18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | L'Aviron Bayonnais retrouve l'arène du Top 14

14/08/2014 | Bayonne se retrouvera donc seul Basque cette saison parmi l'élite. Le premier toro que le club affrontera n'est pas manso,fuyard, mais Toulon le plus beau spécimen de l'élevage.

Diaw Haare aviron bayonnais

Toulon en hors d'oeuvre ce vendredi à 20h45, pour cette ouverture du 15 août,l'entraîneur argentin, Patricio Noriega, 42 ans, se serait vraisemblablement passé de ce plat plutôt épicé en hors d'oeuvre. D'autant qu'avant les vestaires, c'est l'infirmerie qui a déjà fait le plein. Ce week-end, c'est dans le ruedo des arènes de Lachepaillet, que s'est effectuée la présentation d'une équipe qui aura connu onze départs pour quatre arrivées mais possède des jeunes éléments prometteurs et un public fidèle: 17 000 spectateurs ont réservé leur place pour être de cette ouverture qui se jouera à guichets fermés.

Quand vendredi retentira dans l'antre du stade Jean-Dauger, l'hymne "Peña Baiona" adapté du "Vino Griego" qui s'élève pour célébrer l'entrée des ciel et blanc sur la pelouse face aux diables Rouge et Noir de Toulon, l'entraîneur argentin Patricio Noriega, se dira que le sablier de la saison 2014-2015 est désormais en marche. Si ce n'est que le remontoir n'est pas allé en cette intersaison jusqu'au bout de sa course. Il est pas fou Afflelou, il est pas fou le sponsor majeur de l'Aviron bayonnais:le ressort a été ramené à un développement de 18,2 M€ à 15,8M€. Qui se traduit, forcément par l'enregistrement de 11 départs pour 4 arrivées. Le duo  Noriega-Morlaes, avec Gonzales missi dominici de la direction du club pour les avants,  deux incontournables passés par la case BO, va gérer. Avec la satisfaction d'avoir vu se révéler de jeunes joueurs comme Charles Ollivon, 21 ans, le talonneur Anthony Etrillard, 21 ans, le centre Mathieu Ugalde, 22 ans, qui a opéré la même percée que son père Yves au sein du nouveau conseil municipal de Bayonne. Mais les deux premiers, blessés, étaient incertains pour tirer la première fusée d'un feu d'artifice qui va durer 17 journées.

En revanche, tous étaient présents pour la présentation officielle de l'équipe aux supporters effectuée en soirée aux arènes de Bayonne. Ce jour-là, avec le président Mérin ils ont assisté aux évolutions de l'école taurine Adour Aficion du maestro Richard Millian. Avec en guest star, l'entrée surprise dans l'arène du troisième ligne Dwayne Haare (notre photo), très à l'aise devant la bête" et l'ailier Marvin O'Connor, très encadré par Richard Millian. Sous le regard inquiet des entraîneurs, Noriega et Morlaes. Mais aussi de tous leurs camarades à commencer par le centre Joe Rokocoko, quatrième marqueur d'essais du Top 14 l'an dernier, qui avaient pris place derrière la barrera.

"Pas d'objectif comptable" pour le président Merin

Comme on aura pu le lire plus haut la saison 2013-2014 se sera disputée sur le terrain et...dans les vestiaires. Notamment au niveau de la direction technique et de la présidence. Ainsi Alain Afflelou a-t-il cédé le poste suprême dans un premier temps à Philippe Neys, un entrepreneur bayonnais ayant pignon sur rue et sponsor incontournable avant que celui-çi ne se lance aux municipales sur la liste de Sylvie Durruty, dans un premier temps en délicatesse avec le futur maire de la ville Jean-René EtchManu Merin présient Aviron bayonnaisegaray, avant de le rejoindre. Adour rime avec Amour toujours. Une option qui incita le club à se tourner vers un vieux briscard de l'Aviron, Manu Merin (à gauche sur notre photo). Une autre réussite sociale. Apprenti ferronnier et immigré espagnol, il a été le premier à renifler le futur succès des planchas qui pointaient le nez dans son pays. Il en a fait fabriquer là bas pour faire travailler les gens du village avant de créer Forge Adour à Bayonne devenue il y a une dizaine d'années le fleuron de la spécialité. Côté sport, pour aider les gamins des quartiers, il s'est toujours impliqué dans le secteur associatif avant de connaître le succès avec la section football de l'Aviron dont il devient le président. Il choisit alors comme entraîneur Christian Sarramagna, un "Vert" de la grande époque, originaire de Bayonne. Qui conduira  son onze dans un joli parcours en Coupe de France 2003-2004  en parvenant à battre Niort à Niort, Guingamp puis les Girondins en Coupe de France à Jean-Dauger et faire monter l'équipe en National. Jusqu'à qu'une brouille mette fin à cette association et cette amitié. Ce sera aussi la fin des illusions footballistiques de Bayonne qui verra ce parcours être suivi d'une regrettable dégringolade. Seule trace de cette époque, le stade Didier Deschamps" inauguré" par le capitaine de l'équipe de France et Bayonnais quelque temps après la coupe du Monde de 98. Ainsi a-t-on fait appel à ce pilier des bleu et blanc pour faire face aux diverses intempéries au royaume d'ovalie. Il analyse la saison prochaine avec lucidité avec deux matches amicaux qui se sont terminés par deux victoires dont une contre Biarritz (40-17) et Newcastle (26-25): "Je n'ai pas fixé d'objectifs comptables aux staff comme au joueur. Je sais que nous faisons partie de la seconde partie du peloton. Seul objectif viser le maintien avant d'attendre le verdict de la dernière journée, comme cela a souvent été le cas."

Avec la satisfaction d'avoir réussi à résister aux tempêtes de la saison dernière et de se retrouver seul club basque parmi l'élite. De quoi dès ce vendredi trinquer avec un bon "vino griego".

 

 

 

 

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
2256
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !