Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/01/21 | Lot-et-Garonne : la Maison de l'Europe fête l'amitié franco-allemande

    Lire

    Du 18 au 29 janvier, la Maison de l'Europe du Lot-et-Garonne célèbre l'amitié franco-allemande. 18 ans après la création de la Journée franco-allemande par Jacques Chirac et Gerhard Schröder en 2003, cette amitié entre les deux pays est célébrée chaque 22 janvier. L'évènement organisé par la Maison de l'Europe 47 prévoit diverses animations, parmi lesquelles des quizz en ligne, de la culture et un jeu concours qui sera lancé le 22 janvier prochain.

  • 16/01/21 | L'Opéra National de Bordeaux annule 30 dates

    Lire

    En raison des « contraintes sanitaires persistantes », l'Opéra National de Bordeaux annule toutes ses dates jusqu'au 20 février et deux productions lyriques - Falstaff (6-14 mars) et Figures Humaines (17-20 juin). Les publics concernés par ces annulations seront contactés par l'ONB. L'institution tient tout de même à conserver le lien avec son public par le biais de captations de répétitions ou de publications sur les réseaux sociaux, en espérant pouvoir rouvrir le plus tôt possible.

  • 15/01/21 | Covid-19: Couvre-feu à 18h pour au moins 15 jours

    Lire

    Suite à l intervention du Premier Ministre, Jean Castex et d'une partie du Gouvernement ce jeudi soir, la Nouvelle-Aquitaine à l'image de l ensemble du territoire français se voit désormais appliquer un couvre-feu dés 18h, à compter de ce samedi 16 janvier. En outre, face aux variants du virus, il a été annoncé un renforcement des protocoles dans les cantines scolaires, lieux les plus sensibles pour la transmission du virus. Le mode hybride est quant à lui prolongé dans les lycées au-delà du 20 janvier. La vaccination des plus de 75 ans et des personnes sensibles restent maintenue au 18 janvier.

  • 15/01/21 | « Mon quartier s’anime » et occupe les enfants à Périgueux

    Lire

    La Ville de Périgueux propose durant les vacances d’hiver des activités sportives, culturelles et de loisirs à destination des jeunes de 6 à 15 ans. Du 8 au 19 février, les enfants pourront profiter d’ateliers artistiques, de mini-tournois sportifs ou encore de jeux d’enquêtes. Toutes ces activités sont gratuites, et les activités sportives se font sur inscription préalable sur le site de la Ville.

  • 15/01/21 | Opération recyclage des pneus agricoles

    Lire

    Les Chambres d’Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres organisent une collecte de pneus usagés. Les agriculteurs ou éleveurs intéressés par cette démarche, intitulée « Ensivalor » et qui a pour objectif de recycler les pneus à un coût abordable, doivent se faire connaître sur le site de la Chambre d’Agriculture avant le 19 mars 2021.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | TER en Béarn: Des améliorations encore perfectibles selon les usagers

24/05/2019 | S'il y a des améliorations de régularité sur les 3 lignes de TER béarnaises, des sujets, tels les horaires des trains sur ces lignes font encore débat

Comité de lignes TER à Oloron le 23 mai 2019

Depuis le début du mois de mai, la région s'est relancée dans son marathon des comités de ligne TER ; élus, services de la région mais aussi représentants de SNCF Réseau et SNCF Mobilité parcours les territoires de la Nouvelle-Aquitaine à la rencontres de usagers, pour évoquer avec eux l'actualité des lignes qui les concernent (régularité, fréquentation, travaux...) et répondre à leurs doléances. Ce jeudi soir, à Oloron, ce sont les lignes béarnaises qui étaient au cœur de l'attention pour un comité de ligne moins tendu que l'an dernier à Artix. En cause des chiffres de régularité et de suppression en partie meilleurs...

Ils étaient une vingtaine, usagers des lignes 63, 64 et 65, à s'être déplacés au lycée professionnel du IV-Septembre à Oloron où se tenait le comité des lignes TER Pau-Bedous, Bordeaux-Pau-Tarbes et Bayonne-Pau. L'occasion pour Renaud Lagrave, Vice-président du Conseil régional en charge des transports, de présenter dans un premier temps de la réunion, la toute nouvelle convention passée entre la Région et SNCF Mobilités. Une convention « entièrement tournée vers les voyageurs », fixant notamment un objectif de régularité à 95%, un taux de suppression inférieur à 1% ou encore une garantie fiabilité aux abonnés annuels leur permettant d'obtenir une compensation financière en cas de suppression ou de retard récurrents.

"Une régularité nettement supérieure"
Autre information livrée concernant le périmètre régional, et qui impactera donc les usagers béarnais des 3 lignes abordées ce 23 mai : le changement de numéro des lignes TER à partir du mois de juillet. « Ce changement est nécessaire pour faciliter la lisibilité des lignes à l'échelle de la Nouvelle-Aquitaine, au regard des 3 ex-régions qui avaient chacune un type de numérotation différent ». La Pau-Bedous (n°63) devient la ligne 55, la Bordeaux-Pau-Tarbes (n°64) prendra le numéro 52, et la ligne Bayonne-Tarbes (n°65) le 53.
Sur la régularités de ces 3 lignes, elles étaient en 2018, toutes trois loin de l'objectif attendu par la région et pour 2 d'entre elles, la 64 et la 65, bien loin aussi des moyennes de la régularité régionale des TER à 90,5%. En cause, notamment, selon SNCF mobilités, les grèves du printemps et les intempéries météo... Des retards et annulations de trains qui avaient causé une certaine tension lors du précédent comité de lignes en septembre dernier. Pour le début 2019, les choses s'améliorent, Renaud Lagrave reconnaissant à la SNCF « une régularité nettement supérieure ». Un net progrès pour la ligne 63 notamment (Pau-Bedous) qui enregistre une régularité de 97,7% et une suppression de train de 0,9%, là où elle frôlait les 4% en 2018. De bons résultats et une amélioration du service qui permet à la région de voir le retour d'un certain nombre d'abonnés en ce début 2019, sur les 500 passagers jour que compte la ligne. Une fréquentation qui elle aussi progresse peu à peu.

Comme une envie de RER
Pour autant pour les usagers présents au comité de ligne, tout n'est pas parfait sur cette ligne. La région en effet se cherche sur les bons horaires à adopter... Mais contenter tout le monde paraît mission impossible. Un changement d'horaires réalisé en début d'année, pour mieux s'adapter à ceux des jeunes du lycée professionnel d'Oloron et aux salariés de l'usine Safran de Bidos n'est pas vraiment du goût des personnes présentes jeudi soir. Pour les uns, ces horaires « ne correspondent plus à la réalité des salariés à 39h », quand d'autres pointent « le troisième changement d'horaire depuis septembre comme une instabilité stressante », amenant certains d'entre eux à « abandonner le train quotidien pour le co-voiturage »... Là où une autre, paloise travaillant à Oloron soulignant « l'enjeu majeur du train en terme d'écologie, mais aussi plus confortable et même plus rapide que la voiture », appelle en ce sens à des fréquences plus importantes « pour diminuer le nombre de personnes seules en voiture » et à faire de la ligne Pau-Bedous, « un prolongement des transports en commun de l'agglomération paloise ». Une suggestion relayée par d'autres pour solutionner l'engorgement de Pau.
Si l'idée n'est pas rejetée, loin de là, par Renaud Lagrave, on comprend bien qu'entre les difficultés techniques soulevées par la SNCF Réseau, l'adaptation de haltes à l'entrée de l'agglo ou encore la nécessité d'un nouveau matériel roulant plus adapté au style d'un RER plutôt que d'un TER, la réalisation d'un tel projet ne pourra être immédiate. Mais les réflexions sont bien en cours sur le sujet, et notamment, souligne le vice-président de la Région, au sein du Syndicat Mixte Intermodal de Nouvelle-Aquitaine créé il y a mois d'un an, et dont l'objet est justement la coordination des différentes autorités de transport de la région...
Autre sujet que la Région ne perd pas de vue, la poursuite de cette Pau-Bedous vers l'Espagne. « Nous passons beaucoup de temps à Madrid, avec les partenaires européeens et espagnols. Il y a d'ailleurs, une extrême mobilisation du Gouvernement espagnol. Seul l'Etat français manque à l'appel », indique Renaud Lagrave confiant à son auditoire, « espérer voir démarrer les travaux dans les 2 à 3 ans qui viennent ».

Bayonne-Tarbes, toujours "la pire des lignes"
Sur le détail des autres lignes, la Bayonne-Tarbes, même si elle enregistre un léger progrès « reste la pire ligne de Nouvelle-Aquitaine » en terme de régularité (passée de 77% en 2018 à 80% début 2019) et de suppression de train (3,5% en 2018 contre 3,8% sur le premier trimestre 2019). « 80% des trains à l'heure, c'est mieux, mais ça n'est pas suffisant. Ca veut dire que vous êtes en retard au travail 2 fois par semaines... Ce n'est pas acceptable », résume le vice-président de la Région à l'attention des représentants de la SNCF. Des représentants, bien conscient de la marge de progrès mais qui ont notamment, pour leur défense, la spécificité de la ligne, à savoir une voie unique et qui plus est ancienne entre Puyoo et Bayonne. Si un plan d'action a été mis en place par la SNCF à la demande de la Région pour améliorer ces chiffres, il semble difficile de croire, que l'objectif des 95% de train arrivant à l'heure, fixé dans la nouvelle convention entre SNCF et Région, soit bientôt (un jour?) atteignable sur cette ligne.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2635
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !