Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 05/03/21 | Paskal Indo réélu président du Conseil de développement du Pays basque

    Lire

    Paskal Indo a été réélu par ses pairs à la présidence du Conseil de développement du Pays basque. Le CDPB a approuvé également son bilan 2020 et débattu autour de son Projet 2021-2023 qui fixe les orientations stratégiques que la société civile souhaite donner au développement futur du territoire. Un document qui guidera l’action du Conseil pour les prochains mois dans ses contributions et son partenariat auprès de la Communauté d'agglomération du Pays basque et des autres acteurs publics.

  • 05/03/21 | Charente-Maritime : LPO et NE17 main dans la main pour la nuit de la chouette

    Lire

    La Ligue de Protection des Oiseaux de Charente-Maritime et Nature Environnement 17 organisent une soirée en visio-conférence, à l'occasion de la nuit de la chouette le 6 mars, dès 18h. Ce sera l'occasion d'échanger avec des spécialistes de l'animal, participer à des jeux, visionner des vidéos et des photos, pour mieux connaître le bête. Inscription: https://urlz.fr/eZyp NE17 propose une sortie découvertes à la Réserve Naturelle Régionale de la Massonne, à 9h. Contact: sandra.laborde@ne17.fr

  • 05/03/21 | Un podcast sur les femmes

    Lire

    Le 8 mars, à l’occasion de la Journée Internationale des droits des femmes, la Maison de l’Europe du Lot-et-Garonne lance son podcast sur Spotify et Anchor « StéréoFemmes ». Disponible un lundi sur deux à 12h, il partagera des témoignages sur les femmes dans nos sociétés que ce soit au travail, dans la famille, dans le couple, à la télévision... dans le but de briser les stéréotypes.

  • 05/03/21 | Covid-19: des restrictions sur la vente et la consommation d'alcool

    Lire

    Le préfet a prononcé le 1er mars la fermeture administrative pour une durée d’une semaine de deux débits de boissons rochelais suite au constat de rassemblements répétés à proximité immédiate de ces établissements pratiquant la vente à emporter. En concertation avec la ville de La Rochelle, le préfet a interdit, par arrêté du 4 mars, la vente à emporter de boissons alcoolisées sur les quais Duperré et Valin du samedi 6 mars au dimanche 21 mars 2021 inclus. A Bordeaux de 11h à 18h, il est interdit de consommer de l'alcool sur la voie publique dans le centre-ville et dans les parcs et jardins de la ville depuis le 4 mars.

  • 04/03/21 | Limoges : Le Village des Restaurateurs est prolongé

    Lire

    Depuis le 23 février, la Ville de Limoges a mis a disposition de l’Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de la Haute-Vienne 12 chalets place de la Motte pour permettre aux restaurateurs d’organiser de la vente à emporter. Face au succès rencontré, cette opération « Le Village des Restaurateurs » est prolongé du 9 au 21 mars. Le Village est ouvert du mardi au jeudi de 10h à 14h et du vendredi au dimanche de 10h à 15h.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Tinkiet, l'application bordelaise qui lutte contre l'exclusion numérique

19/06/2020 | Le 18 juin, Hélène Desliens a présenté Tinkiet, la nouvelle application bordelaise qui doit permettre de lutter contre l'exclusion numérique sur la métropole.

Hélène Desliens, avec Nicolas Florian et Alain Turby

En France, près de 20 % des citoyens sont victimes du phénomène d’exclusion numérique. Ces chiffres, ils sont selon Hélène Desliens, co-fondatrice de experteez, l'entreprise à l'origine de la conception, transposables à la métropole bordelaise. Pour lutter contre ce problème mis en exergue par le confinement, plusieurs institutions se sont mobilisées durant le confinement afin de proposer un nouvel outil numérique se voulant à la portée de tous baptisé « Tinkiet ».

« Tinkiet c’est un outil pour faciliter le quotidien des personnes qui n’ont pas accès au numérique », explique Hélène Desliens, co-fondatrice de experteez, entreprise à l'origine de la conception: « nous avons conçu cette interface durant le confinement et l’on s’adresse à près de 20 % de personnes qui sont éloignées du numérique, c’est une partie de la population dans laquelle les publics fragiles sont surreprésentés ainsi que les séniors et des étudiants sans capacité d’accès au web ». Ce constat s’est trouvé renforcé durant la période du confinement lorsque la plupart des directives passaient par internet: « faire du sport grâce à des vidéos YouTube, imprimer des attestations de sortie ou sur mobile, lutter contre l’isolement sont autant d’activités impossibles pour les personnes qui considèrent le numérique comme une jungle » se désole la co-fondatrice.

Une application construite avec les utilisateurs

Afin de proposer une solution solidaire à ce problème, experteez s’est mobilisé et a été accompagné par la Maison du tauzin, le GIP Bordeaux Médiation, la DGINSI de Bordeaux Métropole, la DSU de la Ville de Bordeaux et d’autres acteurs de la solidarité sur la métropole. Dès le départ, l’équipe chargée de concevoir Tinkiet a fait le pari de miser sur la co-conception avec les utilisateurs afin de proposer un outil qui répond réellement aux besoins de ces derniers. Aujourd’hui, l’application se veut la plus facile d’utilisation possible, pas besoin d’inscription, ni de mot de passe, et elle se décline en 9 langues tout en proposant des icônes agrandies et entièrement pensées pour être le plus accessibles possible. « Pour nous les utilisateurs du numérique, certains pictogrammes peuvent nous sembler très compréhensibles, mais cela n’est pas forcément le cas pour tout le monde; c’est pourquoi la co-construction de cette application était primordiale » juge Hélène Desliens.

Cette application ne propose pas uniquement des services numériques essentiels, mais aussi de nombreuses activités ludiques qui permettent de se familiariser avec cet outil dans un contexte stimulant. Les utilisateurs peuvent jouer sur leurs smartphones, discuter avec leurs proches et bien d’autres utilisations non essentielles, mais qui pourtant favorisent l’intégration et l’inclusion des outils digitaux.  

De son côté le maire de Bordeaux, Nicolas Florian rappelle toute l’importance de ces outils pour avoir accès aux services publics, mais surtout il rappelle que l’outil numérique est un vecteur d’intégration, « l’accès aux outils numériques c’est incontournable pour la vie quotidienne, c’est aussi un facteur d’intégration humaine et pas seulement administrative. Dans cette optique, nous souhaitons mettre en place des points d’accès au wifi gratuit dans plusieurs quartiers prioritaires de la ville », affirme-t-il.

« Le manque de matériel n’est pas la cause première de l’exclusion numérique »

Alain Turby, maire de Carbon-Blanc et conseiller métropolitain à Bordeaux Métropole, délégué à la métropole numérique, abonde dans le même sens, pour lui il n’est pas suffisant de se féliciter que la métropole soit à 80 % couverte par la fibre optique si « l’on ne sait pas ce que l’on met dans le tuyau ». Derrière cette image, il veut rappeler que si l’accès aux outils numérique est important il y a une grosse partie des exclus du numérique qui possèdent déjà de quoi aller sur internet sans l’utiliser. C’est d’ailleurs à ces personnes que s’adresse, en particulier, ce dispositif qui a pour vocation dans l’immédiat de capter un public qui ne sent pas capable de toucher au numérique, mais qui possède déjà le matériel pour. Le maire de Carbon-Blanc affirme d’ailleurs que le manque de matériel n’est pas la cause première de l’exclusion numérique. Il est très important de montrer aux citoyens l’intérêt de l’utilisation d’internet, mais pas seulement comme un accès aux droits. « C’est primordial de savoir comment accéder à internet pour pouvoir toucher des aides et avoir accès a des droits, mais il faut pour cela leur donner envie de s’intéresser à l’outil numérique et cela passe par des solutions comme Tinkiet » affirme le délégué au numérique. Tous les porteurs de ce projet s’accordent à dire qu’il est primordial de montrer à ceux qui se sentent mis de côté qu’ils sont parfaitement capables d’utiliser l’outil numérique au quotidien, « ce dispositif doit être un point d’entrée pour une initiation au numérique et par la suite les utilisateurs creuseront eux-mêmes », espère Hélène Desliens.

 

Clément  Bordenave
Par Clément Bordenave

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
8088
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !