à l'heure ou à la journée de surf dans ce parc d'un nouveau type « au paysage dunaire », n'a pas encore été dévoilé, mais chez WaveLandes, on promet un « projet utile, joli et accessible à toutes les bourses » malgré un coût total de 40 millions d'euros financé par des investisseurs privés et institutionnels (non dévoilés) et un coût de fonctionnement de 8M€ annuels. Ce complexe, en partenariat avec Bouygues Construction qui doit démarrer le chantier début 2019, devrait générer entre 150 et 200 emplois sur place. Il table sur 180.000 visiteurs par an au cours des 300 jours d'ouverture et 3.000 entrées quotidiennes maximum en haute saison.

Obtenir plus de médaillesCôté sport, le bassin via la technologie The Cove de la société Wavegarden basée en Espagne, sera donc homologué par la Fédération française de surf (FFS) et il est dimensionné pour accueillir des compétitions pouvant être facilement médiatisées, y compris, pourquoi pas, les épreuves des Jeux Olympiques de Paris-2024 si le surf est confirmé sport olympique après ceux de Tokyo en 2020. Mais l'accueil des JO dont on ne sait pas non plus s'ils se feront en bassin ou dans l'océan, n'est « pas l'objectif principal », fait valoir M. Ducrot qui assure d'ailleurs préférer les voir se dérouler en milieu naturel comme au Japon : « la beauté de ce sport c'est la plage, l'utilité du parc est d'entraîner nos surfeurs pour obtenir le plus de médailles possibles ». Car pour Michel Plateau, directeur technique national à la FFS comme pour les surfeurs Vincent Duvignac et Pauline Ado présents à la conférence de presse, « s'entrainer sur ce type de bassin qui offre des vagues régulières contrairement à l'océan toujours imprévisible, est aujourd'hui effectivement incontournable pour rester dans les premières nations mondiales ».

Absurde?A peine dévoilé, WaveLandes divise en tout cas déjà, entre partisans de cette prouesse technologique impressionnante, et sceptiques voire opposants, n'y voyant qu'un grand projet inutile, absurde et anti-écologique, à l'image des pistes de ski indoor. En attendant d'en savoir plus lors de sa rencontre avec les porteurs du projet fin août, Georges Cingal de l'association environnementale Sepanso 40 juge que « ce projet, plus center parcs que nature, ne peut, quoi qu'il en soit, pas s'inscrire dans une stratégie de développement durable ». « Cette vague il va bien falloir la stimuler par de l'énergie fossile ou nucléaire », bien loin de « l'énergie naturelle de l'océan », déplore-t-il, tout en prévenant que, dans cette commune aux nombreuses zones humides, il allait regarder de "très, très près" le lieu d'implantation choisi...

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : WaveLandes

Partager sur Facebook
Vu par vous
8703
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !