Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Tour de France : Pau et le Béarn disputent toutes les étapes

06/07/2016 | Le peloton s’élancera de Pau le samedi 9 juillet pour rejoindre le col du Tourmalet et Bagnères-de-Luchon. Pour la première fois, les Béarnais sont aussi dans la caravane publicitaire

Parti du stade Tissié, le peloton se dirigera vers le pont du 14 juillet avant de quitter la ville

Ce n’est plus de l’amour. C’est carrément de la passion. Le samedi 9 juillet, Pau accueillera la Grande Boucle pour la 68e fois. Pas d’arrivée ni de très long séjour cette année, mais le départ d’une étape menant vers Bagnères-de-Luchon et quelques cols pyrénéens. A commencer par le mythique Tourmalet qui culmine à 2 115 mètres d’altitude. Celui-ci offrira aux coureurs une ascension de 19 kilomètres sur une pente inclinée à 7,4%. On en souffre d’avance pour eux. Deux nouveautés sont également à noter. Cette fois-ci, le départ à lieu à deux pas de la gare SNCF, près des stèles souvenir dédiées aux vainqueurs du Tour. Quant au Béarn et aux Pyrénées, ils ont pris place dans la caravane publicitaire depuis la Normandie. C’est audacieux et c’est une première.

A Pau, les vieux supporters s’en souviennent. Jusqu’en 1980, les coureurs du Tour de France s’élançaient à partir de  l’avenue Gaston Lacoste qui longe l’actuel stade Tissié, dans le quartier de la gare.
L’ancien vélodrome que l’on trouvait à cet endroit a disparu. Mais la Grande Boucle y vit encore. Depuis l’année dernière, une partie de cet espace public est en effet ornée des stèles jaunes du « Tour des géants ».

Ces panneaux métalliques dont la réalisation avait été confiée par la Ville à une entreprise en difficulté présentent les portraits des vainqueurs de ce qui est devenu l'une des épreuves sportives les plus suivies au monde. Des QR codes permettant même de regarder sur un téléphone portable des archives de l’Institut National de l’Audiovisuel.

Une fête populaire ouverte à tousJuste retour des choses, c’est de là – et non plus du Palais Beaumont - que le peloton et ses accompagnateurs partiront le samedi 9 juillet, après avoir passé une nuit d’hôtel en Béarn.Les stèles du

Comme d’habitude, la caravane publicitaire démarrera à 10 heures  tandis que le peloton se mettra en route à 12 heures, après la traditionnelle séance de signatures sur le podium.
Les coureurs, que l’on pourra aussi observer des pentes de la Palmeraie , comme pour le Grand prix automobile, remonteront l’avenue Napoléon Bonaparte avant de rejoindre le boulevard des Pyrénées. Ils se dirigeront ensuite vers le quartier du château pour bifurquer dans les rues piétonnes Foch et Serviez, traverser la place de Verdun et emprunter le pont du 14 juillet vers Gelos et l’Est du département.

Un départ à petite allure auquel la Ville a souhaité donner l’allure d’une fête populaire, ouverte à tous (seul le Village du Tour étant réservé aux invités). Sans oublier les animations organisées la veille sur la place Clémenceau. Des chants et danses aragonais y seront présentés avant un concert donné à 22h30 par le groupe franco-galicien Kimbala.

Dans la caravane pour trois ansSamedi, dans le public, on ne fera pas que regarder les champions. Pour la première fois, quatre véhicules vantant les charmes du Béarn et des Pyrénées ont en effet pris place dans la caravane publicitaire afin de sillonner les routes de France jusqu’à l’arrivée à Paris.

Henri IV (Bernard Monforte) et les ambassadeurs de sa région dans la caravane du Tour

Cette opération originale de promotion a été imaginée par le Conseil départemental ainsi que par le Comité départemental du tourisme 64. Le message est simple. Il s’agit de parler de Pau, de la gastronomie béarnaise, des activités que l’on peut effectuer toute l’année en montagne, comme le ski et la randonnée, mais aussi de l’eau vive et de la panoplie de loisirs qu’elle offre aux touristes : canoë-kayak, pêche, rafting et l’on en passe.

Cerise sur le gâteau : outre les 140 000 foulards aux couleurs du pays qui seront distribués aux spectateurs massés le long des routes, les ambassadeurs de cet « Instant Béarn » seront accompagnés du bon roi Henri IV en personne, ou plus exactement de sa doublure : le comédien Bernard Monforte. 
Une animation est également prévue lors de chaque étape à un endroit  baptisé « le kilomètre Béarn », tandis que des séjours pourront être gagnés au pied des Pyrénées.

Coût de cette iniative prévue pour trois Tours de France : 290 000 € par an. C’est-à-dire, grosso modo, le même prix qu'une minute de publicité sur une grande chaîne de télévision,  lors du film du dimanche soir.
Les Béarnais ne perdent pas au change. Comme eux, le Vert Galant, le vrai, n’aurait sans doute pas hésité un instant.

L’étape Pau-Bagnères-de-Luchon : http://www.letour.fr/le-tour/2016/fr/etape-8.html
Le Tour de France  à Pau : http://www.pau.fr/evenement/7505/14-pau-ville-depart-du-tour-de-france-2016.htm

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
5612
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !