Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

17/01/19 : Vendredi 18 janvier, EDF/Dalkia signera un partenariat avec la Ville de Poitiers pour Traversées, l'évènement artistique et culturel du Palais. La signature se fera à 10h en présence du maire de Poitiers et des représentants régionaux d'EDF/Dalkia.

17/01/19 : La Rochelle Université ouvre ses portes samedi 2 février, de 9h30 à 17h. L’accueil de la journée se déroulera au Technoforum (23 avenue Albert Einstein, La Rochelle). avec des stands d’informations de l’Université et de ses partenaires (CROUS, CDIJ, Yélo,

16/01/19 : La Rochelle : la Nuit de la lecture se tient samedi 19 janvier de 14 h à 7 h dimanche à la Médiathèque de Laleu/La Pallice, à la Médiathèque Michel-Crépeau et au Muséum d’Histoire naturelle. Des lectures et des animations variées sont organisées.

16/01/19 : Le lanceur de poids bordelais Jean-Luc Mastromauro a battu le record de France des moins de 50 ans. Il a réalisé 17m19 à Fronton le 13 janvier, améliorant ainsi son propre record de France, établi une semaine plus tôt avec 16m90.

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

11/01/19 : Manifestations du samedi 12 janvier. Alain Juppé, maire de Bordeaux, en accord avec le Préfet, a décidé de fermer les lieux publics. L'opération de parking gratuit sur la place des Quinconces est reconduite ce dimanche 13 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/19 | Eco-Campus : Poitiers exemplaire

    Lire

    L'Université de Poitiers mise en valeur par le ministère de l'Enseignement Supérieur. Dans le cadre d'un séminaire dédié à la valorisation et la vie de campus, le ministère a invité l'Université de Poitiers à présenter son réseau de chaleur. Cette installation a permis une baisse de 500.000 euros de la facture énergétique. L'établissement poitevin est engagé dans une stratégie de développement durable récompensée par l'obtention du label Développement Durable et Responsabilité Sociétale en 2016.

  • 17/01/19 | Gilet jaunes : quel impact sur les commerces girondins ?

    Lire

    Dans une enquête de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bordeaux Gironde sur l'évolution de a fréquentation des commerçants girondins sur les samedi du 15 décembre au 5 janvier auprès de 310 d'entre eux, on apprend que 93% des commerçants bordelais ont enregistré une baisse de fréquentation (supérieure à 50% pour plus d'un quart) par rapport à l'an passé et 90% une baisse de leur chiffre d'affaire (supérieure à 50% pour près d'un quart). Sur le reste du département, 69% ont enregistré une baisse de fréquentation et 66% du chiffre d'affaire, avec une Haute Gironde jugée "très fortement impactée".

  • 17/01/19 | Habitat 17 : des actions pour rompre l'isolement des retraités

    Lire

    Afin de rompre l'isolement des personnes âgées, l'association Voisins Solidaires et l'office public Habitat 17 viennent de créer un programme d'actions sur le département, allant du service rendu ponctuel à l'organisation d’événements de voisinage (type fête des voisins), reposant sur un réseau de voisins. 160 seniors isolés de 80 ans et + ont été identifiés. Avec cette action, l'office s'est vu renouveler le label européen du "bailleur social et solidaire", déjà obtenu en 2016 pour trois ans.

  • 17/01/19 | Mérignac : 4e édition de l’opération "Mon sang pour les autres"

    Lire

    Le Rotary Club de Mérignac et l'Association pour le don du sang bénévole de Mérignac s‘unissent au côté de l’Etablissement français du sang (EFS) Nouvelle-Aquitaine en organisant vendredi 18 janvier toute la journée et samedi 19 janvier au matin à la Maison des associations des journées pour donner son sang. Pour ce faire, il suffit d’être majeur et en bonne santé. L’objectif est de mobiliser 180 donneurs lors de cette collecte. Toutes les informations sont à retrouver ici.

  • 17/01/19 | Charente : une nouvelle Maison de Santé en zone rurale

    Lire

    Une nouvelle Maison de Santé sera inaugurée ce samedi à Barbezieux-Saint-Hilaire (23 avenue Charles-Virolleau), sur un territoire en désertification médicale. La MSP de Barbezieux-Saint-Hilaire regroupera 11 professionnels de santé aux fonctions complémentaires : deux médecins, un dermatologue, une sage-femme, deux cabinets d'infirmières, deux ostéopathes, une diététicienne, un psychologue et un réflexologue. Un projet soutenu pat la Région (150 000€) et l'Europe (200 000€).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Talence fête les circuits intégrés

14/06/2015 | La première édition du Robot Makers' Day s'est tenue ce samedi 13 juin sur le campus universitaire de Talence, à L'Einseirb Matmeca

Fabriqué en Open Source, le robot "Cherry" aurait coûté moins de 5000 euros

Certains peuvent décollent, d'autres marchent, quelques uns planent à distance. Leur point commun : ce sont des robots et ils étaient les stars d'une vingtaine d'ateliers d'animation ce samedi 13 juin à l'Einseirb Matmeca (École Nationale Supérieure d'Électronique, Informatique, télécommunications, Mathématiques et Mécanique de Bordeaux). Cette première édition du Robot Makers' Day n'avait qu'un seul but à travers diverses animations (expressions artistiques, ateliers, conférences ou démonstrations) : rendre le robot... le plus naturel possible pour toute la famille.

Imaginez. Demain, un drône surveille votre maison pendant que vous partez travailler. Dans la cuisine, un petit robot s'affaire à laisser mijoter lentement le dîner de ce soir. Nous n'en sommes pas encore là, mais les robots sont déjà quasiment devenus une réalité. Les drônes et les fusées, eux, sont réels depuis longtemps. C'est d'ailleurs la passion et le hobby principal du club EirSpace, club étudiant aérospatial, qui présentait sur son stand des fusées et des drônes fabriqués par la trentaine de membres qui le composent. Alexandre Marque, étudiant à l'ENSEIRB-MATMECA, est l'un d'entre eux. "C'est avant tout une passion personnelle. Pour ma part, je l'ai découverte dès mon entrée à l'école. Ces projets, on les mène en dehors des heures de cours". Objectif : fabriquer des mini fusées la première année pourapprendre, et passer ensuite à des fusées d'environ 2 mètres de haut. Les drônes, eux, peuvent avoir différents objectifs : de l'apprentissage du pilotage à la prise de vue en passant par le vol autonome. 

On se dit sans connaître que le matériel pour fabriquer tous ces projets coûte très cher. "Pas tant que ça", nous dit Alexandre, "sur les plus grosses fusées on table entre deux et trois mille euros. Mais on a développé des partenariats qui nous permettent d'avoir des pièces moins chères par exemple". Le club gagne aussi des prix, ce qui permet de financer les projets et de continuer à développer des machines. Le C'Space, organisé par le CNES, est l'objectif principal des projets fusées, "c'est la campagne de lancement qui nous permet de concrétiser le travail de toute une équipe pendant un an !". Auparavant organisé à Biscarosse, il se délocalise cette année à Tarbes. "C'est un concours international, il y a des étudiants de toutes les nationalités qui y participent". Une de leur fusée a gagné un prix (et un joli chèque de 1000 euros), avec à la clé des publications dans des journaux scientifiques spécialisés.

Où l'on découvre"Cherry"Des stands comme ceux là, il y en avait une vingtaine répartis entre démonstrations, conférences et autres ateliers en tous genres. Cette manifestation, assez innovante et plutôt unique était organisée pour la première fois sur ce campus. On a pu y découvrir pas mal de nouveautés, mais l'un des projets les plus ambitieux avait plutôt le nom d'un fruit que celui d'un Transformers. Cherry, en effet, est plutôt unique en son genre. A l'origine de ce robot de 84 centimètres, quatre étudiants de l'Einseirb qui ont développé, en partenariat avec Sogeti, Prima (déjà concepteurs avec l'Inria du robot Poppy) et la Direction Générale de l’Innovation Numérique et des Systèmes d’Information de la Ville de Bordeaux. L'intérêt pour la ville de Bordeaux de se concentrer sur le développement d'un petit robot ? Comme dit plus haut, Cherry est unique : il est destiné à aider les enfants hospitalisés en discutant, jouant, communiquant. 

Maximilien Oberlis, concepteur du projet, nous en parle. "Au départ, c'était un projet étudiant présenté dans le cadre de la Semaine Digitale. La mairie de Bordeaux s'est très vite montrée intéréssée par la robotique, parce qu'ils voulaient développer une politique de l'enfance et de la petite enfance et disposer d'un service avec une vraie plus-value sociale", raconte-t-il. "Le projet s'est ensuite intégré à l'Einserb parce que l'établissement avait toutes les composantes pour le développer. Ensuite, le travail a continué chez Sogeti. Le but, c'est de développer Cherry dans les hôpitaux, qui disposent déjà d'ordinateurs pour enfants mais à qui on a proposé cette alternative du robot. On peut tout imaginer pour ce prototype à l'avenir, comme son déploiement dans les milieux gériatriques au service des personnes âgées".

Pour l'instant, Cherry en reste au stade de prototype avancé, et la journée des robots était aussi l'occasion pour le public de proposer, dans le cadre d'ateliers, des applications qui pourraient potentiellement être intégrées à Cherry. Réalisé en open-source avec l'aide d'imprimantes 3D, le coût de revient de ce robot est assez bas par rapport au reste du marché : environ 4500 euros. Une première version finale devrait être présentée à l'été 2016, et le projet a déjà intégré le tout nouveau Fablab créé par l'Enseirb. Le Robot Makers' Day aura en tout cas été un nouveau ban d'essai pour ces passionnés, fiers de présenter leurs dernières innovations à un public de curieux et de néophytes. L'occasion, pour quelques heures, de cotoyer des yeux notre futur, qu'il soit proche ou plus lointain. 

L'info plus : pour redécouvrir le site internet de l'évènement (en attendant la deuxième édition l'année prochaine), rendez-vous par ici.  

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
2402
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !