Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

21/10/20 : Le Conseil scientifique Covid 19 a dans un communiqué rendu public l'avis favorable donné au gouvernement le 19 octobre pour la prorogation du régime transitoire de l'urgence sanitaire jusqu'au 16 février et son prolongement jusqu'au 1° avril 2021.

21/10/20 : La Cour de Cassation a rejeté ce mercredi le pourvoi de Monsanto dans le dossier l'opposant à un agriculteur charentais. La justice avait tranché en faveur de l'agriculteur en 2012, puis en appel en 2015.

21/10/20 : L’agglo Pau Béarn Pyrénées met en garde contre des individus se faisant passer pour des agents de collecte des déchets auprès des particuliers pour vendre des calendriers 2021. En effet tout démarchage de ce type est interdit de la part de ses agents.

20/10/20 : Le Maire de Lormont, Jean Touzeau, et l'équipe municipale, invitent la population, ce mercredi 21 octobre à 12h, à s'associer à leurs côtés à l'hommage national rendu à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie victime du terrorisme.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/10/20 | Bayonne : Un plan de formation pour les salariés de Staero

    Lire

    L’entreprise de mécanique de précision spécialisée dans l’usinage de pièces mécaniques et le montage de petits sous-ensembles, Staero, va mettre en œuvre des formation à la fois technique pour les opérateurs, mais dans le domaine de l’organisation industrielle et du management dans le cadre du plan de compétences 2020-2021. Ces formations vont avoir lieu avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine qui vient de leur attribuer une aide de 15 602,24 euros.

  • 26/10/20 | Benoît Biteau insatisfait par la nouvelle politique agricole commune

    Lire

    Pour l'Eurodéputé Benoît Biteau, "cette nouvelle PAC est une erreur historique". Votée en fin de semaine dernière, cette "PAC n'intègre même pas les objectifs du Green Deal", s'insurge Benoit Biteau, qui parle de greenwashing. "La Pac n'est pas contraignante pour atteindre nos objectifs climatiques et de biodiversité". Pour les Verts/ALE, "le combat continue, notamment pour la définition des stratégies "Biodiversité" et "de la ferme à la fourchette" ".

  • 26/10/20 | Talence : 4 entreprises associées autour de l'industrie du futur

    Lire

    Le projet Sabor 2 est une initiative du Cluster Digital Aquitaine pour fédérer les entreprises de la simulation numérique (ou Smart4D). Le projet implique la mise en place d'une plateforme de production collaborative orientée sur l'industrie du futur. Ainsi, Vitirover, ESI Group, LGM et Amvalor se sont associés dans Sabor 2, dont la vocation est de révolutionner l'industrie avec des solutions innovantes comme par exemple la maintenance par l'intelligence artificielle. Ce projet collaboratif est soutenu par la Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 370 500 euros.

  • 26/10/20 | Covid-19 : Les CCI néo-aquitaines lauréates d'un prix européen

    Lire

    Les CCI de Nouvelle-Aquitaine et la Chambre d’économie Croate viennent d’obtenir le prix européen « Résilience » pour leur soutien pendant la crise sanitaire. Pour faire face au besoin du CHU de Poitiers en matière de sacs hydrosolubles permettant la manipulation du linge contaminée, le réseau Entreprise Europe via la CCI Limoges Haute-Vienne s’est mobilisée et a pu rapidement identifier grâce à la Chambre d'Economie Croate un fournisseur, Vuplast d.o.o., fabricant croate de produits plastiques qui a développé un sac innovant en plastique hydrosoluble.

  • 26/10/20 | De nouvelles mesures anti-covid en Charente-Maritime

    Lire

    Après avoir pris des arrêtés pour imposer le port du masque obligatoire dans 55 communes de Chatrente-Maritime, puis l'interdiction des buvettes et points de restauration temporaire (consommation debout incluse) dans les établissements sportifs, le préfet Nicolas Basselier a pris un arrêté vendredi pour imposer un cahier de rappel dans les restaurants de la Charente-Maritime à partir du samedi 24 octobre 2020. Ces cahiers sont détruits sous 15 jours si aucun cas de Covid n'est signalé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Tourisme : premier bilan de la saison en Nouvelle-Aquitaine

06/11/2019 | Le CRT de Nouvelle-Aquitaine a dressé un premier bilan de la saison touristique en région. Le nombre de touristes devrait augmenter de 4 à 7% pour 2019.

De 4 à 7% de touristes en plus pour l'année 2019. Cet été, les plages de la façade atlantique, comme ici à Lacanau, ont attiré les foules

Le comité régional du tourisme de la Nouvelle-Aquitaine a dressé un premier bilan de la saison 2019. Les chiffres sont au vert puisque la région va accueillir de 4 à 7% de touristes en plus par rapport à 2018. Ce qui fait un total de 32 millions de touristes. Un chiffre qui fait forcément plaisir aux professionnels du tourisme qui indiquent être satisfaits à plus de 85%. Etat des lieux de ce domaine en pleine mutation et adaptation, le deuxième secteur économique de notre région. Une région qui reste la plus visitée de France.

Sandrine Derville, vice-présidente de la région Nouvelle-Aquitaine en charge du tourisme, a le sourire. Il y a de quoi. « Tous les indicateurs assurent que 2019 sera une année record. Cela confirme que le tourisme est le deuxième secteur économique de notre région. » Il pèse tout de même 9 % du PIB régional, avec 18 milliards d’euros de consommation touristique et 140 000 emplois générés. Cette année, la région a accueilli 32 millions de touristes dont 4 millions d’étrangers, soit une augmentation de 4 à 7% par rapport à l’année précédente. « La clientèle est mieux répartie dans le temps et dans l’espace  sur l’ensemble de l’année », explique-t-elle. 

Un bilan qui ravit les professionnels du tourisme selon Sandrine Derville. « Ils sont satisfaits de cette progression ». Pourtant, ils se sont nourris de craintes avec le mouvement des gilets jaunes qui a paralysé l’activité de certains week-ends ou encore le calendrier du mois de mai qui n’était pas forcément favorable sans les traditionnels ponts du 1er et du 8 mai (ils tombaient un mercredi). Cependant, le mois de février avec des températures douces avait dynamisé les destinations urbaines et littorales. Le mois de juin a été très bon. Une bonne dynamique s’est poursuivie en juillet. Quant à la haute saison, elle a été plutôt bonne. Au niveau de l’indice de satisfaction, les professionnels le sont à hauteur de 85%. Un chiffre qui grimpe à 91% dans les grande villes, 86% pour le littoral et 72% pour l’intérieur. D’ailleurs 78% d’entre eux ont dépassé ou égalé leur niveau d’activité de la saison dernière.

Un effet Brexit finalement compensé

Côté clientèle, Michel Durrieu, directeur général du Comité Régional du Tourisme (CRT) de Nouvelle-Aquitaine note « un changement ». « Il y a eu un impact avec la dévaluation de la livre et un effet Brexit avec 8% de Britanniques en moins en 2019 ». Mais cette baisse a été compensée par l’arrivée de nouveaux touristes. Il y a plus de Français, d’Espagnols, de Belges, d’Allemands qui sont venus et même des Russes, puisqu’une nouvelle liaison aérienne entre Bordeaux et Moscou a été établie. Les meilleurs visiteurs de la Nouvelle-Aquitaine sont également les Néo-Aquitains. Curieux de découvrir de nouveaux paysages depuis que la région s’est agrandie. « Les premiers touristes sont avant tout les Néo-Aquitains. Et sous toutes ses formes : tourisme sportif, culturel, gastronomique. Les activités touristiques sont présentes sous de multiples facettes », confirme Régine Marchand, présidente du CRT.

Investir pour une montée en gamme

La région accompagne les établissements dans leur modernisation. Cela se traduit par une montée en gamme que ce soit dans l’hôtellerie ou le camping. « Nous voyons les premiers résultats de ces investissements », confie la vice-présidente de la région, Sandrine Derville. Dans l’hôtellerie, il y a eu 800 chambres en plus proposées dans la catégorie 4 et 5 étoiles, avec un taux d’occupation de 80% pour le mois d’août. Cette montée en gamme correspond à la demande actuelle de touristes qui sont plus exigeants. Côté camping, les 3 à 5 étoiles représentent plus de la moitié des établissements. Ils ont connu une progression de 4% de leurs nuitées. 

En terme de nuitées, là encore, les chiffres sont en augmentation. Dans l’hôtellerie, on dénombre 3,3% de touristes en plus en juillet et août 2019 ce qui correspond à un total de 7 millions de touristes et 11 millions de nuitées. Cette progression est visible dans l’hôtellerie sur l’ensemble des départements (sauf celui du Lot-et-Garonne qui connaît une légère baisse par rapport au précédent exercice). Pour le camping, 4,7% de touristes en plus entre avril et août, soit 4,1 millions de personnes pour 24,6 millions de nuitées. Au niveau de la location des hébergements privés, il y a eu entre 15 et 20% de réservations en plus avec un nombre de nuitées estimé à 45 millions sur l’ensemble des douze derniers mois. En Nouvelle-Aquitaine, il y aurait 200 000 hébergements privés proposés à la location. La clientèle est à 72% française pour 28% d’étrangers. « Il y a une croissance des étrangers depuis 3 ou 4 ans », remarque Michel Durrieu de directeur général du Comité Régional du Tourisme de Nouvelle-Aquitaine.

Fréquentation en hausse au parc du Futuroscope cette été avec 560 000 entrées pour les mois de juillet et d'août

Autre accompagnement pour les professionnels du tourisme : la transition numérique. Il concerne notamment les plateformes de vente en ligne. La région les accompagne pour utiliser une plateforme afin de mieux gérer leur e-réputation. Elle permet d’avoir un oeil sur les performances et d’adopter des stratégies de vente en ligne alternatives. « Il faut qu’ils apprennent à mieux se vendre, au bon moment, au bon prix pour le bon client. Les professionnels doivent adapter leurs tarifs », confie Sandrine Derville. 

Futuroscope, La Rochelle et Cité du vin

Mais on peut se demander quels lieux de la Nouvelle-Aquitaine ont attiré les foules. Le Futuroscope dans la Vienne a accueilli 560 000 visiteurs sur les mois de juillet et août, avec le mardi 13 août, une journée record avec 18 481 visiteurs. Il faut remonter à 2000 pour voir autant de touristes sur une seule journée. Les tours de La Rochelle ont 5% de fréquentation en plus depuis janvier. Le train de la Rhune (Pyrénées-Atlantiques) compte 6% de voyageurs en plus. La Cité du vin à Bordeaux a vu aussi son nombre de visiteurs croître de 5% entre avril et août. « Nous voyons qu’il n’y a pas de dépendance à un seul et unique site », commente Sandrine Derville. Ce que démontrent aussi les chiffres, c’est un certain engouement pour le tourisme urbain. Que ce soit Limoges ou Poitiers qui ont vu leur fréquentation augmenter de 3%, Pau de 4%, Angoulême de 2% ou encore Bordeaux de 12%. « Ce tourisme urbain est assez récent, nous ne le voyions pas il y a quelques années », explique Régine Marchand. 

Tèrra Aventura : le geocaching de Nouvelle-Aquitaine

Ce premier bilan du tourisme est aussi l’occasion de faire un focus sur Tèrra Aventura. Un jeu de géocaching en Nouvelle-Aquitaine. « C’est un outil régional de développement touristique et économique », présente Régine Marchand. Au départ, il concernait 6 départements et désormais les 12 de la région. Ce géocaching propose 400 parcours sur l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine. Un jeu gratuit disponible en 5 langues (français, espagnol, anglais, allemand, néerlandais). Il a dépassé, en septembre, la barre des 1,7 million de joueurs. Le nombre de joueurs a été plus que doublé par rapport à la même période en 2018. « Ce jeu permet de découvrir la nature en famille. A force, on y devient presque accro », poursuit la présidente du CRT de Nouvelle-Aquitaine. Un guide du routard sur Tèrra Aventura va voir le jour le 2 décembre prochain. Il y aura une rubrique « coups de coeurs », une autre « à voir, à faire », un carnet d’aventure. Ce guide va condenser plus de 100 villes de départ avec un descriptif des itinéraires. « Il va nous permettre d’aller chercher une clientèle. Leur donner envie de voir, de découvrir », explique Michel Durrieu qui espère d’ailleurs atteindre les 2 millions de joueurs d’ici la fin 2019. Une forme de tourisme durable qui permet de découvrir des espaces de nature. L’une des données à retenir c’est que 91% des joueurs envisagent de revenir dans les départements découverts. 

Le tourisme urbain connaît un certain engouement comme Bordeaux qui attire grand nombre de touristes

Le tourisme est donc un secteur en pleine progression et en pleine mutation. « En 2020, nous voulons continuer à accompagner les professionnels dans leur mutation et l’adaptation au marché. Nous voulons travailler sur la transition énergétique et l’environnement », explique la vice-présidente de la région en charge du tourisme, Sandrine Derville. D’ailleurs, la région va expérimenter deux territoires test avec l’ADEME  pour mettre en place des destinations de tourisme durable et écoresponsable. Une preuve que le tourisme se met au vert.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7085
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !